Entretien Motivationnel Flashcards Preview

Activité physique et problème de santé > Entretien Motivationnel > Flashcards

Flashcards in Entretien Motivationnel Deck (32):
1

Est-ce que l'Entretient Motivationnel s'inscrit au cours de longue rencontre seulement?

Non peut être très bref. On veut faire émerger chez les gens les raisons pour lesquelles ils feraient
ou pas qqchose. Exemple de la madame qui va à la pharmacie pour arrêter ces pilules. Pourquoi vous voulez arrêter? Parce que j’ai tel effet secondaire, je l’oublie, etc. Qu’est-ce qui va se passer si vous le prenez pu? Ben ma TA ne sera pu contrôlée. Ah ben finalement j’pense que je vais continuer je pense!

2

Globalement, qu'est-ce qui influence l'évolution de la résistance du patient?

le style relationnel de l'intervenant.

3

Qu'est-ce qui cloche dans les modèles traditionnels par rapport à la responsabilité de l'échec et du succès?

Dans les modèles traditionnels d’intervention, la responsabilité de l’échec repose sur le patient et celle du succès sur la qualité du programme d’intervention. Le client est décrit comme ayant un problème.

4

Qu'est-ce que le réflexe correcteur? Est-il efficace et pourquoi?

Croyance que l'on doit convaincre et persuader. Il est peu efficace en présence d'ambivalence et comporte des risques de (1) contre-pied et (2) attachement au point de vue défendu. Ambivalent = hésite entre 2 choses.
La personne a dans sa tête arguments POUR et CONTRE.
Si elle se retrouve devant kinésiologue (ou autre prof. de la santé) et qu’on lui dit POUR
la personne à tendance à oui mais… il y aurait telle chose… La personne donne de l'importance
à tous les arguments pour NE PAS faire qqchose.

5

Est-ce qu’on est plus convaincu par ce qu’on se dit à soi-même ou par ce que les autres vont nous dire?

Par nous-même.

6

En quoi le leadership a-t-il un lien avec l'entretien motivationnel?

Car on veut «amener le changement avec le moins de résistance possible » (leadership)

7

Vrai ou Faux. Plus on s’approche de quelque, plus ses inconvénients nous paraîssent évidents?

VRAI. quand je suis loin de mon objectif facile de voir les avantages. ex.: en fds j'étudie toute la matière à l'examen... mais plus la fds approche.. mmm moins le goût.

8

Vrai ou Faux. EM = Guider?

En général, VRAI.

9

Vrai ou Faux. Ce que les gens attendent du changement et la valeur de ce changement leur appartient.

Vrai.

10

Il faut faciliter le discours-changement plutôt que de nourrir la résistance. Comment y arrive-t-on et quel est le but?

en INTERROGEANT.
On veut que
les gens exprime par eux même qu’ils ont le désir de changer. J’aimerais faire…, Je veux …
On veut aussi qu’il exprime qu’il sont capable. Qu’il s’exprime par rapport à leur motivation, leurs besoins, leur engagement.
On veut qu’il fasse les premier pas.

11

Par quoi est améliorée la réceptivité au changement?

Par l'importance du comportement pour la patient et par sa confiance en la réussite de la modification.

12

Vrai ou Faux. La résistance qui apparaît est le résultat d’une interaction entre le client et l’intervenant?

Vrai

13

Quels sont les 4 processus de l'EM et quand surviennent-ils?

Engagement dans la relation (partenariat intervenant-patient), Focalisation (objectifs), Évocation (raisons qui font que je veux changer) et Planification (une fois évoqué, on planifie).
Les 4 surviennent en même temps, même si certains sont plus de base.

14

Les 4 processus ce l'EM sont linéaires, vrai ou faux.

Faux. Plus circulaire que linéaire. Peut toujours revenir

15

Qu'est-ce que la focalisation? Est-ce qu'elle est toujours la même entre patient et intervenant? Donner des exemples.

C'est l'ordre du jour. Non, elle diffère parfois.
Exemple: Cardio-Poussette. moi je veux que cliente améliore capacité physique. Participante = contact sociale. Jaser de bébé, de trucs de mère.

16

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que l'évaluation? Donner un exemple.

Évaluer le client par une série de question fermées. Vise plus à nous rassurer nous entend qu'intervenant. Porter un jugement clinique très tôt.
Ex.: Démarche Clinique

17

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que le piège de l'expert?

Donner son opinion. Laisser entendre qu’on a déjà trouver ce qu’est le problème, qu’on sait déjà quoi faire.
Très tôt dans la relation = C’est ça votre problème c’est évident. Jouer à l'expert qui sais tout.

18

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que la focalisation prématurée? Donner un exemple.

Focusser sur un objectif qui n’est pas celui du client
mais qu’on croit qui devrait l’être, de manière prématurée. Assumer tout de suite la raison pour laquelle le client vient nous voir, même si ses préoccupations du sont peut-être tout autre.

19

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que l'étiquetage? Donner un exemple.

Mettre un étiquette.
INT : Effectivement, on peut dire que vous êtes sédentaire (ou toute autre étiquette)

20

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que le piège de la critique? Donner un exemple.

Critique ce que les gens ont déjà fait. «Vous n’auriez pas dû faire ça».

21

Pièges de l'engagement dans la relation.
Qu'est-ce que le piège des banalités?

Tourner autour du pot. Ne pas prendre au sérieux. Trop d'humour, changer de sujet, etc.

22

Qu'est-ce qui menace l'engagement?

la NON-RÉCIPROCITÉ.
pas sur la même longueur d’onde. Va dans un seul sens. PAS D’ÉGAL À ÉGAL.

23

Quelle est la conséquence des impasses relationnelles?

Les IMPASSES RELATIONNELLES rendent la relation inégale. Elles sont autocentrées et empêchent le patient de continuer sont introspection.
Place le Kinésiologue dans une position de supériorité, rend la situation INÉGALE. Empêche le patient de continuer à s’interroger sur sa situation, ces objectifs et les solutions qu’il veut mettre en place

24

De quelle impasse relationnelle s'agit-il et pourquoi ne donne-t-elle rien?
C : Je ne sais pas trop si je vais commencer ou non.
INT : Vous devriez faire ce qui est bon pour vous.

Dire aux gens ce qu’ils devraient faire, moraliser.
Met intervenant dans une position de supériorité.
on veut amener le client à trouver par-lui même les solutions qui s'offrent à lui et qu'il a la capacité de mettre en action.

25

De quelle impasse relationnelle s'agit-il et pourquoi ne donne-t-elle rien?
C : C’est ça le problème! Je ne sais ce qui est le mieux!
INT : Pourtant vous devriez le savoir.
Ou encore
C : J’ai essayé de courir 4-5 fois par semaine, mais je n’ai réussi à tenir le rythme...Je me suis blessé.
INT : Vous n’auriez pas dû y aller aussi rapidement. C’est ça qui est la cause de votre blessure.

Manifester son désaccord, critiquer ou blâmer. Dire aux gens ce qu’ils devraient faire, moraliser.
Met intervenant dans une position de supériorité.
N'entretien pas la motivation, met l'accent sur les échecs.

26

De quelle impasse relationnelle s'agit-il et pourquoi ne donne-t-elle rien?
INT : Avez-vous déjà pensé à commencer par le plus simple et ainsi de suite?

Donner des conseils, faire des suggestions ou proposer des solutions.
Met intervenant dans une position de supériorité.
on veut amener le client à trouver par-lui même les solutions qui s'offrent à lui et qu'il a la capacité de mettre en action.

27

De quelle impasse relationnelle s'agit-il et pourquoi ne donne-t-elle rien?
INT : Ne vous inquiétez pas, je suis sûr que ça va bien se passer

Réassurer, manifester sa sympathie ou consoler.
Met intervenant en position de supériorité, comme si protégeait le patient, qu'on le couvait (comme un bébé)

28

De quelle impasse relationnelle s'agit-il et pourquoi ne donne-t-elle rien?
INT: je suis fière de vous, vous avez fait votre entrainement cette semaine.

Manifester son accord, approuver ou féliciter
Met intervenant en position de supériorité. On ne veut pas parler au «je», on veut valoriser.

29

Est-il mieux de surévaluer ou de sous-évaluer et pourquoi?

TOUJOURS MIEUX DE SOUS-ÉVALUER QUE SURÉVALUER.
car fait en sorte que la personne va prendre le contre-pied et dire un peu l’inverse. Obtiendra pas les infos que l’on voulait.

30

Vrai ou Faux. D'habitude les reflets sont poins long que l'affirmation?

Faux. Environ aussi long.

31

Quels sont les 4 éléments qui constitue l'esprit de l'EM (PANÉ)?

1. PARTENARIAT (Client expert de lui-même. C’est cette expertise de lui-même que l’on veut faire ressortir.
Vise à prendre ce que les gens ont déjà et le mobiliser, le mettre en action. l’intervenant doit être conscient de ses objectifs et les mettre de côtés. Il faut aligner les objectifs)
2. NON-JUGEMENT (ni approbation ni désapprobation,
valeur inconditionnelle (reconnaître la valeur de tous...),empathie (comprendre le point de vue interne de l’autre = PAS sympathie, je ne vis pas les même émotions mais je peux me mettre à sa place), soutien de l’autonomie (valoriser l’autonomie de chacun), valorisation).
3.ALTRUISME (compassion. Ce ne sont pas les besoins de l’intervenant qui sont importants, ce sont ceux du client.
NOS BESOINS/INTÉRÊTS ne sont pas nécessairement les mêmes.)
4.ÉVOCATION (on veut que la patient puisse évoquer et émettre les motivations et les ressources qu'il a déjà en lui.)

32

Quelles sont les 3 choses sur lesquelles est fondé le Processus d’établissement d’une relation?

1. confiance mutuelle et sur une aide.
2. Respect de l'autre, de ses choix, de ses responsabilités
3. accord sur les objectifs du traitement