cours 7 Flashcards Preview

Adolescence > cours 7 > Flashcards

Flashcards in cours 7 Deck (66)
Loading flashcards...
1

qu'est-ce que l'image corporelle

= perception cognitive, affective et consciente et inconsciente qu'un individu a de son propre corps (est-ce que j'aime mon corps ? est-ce que les autres aiment l'apparence de mon corps ? )

2

à quoi est associée l'insatisfaction corporelle?

- troubles de la conduite alimentaire
- faible estime de soi
- anxiété
- régimes à répétition
- exercice excessive
- usage de stéroides

3

est-ce que l'insatisfaction avec l'image corporelle commence à l'adolescence ?

- non, des 5 ans 21% des fillettes s'inquiettent de leurs poids
- 55% entre 8 et 10 ans
- influence de la mère

4

comment les fillettes (9-10 ans) essayent de perdre du poids?

arrêtent de manger des aliments 'lourds' (soupes, jus), parce que ne savent pas comment s'y prendre

5

pb avec régimes

- ne fonctionnent pas à long terme
- contribuent à la prise de poids
- 90-95% des régimes - reprise de poids supérieure au poids original
- ralentissement du métabolisme de façon permanente
- comportement qui met les gens le plus à risque de développer un trouble alimentaire

6

pourquoi les gens veulent-ils perdre du poids?

- surpoids est stigmatisé (préjugés)
- médias
- entourage
- filles sont influençables, plus sensibles au regard des autres que les gars

7

on a tous été exposés au médias, pourquoi on a pas tous des troubles alimentaires ?

- cause génétique
- image de l'iceberg : le trouble alimentaire n'est qu'un symptôme d'un plus grand mal
- tendance à la comparaison sociale
- intériorisation des normes de beauté (perméabilité, la norme des médias devient leur norme)
- investissement dans l'apparence physique

8

aspects de l'anorexie mentale qui ont été retirés du DSM (présents dans le DSM IV)

- moins de 85% du poids normal minimal pour âge et taille (enlevé parce que beaucoup d'individus passaient sous le radar)
- aménorrhée pendant au moins 3 cycles consécutifs (filles, femmes ménopausées & hommes ne sont pas touchés)

9

qu'est-ce qui influence la mortalité du diagnostic ?

la vitesse avec laquelle on perd le poids et non la quantité (corps n'a pas le temps de s'habituer)

10

pourquoi l'anorexie est-elle aussi dangereuse ?

maladie de santé mentale la plus mortelle pour les jeunes
- 5-10% des jeunes qui en souffrent, en meurent
- la moitié de ceux qui meurent, meurent d'une crise cardiaque (corps puise ses énergies des tissus musculaires puisqu'il ne reste plus de graisse, dont le tissu cardiaque)

11

3 éléments du diagnostic de l'anorexie mentale selon le DSM V

A. restriction of energy intake relative to requirements
B. intense fear of gaining weight of becoming fat, persistent behavior that interferes with weight gain, even though at a significantly low weight
C. disturbance in the way in which one's body weight or shape is experienced, persistent lack of recognition of the seriousness of the current low body weight

12

quel est aujourd'hui le rôle du poids dans le diagnostic du trouble ?

influence la sévérité

13

2 types d'anorexie

- restrictif
- purgatif

14

anorexie restrictive

manger le moins possible

15

anorexie purgative

- inclut la restriction
- présence de purges (vomissements, exercice excessif, prise de laxatifs, jeûnes complets)

16

différence entre une anorexie purgative et la boulimie

- la boulimie n'a pas de grosses periodes de restriction
- le diagnostic de la boulimie doit ne pas correspondre aux critères de l'anorexie

17

quand les filles anorexiques sont confrontées par rapport à leur maladie elles ...

- nient les conséquences médicales graves
- certaines admettent leur minceur mais sont préocupées par des parties spécifiques de leurs corps
- DÉNI

18

définition égo-syntone

= qui est enlignée avec le soi
- l'anorexie est une maladie égo-syntone parce qu'elle amène à l'individu ce qu'ils veulent à la base
- ils veulent perdre du poids, l'anorexie leur permet d'y parvenir
- ce qui fait qu'ils sont d'autant plus difficiles à traiter

19

symptomes de l'anorexie

- perte de poids / préoccupation nourriture
- changement d'habitudes au moment des repas
- absorption de beaucoup de liquides
- isolement
- se peser, se mesurer plusieurs fois par jour
- hyperactivité (physique et mentale)
- surinvestissement scolaire (plus jsuis dans la restriction, mieux je performe à l'école)
- irritabilité
- humeur triste (après la période euphorique du début)
- vie sexuelle absente
- insomnie (cerveau cherche nourriture)

20

comorbidités de l'anorexie (occurence de 2 troubles en même temps)

- 30-50% des filles qui ont un épisode d'anorexie vont ensuite avoir un épisode de boulimie
- trouble anxieux(anxiété en dehors du trouble alimentaire - anxiété de séparation quand elle etait peitte), TOC non lié à la nourriture
-- même vulnérabilité génétique TOC et anorexie
- trouble de l'humeur (souvent un mime de depression)
- suicide (1/2 des morts d'anorexie)
- automutilation
- trouble de la personnalité
- abus alcool/drogue

21

prévalence de l'anorexie

1%, 10 femmes pour 1 homme (taux avec les criteres du DSM IV)

22

âge moyen de l'anorexie

14 ans
pics à 13 et 18 ans

23

comment l'anorexie évolue-t-elle ?

- élimination graduelle d'un aliment ou deux
- restriction entraine la compulsion
- augmentation des préocupations liées au poids
- plusieurs hospitalisations possibles (1 seul pour certaines)

24

règle des 1/3

1/3 n'ont plus jamais de problèmes
1/3 deviennent chroniques
1/3 deviennent fragiles (vulnérabilité à d'autres troubles)

25

pour qui le risque de mort est-il plus élevé ?

- ceux qui se font vomir (purgative)
- ceux qui ont une apparition plus précoce des symptomes
- ceux qui ont pris du temps avant d'aller en thérapie

26

Dr Wilkins :les adolescentes de l'excellence (type classique de l'anorexique hospitalisée)

- perfectionniste
- bonne performance scolaire
- passé excellent
- ne savent pas ne pas travailler
- ambitieuses
- sentiment de vide

27

phases de l'anorexie selon le Dr Wilkins

1. la perte de poids
2. pression de l'entourage à guérir et prendre du poids

28

phase 1. perte de poids (selon Dr Wilkins)

- activité physique augmente
- isolement (passer du temps avec les autres peut être angoissant)
- restriction augmente
- patiente refractaire au traitement (parce que sa perte de poids lui procure du bien être psychologique)
- se termine quand adolescente atteint son poids minimum

29

phase 2. pression de l'entourage à guérir et prendre du poids (selon Dr Wilkins)

- adolescente veut maintenir son poids
- conflits ++
- cette phase donne l'impression que l'adolescente stagne mais il y a amélioration graduelle
- fin : adolescente perd contrôle de son 'contrôle'
- touche à son fond

30

phase 3. reprise pondérale (Dr Wilkins)

- souffrance est finalement ressentie
- sentiment d'échec (prendre du poids, manger = échec)
- introduction d'une psychothérapie recommendée
- attention aux épisodes boulimiques