Genou : Lésions méniscales (Ex 2) Flashcards Preview

3A_MS 1 > Genou : Lésions méniscales (Ex 2) > Flashcards

Flashcards in Genou : Lésions méniscales (Ex 2) Deck (19):
1

Étiologie, Vrai ou Faux ?

1. La majorité des lésions méniscales se produit à la corne postérieure.

2. Les lésion de type flap ou anse de sceau sont plus fréquent chez les personnes âgées.

3. Les lésion complexes sont plutôt dégénératives et associées à l'arthrose.

1. Vrai, Majorité lésion= Corne postérieur
(lésions verticales ou oblique)

2. Faux, Lésions de type flap/ anses de seau= jeunes personnes actives
(lésions plus instables + blocages)

3. Vrai, lésions complexes= dégénératives et associées à l’arthrose
(asymptomatiques et ne nécessitent pas de chirurgie)

2

Facteurs de risque:

Nomme les 4 facteurs de risque d'une lésion méniscales.

- IMC élevé (Compression)
- ATCD de traumatisme au genou (Atteinte concomitante du ménisque)
- ATCD chirurgicaux de LCA (Cisaillement)
- Laxité ligamentaire (Cisaillement)

- Déficit de force ou de contrôle neuromusculaire

**Car augmente stress aux ménisques

3

Épidémiologie : Vrai ou Faux ?

Les populations à risque sont les jeunes actifs et plus particulièrement les femmes que les hommes.

Faux

Ménisque= Jeunes actifs (athlètes)
Plus homme que femme (3 : 1)
**Travail manuelle augmente risque de lésions méniscales

!! Incidence de lésion traumatique diminue avec l'âge

4

Épidémiologie : Vrai ou Faux ?

Globalement, la prévalence de lésion au ménisque médial est plus du double de celle du ménisque latéral.

Vrai

Car ménisque med= moins mobile
(Rupture au lieu de se déformer si stress mécanique)

5

Mécanisme de blessure : Complète les énoncés.

1. Chez les jeunes, la lésion est occasionnée par un trauma similaire à une lésion du LCA : Force de __a__ et __b__ lorsque le genou est en flexion (Changement de direction brusque, pivot, réception de saut...)

2. Chez les personne âgées, la lésion est plus de type __c__ causé par des activités répétées en position accroupie (squat) et à genoux.

1. Chez les jeunes= Traumatique
- (a)Compression + (b)rotation alors que genou en flexion
(Changement de direction brusque, réception de saut, pivot...)

2. Personnes âgées= (c)Dégénératif (non-traumatique)
- Maintien position à genou ou accroupie
- ATCD de trauma ou chirurgie au genou

6

Sémiologie : Complète les énoncés à propos des symptômes.

1. Douleur __a__ à l’interligne articulaire en fin de ROM
2. Douleur augmentée avec activités de _b_
3. Sensation de __c__ ou accrochage
4. _d_ reproductible
5. __e__ mécaniques (fin de ROM)
6. Perte de __f__ dû à douleur ou blocage
7. Peu __g__, car peu vascularisé

8. Activités qui soulagent: __h__de l’articulation

1. Douleur (a)localisée à l’interligne articulaire

2. Douleur augmentée avec activités de (b)MEC
**Surtout : pivoter, changer de direction, position accroupie, CAR provoque cisaillement

3. Sensation de (c)pincement ou accrochage

4. (d)«clic» reproductible

5. (e)Blocages mécaniques (fin de ROM)
**Si lésion importante et instablité

6. Perte de (f)mobilité dû à douleur ou blocage

7. Peu (g)oedème, car peu vascularisé

8. Activités qui soulagent: (h)Décharge/repos de l’articulation

7

Sémiologie : Complète les énoncés à propos des signes identifiables à l'examen physique.

1. Peu ou pas de signe ___a___
2. ↓ amplitudes selon la douleur ou si blocage + SFM de type __b__
3. Faiblesses musculaires et atrophie si ___c___
4. Déficit de contrôle postural __d__
5. __e__ antalgique ou mécanique
6. Difficulté dans les __f__

1. Peu ou pas de signe (a)inflammatoire (œdème, chaleur)

2. ↓ amplitudes selon la douleur ou si blocage + SFM (b)ressort

3. Faiblesses musculaires et atrophie si (c)immobilisation/ inactivité prolongée
**extenseurs, ABD et RL hanche + Quad + Flech plantaires

4. Déficit de contrôle postural (d)dynamique

5. (e)Boiterie antalgique ou mécanique

6. Difficulté dans les (f)escaliers
**Activité extenseurs augmente compression sur ménisque

8

Vrai ou Faux ?

La lésion méniscale est donc une lésion essentiellement mécanique.

Vrai

9

Diagnostics différentiels :

Nomme 3 diagnostics différentiels (5 au total).

1. Ostéoarthrite
MAIS plus d'inflammation si OA

2. Entorse ligamentaire latéral
MAIS dlr à l'interligne plus test Dx confirme ménisque

En phase aigue :
3. Syndrome de bandelette iliotibiale
4. Syndrome de la patte d’oie

5. Ostéochondrite disséquante
MAIS apparaît sous forme de souris articulaires

10

Test à visé diagnostic : Qui suis-je ?

Un test qui permet de vérifier l'intégrité des ménisques médial et latéral, mais qui ne permet de mettre en évidence que les lésions méniscales qui ont un fragment libre , ni de tester la partie postérieure du ménisque.

a) Test de McMurray
b) Test de Thessaly
c) Palpation de l'interligne articulaire

a) Test de McMurray

Performance :
- Modéré pour dépistage
- Acceptable pour diagnostic

**Possiblement, car ne
- met pas en évidences lésion si fragment libre
- teste pas la partie post du ménisque

11

Test à visé diagnostic : Qui suis-je ?

un test qui s’effectue en MEC, où le patient en équilibre unipodal doit en quelques sortes recréer le mécanisme de lésion en effectuant des rotations du genou dans une position de légère flexion (20 degrés).

a) Test de McMurray
b) Test de Thessaly
c) Palpation de l'interligne articulaire

b) Test de Thessaly

But= Vérifier intégrité des ménisques (surtout le latéral)
**Recréer le mécanisme de lésion (effectué en MEC)

** Meilleur dépistage et diagnostic si 20 degré de flexion du genou

12

Test à visé diagnostic : Qui suis-je ?

Un test à effectuer tôt dans l'examen pour exclure l'hypothèse d'atteinte méniscales en raison de ses propriétés de dépistage.

a) Test de McMurray
b) Test de Thessaly
c) Palpation de l'interligne articulaire

c) Palpation de l'interligne articulaire

Si aucune douleur à l'interligne= probablement pas de lésion méniscales

!! MAIS ce n'est pas un outil de diagnostic

13

Test de confirmation médicale : Vrai ou Faux ?

Une radiographie simple permet de confirmer une atteinte d'un ménisque.

FAUX !!

C'est IRM

14

Intervention : Associe le type d'intervention à la situation appropriée.

a) Approche conservatrice
b) Approche chirurgicale de résection
c) Approche chirurgicale réparatrice

1) lésion perturbe significativement la fonction
2) ménisque a le potentiel de guérir spontanément
3) suturer le ménisque va amorcer la cicatrisation et la guérison

(a+2) Tx conservateur en physio si potentiel de guérison spontanément

(b+1) Chirurgie résection si lésion perturbe significativement la lésion

(c+3) Chirurgie réparatrice si suturer amorce cicatrisation guérison

15

Intervention, en phase précoce (initiale) :

1. PRI
(faible signe inflamatoire, mais souvent lésions associées)

2. Renforcement musculaire en __a__

3. Mobilisations articulaires
(__b__ à la limite des amplitudes non douloureuses)

4. Éducation
- Activités à risque
- Conseils sur les activités pour préserver sa condition cardiovasculaire

5. __c__ au besoin, mais habituellement non recquis

1. PRICE, Car souvent concomitant avec lésion LCA (inflamatoire)
- Orthèse PRN qui bloque limite d'amplitude douloureuse
- Accessoire de marche
- Glace

2. Renforcement musculaire en (a)non-MEC : PRN
(muscles de la hanche et du genou)

3. Mobilisations articulaires : PRN
((b)actives à la limite des amplitudes non douloureuses)

4. Éducation
- Activités à risque
- Conseils sur les activités pour préserver sa condition cardiovasculaire

5. (c)Médication au besoin, mais habituellement non recquis

16

Intervention, Vrai ou Faux ?

La reprise des activités doit être extrêmement progressive parce que le ménisque a habituellement un faible de potentiel de guérison à cause de la faible vascularisation.

Vrai !!

Éducation du patient +++
- Ménisques moins résistant au stress, donc risque de récidives augmente

17

Chirurgie, Réparation méniscale ou ménisectomie : Complète les énoncés.

L'approche chirurgicale est commune et est indiquées si
- __a__ et sensations de pincement/accrochages
- limitation significative des ___b___
- __c__ au traitement conservateur
- lésion se situe dans la zone 10 à 30% __d__

L'approche chirurgicale est commune et est indiquées si
- (a)Blocage et sensations de pincement/accrochages
- limitation significative des (b)activités et participation
- (c)Échec au traitement conservateur
- lésion se situe dans la zone 10 à 30% (d)externe/ latérale

A) Effet
+ court terme= Succès a/n fonctionnel et récupération rapide (car aucun processus de cicatrisation)
- long terme= Risque d'OA précoce (perte d'absorption et de stabilité)

B) Complications
- dommage nerveux ou vasculaire
- raideurs articulaires (incluant la patella)
- thrombophlébite
- infection
- hémarthrose

18

Intervention, post-chirurgie : Vrai ou Faux ?

Une approche plus agressive que le traitement conventionnel est contre-indiquée.

Faux, Sans préjudice si accord de l'orthopédiste
(Dépend de stabilité de la réparation)

Post chirurgie :
- Traitement conventionnel s'applique
- Approche agressive n'a pas d'effet néfaste

19

Chirurgie : Vrai ou Faux ?

Une chirurgie médiale chez les personnes avec une lésion de type dégénératif ne donne aucun bénéfice supplémentaire par comparaison à une chirurgie simulée.

Vrai

Si lésion méniscale dégénérative= Aucune chirurgie
(processus normal de dégénérescence articulaire)