Cours 8 - Jour 10 Flashcards Preview

Régime 1 Final > Cours 8 - Jour 10 > Flashcards

Flashcards in Cours 8 - Jour 10 Deck (16):
1

IFP - Objectif du répondant

Utiliser actif pour payer rentes à un risque/coût raisonnable

Traditionnellement sur horizon long terme

2

IFP - Facteurs émergents exigeant considération court terme

Exigence de financer déficits de solvabilité sur 5 ans

Régimes plus mature - Engendre plus grande variation des contributions requises

Taille régime plus importante relativement au répondant du régime - déficit potentiellement importants à financer relativement à capacité financière du répondant

Répondant du régime incapable ou non désireux d'assumer risques de volatilité dans contributions requises

Répondant vise liquidation du régime à court terme

Responsabilité fiduciaire du comité retraite (Qc): préserver patrimoine

Normes comptables américaines exigent inclure surplus/déficit du régime au bilan en utilisant valeur marchande de actif. Idem pour normes IFRS et CPA3462/3463

3

IFP

Liability Driven Investment (LDI): une stratégie de placement tenant compte passif actuariel

Outil de gestion de la variabilité du déficit/surplus à court terme généralement sur base solvabilité

Objectif de rendement doit tenir compte impact sur la situation financière du régime

Mais impact potentiellement négatif sur rendement attendu de l'actif et contributions requises à long terme

4

IFP - Origine

Existe depuis décennies chez compagnies assurance et banques

Compagnies assurance mettent de côté placements permettant payer réclamations futures à court terme et long terme

Banques ont différents produits qui semblent spéculatifs mais qui ne le sont pas à cause de IFP

5

Caisse de retraite

Passif actuariel se comporte comme portefeuille obligations: il augment quand taux intérêt baissent et vice-versa

L'amplitude des mouvements dépend de durée ou duration, soit temps moyen pour verser/recevoir paiements futurs, pondéré par les sommes en jeu

Durée mesure aussi la sensitivité au risque de variation des taux intérêt

Donc désappariement entre actif traditionnel et passif, encore beaucoup plus prononcé si actif comprend actions. C'est donc différence entre actif et passif qu'il faut suivre de près, par un meilleur appariement entre actif et passif

Exemple diapo 9

Caisses retraite ne sont pas immunisées contre impact variation taux intérêt. Elles le seraient avec tout actif placé en obligation, de même durée que passif (théorie de l'économie financière), mais en renonçant à un potentiel de rendements plus élevés offerts par actions

Les tempêtes parfaites (2000-2002, fin 2008/début 2009 et 2011) (sous-performance de actif et baisse marquée taux intérêt sur obligations Canada long terme créant déficits solvabilité) ont exacerbé le problème

Entre immunisation totale et ne rien faire, plusieurs caisses ont opté pour IFP

Depuis 2000, à cause mouvements taux intérêt et marchés, taux solvabilité de caisse typique a varié beaucoup tout en demeurant généralement bien en dessous de 100%. Mais embellie temporaire en 2013: augmentation taux intérêt 0.6% long terme et bonne performance marchés - 2015: baisse taux intérêt et marchés

Voir taux médian de solvabilité selon AON diapo 11

Est-il possible réduire volatilité du degré de solvabilité d'un régime? et des cotisations requises pour financer déficit?

Comment se prémunie de fluctuations? IFP le permet

En vertu de IFP, quelles sont options pour réduire ou éliminer ce risque, le risque des taux intérêt? et les autres risques susceptibles affecter degré de solvabilité?


6

1. Éliminer le risque de taux d'intérêt

IFP assume que sensitivité du passif aux variations taux intérêt est semblable à celle des obligations corporatives long terme

Si actif n'a pas même sensitivité, il s'ensuit que situation financière va changer avec tout changement dans taux intérêt

Comme on ne peut pas prévoir direction taux intérêt, il s'agit d'un risque non rémunéré qu'il faut éliminer, d'autant plus que, contrairement aux actions, il n'y a pas espérance de rendement supérieur

a) En allongeant durée des obligations

b) En utilisant produits dérivés sur le % de caisse en actions (tout en gardant les placements en actions)
p.e.: une stratégie de superposition, où p.e. on double exposition aux obligations d'une durée de 12 ans. Un swap taux intérêt où durée est de 12 ans

7

Swap de taux d'intérêt

Entente avec banque d'investissement pour obtenir une série de paiements à taux fixe contre une série de paiements à taux variables, chaque série ayant la même valeur présente au début

Caisse de retraite choisit de recevoir taux fixe (p.e. 3% long terme) et verser taux variable (p.e. LIBOR ou taux sur bons trésor canadien)

Si taux augmentent à 4%, perte de caisse en vertu swap annulée par baisse du passif actuariel

Si taux baissent à 2%, gain de caisse en vertu swap annulé par augmentation du passif actuariel

Objectif atteint. Toute variation taux intérêt a effet neutre sur situation financière

Mais caisse n'a rien gagné en éliminant risque de taux intérêt, aucun rendement additionnel

De plus, perte de diversification qui réduit volatilité lorsque rendements actions et obligations corrélées

On a donc réduit risque mais sans augmenter rendement

De plus, il y a incertitude sur rendement de la partie actions, lequel va quand même affecter situation financière du régime

8

2. Diversification globale

La clé pour répartie risque des actions et avoir rendement additionnel, c'est de diversifier risque du marché (beta)

On ajoute des classes actifs non corrélées (titres mondiaux petite capitalisation, marchés émergents, stratégies de rendement absolu, produits alternatifs)

Même les obligations peuvent être mieux diversifiées. Impact: Produit augmentation modérée du risque de marché car pas dépendance sur habileté des gestionnaires. Produit meilleur équilibre entre risque marché (beta) et risque sélection (alpha)

9

3. Recherche d'alpha pur

Traditionnellement, valeur ajoutée si gestionnaire bat indice de référence

Maintenant, on recherche rendement pur, c.-à.-d. sans risque de marché, p.e. fonds de couverture 130/30, fonds à revenu fixe Plus:
Ici habileté gestionnaire est essentielle
Caisses importantes sont mieux placées pour trouver gestionnaire habile
Autres caisses également depuis peu grâce à produits nouveaux (p.e. fonds de fonds de couverture)

10

Résultat: Politique de placement révisée - Peut donc contenir trois éléments nouveaux

1. Couverture du passif par l'élimination du risque de taux d'intérêt
2. Beta diversifiés
3. Alpha purs diversifiés

11

Résultat: Politique de placement révisée - Variante possible: approche dynamique

Pour régime en déficit, répondant peut souhaiter conserver politique placement plus aggressive long terme pour:
Maximiser rendements et minimiser contributions long terme

Mais lorsque déficit se résorbe, politique placement plus aggressive peut produire surplus qui ne pourront pas bénéficier totalement au répondant: Risque de capital 'captif' - risque accru si régime fermé nouvelles adhésions ou à toute nouvelle accumulation PD

12

Résultat: Politique de placement révisée - Variante possible: approche dynamique - Stratégie

À mesure que déficit se résorbe, on procède au derisking du régime en introduisant graduellement approche IFP:
Augmentation proportion obligations / réduction proportion actions dans caisse
Achat options pour réduire risques relatifs aux actions

Application totale IFP lorsque déficit résorbé

Objectif possible: mettre fin régime dès que déficit sera résorbé

13

Résultat: Politique de placement révisée - Risques résiduels du régime de retraite

Risques des devises: mismatch placements étrangers vs prestations $C. Approche possible: contrats à terme ou swaps sur devises pour immuniser (réduire) impact variation devises

Risques actuariels:
âge lors retraite
progression des salaires
inflation
taux de cessation d'emploi

Risque de longévité: amélioration espérance de vie

Approche pour transférer risque de longévité:
achat contrat de rentes pour garantie rentes versées aux retraités
Swap de longévité (Nouveau): régime verse à assureur les rentes prévues selon table mortalité, assureur verse au régime rentes réellement payables aux retraités (2015: BCE et Sun Life 5G$)

14

Réduction permanente des risques pour l'employeur - Fermeture du régime aux nouveaux employés

Crée disparité de traitement des employés principalement au détriment des jeunes

Dénoncée par FEUQ, FECQ, FJ, CSN et FTQ (voir communiqué sur Moodle Jour 12)

Réduction engagements PD étalée sur plusieurs décennies

15

Réduction permanente des risques pour l'employeur - Transformation en régime CD pour les services futurs de tous les employés anciens et nouveaux

Avec ou sans transformation des droits acquis pour services passées - Loi RCR très contraignante à ce sujet

Pas disparité de traitement pour services futurs

Réduction engagements PD étalée sur plusieurs décennies (mais plus rapide que option fermeture du régime)

16

Réduction permanente des risques pour l'employeur - Autres

Achat rentes pour retraités

Valeurs de transfert offertes aux retraités et rentes différées

Liquidation du régime