Maladies inflammatoires intestinales Flashcards Preview

MED 1207 Système Digestif > Maladies inflammatoires intestinales > Flashcards

Flashcards in Maladies inflammatoires intestinales Deck (42)
Loading flashcards...
1

V/F les MII sont les maladies intestinales les plus fréquentes 

vraie 

2

Quel est le nomdre d'hommes atteints de MII par rapport aux Femmes ? 

idem pour les deux, 1 pour 1

3

Quand est le pic d'incidence des MIIs ?

2 pics en fait !

- 15 à 30 ans
- 50 à 80 ans

4

Dans quel hemisphere la fréquence des MII est la plus élevée ?

Nommer un des pays où la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont les
plus prévalentes.

l’incidence la plus élevée dans les pays occidentaux de l’hémisphère Nord

 

Canada est d’ailleurs l’un des pays où la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont les
plus prévalentes.

5

 Il y a une histoire familiale de MII chez __ à __ % des patients.

Il existe des gènes facilitateurs (comme le ____) et des gènes protecteurs (comme le
___).

Il y a une histoire familiale de MII chez 10 à 25 % des patients.

Il existe des gènes facilitateurs (comme le NOD2) et des gènes protecteurs (comme le
IL-10).

Polygenique donc pas transmission pas certaine même si les 2 parents sont atteints (slmt dans 20-30% des cas dans cette situation).

L’endroit atteint dans le tube digestif, ainsi que le type d’atteinte (par exemple,
perforant ou sténosant) est concordant dans 50 à 80 % des cas d’atteinte familiale.

Plus d’une centaine d’anomalies génétiques sont reconnues
pour la maladie de Crohn et plus de 40 dans le cas de la colite ulcéreuse. Cependant,
l’application clinique de ces découvertes est difficile.

6

Qu'elle est le rôle de la diete dans les MIIs ?

Aucun !!

Aucun facteur diététique ou toxique n’a pu être identifié dans leur pathogenèse.

7

Décrire l'effet du tabac sur 

- La maladie de chron

- la colite ulcéreuse


• Crohn : multiplie par deux le risque de développer la maladie et est associé
à une évolution défavorable

• CU : diminue le risque de développer la maladie et réduit l’activité clinique

8

V/F : la colite ulcéreuse affecte uniquement le
côlon et épargne le grêle, contrairement à la maladie de Crohn.

Vraie !

9

Manifestations cliniques de la CU (3 principaux types)

1 Diarrhées sanglantes (+/- mucus)

2 Peuvent aussi présenter
des diarrhées nocturnes et de l’incontinence.

3 Symptômes anorectaux :

- Ténesme
- Rectorragies
- Urgences fécales
- Spasmes

 

10

Regle des 1/3 pour la présentation intiale 

présentation intiale :

 1/3 : proctite seule (fausses envies et mucus)

1/3 : colite gauche

1/3 : Colite étendue (pancolite)

11

4 complications de la CU 

- Hémorragie colique (rare)


- Colite fulminante (15 % des patients)

 

- Mégacôlon toxique

 

- Néoplasie

12

Décrire symptômes colite fulminante 

Niveau d'urgence ?

Symptômes sévères et atteinte de l’état général :

 Fièvre, tachycardie, anémie, leucocytose, hypotension,
déshydratation, débalancement électrolytique


§ Nécessite une hospitalisation

13

Qu'est ce que le méga colon toxique en 3 termes ?

Décrire impact histologique 

Donner les complications 

Distension du côlon + colite sévère + symptômes systémiques

Extension de l’inflammation sévère muqueuse => sous-muq => musculeuse ad perte contractilité du colon 

Dilatation radiologique colique

• Risque élevé de péritonite et de perforation intestinale (50 % de mortalité)
• Peut devenir une indication de chirurgie (colectomie totale)

14

Pour la néoplasie : On effectuera une surveillance par coloscopie avec biopsies tous les ____
ans chez les patients à haut risque.

On effectuera une surveillance par coloscopie avec biopsies tous les 2 à 3
ans
chez les patients à haut risque.

15

Décrire l'évolution de CU avec le temps

Poussées et des rémissions en alternance.

L’étendue de la colite peut progresser avec le temps. En effet, 20 à 50 % des gens avec une
proctite au diagnostic vont avoir une progression de l’atteinte

16

Type d'inflammation dans la maladie de crohn 

inflammation granulomateuse transmurale
dans le tube digestif, qui peut s’étendre de la bouche à l’anus.

17

Territoire le plus atteint par le Crohn ?

les 2 autres ensuite ?

Celui le moins atteint ?

- Iléo-colique : 50 %
- Grêle (iléon terminal) : 30 %
- Côlon : 30 %

- Anorectale : 2 à 30 %
- Estomac et oesophage : 5 %

18

Cause la plus fréquente d'iléite terminale ?

Crohn 

19

Diagnostic différentiel de la mx de Crohn (4)

- Infection à Yersinia
- Tuberculose
- Lymphome
- Entérite radique

20

Présentation  clinique GÉNÉRALE du Crohn 

- Douleur abdominale

  • Douleurs chroniques : atteinte iléale obstructive ou inflammation
  • transpariétale
  • Douleurs aiguës et sévères : complications telles occlusion, perforation,
  • abcès

- Diarrhée

  • Par réduction de la capacité d’absorption
  • Par pullulation bactérienne
  • Par diarrhée cholérique

21

Présentation clinique selon si atteinte 

- Intestin grêle :

- Côlon : 

- Péri-anal : 

- Intestin grêle

  • • Crampes postprandiales
  • • Nausées et vomissements
  • • Subocclusion, intussusception
  • • Masse abdominale
  • • Malabsorption, diarrhée
  • • Déficit en vitamines et minéraux
  • • Perte de poids

- Côlon

  • • Diarrhée avec urgence
  • • Rectorragies (moins fréquentes que CU)

- Maladie péri-anale

  • • Abcès
  • • Fistules
  • • Fissures

22

Citer une complication classique du crohn 

 

 

 

 

- Fistules

Communication avec un organe avoisinant
§ Entéro-entériques ou entérocoliques
§ Entéro ou colo-vésicales : pneumaturie ou infection urinaire
§ Entéro ou colo-vaginales : air ou selles au niveau du vagin, vaginite
secondaire
§ Entérocutanées

23

Citer le plus de complications du crohn possibles 

- Saignement digestif
- Obstruction sur sténoses inflammatoires ou fibreuses
- Perforation d’ulcère ou formation d’abcès
- Atteinte péri-anale : douleur, abcès, incontinence
- Ulcères aphteux
- Dysphagie ou odynophagie
- Risque de néoplasie colique

24

Décrire l'évolution du crohn avce le temps 

Variable et imprévisible.
- 2/3 des patients auront une évolution favorable avec rémissions prolongées ou
récidives facilement traitables.
- 1/3 des patients auront une évolution agressive.
- La chirurgie sera nécessaire à l’occasion (50 % des cas), mais elle ne guérit pas la
maladie.
- L’espérance de vie n’est pas modifiée significativement.

25

V/F : espérence de vie est modifiée significativement en crohn 

Faux 

26

Proportions des personnes avec atteintes extra intestinales des MII ?

Nommer ces atteintes (4 lieux)

- Musculosquelettiques

  • • Arthrite périphérique
  • • Arthrite centrale (sacro-iléite/spondylarthrite)

- Cutanées

  • • Érythème noueux (10-15 % des patients)
  • • Pyoderma gangrenosum

- Oculaires

  • • Uvéite
  • • Épisclérite

- Hépatiques

  • • Cholangite sclérosante primitive (CSP)
  • • Hépatite auto-immune
  • • Lithiase vésiculaire (Crohn)

27

Nommer 3 atteintes extra-int dépendantes de l’activité de la MII (soulagées avec le traitement)

Nomer 2 Indépendantes 

- Dépendantes de l’activité de la maladie

  • • Arthrite périphérique
  • • Érythème noueux
  • • Uvéite

- Indépendant de la maladie

  • • Cholangite sclérosante
  • • Spondylarthrite

28

Nommer les 4 pilier de l'approche diagnostique des MIIs

Quel est l'examen de choix si il n'y en avait qu'un à faire, pourquoi ?

• Coloscopie : examen de choix
- Permet de déterminer la nature des ulcérations et de distinguer dans
la majorité des cas s’il s’agit de la colite ulcéreuse ou de la maladie
de Crohn
- Permet également de prélever des biopsies pour analyses
histologiques
- Permet l’intubation de l’iléon

29

Décrire ce qu'il est possible de voir de la coloscopie en crohn et en CU 

30

Qu'elle est l'utilité des examen de laboratoires en MII ? qu'est ce qu'on mesure / test ? (4)

Surtout utiles pour aider à monitorer la réponse inflammatoire

 

La protéine C réactive (PCR) (+utilisé)

Des cultures de selles peuvent être demandées pour exclure des infections.

Calprotectine fécale (marqueur inf intest) pas spé aux MII mais aide à exclure Colon irritable des MIIs

Des marqueurs plus spécifiques:

P-ANCA pour CU
ASCA pour Crohn