MIC - Pathogenèse et virulence Flashcards Preview

SF3 > MIC - Pathogenèse et virulence > Flashcards

Flashcards in MIC - Pathogenèse et virulence Deck (66):
1

MIC-063 Décrire les modes de transmission des maladies infectieuses.

• La transmission par contact (direct, indirect, goutelettes)
• La transmission par véhicule (intermédiaire)
• La transmission par vecteur (mécanique ou biologique)

2

Quelles sont les principales étapes du 'processus infectieux'? N.B. Si on changeait les mots 'processus infectieux', on appellerait cela, du point de vue d'un microbe, 'comment rendre les gens malades?'

Réponse : trouver une porte d'entrée, adhérer aux cellules de l'hôte, résister aux défenses immunitaires, induire des dysfonctions physiologiques. Ceci inclut aussi indirectement 'se tailler une place au milieu de la flore normale, appelée microbiote, en prévalant sur celle-ci, car cette dernière assure normalement une certaine protection corporelle en occupant le terrain de façon saine.

3

Faut-il traiter une infection à Gram- avec un antibiotique sachant que ça libérera des endotoxines?

Réponse : OUI, faut juguler la prolifération bactérienne en priorité pour sauver le patient. Les chercheurs essaient de mettre au point des produits pour contrôler les toxines et leurs effets, peu de produits sont aujourd'hui très efficaces dans ce sens.

4

Quelles sont les principales cibles des exotoxines?

Rép. On distingue des cytotoxines, des neurotoxines, des entérotoxines. Veuillez noter que dans le PPT, section III.C. sur les toxines, il faut remplacer le mot 'cytolysine' (enzyme nommée en section III. B) par le mot 'cytotoxine', qui regroupe une gamme plus large de molécules toxiques, pas nécessairement enzymatiques. Veuillez noter qu'il n'y a pas de question d'examen (pour mes cours) nécessitant de retenir de chiffres, des pourcentages.

5

Quels sont certains facteurs de risque chez l'hôte le rendant fragile aux infections?

1. génétiques (sexe, hérédité)
2. âge (HDV, stress, conditions physio, malnutrition)
3. comorbidités et déficiences (chroniques, immunosup, hormones, obésité, alcool, tabac)
4. médications (traitement, intervention effractives, trauma)
5. environnement (hygiène, milieu travail, géographie ou climat)

6

Quelle est la différence entre pathogénicité et virulence?

pathogénicité :
- qualitative
- tient en compte le potentiel agresseur du microorganisme ET la sensibilité et la défense de l'hôte

virulence :
- quantitative, mesurable
- degré de pathogénicité d'un microorganisme --> capacité d'invasion et provocation troubles morbides

7

Distinguez 'morbidité' et 'mortalité'.

morbidité : % d'individus d'une population donnée atteints de l'infection

mortalité : $ d'individus mourant de cette infection

8

Qu'est-ce qu'une zoonose?

maladies touchant principalement animaux ET qui sont transmissibles à l'être humain.

ex : rage, peste, maladie de Lyme.

9

Une infection nosocomiale?

- Infection contractée à l'hôpital
- patient n'avait aucun signe de l'agent pathogène OU était en période d'incubation à l'admission
- 5-10% des patients hospitalisé en contracte une

10

Quelle est la pertinence des différents facteurs d'adhérence microbien dans le processus infectieux (n'apprenez pas des listes de facteurs mais sachez expliquer le concept et pourquoi les chercheurs essaient tant de les caractériser).

Ex. : le 'velcro' des ligands (adhésines)-récepteurs complémentaires expliquent en partie pourquoi certains microbes induisent une infection urinaire ou pulmonaire ou hépatique, etc.

Description
- élément essentiel pouvoir pathogènes
- molécules de surfaces = adhésines ou ligands
- liaison spécifique aux récepteurs de surface de certains tissus de l'hôte
- spécifique = non-réversible
ou
non-spécifique = réversible

Pertinence
- un fois fixé, microorganisme peut se multiplier sur place + produire enzymes et toxines
- avantage adhérence = délivrance toxines aux récepteurs de la cell hôte
- flore indigène peut = interférence dans la liaison (modification, constituer un récepteur en soi, inhiber la multiplication des pathogènes, faire compétition aux bactéries pour les sites d'adhésion)

11

Nommez quelques enzymes contribuant à l'invasion microbienne?Comment fonctionnent-elles, à quoi s'attaquent-elles?

Enzymes extracellulaire = facilite invasion

Fonctionnement :
- perforation cells
- dissoudre matière intercellulaire
- former ou décomposer caillots de sang
- bactéries = briser l'intégrité tissulaire + poursuivre processus d'invasion

S'attaque à :
- Cytolysines : hydrolysation ciment intercellulaire et tissus conjonctif

- Hémolysines : membrane cytoplasmique = réarragnement moléculaires = pores = échappement contenu

- Coagulases : S. Aureus = transforme fibrinogène --> fibrine = former caillot = stop flot sanguin capillaire = protection bactéries des phagocytes
- Fibrinolysines : inverse coagulases = hydrolyse fibrine --> caillots = favorise propagation bactéries dans flot sanguin

- Leucocidines : attirent GB et les tuent, inhibent chimiotactisme

12

Comment s'appelle l'enzyme émise par les streptocoques bêta-hémolytiques?

staphylocoagulase : transorme fibrinogène --> fibrine = formation caillot = stop flot sanguin = protection bactérie des phagocytes

13

Quels sont certains mécanismes par lesquels un microbe échappe aux défenses immunitaires (concepts généraux et non tous les petits détails)?

Défenses contre le complément, la phagocytose et la réponse humorale :

1. Capsule (contre réponse inflam, complément et phagocytose)

2. Endotoxines (élongation chaîne O)

3. C5a peptidase (contre fonction signalisation complément)

4. Protéine A et G (prot de surface des staphylocoques et streptocoques)

5. Excrétion de leucocidines (détruit neutrophiles et macrophages)

6. Modification structure de surface (antigénicité des pili ou prots de surface = échapper aux anticorps)

7. Interférance phagocytose
-inhiber fusion phagosome/lysosome
- survie intérieur phagolysosome
- échapper phagosome

14

A quoi servent le complément et les anticorps?

Complément :
- immunité innée
- élimination pathogène (formation du complexe d'attaque membranaire ou lyse directe)
- prévient auto-immunité
- stimule l’inflammation et l'opsonisation
- recrute les lymphocytes B (initiant ainsi la réponse adaptative) ainsi que les macrophages phagocytant les pathogènes.

Anticorps :
- active le complément
- produit par LB
- Lorsqu'ils rencontrent un agent infectieux, ils produisent des anticorps spécifiques dirigés contre celui-ci. Ces anticorps sont des protéines capables de se fixer sur les protéines étrangères et de détruire le pathogène. On les appelle également immunoglobulines

15

Comment décririez-vous les mécanismes principaux et éléments corporels associés au concept de 'choc septique', aussi appelé 'choc endotoxémique' (du à bactéries à Gram-)?

Définition : défaillance système cardiovasculaire entraînant baisse TA = vie danger

Mécanismes principaux :
- macrophage absorbe Gram- = sécrète endotoxine polypeptide facteur nécrosant des tumeurs TNF = TNF lie aux cells de tissus corporel = modif métabolisme = rend capillaires perméables + vasodilatation = perte liquide = hypovolémie = chute TA = choc

Éléments corporels :
- effets grave sur reins, poumons et tube digestif
- tachycardie
- tachypnée
- arrêt fonctionnement reins (conservation liquide)
- état confusion

16

Quelle est la différence entre les 'enzymes' et les 'toxines' bactériennes?

Enzymes : Une enzyme est une protéine ayant un rôle actif dans la transformation des produits (métabolisme) chez les microbes et les humains. Elles ne sont pas simplement structurales. Certaines enzymes bactériennes peuvent perturber le métabolisme des cellules humaines.

Toxine : En contrepartie, une toxine est un 'fragment' microbien, généralement constitutif (ex, endotoxine est un lipopolysaccharide de paroi) ou rejeté comme un déchet métabolique (ex. exotoxine), pouvant être une protéine, un lipide, ou quoi que ce soit, et qui s'avère irritant pour notre corps (ex. muqueuses intestinales).

17

Nommez quelques maladies causées par des exotoxines (qui sont produites souvent pas bactéries Gram+)?

- Diphtérie (nécrose, bloque synthèse prot) --> SNP et muscle cardiaque
- Tétanos (neurotoxique)
- Botulisme (neurotoxique, bloque excrétion/action Ach = paralysie)
- Gangrène gazeuse (nécrose hémolytique, putréfaction tissu)
- Peste, infection pyogène (détruire GR et FB + coagulation)
- Gastro-entérites (empeche absorption sodium = diarrhée)
- Infections urinaires et systématiques (nécrose, perturbe synthèse prot, comme diphtérie)
- Choléra (fuite liquide et électrolyte vers intestin = diarrhée, déshydratation, acidose)
- Dysenterie (inhibe absorption AA = diarrhée, coma)

18

A quantité égale, qui est le plus dangereux : endotoxine, exotoxine, anatoxine?

Extotoxine : toxicité extraordinaire, slubles dans liquides organiques (dissémination rapide)

Anatoxine : inoffensive (vaccin)

Endotoxine : Faible toxicité

19

Qu'est-ce qu'une anatoxine?

Transormation exotoxines en anatoxines par exposition à 60 degrés celsius pendant 1 heure.

Définition : substance dont le pouvoir toxique = atténué ou détruit MAIS qui n'ont pas perdu leur pouvoir antigénique

Inoffensive, mais suscite production d'anticorps = VACCIN

20

Pourquoi dit-on que les exotoxines comportent généralement deux composantes et à quoi servent-elles (concept général, pas d'exemples spécifiques de microbes).

- sous-unité A : activité toxique enzymatique

- sous-unité B : liaison à un récepteur spécifique

21

Qu'est-ce que le Botox?

toxine botulinique = attachement à neurone, internalisation = bloque libération Ach = paralysie musculaire

Botox : injection locale à faible dose = provoque paralysie musculaire ciblées = atténuation temporaire des rides (5-6 mois)

22

Quelle composante de l'endotoxine est la plus toxique (toxicité) et quelle composante initie la production d'anticorps (immunogénicité)?

Lipide A : toxique
Antigène O : immunogénicité (initie production d'anticorps)

23

Qu'est-ce qu'une cytokine et quels rôles jouent-elles dans le choc septique?

Pouvez-vous en nommer quelques-unes?

Définition cytokines : petites protéines de communication et d'activation/inhibition des différentes cellules du système immunitaire et de la réponse inflammatoire (laquelle est caractérisée par de l'enflure, rougeur, chaleur et douleur), que ce soit de façon localisée ou dans un organe ou dans tout le corps.

-TNF-α,
- les interleukines
- les chimiokines
- les interférons

Rôle choc septique : TNF (facteur nécrosant des tumeurs) se lie aux cells de nobreux tissus corporels = modifmétabolisme = augmente perméabilité capillaire = perte liquide = hypovolémie = chute TA = choc

24

Quels rôles jouent les prostaglandines dans le choc septique?

Définition prostaglandines :
- lipides dérivés de l'acide arachidonique (constitutif des phospholipides membranaires)
- VASOACTIVES = contraction et dilatation = altère le flux sanguin surtout dans les organes très vascularisés.
- L'endotoxine stimule la libération des cytokines et des prostaglandines.

prostaglandines = hypovolémie fonctionnelle = effondrement TA = choc

Veuillez noter que quelques cytokines et prostaglandines sont utilisées en médecine clinique pour réguler la réponse de l'hôte à diverses pathologies.

25

Concevoir l’équilibre entre les défenses du corps humain et le pouvoir pathogène des microorganismes.

Moyens de défense :
- barrières : peau et muqueuses intactes
- anticorps

Agents pathogènes :
- pénétrer les tissus
- résister au système de défense
- libérer toxines

homéostasie perturbée = maladie

26

Concevoir la suite d’évènements conduisant à la manifestation d’une infection.

- réservoir pathogène
- transmission hôte réceptif
- invasion
- pathogénie

27

Définir la virulence bactérienne.

quantitative : le degré de pathogénicité : la capacité d'un organisme à pénétrer les barrières d'un hôte et de provoquer une maladie.

28

Distinguer virulence et pathogénicité.

pathogénicité : tient compte de la capacité du microorganisme d'invader l'hôte ET de la sensibilité et des défenses de l'hôte. QUALITATIF

29

Décrire les étapes du processus infectieux.

1. Pénétration microbes

2. Adhésion aux tissus et cellules
- adhésines et ligands au récepteurs spécifiques
- spécifique (irréversible, liens permanants) ou non-spécifique (réversible)
- interaction flore indigène (modifier récepteurs, constituer un récepteur, inhiber multiplication, compétition aux bactéries pour sites d'adhésion)

3. Processus d'invasion, franchir les défenses
- compétition pour le fer
- sidérophores : puiser fer dans l'environnement et l'internaliser dans la cellule
- défenses contre complément, phagocytose et réponse humorale
- enzymes extracellulaires

4. Atteinte de tissus cibles et apparitions de dysfonctions physiologiques
- exotoxines
- endotoxines

30

Expliquer l’importance de l’adhérence bactérienne.

- résistance au processus de nettoyage naturel
- permet de déclencher infection, se multiplier et produire enzymes et toxines

31

Énumérer les facteurs qui contribuent au pouvoir pathogène des bactéries.

- adhésion
- antigène O
- exaltation virulence (transferts successifs d'un microorganisme patho sur une série d'hôtes sensibles)

32

Distinguer les groupes d’enzymes extracellulaires bactériens.

- hyaluronidase, collagénase
- lécithinases
- hémolysines
- coagulases et fibrinolysines
- leucocidines

33

Sachez distinguer les critères associés à la notion de virulence et son évaluation!

Mesure du taux de virulence
- taux de morbidité
- taux de mortalité

Mesure expérimentale
- dose minimale mortelle
- dose létale 50 (tuant 50% des animaux inoculés)

34

Définition cytotoxine

regroupe une gamme plus large de molécules toxiques, pas nécessairement enzymatiques

35

Définition hyaluronidase et collagénase

Hydorlyse l'acide hyaluronique et le collagène, deux composants du tissu conjonctif

Favorise la dissémination des microorganismes dans les tissus profonds

36

Quelle bactérie produit hyaluronidase et collagénase?

- Clostridium des gangrènes gazeuses
- Staphylococcus aureus
- Streptococcus pyogenes

37

Définition lécithinases

Hydrolyse lécithines (lipides complexes présents dans les membranes cellulaires)

38

Quelle bactérie produit lécithinases?

Clostridium perfringens

39

Définition hémolysines?

- Détruit les membranes cytoplasmiques des GR (et d'autres cells)

40

Qui produit hémolysines

- Clostridium des gangrènes gazeuses
- Staphylococcus aureus
- Streptococcus pyogenes

41

Définition coagulases et firbrinolysines?

Coagulases

- Coagule le plasma
- Ralentit l'arrivée des phagocytes et des substances anti-infectieuses

Fibrinolysines
- hydrolyse fibrine des caillots
- favorise propagation bactéries par flot sanguin

42

Quelle bactérie produit les coagulases?

S. aureus

43

Définition leucocidines?

- Détruit les GB
- inhibe le chimiotactisme
- Formation du pus

44

Quelle bactérie produit leucocidines?

Streptococcus pyogenes

45

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Origine bactérienne

Exo : Gram+

Endo : Gram-

46

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Fonctions dans le microorganisme

exo : produit du métabolisme de la bactérie en croissance

endo : présente dans le LPS de la membrane externe --> libéré seulement à la destruction de la cellule

47

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Nature chimique

exo: Protéines/petit peptide

endo : partie lipidique (lipide A) du LPS de la membrane externe = liposaccharide

48

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Physiopathologie (effets sur le corps)

exo : Action spécifique sur structure ou fonction cellulaire particulière
- fonctions cell
- nerfs
- tube digestif

endo : Non spécifique
- fièvre
- douleurs
- état de choc
- toutes les endotoxines ont les mêmes effets

49

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Stabilité thermique

exo : instable, détruite entre 60-80 celsius (sauf entérotoxine staphylococcique)

endo : stable jusqu'à 121 celsius

50

Quelle exotoxine n'est PAS thermolabile?

entérotoxine staphylococcique

51

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Toxicité

exo : forte
endo : faible

52

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Immunologie (quant aux anticorps)

exo :
- peut être convertie en anatoxine servant à immuniser contre la toxine
- neutralisée par antitoxine

endo :
- difficile à neutraliser par antitoxine
- ne peut produire d'anatoxines efficaces

53

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Capacité à produire la fièvre?

exo : non
endo : oui

54

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Dose létale

exo : faible
endo : considérablement plus élevée

55

Comparer les caractéristiques des exotoxines et des endotoxines.

Maladies représentatives

exo :
- gangrène gazeuse
- tétanos
- botulisme
- diphtérie
- scarlatine
- choléra

endo :
- fièvre thyphoïde
- infections urinaire
- méningite à méningocoques

56

Comprendre les différents modes d’action des endotoxines.

- diffusent seulement à l'éclatement de la cellule
- lipide A = élément toxique
- moins spécifique
- produisent toutes les mêmes sx, intensité variable

1. fièvre (macro = interleukine 1 = transporté à hypothalamus = centre thermoreg

2. hémostase : prots coagulation = nécrose

3. choc = TNF macrophages = perméabilité capillaires = hypovolémie

4. substances vasoactives = hypotension

57

Quels sont les 3 grandes catégories d'exotoxines?

- cytotoxines : tuent/altèrent fonctions des cells hôte
- neurotoxines : perturbe transmission influx nerveux
- entérotoxines : attaque cells tapissant tube digestif

58

3 modes d'actions des exotoxines?

1. Augmentation niveaux intracellulaire AMPc

2. Inhibition synthèse protéines

3. Inhibition libération neurotransmetteurs

59

Maladies exotoxines :

1. Augmentation niveaux intracellulaire AMPc

Choléra

60

Maladies exotoxines :

2. Inhibition synthèse protéines

- diphtérie
- toxines de E. coli
- toxines de P. aeruginosa

61

Maladies exotoxines :

3. Inhibition libération neurotransmetteurs

- tétanos
- botulisme

62

Les exotoxines = empoisonnement ou infection?

- empoisonnement plutôt qu'infection

63

Exotoxines

Solubles dans liquides corporels?

oui = dissémination facilitée

64

Exotoxines

Sont-elles virulentes?

- peu virulents
- faible multiplication

65

Exotoxines

À quoi est du leur effet pathologique?

Action des toxines libéréres presque exclusivement

66

Exotoxines

L'effet est-il spécifique?

Très spécifique, tissu ou cellule cible