TSA / DI Flashcards Preview

Interventions spécialisées > TSA / DI > Flashcards

Flashcards in TSA / DI Deck (98)
Loading flashcards...
1

Pourquoi les personnes DI/TSA ont besoin d'un réseau multiple?

Pour répondre à l,ensemble des besoins

2

De quoi ont-ils besoin?

D'un milieu de vie :
- accueillant et stimulant
- Adapté à leur capacité
- réseau social
- reconnaissance de leur droit

3

Vrai ou faux:
Elles doivent avoir accès à l’ensemble des services offerts à la population et ne exercer pas des responsabilités et des rôles actifs et valorisants au sein de la société

Faux:
Elles doivent avoir accès à l’ensemble des services offerts à la population et exercer des responsabilités et des rôles actifs et valorisants au sein de la société

4

De quoi est composé le réseau de la personne?

La personne = centre

- Équipe médicale (médecin, infirmière, méd spécialisés)
- Équipe de réadaptation (éducatrice spécialisée, physio, ergo, ortho)
- Réseau lié à l'occupation
- Organisme communautaire (AQUIS, autisme Qc, OPH Q)
- Familles et les proches (famille élargie + amis) + ressources d'hébergement

5

Vrai ou faux:
la présence d’une DI ou d’un TSA affecte la qualité des services offerts par les professionnels de la santé

Vrai:
Souvent attribué à un manque de connaissances, de préparation et d’expérience des professionnels de la santé

6

Qu'est-ce qui a un impact sur le sentiment de compétence du professionnel?

- Complexité de l'intervention auprès de cette clientèle
- Vision globale de la problématique et de la personne
Efficacité du Tx et de la prise en charge

7

Quels sont les constats a/n de la santé?

- Risque de maltraitance accrue (70 à 75% ont subi de l'abus, F>H)
- Moins considérés dans les initiatives de prévention populationnel : dépistage, vaccination, etc.
- Malgré que la clientèle DI présente + de problématique médicales --> leur condition = - détectée & pauvrement gérée

8

Cmb pht avec cette clientèle dans le réseau?

8

9

Quelle est la précalence de la DI dans le spays industrialisé?

1 à 3 % (selon âge + def utilisée)

10

Vrai ou faux :
Les garçons sont + à risque de présenter une DI?

Vrai
1,5 X +

11

Comment se caractérise une personne avec DI?

- Limitation significatives du fct intellectuel (QI)
- Limitation des comportements adaptatifs

12

Comment la DI se manifeste dans les habiletés?

- Conceptuelles
- Sociales
- Pratique

13

Vrai ou faux:
La DI survient svt avant l'âge de 20 ans?

Faux :
avant 18 ans

14

Comment qualifie-t-on la DI?

Légère, modérée, sévère et profonde

15

Quels sont les critères Dx?

- La fonction intellectuelle
- Les comportements adaptatifs

16

Qu'est-ce qu'inclue la fonction intellectuelle dans le Dx?

- Le raisonnement
- La résolution de problème (démunis devant nouvel obstacle)
- La planification
- Le raisonnement abstrait (dire type de dlr)
- Le jugement
- L'apprentissage académique
- L'apprentissage par expérience

17

Qu'est-ce qu'inclue le comportement adaptatifs dans le Dx?

- Réfère aux habileté conceptuelles, sociales et pratiques utilisées dans la réalisation de tâches quotidiennes
- Capacité de se confromer aux exigences escomptées selon l'âge et le milieu culturel
- Manière dont une personne s'adapte aux exigences environnementale de la vie courante
- Constitue un comportement observable

18

Vrai ou faux:
Les personnes DI ont un retard de dev.

Vrai

19

Qu'est-ce qui caractérise le retard de dev des DI?

- Enfants de < 6ans
- Retard significatif dans plusieurs sphères du dev., p/r à l'âge chronologique:
1. Motricité
2. Cognition
3. Socio-émotionnel
4. Communication
5. Autonomie

20

Quelle est l'étiologie de la DI?

- Facteurs inconnus (30%)
- Facteurs prénataux (30)
- Facteurs environnementaux (20%)
- Facteurs périnataux (15%)
- Hérédité (5%)

21

Quels sont les facteurs prénataux causant la DI?

1. Perturbations génétiques
- X-fragle
- Trisome 21, 13, 18
- Syndrome du cri du chat
- Syndrom d'Algelman
- Syndrome de Prader-Willi
- Syndrome de Williams
2. Malformation congénitals
3. Infections chez la mère
- Rubéole, cytomégalovirus, VIH
4. Causes environnementales
- Exposition de la mère à des produits toxiques
- Malnutrition
- Syndrome d'alcool feotale

22

Quels sont les facteurs périnataux causant la DI?

1. Accouchement difficle
- Anoxie
2. Exposition à des toxines ou infection lors de l'accouchement
- Herpes génitale
- Méningite
3. Prématurité
4. Faible poids à la naissance

23

Quels sont les facteurs postnataux causant la DI?

1. Traumatisme
- Syndorme du bébé secoué
- Traumatisme cranien
2. Infections
- Méningites
- encéphalites
3. Atteintes du SNC
- Tumeur cérébrale
- AVC
4. Facteurs environnementaux
- Carences psychosociales (ex: sous-stimulation)
- Carence alimentaires

24

Qu'elle est-l'étiologie de la trisomie 21?

- 3e chromosomes sur la 21e paire
- Pas héréditaire
- 1 : 770 naissances
- Risque augmente avec l'âge de la mère

25

Quelles sont les caractéristiques clinique de la trisomie 21?

- Faciès caractéristique
- Plus faible tonus musculaire
- hyperlaxité ligamentaire

26

Quelles sont les malformations et les conditions associées à la trisomie 21?

- cardiaque (40-50%) et gastro-intesinal
- Epilepsie
- Pathologie endocrinienne (hypethyroïdie, diabète)
- Prédisposition à l'obésité à l'âge adulte

27

Quelle est la prévalence du syndrome d'Angelman?

1/10 000 à 1/20 000

28

Quelles sont les caractéristiques cliniques du syndrome d'Angelman?

- Traits particuliers du visage
- Difficulté alimentaire et hypotonie (apparait dans les 6 premiers mois)
- Atteinte a/n du langage (svt non verbal)
- Démarche raide et saccadée (pantin)
- Traits comportementaux particuliers
- Éclats de rire avec battement de mains
- Hyperactivité sans agressivité et hyperexcitabillité

29

Quelles sont less malformations congénitale et les conditions associées au syndrome d'Angelman?

- Épilepsie
- Trouble du sommeil (2-4h par nuit)
- Scoliose

30

Quelle est la prévalence du syndrome de Williams?

1/20 000

31

Quelles sont les caractéristiques cliniques du syndrome de Williams?

- Traits particuliers du visage
- Difficulté d'alimentation (dev. durant la 1 année)
- Comportement hypersocial
- Bonne habileté verbale
- Hypersensibilité au bruit

32

Quelles sont les malformations congénitales et condition associées du syndrome de William?

- Cardiaque (sténose aortique supravalvulaire)
- Rénale (hypercalcémie)
- Dentaire (carie, hypoplasie de l'émail)
- Strabisme
- Posture (épaules tombantes + hyperlordose)
- Scoliose

33

Comment peut-on caractérisé la dimension cognitive chez les DI?

- Capacité d'abstraction limitée
- Attention de courte durée
- Difficulté de généraliser
- Délai dnas le Tx de l'info
- Notion de temps et d'espace
- Rythme d'apprentissage + lent
- Capacité d'établir des liens logiques limitée
- Trouble mnésique
- Manque d'autocritique

34

Comment peut-on caractérisé la dimension de communication chez les DI?

- Communication verbale limités, voir même inexistante dans certains cas (réceptif et expressif)
- Vocabulaire svt restreint
- Difficulté articulatoire
- Intelligibilité diminuée

35

Comment peut-on caractérisé la dimension affective et sociale chez les DI?

- Expression et gestion des émotions
- Difficulté d'adaptation
- Estime de soi diminuée (pas triso --> + DI légère = conscient différent)
- Capacité à se faire des amis
- Réseau social limité
- Mauvaise compréhension des conventions sociales
- Prise en charge par les parents
- Sexualité

36

Est-ce que les DI ont + de problématiques médicales?

oui, + que population générale (2,9 problématiques en moyenne)

37

Quel % d'adultes avec DI ont un Dx de trouble de santé physique ?

78,9%

38

Quelles sont les conditions associées rencontrées chez les DI?

- Épilepsie
- Obésité
- Difficulté de motricité fine et globale
- Difficulté de coordination et d'équilibre dynamique/démarche
- Polyhandicap
- Problème de vision Fr (myopie, strabisme, cataractes, etc.)
- Problèmes de audition (50 à 80% des personnes trisomiques)
- Vieillissement prématuré

39

Comment peut-on caractérisé la dimension comportementale chez les DI?

1. passivité
2. Agressions
- frapper, donner des coups de pieds, mordre, tirer les cheveux, pousser
3. Auto-stimulation
- Se frapper la tête, se mordre, s’arracher les cheveux, se griffer
4. Destruction
- Briser les objets, déchirer les vêtements, lancer des objets
5. Perturbation
crier, fuguer, s’opposer, menaces, se mettre en colère, se déshabiller en public
6. Stéréotypie / autostimulation
Vocalises, balancements, marcher de long en large, mouvements des mains, rocking

40

Vrai ou faux :
Moins les déficits cognitifs sont sévères, plus les comportements problématiques ont des chances de se manifester.

Faux
Plus les déficits cognitifs sont sévères, plus les comportements problématiques ont des chances de se manifester.

41

Comment peut-on caractérisé la dimension santé mentale chez les DI?

- Très difficile à évaluer, se base sur l’observation des comportements
- 40% consultent pour des problèmes de santé mentale
- 11,4% ont plus de 2 diagnostics
- Les plus fréquents:
- troubles de l’humeur: dépression, trouble bipolaire
- troubles anxieux: anxiété généralisée, troubles panique, TOC

42

Est-ce qu'il existe un comorbidité entre les TSA et la DI?

Oui
Les chiffres varient entre 35 et 70%

43

Quelle est la prévalence du TSA?

- 1 enfant sur 68 naissances
- 1 garçon sur 42, 1 fille sur 189
- 4 garçons pour 1 fille
- Les données de 2014 :
-↑ 29 % de la prévalence des cas signalés au cours des 6 dernières années (depuis 2008)
- ↑ 64 % de la prévalence depuis 2006
- ↑ 123 % depuis 2002
- Il y aura cette année plus de diagnostics d’autisme que de diagnostics de SIDA, de cancer et de diabète réunis, chez les enfants.

44

Vrai ou faux :
Les Dx sont + précoce et + Fr que avant

Vrai

45

Qu'en est-il de la terminologie de DSM-5?

- Abolition des cinq grands syndromes
- Continuum
▪Décrit le profil et le niveau d’intensité des déficits

46

Quels sont les critère Dx du TSA?

- Difficultés sur le plan de la communication et des interactions sociales
- Comportements stéréotypés et intérêts restreints
- Présents depuis la petite enfance

47

Quels sont les critères Dx sur le plan de la communication et des interaction sociales du TSA?

- Réciprocité socio-émotionnelle
- Déficit dans la communication non-verbale (ne décode pas un visage)
- Difficulté à développer, maintenir et comprendre des relations sociales

48

Combien de critères faut-til avoir dans le plan social pour être Dx du TSA?

3/3

49

Quels sont les critères Dx sur le plan du comportement stéréotypés et intérêts restreints du TSA?

- Utilisation de mouvements répétitifs/stéréotypés, utilisation particulière du langage et des objets
- Insistance aux routines et rituels
- Intérêts restreints, limités ou atypiques
- Hyper ou hypo réactivité à des stimuli sensoriels ou intérêts inhabituels envers des éléments sensoriels de l’environnement

50

Combien de critères faut-til avoir dans le plan du comportement stéréotypés et intérêts restreints pour être Dx du TSA?

2/4

51

Quelle est l'étiologie du TSA?

- Dans la réalité, la cause demeure en grande majorité inconnue
- Entre 15-20% des cas s’expliquent par un désordre génétique lié à un seul gène

52

Quelle combinaison de facteurs les recherches démontrent-elles en lien avec l'étiologie de l'autisme?

Facteurs génétiques
▪Prédisposition génétique
▪Mutation

Facteurs environnementaux
▪Âge des parents au moment de la procréation
▪Maladie chez la mère pendant la grossesse
▪Accouchement difficile

53

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication sociale?

- Déficit dans les comportements de communication non-verbale utilisée dans l’interaction sociale
- Difficulté à prédire ou à comprendre les actions des autres
- Discordance entre les propos, le langage non verbal ou le ton de voix
- Contact visuel fuyant ou absent
- Déficit dans le développement et le maintien de relations appropriées à son âge
- Déficit dans la réciprocité émotionnelle et sociale
- Se mettre à la place de l’autre

54

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication du langage sur le volet réceptif?

- Message hors contexte
- Difficulté de compréhension des expressions, des abstractions et des doubles sens
- Utilisation inadéquate des pronoms
- Incompréhension des sous-entendus
- Incompréhension des phrases /questions complexes ou à plusieurs consignes
- Difficulté à décoder le langage non verbal

55

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication du langage sur le volet expressif?

- Grande variabilité dans les habiletés langagières
▪25% sont non-verbal, mais utilise des moyens de communication alternatifs (image, signes, tableau de communication)
▪Langage sophistiqué
- Recours à l’écholalie
- Langage «plaqué»
- Particularité du ton de voix, débit, volume

56

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication sociale?

- Faible capacité d’imitation
- Difficulté à comprendre et à exprimer les émotions
- Manque de réciprocité sociale ou émotive
- Neutralité de l’affect
- Difficulté à faire la lecture des émotions, pensées et intentions
- Difficulté /faible intérêt à se faire des amis

57

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication des intérêts restreints?

- Fascination pour un nombre restreint d’activités
- Préoccupations pour des parties d’objets
- Jeux stéréotypés
- Rituels et rigidités
- Difficultés à faire face aux changements

58

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication physique?

Principales conditions associées
- Trouble gastro-intestinaux (85%)
▪Constipation, diarrhée
▪Trouble de la vessie
- Épilepsie (39%)
▪Plus fréquent lorsque DI associée
- Désordre du sommeil

59

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication de la santé mentale?

Entre 40 - 70% présente au moins un autre Dx
- Anxiété
- Dépression

60

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication motrice?

- Irrégularité dans le développement de la motricité fine et globale
- Difficulté de planification et d’organisation motrice
- Problème de coordination motrice

61

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication cognitive?

Profil cognitif variable
- De la DI à l’intelligence supérieure à la moyenne
- 40% ont un fonctionnement cognitif dans la moyenne ou supérieur à la moyenne

Difficulté de généralisation
- Incapacité de rassembler différentes informations du contexte pour en extraire un sens général

62

Quel est le portrait de la clientèle TSA sur le plan de la dimension de la communication comportementale?

1. Passivité
2. Destruction
- Briser les objets, déchirer les vêtements, lancer des objets
3. Perturbation
- Crier, fuguer, s’opposer, menaces, se mettre en colère, se déshabiller en public
4. Stéréotypie/autostimulation
- Vocalises, balancements, marcher de long en large, mouvements des mains, rocking
5. Agressions
- Frapper, donner des coups de pieds, mordre, tirer les cheveux, pousser
6. Automutilation
- Se frapper la tête, se mordre, s’arracher les cheveux, se griffer
Willaye et Magerotte ( 2008)

Plus les déficits cognitifs sont sévères, plus les comportements problématiques ont des chances de se manifester.

63

Quelle est les phylosphie d'intervention en DI - TSA?

- Stimulation précoce
-0 – 6 ans
- Axe éducatif et axe thérapeutique
- Intégration et inclusion
- La réadaptation doit se faire dans les différents milieux de vie naturels
- Approche positive
- Autodétermination
- Valorisation des rôles sociaux
- Qualité de vie
Croire en la personne ! Éviter d’infantiliser…

64

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec la préparation de la rencontre?

Prendre connaissance du réseau de la personne et les contacter, au besoin

S’informer
- des intérêts
- du niveau de compréhension
- des outils qui sont connus et utilisés
- des interventions à privilégier et des comportements/sujets à éviter
- des comportements à risque (lancer un objet?)

Planifier
- Prévoir des plans B
- Prévoir plus d’une activité pour un objectif (changer --> ++ l'intérêt)

65

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec la communication?

- Se mettre à sa hauteur
- S’assurer d’avoir le regard de la personne
- Porter une attention au ton de voix
- Donner une consigne à la fois
- Donner des consignes simples et claires
- Utiliser des mots que la personne connait
- Limiter le nombre de mots
- Donner un délai de réponse
- Décortiquer la tâche
- Démontrer la consigne
- Permettre la pratique
- Faire sentir le mouvement en main sur main
- Utiliser les supports visuels (déroulement de la séance, tâche)

66

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec le plan social et environnemental

- Maximiser l’implication de la personne qui l’accompagne dans la gestion de la rencontre
- Éviter les déplacements inutiles
- Structurer l’environnement
- Privilégier des tâches de courte durée
Ex : nombre de répétition
- Susciter les mouvements naturels par des intérêts spontanés
- Camoufler la consigne pour réaliser la tâche
- Limiter l’accessibilité au matériel
- Environnement bien rangé
- Rendre visuelles certaines consignes
Ex : délimiter l’espace par une pastille
- Utiliser une structure de temps

67

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec le plan sensoriel?

- Être attentif aux stimulations de l’environnement: température, éclairage, odeurs, bruit, texture des serviettes, ton de voix, etc.:
- Tamiser les lumières
- Éviter les endroits près des aires de circulation
- Éviter les endroits bruyants
- Respecter le rythme de la personne
- Varier les positions et les tâches de travail
- Prévenir et nommer les actions réalisées
- Ex: Annoncer le toucher
- Privilégier les touchers profonds aux superficiels
- Explorer diverses stratégies pour occuper la personne pendant la thérapie
- Ex : occuper les mains pendant que l’on travaille les jambes
- Placer devant le miroir

68

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec les attitudes à privilégier?

- Créer un lien
- Avoir une vision globale de la personne
- Démontrer de l’ouverture face à la personne
- Reconnaître ses limites personnelles
- Moduler son niveau d’énergie
- Encourager les efforts et initiatives, même lorsqu’elles sont minimes
- Être créatif et imaginatif

69

Quel est la définition de la pht?

Le rôle de la physiothérapie est d’aider à recouvrer le maximum de ses capacités physiques en fonction de son propre potentiel de récupération.

Pour y parvenir, les professionnels de la physiothérapie utilisent une variété de modalités de traitement, telles que des techniques manuelles, les exercices, l’électrothérapie, l’hydrothérapie et la thermothérapie (glace ou chaleur).

Ces interventions, axées sur l’autoresponsabilisation du client, permettent d’acquérir des capacités physiques nécessaires à l’intégration sociale, aux activités de la vie quotidienne et à l’accomplissement d’un travail, d’un loisir ou d’un sport.

70

Quel est le constat des pht sur la pratique?

- Ont peu de formation pour travailler avec cette clientèle
- Vivent des difficultés à communiquer avec la personne
- Sont confrontés à des barrières en lien avec les contacts physiques directs
Requièrent parfois plus de temps de consultation
- Offrent souvent des services limités quand ils font face à la DI – TSA et à des problématiques complexes
- Traitement d’ordre général (Ex : Pas de radiographie parce qu’un jeune se frappe)

71

Quels sont constats envers la clientèle?

- Est souvent dépendante de la perception des membres du réseau pour déterminer si et quand une consultation est nécessaire
- Dépistage surtout fait par des manifestations ou des comportements
- Risque de prise en charge tardive, problématique chronique
- Présente parfois une gestion émotionnelle inadéquate qui influence la consultation (peur, anxiété)
- La cause est souvent difficile à identifier (propre à DI, à une condition associée ou autre condition médicale)
-Présente les mêmes problématiques, mais les facteurs personnels et environnementaux rendent les besoins plus complexes
- Ex: Rarement les blessures musculosquelettiques vont être la première hypothèse

72

Quel est l'importance du réseau de la personne?

- Le rôle du physiothérapeute travaillant auprès de cette clientèle dépasse la définition qu’en fait l’OPPQ
- Autoresponsabilisation de la personne passe par l’implication du réseau
-Le réseau de l’usager doit ABSOLUMENT être mis à contribution, peu importe l’âge
-Permet de mieux gérer les facteurs personnels et environnementaux
- Contribue à rendre plus efficace la prise en charge
- Sentiment de compétence

73

Quels sont les principaux défis de l'examen (Hx, revue des systèmes et tests et mesure)?

- Symptôme imprécis ou diffus
▪Niveau de compréhension et d’expression
▪Niveau de connaissance générale
▪Capacité d’abstraction
- Manipulation/proximité physique
- Normalisation des batteries d’évaluation

74

Quels sont les principaux défis en lien avec la synthèse (analyse, listes de prob., Dx et Px)?

- Problématiques multiples
▪Condition associée
▪Particularité des caractéristiques des syndromes
- Vision globale de la situation
- Démarche interdisciplinaire et interétablissement (mission)

75

Quels sont les principaux défies en lien avec la planification (buts de tx, critères de tests, plan interv)?

- Axer sur le fonctionnel
- Micrograduer les objectifs

76

Quels sont les principaux défi en lien avec l'action (interventions)?

- Création du lien
- Appliquer les stratégies d’intervention
- Recommandations
▪Axer sur le fonctionnel
▪Micrograduer les objectifs
▪Privilégier de courtes périodes, plusieurs fois par jour
- Trouver des ressources dans la communauté (loisirs adaptés)
- Assurer le suivi
- Déterminer l’efficacité de l’intervention

77

Où peut-on travailler avec cette clientèle?

CIUSSS
▪Point de service CRDI
▪Point de service IRDPQ
Privé
CH
CHSLD
Organismes communautaires

78

Quelles sont les conclusions pour la clientèle DI - TSA?

- C’est la personne et son réseau
- Peut avoir besoin de services généraux ET spécialisés
- A des besoins multiples et complexes
- Présente un large éventail de capacités qu’il faut optimiser
- Demeure une clientèle en pratique émergente

79

Quelles sont les conclusions pour les pht?

- Importance de démontrer de l’ouverture dans sa pratique
- Ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort
- Adopter une vision interdisciplinaire
- «Think outside the box»

80

Quelles sont les ressources utiles pour consultation?

Orphanet
Autism speaks
CanChild
Portail enfance – UdeM
AQIS / AISQ
OPHQ
Autisme Québec
Autres associations en lien avec le Dx

81

Quelle est les phylosphie d'intervention en DI - TSA?

- Stimulation précoce
-0 – 6 ans
- Axe éducatif et axe thérapeutique
- Intégration et inclusion
- La réadaptation doit se faire dans les différents milieux de vie naturels
- Approche positive
- Autodétermination
- Valorisation des rôles sociaux
- Qualité de vie
Croire en la personne ! Éviter d’infantiliser…

82

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec la préparation de la rencontre?

Prendre connaissance du réseau de la personne et les contacter, au besoin

S’informer
- des intérêts
- du niveau de compréhension
- des outils qui sont connus et utilisés
- des interventions à privilégier et des comportements/sujets à éviter
- des comportements à risque (lancer un objet?)

Planifier
- Prévoir des plans B
- Prévoir plus d’une activité pour un objectif (changer --> ++ l'intérêt)

83

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec la communication?

- Se mettre à sa hauteur
- S’assurer d’avoir le regard de la personne
- Porter une attention au ton de voix
- Donner une consigne à la fois
- Donner des consignes simples et claires
- Utiliser des mots que la personne connait
- Limiter le nombre de mots
- Donner un délai de réponse
- Décortiquer la tâche
- Démontrer la consigne
- Permettre la pratique
- Faire sentir le mouvement en main sur main
- Utiliser les supports visuels (déroulement de la séance, tâche)

84

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec le plan social et environnemental

- Maximiser l’implication de la personne qui l’accompagne dans la gestion de la rencontre
- Éviter les déplacements inutiles
- Structurer l’environnement
- Privilégier des tâches de courte durée
Ex : nombre de répétition
- Susciter les mouvements naturels par des intérêts spontanés
- Camoufler la consigne pour réaliser la tâche
- Limiter l’accessibilité au matériel
- Environnement bien rangé
- Rendre visuelles certaines consignes
Ex : délimiter l’espace par une pastille
- Utiliser une structure de temps

85

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec le plan sensoriel?

- Être attentif aux stimulations de l’environnement: température, éclairage, odeurs, bruit, texture des serviettes, ton de voix, etc.:
- Tamiser les lumières
- Éviter les endroits près des aires de circulation
- Éviter les endroits bruyants
- Respecter le rythme de la personne
- Varier les positions et les tâches de travail
- Prévenir et nommer les actions réalisées
- Ex: Annoncer le toucher
- Privilégier les touchers profonds aux superficiels
- Explorer diverses stratégies pour occuper la personne pendant la thérapie
- Ex : occuper les mains pendant que l’on travaille les jambes
- Placer devant le miroir

86

Quelles sont les stratégies d'intervention en lien avec les attitudes à privilégier?

- Créer un lien
- Avoir une vision globale de la personne
- Démontrer de l’ouverture face à la personne
- Reconnaître ses limites personnelles
- Moduler son niveau d’énergie
- Encourager les efforts et initiatives, même lorsqu’elles sont minimes
- Être créatif et imaginatif

87

Quel est la définition de la pht?

Le rôle de la physiothérapie est d’aider à recouvrer le maximum de ses capacités physiques en fonction de son propre potentiel de récupération.

Pour y parvenir, les professionnels de la physiothérapie utilisent une variété de modalités de traitement, telles que des techniques manuelles, les exercices, l’électrothérapie, l’hydrothérapie et la thermothérapie (glace ou chaleur).

Ces interventions, axées sur l’autoresponsabilisation du client, permettent d’acquérir des capacités physiques nécessaires à l’intégration sociale, aux activités de la vie quotidienne et à l’accomplissement d’un travail, d’un loisir ou d’un sport.

88

Quel est le constat des pht sur la pratique?

- Ont peu de formation pour travailler avec cette clientèle
- Vivent des difficultés à communiquer avec la personne
- Sont confrontés à des barrières en lien avec les contacts physiques directs
Requièrent parfois plus de temps de consultation
- Offrent souvent des services limités quand ils font face à la DI – TSA et à des problématiques complexes
- Traitement d’ordre général (Ex : Pas de radiographie parce qu’un jeune se frappe)

89

Quels sont constats envers la clientèle?

- Est souvent dépendante de la perception des membres du réseau pour déterminer si et quand une consultation est nécessaire
- Dépistage surtout fait par des manifestations ou des comportements
- Risque de prise en charge tardive, problématique chronique
- Présente parfois une gestion émotionnelle inadéquate qui influence la consultation (peur, anxiété)
- La cause est souvent difficile à identifier (propre à DI, à une condition associée ou autre condition médicale)
-Présente les mêmes problématiques, mais les facteurs personnels et environnementaux rendent les besoins plus complexes
- Ex: Rarement les blessures musculosquelettiques vont être la première hypothèse

90

Quel est l'importance du réseau de la personne?

- Le rôle du physiothérapeute travaillant auprès de cette clientèle dépasse la définition qu’en fait l’OPPQ
- Autoresponsabilisation de la personne passe par l’implication du réseau
-Le réseau de l’usager doit ABSOLUMENT être mis à contribution, peu importe l’âge
-Permet de mieux gérer les facteurs personnels et environnementaux
- Contribue à rendre plus efficace la prise en charge
- Sentiment de compétence

91

Quels sont les principaux défis de l'examen (Hx, revue des systèmes et tests et mesure)?

- Symptôme imprécis ou diffus
▪Niveau de compréhension et d’expression
▪Niveau de connaissance générale
▪Capacité d’abstraction
- Manipulation/proximité physique
- Normalisation des batteries d’évaluation

92

Quels sont les principaux défis en lien avec la synthèse (analyse, listes de prob., Dx et Px)?

- Problématiques multiples
▪Condition associée
▪Particularité des caractéristiques des syndromes
- Vision globale de la situation
- Démarche interdisciplinaire et interétablissement (mission)

93

Quels sont les principaux défies en lien avec la planification (buts de tx, critères de tests, plan interv)?

- Axer sur le fonctionnel
- Micrograduer les objectifs

94

Quels sont les principaux défi en lien avec l'action (interventions)?

- Création du lien
- Appliquer les stratégies d’intervention
- Recommandations
▪Axer sur le fonctionnel
▪Micrograduer les objectifs
▪Privilégier de courtes périodes, plusieurs fois par jour
- Trouver des ressources dans la communauté (loisirs adaptés)
- Assurer le suivi
- Déterminer l’efficacité de l’intervention

95

Où peut-on travailler avec cette clientèle?

CIUSSS
▪Point de service CRDI
▪Point de service IRDPQ
Privé
CH
CHSLD
Organismes communautaires

96

Quelles sont les conclusions pour la clientèle DI - TSA?

- C’est la personne et son réseau
- Peut avoir besoin de services généraux ET spécialisés
- A des besoins multiples et complexes
- Présente un large éventail de capacités qu’il faut optimiser
- Demeure une clientèle en pratique émergente

97

Quelles sont les conclusions pour les pht?

- Importance de démontrer de l’ouverture dans sa pratique
- Ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort
- Adopter une vision interdisciplinaire
- «Think outside the box»

98

Quelles sont les ressources utiles pour consultation?

Orphanet
Autism speaks
CanChild
Portail enfance – UdeM
AQIS / AISQ
OPHQ
Autisme Québec
Autres associations en lien avec le Dx