18 - Céphalées Flashcards Preview

Neurologie et handicap > 18 - Céphalées > Flashcards

Flashcards in 18 - Céphalées Deck (15):
1

Dans quels groupes peut-on placer les différents types de céphalées ?

  1. Céphalées aiguës (maladie infectieuse, méningite/encéphalite, hémorragie, traumatisme,…)
  2. Céphalées persistantes (anémie, hypertension, fracture du crâne, distorsion cervicale, tumeur)
  3. Céphalées intermittentes (migraines, cluster headaches ou faciales en grappe, malformations vasculaires, céphalées tensionnelles, dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire)

2

Quelles sont les différentes causes des céphalées aiguës ?

  1. Maladie infectieuse ou sinusite
  2. Méningite (fièvre et raideur de la nuque) + encéphalite (signes neurologiques, dont la perte de vigilance)
  3. Hémorragie, sous-surale ou intracérébrale
  4. Traumatisme (fracture, commotion des vaisseaux, oedème)
  5. Hydrocéphalie

3

Quelles sont les différentes causes de céphalées persistantes ?

  1. Anémie (manque de fer OU manque de B12 ou d’acide folique)
  2. Hypertension (artérielle OU intracrânienne)
  3. Fracture du crâne OU distorsion cervicale
  4. Tumeur (=processus expansif)

4

Quelles sont les différentes sortes de céphalées intermittentes ?

  1. Migraines (avec aura, sans aura ou équivalents migraineux)
  2. Cluster headaches
  3. Malformations vasculaires
  4. Céphalées tensionnelles
  5. Dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire

5

Qu’est-ce qu’un cluster headaches ?

On l’appelle également faciale en grappe. Touche plus souvent les hommes : douleurs plus faciales que crâniennes.

6

Sur 100% des céphalées dans la population, quels sont la répartition des différents types ?

  • 40% migraines
  • 40% céphalées de tension
  • 20% autres…

7

Qu’est-ce que le feedback négatif de la crise dans le mécanisme migraineux ?

La peur de la prochaine crise devient stress, autrement dit un facteur psychologique aggravant qui sera co-déclencheur de la prochaine crise.

8

Description d’une crise migraineuse du point de vue neuro-biologique :

  1. Excitation du nerf trijumeau (stress, hormones, alcool) : transmet un influx nerveux jusqu’aux vaisseaux sanguins qui se trouvent sous le cuir chevelu.
  2. L’influx nerveux provoque la libération de substances (sérotonine) à l’extrémité du nerf trijumeau, ce qui va dilater les vaisseaux sanguins. Du coup, les nerfs des parois vasculaires seront également excités.
  3. La transmission de l’excitation pas du diencéphale au cerveau, qui perçoit les régions excitées comme douloureuses.

9

Comment les triptans agissent dans le traitement de la migraine :

a) Inhibition de la libération de sérotonine (qui dilate les vaisseaux sanguins)
b) Se lient au vaisseaux sanguins, ce qui leur permet de retrouver leur diamètre initial

—>Plus de dilatation des vaisseaux, donc plus d’excitation des nerfs avoisinants, donc elles ne transmettent plus de signaux douloureux.

10

Qu’est-ce que l’aura migraineuse ?

Signes neurologiques avant-coureurs de la migraine :

  • aura visuelle (zigzags, points noirs ou brillants, distorsion des couleurs)
  • signes neurologiques (troubles de la parole, troubles sensitifs et moteurs)
  • dysfonction neuro-végétative (peur, chute de tension)

11

Quels sont les symptômes de la migraines ?

  • Céphalées
  • nausées ou vomissements (car le centre cérébral de la digestion est tout proche du noyau du nerf trijumeau)
  • photo-phobie
  • sonophobie
  • osmophobie (odeurs)

12

Qu’est-ce que les équivalents migraineux ?

Vertiges, douleurs abdominales que l’enfant peut avoir, à la place des symptômes migraineux habituels.

13

Quelles sont les causes possibles de la migraine ?

  • règles
  • stress
  • météo
  • diététique
  • chronologie du sommeil
  • environnement social

Mais la causes réelle est génétique !

14

Proportion hommes / femmes de migrinauex ?

3 femmes pour 1 homme

15

Proportion d’écoliers qui peuvent souffrir de migraines ?

1 à 20%