MIC - S. aureus Flashcards Preview

SF3 > MIC - S. aureus > Flashcards

Flashcards in MIC - S. aureus Deck (78):
1

MIC-093 Expliquer les principes de traitement des infections à Staphylococcus aureus.

e

2


MIC-084 Décrire Staphylococcus aureus.

- infecte tous sans discrimination
- colonisation intermittente
- peau, nasopharynx, vagin

3

Quelles sont les infections bénignes et les infections mortelles causées par S. aureus?

Bénignes :
- infections cutanées localisées et diffuses

Mortelles
- infection invasive (septicémie et endocardite)

4

Quelles sont les deux armes de S. aureus caractérisant son pouvoir pathogène très virulent?

- présence physique du staphylocoque
- libération de toxines

5

Quelle est le différence entre les rôles des enzymes et de toxines libérées?

enzymes : facilitent l'invasion et l'adhésion à la cellule hôte

toxines : cause l'infection et le dommage cellulaire

6

Décrire la morphologie générale

- coccis Gram+
- grappe de raisons
- non mobile
- coloration jaune doré

7

Les styaphylocoques sont probablement les bactéries __ les plus résistantes aux conditions environnantes

bactéries non sporulées

8

S. aureus produit quoi?

- catalase positive
- pyogène (produit pus)
- enzymes et toxines
- produit coagulase

9

Énumérer les éléments de la surface bactérienne et la paroi

1. Surface
- capsule (90% l'ont)
- adhésines

10

Les adhésines sont des protéines de surface qui s'attachent au __

peptidoglycan

11

Le rôle de la capsule polysaccaridique est __

antiphagocyte

12

Décrire les trois composantes majeures de la structure de la paroi

1. Acide teichoïque et lipoteicheïque
- 50% poids paroi

2. Protéine A
- dans couche externe peptidoglycan

3. Peptidoglycan

13

Rôles acide teichoïque et lipoteicheïque?

- métabolisme
- adhésion
- inflammation
- cytokines

14

Rôle des protéine A (lieu de fixation)?

se fixe à la fraction FC des immunoglobulines G (anticorps)

15

Quelles sont les différentes toxines de S. aureus?

1. hémolysines
- alpha, bêta, delta, gamma, toxine de panton-valentine

2. entérotoxines

3. toxines exfoliatines A et B (SSSS)

4. Toxine du choc toxique (TSST-1)

16

Décrire hémolysine alpha

alpha :
- détruit lysosomes
- effet cytotoxiques

- se lie à la membrane cellulaire et la lyse
- relâche cytokines --> inflammation

17

La toxine la mieux caractérisée et la plus puissante de S.aureus?

hémolysine alpha ou toxine alpha

18

Hémolysine bêta?

- sphingomyélinase
- altération lipides membrane = lésions
- lyse GB

19

Hémolysine delta ou toxine delta?

- petit peptide
- mode d'action peu connu

20

Hémolysine gamma ou toxine gamma

- s'attache au GB et d'autres cellules --> lyse
- leucocidine (synonyme)

21

Toxine de panton-valentine

- analogue gamma
- produite par souche sensible à méthicilline (2%)
- associée à furonculose et pneumonies hémorragiques sévères chez jeunes adultes/enfants en communauté
- trouvé souvent chez SARM-AC

22

Définition SARM-AC

Staphyloccus aureus résistant à la méthicilinne, acquis en communauté

23

Décrire entérotoxines

- exotoxines
- intoxication alimentaire
- résistance à la chaleur (cuisson)

24

Décrire toxines exfoliatines A et B (SSSS)?

- affinité Stratum granulosum de la peau
- clivage peau

25

TSST-1?

- fréquemment associée au syndrome toxique
- puissante, pyrogène
- agit comme superantigèe --> cascade inflammatoire

26

Définition enzymes libéréres

- protéiques exocellulaire
- permet invasion des tissus

27

6 enzymes?

1. coagulase
2. staphylokinase
3. lipase
4. hyaluronidase
5.bêta-lactamase

28

Coagulase

- une des principales de S. aureus
- agit sur prothrombine
- coagulation plasma

29

Staphylokinase

- fibrinolysine
- brise le thrombus de la coagulase après colonisation S. aureus
- facilite dissémination cellules bactériennes

30

Comment nomme-t-on la dissémination secondaire de cellules bactériennes à partir d'un foyer infectieux initial grâce à la staphylokinase?

métastases septiques

31

Lipases

Facilite :
- progession
- colonisation cutanée staphylocoque
- invasion tissu cutané et sous-cutané

32

Hyalyronidase

- progession initiale infection cutanée
- inactivée par inflammation

33

Bêta-lactamases

- extracellulaires
- produites par souches résistantes aux bêta-lactamines
- provoque hydrolyse cycle bêta-lactame des pénicillines

- engendre résistance pénicilline

34

S. aureus est habituellement résistant à la pénicilline G à cause de la production de ...

bêta lactamase

35

On utilise donc des ...(2) qui elles, sont résistantes aux bêta-lactamases (qui provoquent l'hydrolyse du cycle bêta-lactame des pénicillines)

1. pénicillines semi-synthétiques
- méthicilline
- oxacilline

2. Céphalosporines
- 1st gen
- 2nd gen

36

Quelle souche est apparue dans les dernières années et de plus en plus répandues en milieu hospitalier et avec des cas d'infections acquises en communauté?

SARM : S. aureus résistant à la méthicilline.

37

Comment on traite un SARM?

- vancomycyne ou linezolide

38

Comment on traite une SARM-AC (acquis en communauté)?

- TMP-SMX
- clindamycine

39

MIC-086 Distinguer les infections cutanées localisées et invasives.

Localisée : exsudat purulent/abcès, trauma mineur

1. folliculite et impétigo
2. furoncles
3. infections de plaies post-chirurgicales

Invasive : s'étend au tissus mous sous-jacents
1. cellulite

40

folliculite et impétigo

2 types infections superficielles

impétigo :
- épiderme seul
- macule qui devient vésicule croutée
- très contagieuse

folliculite
- pyodermie
- follice pileux + pourtour

41

Furoncles

Lésions assez profondes sur surfaces poilues

- 1-2 cm diamètre
- matériel purulent crémeux jaune + débris nécrotiques

42

Plaies infectées post-chirurgicales

S. aureus est le principal pathogène causant ces plaies.

- 2 jours après intervention
- oedème, rougeur, chaleur
- liquide trouble ou légèrement hémorragique contenant S. aureus

43

Cellulite

Infections diffuse

- inflammation aiguë tissus mous
- exclut le muscle
- s'introduit par plaie, ulcère, fissure
- derme profond et graisse sous-cutanée
- rougeur et chaleur INTENSE

44

La cellulite atteint quelles structures?

- derme profond
- graisse sous cutanée

PAS les muscles

45

Traitement infections cutanées?

Antiobiotiques
- pénicilline semi-synthétique (Cloxacilline)
- céphalosporines
- Clindamycine ou Vancomycyne si allergie à Pénicilline


46

Voie d'administration des antibiotiques pour infections cutanées?

bénin : per os
sévère : IV

47

Définition ostémyélites

Infection de l'os
- aiguë ou chronique

48

MIC-087 Présenter trois modes d'acquisition de l'ostéomyélite.


- voie hématogène (chez l'enfant)
- à proximité d'un foyer contigu d'infection (fracture ouverte avec plaie contaminée)
- insertion de matériel synthétique (plaque, vis, prothèse)

49

S. aureus est la #1 bactérie dans quelles situations?

1. infections plaies post-chirurgicales
2. ostéomyélite
3. infections de:
- peau
- tissus mous
- structures ostéoarticulaires

50

Différence entre enfant et adulte pour l'ostéomyélite

Enfant
- hématogène
- métaphyse os longs *tibia, fémur
- articulations adjacentes

Adulte
- sx vagues
- douleur site atteint
- pas sx systémiques
- sinus draine
- au dessus de l'os infecté
- évolution mois/années

51

Dx ostéomyélite

1. microbiologique
2. radiologique
- radio simple
- scintigraphie osseuse
- IRM
- CT-scan
- TEP scan

52

Traitement ostéomyélite

- débridement chirugical (retrait tissu mort)
- antiobiotiques longue durée

53

Les antibiotiques sont administrée à __ durée pour l'ostéomyélite

longue durée

54

Définition speticémie

décharge bactéries pathogènes dans le sang provenant d'un foyer initial pouvant créer des foyers secondaires.

55

2 types de speticémies

- nosocomiale
- acquise en communauté

56

MIC-088 Décrire le développement d'une septicémie. en majorité.

1. chirurgie, CE, trauma
2. infection locale
3. propagation par le sang

ou aiguilles drogues IV

57

Dans __ des cas de septicémie on ne retrouve pas de foyer infectieux

1/3

58

MIC-089 Brosser le tableau clinique et biologique d'une septicémie.


- début brusque fièvre, frissons ++
- douleurs diffuses
- signes neuro
- foyer infectieux
- dypsnée
- TA ok ou hypo

59

Dx septicémie

- hémoculture
- cultures d'autres sites : plaie, urine...

60

Traitement septicémie

- retrait CE
- drainage abcès
- éliminer endocardite
- support
- cloxacilline haute dose IV

61

Traitement septicémie si allergie pénicilline?

Allergie Pénicilline :
- clindamycyne
- vancomycine

62

Traitement septicémie si Résistance méthcilline?

Vancomycine

63

Durée traitement antibiotique septicémie

2-4 semaines

64

Gravité endocardite?

maladie grave, haut taux de mortalité même avec traitement efficace

65

Définition endocardite

infection surface endocardique coeur :
- valves
- déficits septum
- paroi endocardique
- thrombus intra-cardiaque

66

Vrai ou faux : Endocardite est causée uniquement par S.aureus.

Faux, plusieurs autres bactéries.

67

L’endocardite à Staphylococcus aureus est très __ et est caractérisée par __

L’endocardite à Staphylococcus aureus est très tapageuse et est caractérisée par de multiples embolies septiques qui peuvent s’abcéder.

68

MIC-090 Définir le syndrome du choc toxique.


1980

2 tableaux cliniques
- tampons
- infections abcès ou chirurgie

69

Quelle toxine cause le choc toxique?

TSST-1

70

Manifestations cliniques choc toxique

- myalgies intenses, fièvre, vomissements, diarrhées
- hypotension, choc
- éruption cutanée, desquamation
- inflammation muqueuses

71

MIC-091 Reconnaître les critères diagnostiques majeurs et mineurs du syndrome du choc toxique.

- température > 38,9
- TAS < 90 mm Hg
- éruption cutanée + desquamation

3 systèmes ou plus :
- GI : vomi + diarrhée
- Muscu : myalgies ouCPK (x5)
- Muqueuses hperhémiées : vagin, conjonctive, pharynx
- Rein : BUN ou créatine (x2)
- Hépatique : hausse bilirubine, ALT ou AST (x2)
- thrombocytopénie < 100 000/mm3
- SCN : désorientation sans signes localisation

Autres causes infectieuses éliminées

72

Dx choc toxique

- S. aureus dans sites autres qu'hémocultures
- TSST-1

73

Traitement choc toxique

- Remplacement liquidien agressif
- Pénicilline résistante aux b-lactamases
- Prévention des récurrences dans les cas reliés à l’utilisation de tampons vaginaux

74

MIC-092 Décrire l'intoxication alimentaire à Staphylococcus aureus.


- épidémies, fréquente
- transmission interhumaine
- début brusque 2-6h après

75

Présentation clinique intox alimentaire

- salivation, nausées, vomi
- douleur abdo, diarrhée
- pas fièvre, par éruption cutanée
- déshydratation/hypotension

76

Dx intox alimentaire

- clinique et épidémio
- coloration Gram nourriture
- entéroxine A

77

Traitement intox alimentaire

- Remplacement liquide et électrolytes
- Pas d'antibiotiques
- Évolution habituellement bénigne

78

Prévention intox alimentaire

- Exclure les travailleurs porteurs d'une infection cutanée à Staphylococcus aureus de la préparation des aliments.
- Réfrigération rapide des aliments
- Servir rapidement la nourriture gardée à température de la pièce