cours 9 Flashcards Preview

Adolescence > cours 9 > Flashcards

Flashcards in cours 9 Deck (54)
Loading flashcards...
1

quelle est l'importance de l'intimidation dans la santé mentale ?

c'est une cause importante du suicide et de la dépression à l'adolescence

2

l'intimidation est-ce un phénomène de jeunes ?

non (ex : tout le monde en parle avec influenceurs), les adultes peuvent intimider aussi

3

symptomes depression DSM4

- au moins 5 symptomes pendant 2 semaines
- humeurs depressive/perte d'interet/de plaisir
- perte/gain de poids
- insomnie/hypersomnie
-etc

4

c'est quoi la différence entre la dépression chez les ados & celles des adultes ?

- l'humeur depressive des ados ressemble plus à de l'irritabilité parfois (surtout chez les garçons)
- stabilisation du poids au lieu de prise (perturbation de la courbe de croissance)

5

quelles sont les 2 catégories de symptomes de la dépression

- symptômes végétatifs
- symptômes psychotiques

6

symptômes végétatifs

- ont rapport avec le système nerveux, liés à la biologie
- insomnie/reveil matinal précoce (lié à la mélatonine déreglée)
- perte de poids (lié à la diminution de l'appétit hormonal)
- ralentissement psychomoteur/agitation
- fluctuations d'humeur (plus déprimé le matin)
- sentiment profond de détresse et desespoir

7

pourquoi les symptômes végétatifs sont les plus graves ?

- pcq déreglement cérébral
- prédit évolution défavorable
- plus de rsique de rechute
- risque de durer plus longtemps
- rechute plus rapide entre les épisodes

8

symptômes psychotiques

- 6-7% des enfants / ados ont des idées délirantes
- 30-50% des enfants/ados ont des hallucinations (visuelles, auditives)
- c'est pas du au fait qu'ils sont psychotiques, c'est une conséquence de la dépression
-1/3 correspondent aux critères psychotiques
- moins de risque que la depression soit accompagnée de symptômes psychotiques à l'âge adulte

9

est-il possible de vivre un épisode dépressif sans symptômes végétatifs et sans symprôtmes psychotiques ?

oui

10

comorbidité de la dépression à l'enfance

- tres comorbide à l'enfance
- depression se «purifie» avec l'age (se presente beaucoup plus fréquemment seule à l'age adulte)
- plus l'individu vieillit plus la depression est pure

11

quelles sont les différences dans la comorbidité dans la dépression à l'enfance selon le sexe ?

- chez les garçons : lié au trouble de comportement (extériorisé : se battent etc)
- chez les filles : troubles alimentaires (s'assurer que ce n'est pas la restriction de l'anorexie qui cause la depression)
- beaucoup de comorbidités avec l'anxiété pour les 2 sexes (difficile de distinguer les deux, propositions de rajouter trouble anxio-dépressif pour l'enfance)

12

prévalence de la dépression chez les jeunes

- 1 jeune sur 5 vit 1+ épisodes depressifs avant la fin de l'adolescence (trouble dépressif moins fréquent que ça)
- une des psychopathologies les plus présentes à l'enfance/adolescence

13

taux de dépression des filles

- augmentation significative de l'enfance à l'adolescence
- diminution à l'âge adulte

14

taux de dépression de garçons

- égal aux filles à l'enfance
- augmentation à l'adolescence, 2 à 3 fois moins élevé que les filles à l'adolescence
- diminuent aussi à l'âge adulte mais restent 2 à 3 fois moins élevé

15

à quoi sont dues les différences entre les 2 sexes dans les taux de dépression ?

- estime de soi (filles vivent une plus grande diminution de l'estime de soi à l'adolescence que les garçons, image corporelle etc)
- lien avec oestrogène à l'étude (élément hormonal)
- filles plus affectées par leur image sociale (dev. cognitif)
- les gars bougent quand ils se sentent pas bien, s'activent généralement, ce qui est le remède num. 1 contre la dépression

16

pourquoi y'a-t-il plus de dépression à l'adolescence?

- rejet, exclusion sociale vécue par certains (ce rejet ne perdure souvent pas dans le temps)

17

quelle est l'influence socioculturelle sur la prévalence de la dépression dans les pays industrialisés ?

- augmentation réelle depuis les années 70 (+ fréquents et débute + tôt)
- trouble de santé mentale sont 'épidémiques'
- surtout pour les épisodes plus légers-moyens
- alors que la dépression majeure est plus biologique (donc moins affectée par le contexte socioculturel)

18

la dépression quand débute-t-elle habituellement ?

entre 10 et 17 ans

19

combien de temps le premier épisode dépressif dure-t-il ?

5-8 mois (très long dans la vie d'un ado)

20

quel est le taux de rechute pour la dépression ?

- 18-35% dans l'année qui suit, 70% dans les cinq années, donc taux de rechute très élevé
- pour 15-30% se développe en trouble bipolaire (épisode de manie à l'âge adulte)

21

quel est le problème des modèles explicatifs de la dépression ?

- il n'existe pas de théories uniquement pour les jeunes
- modèles adultes sont pris et appliquées aux enfants/ados
- pb de ces modèles : la depression est différente dans l'enfance
- n'expliquent pas la comorbidité élevée à l'enfance

22

quel type de modèle associe-t-on à la dépression

bio-psycho-social (rôle génétique, psychologique et de l'environnement)

23

rôle de la génétique dans la dépression

- études de JMZ 3 à 5 fois plus de chances que présentes des symptômes dépressifs que JDZ
- parent atteint = risque élevé avant l'âge adulte
- place de la génétique diffère avec l'âge (plus grand rôle à l'enfance)

24

est-ce que la dépression est transmise directement génétiquement ?

- non ! c'est plutôt une vulnérabilité génétique
- donc, si beaucoup de facteurs de protection, peut ne jamais avoir d'épisodes dépressifs
- on peut aussi n'avoir aucune prédisposition et avoir une dépression (rôle de l'environnement)

25

théorie de la triade cognitive (Beck)

j'ai des pensées négatives sur : moi, le monde et l'avenir

26

rôle des difficultés relationnelles dans la dépression ado/enfant

- très grand
- peines d'amour, chicanes entre amis, pb à la maison, etc

27

qu'est-ce qui est le traitement le plus efficace pour la dépression chez les enfants/ados ?

- psychothérapie (beaucoup plus qu'anti-dépresseurs etc)
- attention au concerta/ritalin pcq génerent bcp de symptomes dépressifs (attention au TDA)

28

qu'est-ce qui mène au suicide ?

= la crise
- facteur précipitant

29

quelles sont les 4 options pour la crise

1- l’accumlation de stresseurs (à chaque fois que la personne essaye de se relever, elle retombe, pas le temps de guérir)
2- le stresseur choc (1 évenement majeur, ex: la mort de quelqu'un --> faire attention à la contagion)
3- le stresseur chronique (perdure dans le temps, ex: violence conjugale, intimidation)
4- les stresseurs en série (effet domino : séparation des parents = déménagement = changement de maison = changement d'école .. .etc)

30

quel est le processus suicidaire ?

1. recherche de stratégies/solutions à la crise (pas beaucoup d'outils pour les jeunes)
2. solutions ne fonctionnent pas, détresse devient insupportable
3. idées suicidaires (au début passives, ex: je veux pas me réveiller etc, puis de moins en moins)
4. rumination sur les idées suicidaires (c'est la solution que je cherchais pour arrêter d'avoir mal), aucun espoir, pensées plus fréquentes
5. planification
6. facteur précipitant et acte