286 - Trouble dépressif Flashcards Preview

PSY > 286 - Trouble dépressif > Flashcards

Flashcards in 286 - Trouble dépressif Deck (35):
1

Quelle est l'épidémiologie de la dépression ?

Fréquente, 2 femme pour 1 homme, origine multifactorielle (biogénétique, sociogénétique, psychogénétique)

2

Quels sont les différents types de dépression ?

DÉPRESSION PRIMAIRE
DÉPRESSION SECONDAIRE
- Organiques ou induites par une substance
. Cause organique vraie (affection médicale dépressogène)
. Cause organique fausse (évenement de vie dépressogène de nature médicale)
. Toxique
- Secondaire à un autre trouble psychiatrique

3

Comment se fait le diagnostic clinique de dépression ?

- Humeur dépressive : tristesse, anhédonie, aboulie, athymhormie
- Asthénie
- Modification du contenu des pensées : culpabilité, autodépréciation, pessimisme, reconstruction négative du passé
- Idées suicidaires
- Ralentissement psychomoteur (troubles de l'attention, ruminations, bradyphémie, hypomimie, apragmatisme, clinophilie, incurie)
- Troubles des conduites instinctuelles : anorexie, insomnie, baisse de libido
- Anxiété
- Possibles symptômes psychotriques

4

Quelles sont les différentes modalités du syndrome dépressif ?

- Episode dépressif majeur +++ = forme complète
- Formes mineures :
. Episode dépressif mineur
. Trouble dysthymique : > 2 ans avec humeur dépressive pratiquement toute l'année sans intervalle libre > 2 mois
. Dépressions récurrentes brèves : épisodes récurrents de 2-15 jours > 1/mois pendant 12 mois sans association au cycle menstruel
. Trouble anxio-dépressif

5

Quelles sont les différentes formes cliniques de l'EDM ?

SELON ÉVOLUTION DANS LE TEMPS :
- EDM isolé
- Trouble dépressif majeur récurrent
- Dépression chronique
- Trouble bipolaire
- Trouble saisonnier de l'humeur

SELON SYMPTOMATOLOGIE :
- EDM typique
- EDM atypique
- Mélancolie

SELON L'ÂGE :
- Enfant : irritabilité, troubles de l'attention +++
- Sujet âgé : plaintes somatiques ++, troubles de concentration/mémoire, risque suicidaire élevé

SELON LE SEXE :
- Femme : période prémenstruelle (dysphorie), grossesse et post-partum, ménopause

6

Quelles sont les complications de la dépression ?

- Conduites suicidaires
- Addictions
- Retentissement socioprofessionnel
- Récidive
- Evolution vers un trouble chronique de l'huleur

7

Quelles sont les évolutions possibles de la dépression sous traitement ?

- Réponse au traitement (rémission partielle)
- Rémission complète
- Guérison (rémission complète > 4 mois)
- Rechute ou récidive
- Passage à la chronicité (EDM > 2 ans)
- Résistance (absence de réponse)
- Virage de l'humeur (vers un sd maniaque)

8

Quels sont les grands principes du traitement de la dépression ?

- En hospitalisation ou en ambulatoire selon sévérité
- Bilan clinique et paraclinique
- Traitement médicamenteux
. Choix selon sévérité
. Pour une durée de 4 à 9 mois (traitement de consolidation)
. Sous surveillance clinique et paraclinique
- Psychothérapie adaptée à la problématique du patient
- Education du patient à sa maladie et à son traitement (effets attendus, délai d'action, effets indésirables, poursuite même après rémission, suivi régulier)
- Prise en charge sociale

9

Qu'est-ce qu'un trouble dépressif ?

Trouble de l'humeur dominé par la tristesse et un ralentissement global de la psychomotricité. Peut engager le risque vital, principalement en raison du risque suicidaire.

10

Quels sont les principaux troubles psychiatriques pouvant fréquemment se compliquer en trouble dépressif ?

- Troubles anxieux
- Troubles psychotriques
- Troubles du sommeil
- Troubles du comportement alimentaire

11

Quelles sont les principales substances dépressogènes ?

- Immunosuppresseurs (isotrétinoïne et interférons)
- Corticostéroïdes au long cours
- L-dopa
- Anti-hypertenseurs
- Agonistes α-2 centraux
- Réserpine

12

Quels sont les critères diagnostiques de l'épisode dépressif majeur selon le DSM ?

A) Rupture avec l'état antérieur, avec au moins 5 des symptômes suivants pendant au moins 2 semaines :
- Humeur dépressive
- Anhédonie
- Altération du poids ou de l'appétit
- Altération quotidienne du sommeil
- Agitation/ralentissement psychomoteur
- Asthénie
- Dévalorisation/culpabilité
- Troubles de concentration/indécision
- Idées/projet/tentative de suicide

B) Ne répondant pas aux critères de l'épisode mixte
C) Altération du fonctionnement social et/ou professionnel
D) Absence de cause toxique ou organique
E) En l'absence de deuil

13

Que faut-il toujours préciser devant un EDM ?

- Sévérité de l'épisode : léger, moyen, sévère
- L'existence ou non de caractéristiques psychotiques : délire et désorganisation psychique --> leur présence classe d'emblée l'épisode comme sévère

14

Qu'est-ce qu'un EDM isolé ?

Patient sans trouble psy, 10 % de chronicisation

15

Qu'est-ce qu'un EDM récurrent ?

2 EDM séparés par intervalle libre > 4 mois sans trouble maniaque, hypomaniaque ou mixte

16

Qu'est-ce qu'une dépression chronique ?

EDM > 2 ans

17

Qu'est-ce qu'un trouble saisonnier de l'humeur ?

En automne-hiver avec rémission spontanée au printemps et inversion fréquente de l'atteinte des conduites instinctuelles, bonne réponse à la photothérapie

18

Qu'est-ce qu'un EDM atypique ?

- Eléments délirants non congruents à l'humeur
- Désorganisation psychique, bizarrerie, détachement psychique
- Absence d'anxiété

19

Qu'est-ce que la mélancolie ?

URGENCE THÉRAPEUTIQUE
- EDM sévère avec ensemble des symptômes exacerbés
- Risque suicidaire majeur
- Origine endogène fortement évoquée donc réponse favorable au traitement médicamenteux :
. Au moins 1 critère majeur :
- Anhédonie généralisé
- Aréactivité aux stimuli désagréables
. Au moins 3 critères mineurs :
- Humeur dépressive marquée
- Prédominance matinale
- Réveil matinal précoce
- Anorexie ou perte de poids
- Culpabilité excessive ou inappropriée

20

Quelles sont les différentes formes cliniques de mélancolie ?

- Stuporeuse : ralentissement psychomoteur extrême avec mutisme, oppositionnisme et stupeur. Risque = dénutrition et cachexie.
- Anxieuse : anxiété majeure avec agitation
- Délirante : importante production délirante
--> Sd de Cotard : mélancolie délirante avec négation d'organe et thème d'immortalité

21

Quels sont les facteurs de risque de chronicisation de l'EDM ?

- Trouble dépressif récurrent, nombre élevé d'épisodes
- Histoire familiale de troubles de l'humeur
- Retard dans la prise en charge

22

Quelle est la définition d'une dépression résistante ?

Echec confirmé d'au moins 2 traitements différents, dont un imipraminique, pendant 4 à 6 semaines, à posologies adéquates avec observance satisfaisante.

23

Quels sont les facteurs de résistance au traitement de la dépression ?

- Trouble de personnalité associé
- Maladie organique sous-jacente
- Conditions psychosociales défavorables entretenant le trouble

24

Que doit comprendre l'interrogatoire du patient dépressif ?

- Affirmation du diagnostic : sémiologie dépressive, origine endogène/psychogène, sévérité, caractéristiques psychotiques
- Contexte : ttt en cours, atcd personnels/familiaux, trouble dépressif chronique ou récurrent, trouble bipolaire…
- Facteurs pronostiques : risque suicidaire, risque de résistance au traitement, risque de chronicisation
- Retentissement

25

Que comprennent les bilans étiologiques et pré-thérapeutiques dans le sd dépressif ?

- Recherche cause organique :
. Examen clinique complet
. Bilan biologique :
- NFS plaquettes
- Iono, créat, bilan hépatique complet, TSH
- Recherche toxiques si doute
. Si caractéristiques psychotiques : discuter imagerie cérébrale, EEG, bilan sensoriel d'hallucination
- Bilan pré-thérapeutique :
. Selon molécule envisagée (ECG si imipraminiques)
. Bilan pré-sismothérapie si envisagée

26

Quels sont les critères d'hospitalisation pour traitement d'un sd dépressif ?

- Mélancolies
- Dépression sévère avec risque suicidaire élevé
- Troubles somatiques associés
- Milieu de vie entretenant les troubles

27

Quel traitement médicamenteux choisir pour traiter un sd dépressif ?

- Dépression non compliquée : ISRS --> Fluoxétine (Prozac)
- Dépressions sévères hospitalisées et mélancolies : IRSNA --> Venlafaxine (Effexor) -> surveiller NFS, bilan hépatique, TA
- Mélancolie délirante :
. ECT en urgence après bilan
. Ou IRSNA + neuroleptique
- Mélancolie stuporeuse : ECT en urgence après bilan
- Dépression saisonnière : photothérapie et/ou ISRS

28

Quelles sont les étapes du traitement médicamenteux du sd dépressif ?

1) Traitement d'attaque
2) Traitement de consolidation
3) Traitement de maintenance non systématique

29

Comment se fait le traitement d'attaque du sd dépressif ?

- Faible posologie puis augmentation par paliers
- Surveillance clinique + paraclinique
- Effet antidépresseur après 2-3 semaines
- Attendre 6 semaines avant remise en cause
- Interrompre si mauvaise tolérance ou aggravation sous traitement
- Adjonction anxiolytique ou hypnotique adjuvant transitoire si nécessaire (< 4 semaines)
- ATTENTION À LA LEVÉE D'INHIBITION : risque de passage à l'acte suicidaire majoré --> traitement sédatif si besoin

30

Comment se fait le traitement de consolidation d'un sd dépressif ?

- Poursuivi au-delà de la rémission, à dose identique, pendant 4 à 9 mois
- Arrêt progressif par paliers
- Surveillance clinique après l'arrêt

31

Que faire en l'absence de réponse au traitement d'un sd dépressif ?

1) Observance ? Posologie ?
2) Si bien conduit après 6 semaines : changement de classe d'antidépresseur
3) Si dépression résistante (échec 2 traitements dont 1 imipraminique) :
- Association 2 antidépresseurs de classes différentes
- Traitement adjuvant (thymorégulateur, hormones thyroïdiennes, neuroleptique atypique)
- Sismothérapie

32

Quelles sont les indications à la sismothérapie dans la dépression ?

- Mélancolie stuporeuse et délirante
- Dépression résistante
- Dépression sévère avec contre-indication aux antidépresseurs

33

Qu'est-ce qu'un traitement de maintenance dans le sd dépressif ? Détailler

- Prévenir la survenue d'un nouvel épisode dépressif quand le risque de récidive est élevé
- Indications : après 3 EDM (ou 2 sévères) rapprochés (en moins de 4 ans)
- Traitement antidépresseur efficace sur les épisodes traités, poursuivi à posologie identique
- Durée : 2 à 5 ans, avec surveillance mensuelle ou bimestrielle

34

Quelles sont les psychothérapies utilisées dans le traitement du sd dépressif ?

- Psychothérapie de soutien : toujours indiquée, éducation à la maladie, empathie, attitude positive
- Psychothérapie analytique : après évaluation clinique et si apport attendu dans le traitement de l'épisode ou la prévention des récidives
- Psychothérapies cognitives : après évaluation clinique si biais cognitifs manifestes

35

Quelles sont les mesures sociales à mettre en place dans le sd dépressif ?

- Arrêt de travail pendant la durée du handicap fonctionnel