Le trouble hypersexuel (cours 07) Flashcards Preview

Toxicomanie et sexualité (TXM-1105) > Le trouble hypersexuel (cours 07) > Flashcards

Flashcards in Le trouble hypersexuel (cours 07) Deck (44)
Loading flashcards...
1
Q
Quel est l'historique de la terminologie du trouble hypersexuel (les autres mots utilisés)?
A
→ Nymphomanie ― cette personne n'est jamais satisfaite… utilisé pour les femmes
→ Désir sexuel trop élevé (Kraft -Ebbing 1886)
→ Satyriasisme, Don Juanisme ― utilisé pour les hommes
→ Addiction sexuelle (Carnes, 1983)
→ Compulsion sexuelle (Coleman, 1987) ― trouble anxieux
→ Comportements sexuels impulsifs (Barth and Kinder, 1987).
→ Comportements sexuels incontrôlables (Bancroft and Vukadinovic, 2004)
→ Trouble hypersexuel (Kafka, 2010) ― c'est le terme le plus en plus accepté et utilisé
2
Q
Quels sont les diverses approches théoriques du trouble hypersexuel?
A
→ Trouble sexuel (problème)
→ Trouble obsessif compulsif et/ou anxieux (des personnes qui gèrent son anxiété en se masturbant par exemple)
→ Trouble de contrôle des impulsions (incapable de s'empêcher de…)
→ Dépendance comportementale (répétitif, routine)
3
Q
Quelle est la proposition pour le DSM-5 en ce qui a trait au trouble hypersexuel?
A
Trouble d’hypersexualité (Kafka, 2013) : Tentative d’opter pour un terme et des critères diagnostics athéoriques
4
Q
Quel est le critère A du trouble hypersexuel suggéré pour le DSM-V?
A
A - Au cours d’une période d’au moins 6 mois, persistance de fantasmes sexuels intenses, d’obsessions sexuelles et de comportements sexuels associés à 4 des 5 critères suivants :
(1) Quantité de temps excessive octroyée à penser à, planifier ou avoir des comportements sexuels;

(2) S’engager de manière répétée dans des comportements sexuels en réponse à une humeur dysphorique telle que l’anxiété, l’irritabilité, la dépression ou l’ennui (fuir) ;

(3) Utiliser de manière répétée des fantasmes sexuels en réponse à des événements stressants de la vie ;

(4) Efforts répétés, mais infructueux, afin de contrôler ou réduire considérablement ces fantasmes ou comportements sexuels ;

(5) S’engager de manière répétée dans des comportements sexuels en faisant abstraction du risque de préjudices physiques ou affectifs qu’ils engendrent pour soi -même ou autrui .
5
Q
Quel est le critère B du trouble hypersexuel suggéré pour le DSM-V?
A
B - Présence d’une détresse cliniquement significative et d’une altération du fonctionnement social, professionnel ou d’autres domaines importants; dues à la fréquence et l’intensité de ces fantasmes ou comportements sexuels (est-ce que tu as été déçu de toi-même par la suite?
6
Q
Quel est le critère C du trouble hypersexuel suggéré pour le DSM-V?
A
C - Les fantasmes ou comportements sexuels ne sont pas dus aux effets physiologiques directs d’une substance exogène (drogue ou médication), à un autre trouble de santé mentale (p.ex., psychose ou épisode maniaque) ou à une condition médicale (p.ex., lésion du lobe frontal ou neuropathologie).
7
Q
Quel est le critère D du trouble hypersexuel suggéré pour le DSM-V?
A
D - La personne a au moins 18 ans.
8
Q
Après le diagnostic, le clinicien doit préciser le comportement, s’il s’agit de …
A
→ masturbation,
→ consommation de pornographie,
→ comportements sexuels avec adulte consentant,
→ Cybersexe (sexe virtuel, chat, webcam),
→ recours à des lignes téléphoniques érotiques,
→ fréquentation de clubs de danse érotique,
→ Et tout autre comportement sexuel non paraphilique
9
Q
Pourquoi on ne diagnostique pas avant 18 ans? Quels sont les particularités des adolescents?
A
→ Les pensées sexuelles plus fréquentes = étape normale du développement… c'est normal que ça prenne beaucoup de places!!!
→ Les partenaires multiples
→ L’utilisation d’Internet
→ Relations sexuelles sous l’effet de substances
→ Absence d’utilisation du condom et/ou de contraceptifs
→ Période de développement de la capacité à vivre de l’intimité
10
Q
Quels sont les éléments clés du trouble hypersexuel?
A
→ Pensées sexuelles intrusives (obsessions) et comportements sexuels répétitifs.
→ Absence de contrôle.
→ Conséquences (financières, sociales, légales, physiques, psychologiques).
→ Détresse, honte, souffrance.
→ Utiliser la sexualité pour fuir les émotions.
11
Q
Quelle est l'estimation de la prévalence du trouble hypersexuel dans la population?
A
Estimation: 3 et 6% de la population qui soufrerait de dépendance à la sexualité (Carnes 2010)
12
Q
V ou F. Les hommes, en plus forte proportion les hommes homosexuels, seraient plus susceptibles que les femmes de développer un trouble hypersexuel
A
Vrai
13
Q
V ou F. Les femmes vont plutôt aller chercher des images, des films, etc…
A
Faux, ce sont les hommes qui vont aller chercher des images ou des films. Les femmes vont plutôt aller dans des chatroom, afin d'avoir des échanges… l'intérêt est de s'exciter par la séduction
14
Q
En plus du trouble hypersexuel, on retrouve souvent des comorbidités fréquences. Lesquelles?
A
→ les troubles de l’humeur,
→ les troubles anxieux,
→ le trouble d’abus de substances,
→ les troubles de la personnalité,
→ le déficit d’attention.
15
Q
Quels sont les caractéristiques des gens ayant un trouble hypersexuel?
A
→ Négation du problème,
→ Incapacité à être seul,
→ Difficulté à établir des relations (intimité),
→ Fragilité du sentiment d’identité,
→ Peu d’autonomie,
→ Sensation de manque, de vide,
→ Faible opinion d’eux-mêmes,
→ Croyances irrationnelles,
→ Fuite des émotions négatives,
→ Difficultés à gérer le stress.
16
Q
À quels stades peut-on associer ce qui suit: Les personnes au prise avec un trouble hypersexuel sont souvent ambivalentes à changer leurs comportements compte tenu du plaisir associé
A
Le stade de pré-contemplation et le stade de contemplation
17
Q
Quelles peuvent être les causes biologiques du trouble hypersexuel?
A
→ Dérèglements des neurotransmetteurs: ↑ dopamine, anomalies de l’amygdale, du cortex frontal, etc.
→ La testostérone : aucun effet des anti-androgènes sur les comportements de compulsion sexuelle.
→ Aucun traitement pharmacologique spécifique.
→ Aucune évidence génétique (une fragilité?)
18
Q
Quels peuvent être les facteurs de maintien du trouble hypersexuel (causes biologiques)?
A
La stimulation trop fréquente des circuits du plaisir provoque une inhibition de la libération de sérotonine au profit d’une production accrue de dopamine = déséquilibre… la personne est donc jamais satisfaite, ce qui l'amène à le refaire…

Normalement le bien-être affectif et l’orgasme permettent le rééquilibrage biochimique = satisfaction et satiété sexuelle.
19
Q
Comment la théorie de l'attachement peut expliquer le trouble hypersexuel?
A
Bowlby: Fonction biologique qui assure la survie: but ne pas être abandonné

Ainsworth: évaluation des styles d’attachement (strange situation)
- Attachement sécurisé (62%)
- Anxieux-évitant (14%)
- Anxieux-ambivalent (9%)
- Désorganisé (15%)
20
Q
La théorie de l'attachement se définit par…
A
→ C’est l’enfant qui s’attache
→ Nécessite au départ une figure principale de soins …
→ … suffisamment sensible et disponible pour répondre aux besoins de base…
→ … de façon juste, rapide et constante
21
Q
Qu'est-ce que l'attachement?
A
c'est la base de sécurité qui permet l’exploration, la régulation des affects, la construction de l’estime de soi donc, la socialisation
22
Q
V ou F. Les styles d’attachement développés dans l’enfance perdurent à l’âge adulte et influencent nos attentes et comportements dans les relations amoureuses.
A
VRAI
23
Q
V ou F. Les expériences d’attachement n'ont pas d'influence sur le développement neuronal
A
Faux, elles ont de l'influence
24
Q
Qu'est-ce que l'attachement sécurisé?
A
C'est un adulte autonome
→ Capable de se lier et de se différencier, capacité d’intimité et de séparation.
→ Considère mériter l’attention d’autrui.
25
Q
Qu'est-ce que l'attachement évitant?
A
C'est un adulte détaché
→ Survalorise l’indépendance tout en se sentant rejetées et isolées.
→ Froid et fermé dans ses relations.
→ Pour se protéger, ils vont éviter les contacts avec autrui…
26
Q
Qu'est-ce que l'attachement ambivalent?
A
C'est un adulte préoccupé
→ Sentiment d’avoir peu de valeur, de ne pas mériter l’amour des autres. Souhaite être plus proche des autres, s’inquiète de ne pas être aimés.
→ Recherche compulsive du soutien d’autrui.
→ Par la sexualité qu'il va garder le lien avec l'autre
27
Q
Qu'est-ce que l'attachement de style désorganisé?
A
→ Relation vécue comme nécessaire et insupportable.
→ Parfois évitant parfois préoccupé, utilisent la colère pour envoyer des messages contradictoires.
→ Surtout présent avec des troubles de personnalité
→ C'est le plus complexe
→ Risque de développer des paraphilies plutôt qu'un trouble hypersexuel…
28
Q
78% des dépendant sexuels ont un style d'attachement...
A
Non sécurisé
29
Q
Quel style d'attachement amène plus de risque de dépendance sexuelle et pourquoi?
A
Le style d'attachement ÉVITANT. Car la personne recherche de rencontres sexuelles sans implication émotive (prostituées, pornographie, sexe virtuel);
30
Q
Quel style d'attachement amène plus de risque de paraphilie et pourquoi?
A
Le style d'attachement DÉSORGANISÉ. Car il y a à la fois grand désir d’intimité mais une peur de l’intimité, en plus d'y avoir de la colère
31
Q
Pour ceux dont l'attachement n'est pas sécurisée, quelle est la solution souvent utilisée par ces individus?
A
La fuite.... dans la sexualité
32
Q
V ou F. la majorité des dépendants à la sexualité rapportent des traumas psychologiques, physiques, émotionnels et/ou sexuels
A
Vrai
33
Q
Quel est l'hypothèse concernant les traumas sexuels et le trouble hypersexuel?
A
Convertir le trauma en triomphe (transferts relationnels) = reprendre le contrôle, le pouvoir, vengeance… ce que la personne a conclu lors de l'expérience d'abus à l'enfance
34
Q
Qu'est-ce qu'un schéma cognitif dans le sphère sexuelle? Quel peut être l'impact de ces schémas cognitifs?
A
La sexualité amène des croyances et ces croyances amènent des compulsions sexuelles.

Les traumatismes amènent l’enfant à intégrer des croyances négatives :
- «Je suis fondamentalement méchant »
- «Personne ne m’aimerait tel que je suis »
- «Mes besoins ne seront jamais satisfaits si je dois compter sur quelqu’un pour y parvenir »
- «La sexualité est mon besoin le plus important ».

Ces croyances entraînent la peur de l’abandon et la honte qui constituent la pierre angulaire de l’accoutumance.
35
Q
V ou F. Chez les compulsifs sexuels les comportements sexuels sont une réponse à un état de dysphorie (dépression, anxiété)
A
Vrai
36
Q
Qu'est-ce qui peut mener à un perturbation du développement psychosexuel?
A
→ Consolidation de l’identité de genre
→ Consolidation de l’orientation sexuelle
→ Séquelles de traumatismes sexuels
→ Sexualisation précoce
- Initiation précoce à la sexualité sans contexte d’abus (dans un contexte de manque de frontière par exemple)
- Initiation précoce à la pornographie.
- Masturbation compulsive chez l’enfant.
- Valorisation/bénéfices associés à la sexualité: $, affection, attention, etc.
Sexualité excessivement présente dans l’environnement familial, absence de frontières
37
Q
Quels sont les caractéristiques de la sexualité compulsive?
A
→ Déséquilibre entre le virtuel et le réel.
→ Diminution de la capacité à fantasmer donc à désirer (d'imaginer).
→ L’excitation émotionnelle prédomine sur l’excitation génitale (pulsion pour calmer l'ennui, l'anxiété, apaiser un malaise).
→ Codes d’attraction sexuelle limités.
→ Sexualité très peu satisfaisante (jamais rassasié).
→ Davantage allocentrée que égocentrée (être rassuré dans les yeux de l'autre).
→ L’autre est un objet sexuel, la relation est peu investie souvent une peur de l’intimité (dans les paraphilies, on se fou de l'autre, l'autre n'existe pas… c'est de même dans la sexualité compulsive).
→ Le but est le soulagement d’une tension sexuelle davantage qu’un plaisir sexuel à savourer.
38
Q
Les personnes au prise avec des comportements sexuels incontrôlable constituent une population hétérogène ou homogène?
A
Hétérogène, personne n'est pareil
39
Q
Quel est le rôle de l'intervenant devant une personne ayant un trouble hypersexuel?
A
→ Dépister le trouble hypersexuel.
→ Recadrer le besoin incontrôlable comme un mécanisme de fuite des émotions.
→ Identifier la fonction du comportement.
→ Référer à un ou une sexologue.
- Institut universitaire en santé mentale de Québec par la référence du médecin.
- Ordre professionnel des sexologues du Québec.
40
Q
Quels sont les objectifs thérapeutiques dans l'intervention?
A
→ Identifier les déclencheurs des obsessions sexuelles/comportements sexuels.
→ Identifier les besoins psychoaffectifs auxquels répond le comportement sexuel.
→ Apprendre à combler les besoins sainement.
→ Identifier les croyances qui le maintiennent.
→ Remettre en question ces croyances.
41
Q
Quels sont les traitements possibles du trouble hypersexuel?
A
→ Sexothérapie ou psychothérapie (groupe ou individuelle)
→ Thérapie comportementale, prévention de la rechute
→ Schémas cognitifs
→ Réduction de la honte, gestion de l’anxiété
→ Gestion des émotions, affirmation de soi, estime de soi
→ Développer capacité à l’intimité et habiletés sociales
→ Thérapie de couple
→ Groupe de support : DASA (12 étapes)
→ Médication (anti-androgènes, antidépresseurs, anxiolytique)
42
Q
Quel outil, utilisé dans le traitement des dépendances, pourriez-vous utiliser auprès des personnes souffrant de trouble hypersexuel pour les aider à identifier les déclencheurs de leurs comportements sexuels compulsifs?
A
Le cycle de l'assuétude
43
Q
Quels sont les facteurs psychologiques ou sociaux pouvant expliquer le développement d'un trouble hypersexuel.
A
-Les troubles d’attachement
- les événements sexuels marquants
- certains schémas cognitifs
- l’intériorisation de normes sociosexuelles répressives ou rigides,
- l’homophobie
- l’accès facile et l’exposition précoce à la pornographie sur Internet .
44
Q
Kafka (2000) suggère un modèle de traitements qui se fait en 3 étapes, lesquelles?
A
1) la reprise de contrôle du comportement sexuel problématique;
2) la gestion des problèmes du quotidien (p. ex. les conflits conjugaux);
3) le travail sur les facteurs étiologiques