Les effets des substances sur la fonction sexuelle (cours 06) Flashcards Preview

Toxicomanie et sexualité (TXM-1105) > Les effets des substances sur la fonction sexuelle (cours 06) > Flashcards

Flashcards in Les effets des substances sur la fonction sexuelle (cours 06) Deck (26)
Loading flashcards...
1

L'effet d'une substance est le résultat...

D'interactions dynamiques entre de multiple facteurs, dont le contexte, la substance et l'individu

2

V ou F. La probabilité qu’un individu consomme à nouveau une substance est plus élevée si cette substance correspond, par sa nature (stimulant, dépresseur, perturbateur) à ce que l’individu recherche pour répondre à ses besoins psychologiques et physiologiques.

Vrai

3

Qu'est-ce que la réponse sexuelle?

C'est l'ensemble des réactions psychophysiologiques qui surviennent lors des activités sexuelles

4

Quelles sont les 4 phases du modèle de Masters et Johnson?

L'excitation, le plateau, l'orgasme et la résolution

5

Qu'est-ce que la période réfractaire chez l'homme selon Masters et Johnson?

Après avoir un orgasme, l'homme, selon son âge, a besoin d'une épisode plus ou moins longue de repos avant de pouvoir avoir une nouvelle excitation

6

Chez la femme, Masters et Johnson constate 3 différents ''trajets'', lesquels?

1er: similaire à celle de l'homme où il y a l'excitation, le plateau, l'orgasme et la résolution

2e: il y a excitation, on y retrouve plusieurs vagues dans le plateau, mais sans jamais atteindre l'orgasme, pour finalement se terminer en résolution tranquillement

3e: l'excitation avec plusieurs diminutions ou avance/recule, jusqu'à l'obtention rapide d'un orgasme et la rétention rapide

7

Quels sont les critiques du modèle de Masters et Johnson?

→ Modèle qui est surtout masculin, sans s'intéresser aux particularités chez les femmes, mais appliqué aux hommes et femmes
→ Modèle linéaire, comme s'il fallait que ça se suivre dans un ordre prédéfinit
→ Le but = pénétration hétérosexuelle
→ Satisfaction = parfait fonctionnement
→ Vision médicale, biologique, comportementale

8

Le deuxième modèle est celui de Kaplan (1977), il a ajouter 3 phases, lesquelles?

Désir, Excitation (plateau), Orgasme

9

Qui est celle qui a bonifié les deux premiers modèles?

Basson (2000), elle s'est intéressé à la réponse sexuelle féminine

10

Quel est le modèle de Basson (2000)

Elle a mis des mots sur ce qui se passe avant l'excitation sexuelle

a- Neutralité sexuelle (départ)
b- Ouverture aux stimuli ― dimension plus psychologique et une nécessite à être disponible et disposé à recevoir les stimuli sexuels
c- Excitation sexuelle ― les stimulations suffisantes amènent l'excitation
d- Désir de continuer ― pas nécessairement là tout le temps
e- Plaisir sexuel et émotionnel (orgasme) ― l'orgasme n'est pas nécessaire, ce n'est pas la seule finalité
f- Renforcement de l'intimité émotionnelle

À chaque étape, il peut y avoir un retour à la neutralité selon Basson

11

Qui a dit:
Le désir sexuel n'est pas un prérequis ni spontanée pour l'excitation sexuelle ou pour avoir une relation sexuelle. Le désir va s'alimenter dans le contact sexuel, soit l'ouverture à…

Lévine (2002)

12

Que disent Bitzer, Giraldi et Pfaus (2013)?

→ Pulsion (biologique) ― durant l'ovulation par exemple
→ Motivation (psychologique et relationnelle) ― de l'ordre de l'affection, nourrir la relation
→ Réceptivité aux stimuli sexuels (biologique et cognitive) ― présente une certaine ouverture, sans l'ouverture le désir ne s'enclenchera pas

13

Qu'est-ce qui permet l'inhibition constante de la réponse sexuelle?

Le cortex, cela permet de percevoir, d'analyser afin de choisir la réponse appropriée en tenant compte des conséquences.

14

Quels sont le rôle des neurotransmetteurs dans la sexualité?

→ Dopamine: favorise la réponse sexuelle
→ Sérotonine: inhibe la réponse sexuelle (éteint)
→ Oxide nitrique et acéthylecholine: vasocongestion
→ Noradrénaline : contractions musculaires lors de l’orgasme

15

Quel est le rôle des hormones du système hormonal?

→ Androgènes (testostérone): désir, caractères sexuels secondaires, spermatogenèse
→ Œstrogènes: lubrification, caractères sexuels secondaires, maturation des ovules, cycle menstruel
→ Progestérone: cycle menstruel, grossesse
→ Prolactine: inhibe le désir et diminue la lubrification
→ Ocytocine: favorise l’attachement et entraîne aussi des contractions au moment de l'orgasme

16

Quels sont les impacts des psychotropes sur toutes les parties du cerveau?

Central : dépresseur, sédation, anhédonie

Neurotransmetteurs : ↓ dopamine / ↑ sérotonine (surtout sur les IRSR)

Périphérique: ↓ activité cholinergique / ↓ alpha-adrénergique

Système hormonal : ↑ prolactine / ↓ testostérone et œstrogènes
―> Si on prend trop de testostérone, cela peut amener des difficultés sexuelles (difficulté d'érection)

17

Qu'est-ce qu'un aphrodisiaque?

Étymologiquement: c'est une substance qui transforme l’indifférence sexuelle en un désir urgent pour l’être aimé.

18

Quels sont les motifs recherchés de l'aphrodisiaques?

→ Activer le désir (perdre les inhibitions, les résistances)
→ Amplifier la réponse sexuelle (sensations, excitation)
→ Maintien de la performance (retarder l’éjaculation, obtenir une érection plus rigide, pouvoir répéter, etc.)
→ Rajeunissement (traiter une variation normale: viagra)

19

En intervention, je peux être confronté à ...

→ La présence des dysfonctions sexuelles induites par la substance
→ L’émergence de dysfonctions sexuelles suite à l’arrêt de la consommation
→ La difficulté de vivre des relations sexuelles sans consommer

20

Quel est mon rôle dans l'intervention face aux difficultés sexuelles?

Tenir compte de la dimension de la sexualité dans l’évaluation des besoins de la personne toxicomane
→ Est-ce que votre consommation a affectée votre sexualité?
→ Est-ce que vous avez remarqué des changements dans votre sexualité depuis l’arrêt de la consommation?

Identifier les problématiques sexuelles pouvant interférer avec le rétablissement

Accueillir, informer, accompagner et référer

Intégrer les problématiques sexuelles dans le plan d’intervention

21

Dans l'intervention, lorsqu'il y a présence de dysfonctions sexuelles, il faut...

Évaluer: Quelle phase est affectée? Depuis quand? Dans quelles circonstances? Facteurs étiologiques? Conséquences? Degré de dérangement? Impacts sur le rétablissement?
―> La fonction sexuelle revient à la normale avec le temps si les troubles étaient induits par la substance.
―> Intervenir sur les facteurs psychologiques et relationnels.

Évaluer ce qui est recherché dans la substance (performer, se désinhiber, traiter l’anxiété ou un trouble sexuel)

Questionner la vision de la sexualité, les attentes et la perception des attentes du partenaire

Identifier les émotions vécues lors des relations sexuelles

22

Quels sont les pistes d'intervention pour aider les gens à adopter une sexualité sans consommer?

→ Aider la personne à se centrer sur ses besoins, désirs, émotions
→ Confronter la notion de performance
→ Travailler sur les peurs et les complexes
→ Enseigner des techniques de gestion de l’anxiété, vivre le moment présent
→ Travailler la communication dans le couple
→ Développer la sensorialité, la sensualité
→ Apprendre à donner et à recevoir
→ Accepter sa vulnérabilité face à l’autre
→ Apprendre à différer le plaisir (à désirer, à attendre)
→ Engagement et investissement ― difficulté à l'intimité
→ L’égalité hommes/femmes
→ Apprendre à gérer la frustration occasionnelle

23

Nommez trois facteurs particulièrement importants à prendre en considération lors de l’évaluation des dysfonctions sexuelles (difficultés sexuelles).

L'âge, le sexe et le contexte culturel

24

Quel était, pour Masters et Johnson ainsi que pour Kaplan, le principal facteur psychologique responsable des TROUBLES de la réponse sexuelle.

L'anxiété

25

Quelles sont les deux principales causes de l’anorgasmie chez la femme (absence d'orgasme) ?

Le manque de connaissances sur le fonctionnement de son propre corps et un contexte d’apprentissage négatif.

26

Quelles sont les six principales causes physiologiques du trouble de l’érection ?

1.L’usage de l’alcool
2. l'usage de drogues
3. L'usage de médicaments
4. L'âge
5.L'obésité
6. Une mauvaise santé