Commotion Cérébrale Flashcards Preview

Activité physique et problème de santé > Commotion Cérébrale > Flashcards

Flashcards in Commotion Cérébrale Deck (18):
1

Quelle est la définition d'une commotion cérébrale?

La commotion cérébrale est définie comme une perturbation complexe de la fonction du cerveau, provoquée par un choc direct ou indirect à la tête.
Elle se traduit par un éventail de symptômes et peut s’accompagner ou non de perte de mémoire ou de perte de conscience

2

Vrai ou faux, une commotion est une perturbation fonctionnelle plus qu’un dommage structurel, mais peu résulter en des changements neuropathologiques

Vrai.

3

Vrai ou Faux, les risques de subir d’autres commotions augmentent après la première

Vrai

4

Donner des exemples Signes probants de commotions cérébrales ou TCCL.

• Perte de conscience
• Altération de l’état de conscience
• Amnésie rétrograde ou antérograde
• Convulsions
• Signes et symptômes neurologiques transitoires
• Incoordination motrice (trébuche, mouvements lents ou difficiles
• Désorientation ou confusion
• Régard et expression vide
• Lésion facial visible en combinaison avec un des signes ci-dessus.

5

Vrai ou Faux, dans plusieurs situations, les signes et symptômes sont invisibles?

Vrai

6

Pourquoi est-il déconseillé de prendre de la médication sans surveillance médicale: somnifère, aspirine, anti-inflammatoire, antidouleur sédatif?

aspirine = anticoagulant.
on veut aussi ne pas altérer les Sx pour pouvoir observé
l’évolution.

7

Faut-il garder éveiller ou réveiller leur une personne ayant subit une commotion?

Il n’est pas suggéré de garder éveillé ou réveillé l’individu, car le repos est important. Il est par contre suggéré de le surveiller la 1e nuit.
• On devrait par contre réveiller la personne qui a eu une perte de conscience, une amnésie ou des symptômes importants qui persistent.

8

Quand faut-il effectuer le SCAT3?

au repos, 10 minutes ou plus après l'effort.

9

Vrai ou Faux, 80-90% des commotions récupèrent en 7 à 10 jours ou en 30 jours

Vrai

10

Vrai ou faux, le second impact syndrome semble se produire davantage à la fin de l’adolescence et dans la jeune vingtaine

Vrai

11

Qu'est-ce que le «second impact syndrome»?

Œdème cérébral massif suite à un deuxième traumatisme survenant avant la résolution complète des symptômes d’un premier TCCL.
Résultat catastrophique, souvent fatal, peut causer des graves séquelles ou avoir un délai de récupération plus lent

12

Quand faut-il considéré qu'il y a un danger?

Si:
•un petit impact donne des symptômes importants
• la récupération est de plus en plus longue suite à un impact
• les symptômes sont persistants

13

Quels peuvent être les effets à long termes?

• Dépression, anxiété, troubles cognitifs
• Parkinsonisme
• Troubles de mémoire et démence chez les joueurs de football
• Encéphalopathie traumatique chronique (démence pugilistique)
• Alzheimer
• Maux de tête persistants
• Troubles du sommeil
• Impacts sur les études, le travail

14

Vrai ou Faux.
Retrait et pas de retour dans le même match dès qu’il y a apparition d’un symptôme, même bref et invisible.

Vrai

15

Pourquoi le protocole de retour au jeu est-il séparé en 2 groupes?

Car le cerveau atteint sa maturité entre 20 et 30 ans.
Il y a donc un groupe adulte
et un groupe de 25 ans et moins

16

Quel est le processus de retour au jeu chez les 25 ans et moins? (nombre d'étape, durée, règles (2))

6 étapes
chaque étape dure 24h
- Pour passer à la suivante, il faut avoir réussi l’étape sans
symptômes.
- Aucune activité physique ne doit être pratiquée pendant cette période.

17

Quelles sont les 6 étapes AVANT le retour au jeu chez les 25 ans et moins?

Étape 1:
pas d'AP
repos cognitif --> pas de lecture, tv, cell, ordi, etc.

Étape 2:
Brèves périodes d'activités cognitives

Étape 3:
être capable de faire des devoirs à la maison durant 30min

Étape 4:
Retour à l'école pour une partie de la journée

Étape 5:
journée complète d'école

Étape 6:
Charge complète de travail cognitif (examen...)


18

Quelles sont les 7 étapes de retour au jeu?

étape 1:
Repos complet physique et mentale
Objectifs: convalescence, diminution des symptômes.

étape 2:
• Activité aérobie sans impact de faible intensité (50 à 70% de la FC max.): vélo, natation, marche, rameur.
• 20 minutes
• Pas d’entraînement en musculation.
• Objectif: Augmenter le rythme cardiaque.

étape 3:
• Activité aérobie de faible intensité spécifique au sport, échauffement spécifique permis, sans sprint et saut: courir, patinage...
• 20 minutes
• Objectif: ajouter des mouvements

étape 4:
• Entraînement spécifique au sport, sans contact, fait
individuellement ou avec un coéquipier.
• 2 X 20 min, repos 10 min
• Débuter la musculation.
• Petit sprints, petits sauts, tracés intensité RÉDUITE

étape 5:
• Entraînement sans contact.
• Augmenter le niveau d’habileté, éducatifs complexes, mise en situation, intensité de partie, pliométrie...
• 4 X 20 min, repos 5-10 min.
• Objectifs: entraînement, coordination, charge cognitive

étape 6:
• Pratique complète avec contact.
• Prévoir des repos entre les différentes sections.
• Doit avoir reçu l’approbation du médecin.
• Objectifs: restaurer la confiance et faire évaluer les aptitudes fonctionnelles par le personnel d’entraînement.

étape 7:
Retour à la compétition régulière