Chap 7 - Gestion des risques du projet Flashcards Preview

ADM 6044 - Gestion de projet en technologie de l'information > Chap 7 - Gestion des risques du projet > Flashcards

Flashcards in Chap 7 - Gestion des risques du projet Deck (6)
Loading flashcards...
1

Décrivez certaines des erreurs courantes dans la gestion des risques de projet.

Ne pas comprendre les avantages de la gestion de risque.
Souvent les commanditaires du projet ou clients ne s’intéressent qu’aux résultats sans égard aux moyens. L’équipe de projet se trouve devant des stratégies de risques agressives sans bien comprendre les impacts de ces décisions. Cependant les risques peuvent devenir bien réel et avoir des impacts importants sur le budget, le calendrier et la qualité.

Ne pas dédier suffisamment de temps à la gestion de risque.
La gestion du risque doit devenir un processus intégré dans tous les projets et ce, dès les étapes préliminaires de la planification. Il est mieux de réduire les risques ou être capable d’y faire face au plus tôt afin d’en limiter les impacts sur le calendrier et le budget.

Ne pas utiliser d’approche standard pour l’identification et l’évaluation des risques.
Sans approche normalisée, la gestion de risque peut mener à négliger des menaces ou des opportunités. Par conséquent, du temps et des ressources sont consommés à régler de problèmes évitables. Des opportunités sont manquées et des décisions sont prises sans une compréhension complète de la situation. Les chances de succès sont réduites.

2

Décrivez brièvement ce qui est nécessaire pour une gestion efficace et réussie des risques du projet.

Engagement de toutes les parties prenantes.
Pour avoir du succès toutes les parties prenantes doivent être engagés au processus de la gestion de risque du projet. En particulier les commanditaires, client, la haute gestion, le comité de gouvernance le gestionnaire de projet et l’équipe projet.
Pour le gestionnaire de projet, la première impulsion peut être d’éviter le processus à la première occasion où un problème se présente.
L’engagement formel de l’organisation dans le processus de gestion des risques ne permettra pas de passer outre le processus.

Responsabilité des parties prenantes.
Il est important que chaque risque ait un propriétaire. Ce responsable devrait être impliqué dans le projet. Il sera responsable de suivre le projet pour identifier la progression des risques. Il devrait faire des rapports réguliers aux parties prenantes (commanditaire, clients et comité de gouvernance).
Cette position doit inclure les ressources requises pour la gestion et la réponse aux risques particuliers du projet.
Le gestionnaire de projet est ultimement responsable de s’assurer que les processus et les plans particuliers soient en place.

Différents risques pour différents types de projets.
Les études démontrent que chaque projet a des enjeux spécifiques et qu’il n’est pas avisé de tenter de gérer tous les projets et les risques de la même façon.

3

Quels sont les six processus de gestion des risques du projet?

Créer un plan de risques.

Identifier les risques.

Analyser les risques.

Développer les stratégies de risques.

Surveiller et contrôler les risques.

Répondre et évaluer les risques.

4

Décrivez certains des outils et des techniques qui peuvent être utilisés pour identifier les risques du projet.

Le cadre d'identification des risques du projet.
Présente un cadre d’identification des sources et des impacts des risques d’un projet. Cela inclut plusieurs couches des éléments en soutien à la VOM qui est au centre du cadre.
-VOM
-Budget, Calendrier, Étendue, Qualité
-Personnel, cadre légal, processus, environnement, technologie, l’organisation, le produit, autre
-Interne et Externe
-Risques connus / Risques connus d’ampleur inconnue / Risques inconnus d’ampleur inconnue
Le cadre d’identification des risques sert de gabarit pour orienter l’utilisation d’outils d’identification des risques tels que :
Cycles d'apprentissage.
Facts/assumptions/RFI: Action plans to test assumptions + research risk.
Brainstorming. Using WBS towards the core or from the MOV outwards towards phases.
Nominal group technique. Idées sur papier, discutés en groupe et jugées anonymement.
Delphi technique. Analyse par groupes d’experts externes indépendants en silo.
Interviewing. Points de vue alternatifs en interrogeant divers parties prenantes.
Checklist. Basée sur les expériences passées, peux créer un faux sentiment de sécurité et ne pas être adapté spécifiquement au projet en particulier.
SWOT. Strengths/Weaknesses/Opportunities/Threats
Cause and effect diagram.
Fishbone diagram
Past projects.
Knowledge management, lessons learned and best practices.

5

Définissez et discutez les quatre stratégies de risque décrites dans ce chapitre.

Accepter ou ignorer.
Peut être censé pour les risques qui ont une très faible probabilité d’occurrence. Néanmoins, cette stratégie doit être équilibrée par la mise en place de contingences.
-Réserve de gestion. Réserve discrétionnaire de la gestion supérieure qui peut être octroyées à un projet particulièrement dans le besoin. Ne fait pas parti du budget du projet
-Réserve de contingence. Réserve incluse au projet sous le contrôle du gestionnaire de projet qui peut être utilisé si un risque particulier survient.
-Plans de contingence. Plan alternatif à être employé en dernier recours. Tel qu’un plan de continuité des activités en cas de désastre.

Éviter. Consiste à mettre en place des mesures pour évider le risque ou encore diminuer grandement la possibilité de son occurrence.

Mitiger. Consiste à diminuer la possibilité ou l’impact de l’occurrence d’un risque.

Transférer. Consiste à transférer la responsabilité du risque à quelqu’un d’autre. Tel que la prise d’une assurance ou encore contracter une portion risquée du projet à une agence spécialisée ayant plus de chances de succès. Implique généralement des coûts supplémentaires.

6

Décrivez les trois outils de surveillance des risques abordés dans ce chapitre.

Audits de risques.
Mandat donné à un gestionnaire expérimenté externe à l’équipe de projet. Vérification des procédures en place et du travail d’analyse effectué par l’équipe projet

Revue des risques.
L’équipe projet incluant les parties prenantes revoient périodiquement l’analyse de risque. Cette revue devrait être intégrée aux réunions périodiques et aussi faire partie du cycle d’apprentissage de l’équipe projet.

Réunions et comptes-rendus concernant l’état des risques.
Un système de communication formel doit être en place pour surveiller et contrôler les risques du projet.