Les ITSS (cours 11) Flashcards Preview

Toxicomanie et sexualité (TXM-1105) > Les ITSS (cours 11) > Flashcards

Flashcards in Les ITSS (cours 11) Deck (18)
Loading flashcards...
1

Énumérez les 8 populations qui sont particulièrement touchées par lʼune ou lʼautre des ITSS (groupes plus à risque).

1.Les jeunes de 15 à 24 ans
2. les jeunes en difficultés
3. les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH)
4. Les utilisateurs de drogues injectables (UDI)
5. les Autochtones
6.les personnes originaires de régions où le VIH est endémique
7. les personnes incarcérées
8. Les travailleuses et travailleurs du sexe.

2

Parmi quel groupe retrouve-t-on le plus de personnes infectées par une ITSS?

Jeunes de 15 à 24 ans

3

Parmi l'ensemble des ITSS, (déclaration obligatoire ou non) quelles sont les deux plus fréquentes dans la population générale?

L'herpès et le VPH

4

Quelle est l'ITSS à déclaration obligatoire la plus répandue au Québec?

Chlamydiose

5

Malgré que le discours préventif soit bien intégré au plan cognitif et rationnel chez les jeunes québécois, ceux-ci ne semblent pas capables de l’incorporer dans l’exercice de leur sexualité. Quels enjeux peuvent expliquer ce phénomène?

Enjeux affectifs et interactionnels

6

Quelle est l'ITSS dont le mode de transmission est principalement lʼutilisation de drogues par injection?

L'hépatite C.

On estime que 62% des UDI québécois sont infectés, 80% des 40 ans et plus.

7

Parmi quel groupe à risque retrouve-t-on le pourcentage le plus élevé de nouveaux diagnostics d'infection par le VIH?

Les homosexuels

8

Vrai ou Faux? Selon les estimations, la transmission du VIH se fait majoritairement par le partage de seringues contaminées.

Faux, La transmission par contacts sexuels représente environ 80% des cas d'infection dans le monde.

9

Dans le but de lutter contre la propagation des ITSS, le MSSS du Québec a adopté une approche de réduction des méfaits auprès des UDI. Nommer les services qui leurs sont offerts ?

1. Fourniture de matériel de consommation (seringues stériles, stericups, ampoules d’eau, pipes destinées à la consommation de crack).
2. Traitement de substitution pour la dépendance aux opioïdes (méthadone, buprénorphine).
3. Information, éducation et communication sur la consommation sécuritaire et référence des usagers de drogues vers des soins médicaux et des services sociaux.
4. Travail de proximité et d’autosupport, par et pour les usagers.
5. Services d’injection supervisée (SIS).

10

Quelle est la maladie que l’on croyait éradiquée mais qui connait une explosion depuis 10 ans. Elle touche surtout les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH).

La shyphilis

11

Infection bactérienne qui donne des symptômes inflammatoires et qui touche particulièrement les hommes.

Gonorrhée

12

Chaque année, près de 25% des utilisateurs de drogues injectables (UDI) sont infectés par cette ITSS. Laquelle?

Hépathite C

13

Vrai ou Faux ? La consommation d’alcool avant les relations sexuelles est la principale cause des relations sexuelles non protégées ?

Faux. Ce n'est pas le fait de consommer mais plutôt le niveau d'intoxication important qui est la cause des comportement sexuels à risque. Plusieurs personnes consomment de façon modérée et utilisent le condom.

14

Vrai ou Faux? Le traitement d’un trouble lié aux substances s'accompagne d'une diminution des pratiques sexuelles non sécuritaires.

Vrai. L'étude longitudinale d'une durée de cinq ans de Stiffman et coll. (1992) a permis de démontrer que le traitement d’un trouble lié aux substances permet la reprise du port du condom lors des activités sexuelles.

15

À combien la transmission du VIH de l'homme à la femme est plus élevée que l'inverse.

12 fois plus élevé

16

La prise de risque peut etre expliquée par l'interaction de quatre obstacles à comportements préventifs, lesquels?

1) l'intoxication,
2) la perception négative des condoms,
3) des fausses attributions
4) un manque d'efficacité personnelle.

17

V ou F. L'intoxication a été décrite comme le principal facteur contribuant à la prise de risque. Les gens semblent moins tolérants envers la
perte de plaisir associée aux condoms sous l'effet de substance

Vrai

18

V ou F. Les femmes semblent avoir peur de perdre leur partenaire si elles leur tenaient tête et ne croyaient pas qu'il était en leur pouvoir de refuser une relation sexuelle à un partenaire qui refusait de se protéger.

Vrai