Genou : arthrose (Ex 2) Flashcards Preview

3A_MS 1 > Genou : arthrose (Ex 2) > Flashcards

Flashcards in Genou : arthrose (Ex 2) Deck (23):
1

Qui suis-je ?

Une pathologie inflammatoire dégénérative qui
touche le cartilage et l’os sous chondral de genou.

OA
Ostéoarthrose du genou
Ostéoarthrite du genou
gonarthrose

2

Étiologie :

Place les étapes en ordre chronologique :

a) Perte de capacité à absorber les chocs
b) Inflammation et épaississement de la membrane synoviale devient inflammée
c) Destruction progressive du cartilage articulaire et douleur MEC
d) Stress articulaire (MEC et forces de cisaillements) répétés
e) Perte de mobilité et douleur aux limites de l’amplitude

d-c-a-b-e

1. Stress articulaire (MEC et forces de cisaillements) répétés

2. Destruction progressive du cartilage articulaire et douleur MEC

3. Perte de capacité à absorber les chocs
(car perte des protéoglycans hydrophiles et perte d'épaisseur du cartilage diminue)

4. Inflammation et épaississement de la membrane synoviale devient inflammée

5. Perte de mobilité et douleur aux limites de l’amplitude

3

Vrai ou Faux ?

L’arthrose légère est identifiable à la radiographie simple du genou.

Faux !

Atrhrose modérée et sévère identifiable à radiographie simple

Ce qu'on observe :
1. Pincement (diminution de l'interligne articulaire)
2. Sclérose de l'os sous-chondral
3. Apparition d'ostéophytes (becs osseux en périphérie des surfaces articulaires)

***Signes et symptômes cliniques OA possible sans présence de signes visibles radiologiquement

4

Classification : Associe le type d'arthrose à sa description.

a) ostéoarthrose primaire
b) ostéoarthrose secondaire

1) Usure progressive des surfaces articulaires liée à
l’âge
2) destruction des surfaces articulaires qui
s’amorce suite à un traumatisme au cartilage

(a+1) Primaire= lié à l'âge (usure)

(b+2) Secondaire= Déclenché par un traumatisme

5

Classification, sévérité (Kellgren et Lawrence) :

Cette classification se fait a partir de quoi ?

- Stade 1 (léger)= légère diminution de l’interligne articulaire

- Stade 2 (modéré)= érosion du cartilage + début de
sclérose et d’ostéophytes + diminution modérée de l’interligne articulaire

- Stade 3 (modéré sévère)= pincement important de l’interligne articulaire + nombreux ostéophytes larges + sclérose + érosion importante du cartilage

- Stade 4 (sévère)= effacement de l’interligne articulaire + larges ostéophytes + sclérose importante + érosion complète du cartilage

Une image radiologique

6

Épidémiologie : Complète la phrase.

L’OA du genou est beaucoup plus prévalente après l’âge de _a1_ à _a2_ ans et touche davantage les __b__ pour ce groupe d’âge.
Chez les gens de moins de 50 ans, ce sont les __c__ qui sont les plus atteints.

a) Prévalence= 50 à 55 ans

b) Touche davantage femme si > 50 ans

c) Touche davantage homme si < 50 ans

7

Vrai ou Faux ?

S'il présence de signes radiologiques de l'OA du genou , il y a nécessairement présence des symptômes cliniques.

FAUX !

OA peut être asymptomatique

8

Facteurs de risque :

Nomme 4 principaux facteurs de risque (8 au total).

1. Surutilisation (MEC prolongée ou microtraumatismes répétés ou port de charges lourdes)

2. Obésité

3. ATCD de traumatisme important ou chirurgie
(Ex : Fracture intra-articulaire ou Réparation LCA)

4. Déformations congénitales ou anomalies posturales
(Ex : inégalité des MI)

- Biomécanique anormale à hanche ou cheville
- Tabagisme
- Utilisation prolongé de stéroïdes
- Génétique

9

Sémiologie, Symptômes : Complète les énoncés.

1. Douleur __a__ et diffuse au genou
2. Douleur augmenté selon activité de __b__
3. Raideur __c__ lié à l'inactivité
4. Douleur diminué par _d_
5. ___e___ articulaire

1. Douleur (a)profonde et diffuse au genou

2. Douleur augmenté selon activité de (b)MEC
(Varie en fonction de l'inflammation)

3. Raideur (c)mécanique lié à l'inactivité (20-30 min)

4. Douleur diminué par (d)repos

5. (e)Bruit/Craquements/crépitement articulaire

10

Sémiologie, Signes : Complète les énoncés.

1. Signes inflammatoires chronique ( ___a___ et __b__)
2. __c__ osseuses
3. Épaississement des tissus __d__
4. Anomalies posturales
(genou en valgum/varus,__e__, flexum)
5. Diminution de ROM selon schème__f__

6. Faiblesse musculaire des __g__ hanche et genou + parfois les ABDucteurs et rot. latéraux
7. Rétractions des ischio-jambiers et __h__des hanches
8. Boiterie antalgique à la marche
9. Difficulté dans les escaliers
10. Déficit de contrôle neuromusculaire

1. Signes inflammatoires chronique ((a)chaleur et (b)oedème)

2. (c)Déformations osseuses (ostéophytes)

3. Épaississement des tissus (d)périarticulaire (ostéophyte)

4. Anomalies posturales (genou en valgum/varus, (e)inégalité MI, flexum hanche et genou)

5. Diminution de ROM selon schème (f)capsulaire
(limitation plus grande en flexion qu'en extension)

6. Faiblesse musculaire des (g)extenseurs hanche et genou + parfois les ABDucteurs et rot. latéraux
7. Rétractions des ischio-jambiers et (h)fléchisseurs des hanches
(arthrose de l'articulation PF si droit ant et TIT rétracté)
8. Boiterie antalgique à la marche
9. Difficulté dans les escaliers
10. Déficit de contrôle neuromusculaire

11

Sémiologie, Limitation de la marche : Vrai ou Faux ?

On remarque que les personnes avec OA du genou, ont une diminution d’extension à la phase d’appui ainsi qu’une limitation de flexion à la phase d’oscillation.

Vrai

Cohérent avec limitations articulaires
- Diminution extension à phase d'appui (Flexum)
- Limitation flexion à la phase d'oscillation

12

Pronostic, Éléments défavorables :

Voici une liste des facteurs pronostic défavorable (10).

1. Début des symptômes à un jeune âge (<50 ans)
2. Obésité
3. Douleur importante
4. Amplitude de flexion limitée
5. Palpation osseuse douloureuse
6. Douleur concomitante à la hanche
7. Ostéophytes
8. Comorbidité (3 facteurs ou plus)
9. Faible vitalité (inactif)
10. Comportement d'évitement

13

But d'intervention : Vrai ou Faux ?

Le rôle de la physiothérapie est de ralentir la progression de la maladie afin de repousser l’installation des limitations et de restrictions et dans plusieurs cas, retarder le moment où les personnes devront subir une chirurgie de remplacement des composantes articulaires appelée arthroplastie.

Vrai

**OA= maladie dégénérative et irréversible

But en physio si pris en charge tôt=
1. Retarder l'évolution des SetS
2. Retarder une éventuelle chirurgie

14

Diagnostics différentiels :

Nomme 3 diagnostics différentiels principaux (8 au total)

1. Arthrite rhumatoïde
*MAIS touche pls articulations (maladie systémique)

2. Arthrite septique
*MAIS détérioration de son état général et fièvre
**Souvent post inflitration ou post chirurgie

3. Synovite idiopatique
*N'importe quel groupe d'âge

4. Lésion méniscale
*MAIS dlr précise à l'interligne et accrochage
!! Possible d'être concomitant à OA

5. Entorse du genou (surtout faible atteinte de LC)
*MAIS touche surtout les jeunes, traumatique et pas nécessairement patho de MEC

6. Fracture
*MAIS traumatique et inflammation plus rapide (immédiatement après trauma)

7. Syndrome du plica synovial
!! Présentation clinique variée, tt les âges

8. Douleur référée à la région lombaire
*MAIS dlr modifiée par mvmt lombaire

15

Examen physique : Vrai ou Faux ?

Il n’existe aucun test diagnostique au plan clinique pour confirmer l'OA.

Vrai

Dx clinique à partir de la présentation clinique et de l'exclusion des autres patho

**Radiographie simple permet de confirmer Dx
!!!! Possibilité d'avoir SetS sans signes radiologique aux stades initiaux

16

Intervention, non-pharmacologique :

Nomme 3 interventions principales (11 au total).

1. Éducation du patient
- Changement des habitudes de vie
- Perdre et maintenir la perte de poids (suivi requis)
- Auto-prise en charge

2. Exercices aérobies à faible impact

3. Exercices de renforcement musculaire (extenseurs MI et hanche)

4. Entraînement neuromusculaire de groupe

5. Assouplissement musculaires et articulaires

6. Aide à la marche
(Diminue douleur et augmente autonomie)

7. Souliers sans talon ou avec semelles absorbantes

8. Orthèses de stabilisation
**Effet non démontré

9. Modalités analgésiques à court terme (glace, chaleur)

10. Aiguilles sous le derme
(Diminue la douleur)

11. Thérapie manuelle si limitation d'amplitude
(Diminue la douleur lors du mvmt)

17

Interventions, Pharmacologique :

Voici les interventions pharmacologiques (6).

1. Acétaminophène (moins d'effet secondaire)

2. AINS à la plus faible dose possible

3. Injections intra-articulaires de corticostéroïdes
!! Plus ou moins efficace

4. Injection d’hyaluronates (diminue dlr et augmente lubrification à court terme)

5. Glucosamine
!! Arrêt après 6 mois si aucun soulagement

6. Opiacés si douleurs sévères et en attente de chirurgie.

18

Intervention, Exercices possibles en physio selon Fitzgerald :

Voici des idées d'exercices.

1. Étirement
(Flech. plantaire, ischio-jambier, Quadriceps)

2. Renforcement musculaire
(quadriceps en isométrique, SLR, extenseurs hanche...)

3. Marche sur tapis roulant

19

Intervention médicale : Complète la phrase.

Dans les cas d’arthrose __a__, quand les patients ne répondent plus au __b(2 mots)__ et la capacité dans les activités __c__ de base comme marcher, changer de position ou rester debout est très limitée, on optera alors pour la chirurgie de remplacement du genou ou arthroplastie.

Arthroplastie si :
a) OA sévère
b) répondent plus au traitement conservateur
c) Capacité fonctionnelle de base très limitée

A) C'est quoi ?
- Chirurgie ouverte
- remplacer surfaces articulaires par composantes métalliques (fémur) et polyéthylène (tibia, patella)

B) Durée de vie de la prothèse= 10 à 15 ans
(influencée par le niveau d’activité)

C) Approche chirurgicale est antérieure (med à patella) - ostéophytes et adhérences capsulaires éliminés
- position optimale limitant risques de luxation de la
patella
- préservation des ligaments autant que possible

D) Autres procédures
- valgisation (réduire varus trop accentué)
- ménisectomie
**Soulage patient et retarde arthroplastie

20

Intervention post-chirurgie :

Voici une liste d'intervention dont le but est de rendre le patient autonome et sécuritaire à domicile et de prévenir les problèmes respiratoires, circulatoires et orthopédiques (6).

1. Lever dès le jour de la chirurgie ou le lendemain
** mobilisation précoce diminue grandement incidence des complications postopératoires

2. Exercices circulatoires et respiratoires
**Prévenir complication et infections

3. Surveiller
- IPCS (contracture tendon patellaire)
- subluxation patellaire
(Mauvais tracking lors de flexion et extension... Aviser chirurgien)
- lésion nerveuse ou vasculaire
(Vérifier sensibilité et motricité sous le genou + vérifier pouls)

4. Transferts et déplacements sécuritaire pour autonomie à domicile

5. Mobilisation de la patella et du genou
**Travail surtout extension, car plus fonctionnelle

6. Renforcement : majoritairement quadriceps

!!! Précautions et contre-indications du chirurgien avant intervention

**Pronostic= Reste 4-5 jours à l'hopital

21

Intervention, post-chirurgie (Suivi à domicile) :


Critère pour retour à domicile= l’autonomie est
suffisante, le patient est sécuritaire et il y a un faible risque de complications.

Pris en charge par le CLSC :
- Amplitude articulaire
- force musculaire
- contrôle de la douleur et de l’œdème
- Entraînement à activités fonctionnelles (progressivement plus exigeantes)
- Exercices de MEC, d’équilibre et cardiovasculaires

**Favoriser auto-prise en charge et enseignements d'exercices

**Fin de suivi : peut sortir du domicile de façon sécuritaire pour subvenir au besoin de base

22

Pronostic post-arthroplastie : Vrai ou Faux ?

a) Les mesures préopératoires (ROM actif, TUG) ont une valeur pronostique plus grande les mesures post-opératoires.

b) La douleur, la capacité fonctionnelle et la participation s’améliore modestement après 1 an et 2 ans.

c) L’âge au moment de la chirurgie a un impact important sur la performance à long terme

a) Vrai, masures pré-opératoire= valeur pronostic +++

b) Faux, après 1 an et 2 ans
- douleur et capacité fonctionnelle s'améliore
- Participation s'améliore que modestement jusqu'à 2 ans
**Favoriser retour précoce au activité

c) Vrai , âge au moment de la chirurgie important

Bref, bonne condition avant chirurgie= Pronostic favorable

!!! Facteurs défavorables au pronostic à long terme :
- femme
- douleurs importantes à l’un ou l’autre des genoux
- symptômes dépressifs
- bas niveau de capacité pré-op

23

Pronostic et physio : Vrai ou Faux ?

Les bénéfices d’un suivi en physiothérapie sont mesurables à court terme, jusqu'à 6 mois, pour la fonction et la douleur.

Vrai
(étude récente de Artz et collaborateurs)

Physio favorise :
- récupération plus rapide a/n fonctionnelle et douleur
- retour plus rapide à une participation active,
- minimisant ainsi les risques de sédentarité