2 Flashcards Preview

Troubles mentaux prise 2 > 2 > Flashcards

Flashcards in 2 Deck (31)
Loading flashcards...
1

La définition d’un trouble mental peut vous sembler évidente, mais il n’est pas toujours simple de s’y retrouver de façon systématique. Quels sont les 6 critères typiquement employés pour identifier un trouble? Expliquez chacun en vos mots ou à l’aide d’un exemple.

Caractère inhabituel : rare
Souffrance significative: détresse
Comp. autodestructeurs: tabac, mutilation…
Perception erronée de la réalité

déviance sociale: hors-norme

Dangerosité :

2

Dans la définition de trouble mental proposée par l’OMS, que signifie le passage « les anomalies doivent être permanentes ou répétées ». Donnez un exemple illustrant le concept.

Il faut que ça se répète et perdure dans le temps. Comme la violence conjugale.

3

Votre collègue vous dit qu’il croit que le tabagisme devrait être défini comme un trouble mental. Donnez deux arguments pour et deux arguments contre cette idée, en tenant compte des critères pour définir un trouble mental.

Pour : auto-destructeur, souffrance significative, dangerosité ( fumée secondaire)
Contre : pas perception erronée de la réalité, pas caractère inhabituel

4

En termes génétiques, les jumeaux monozygotes ont le même génotype, mais pas le même __________________.

phénotype

5

Votre superviseur de stage vous dit: « ici, on évalue les obstacles qui entravent l’actualisation, par exemple des comportements ou des croyances qui empêchent la personne de se développer. » Quelle approche emploie-t-il?

Humaniste

6

Expliquez en vos mots ce que signifie l’héritabilité.

Pourcentage de la génétique accordés aux troubles

7

Vrai ou faux. Les hallucinations auditives lors d'un deuil sont fréquentes et considérés comme pathologiques chez les communautés Amérindiennes.

Faux. (non-pathologique)

8

Qu'est-ce que le Zar?

épisode dissociatif attribué à la possession par un esprit ou autrui. Symptômes de dépression, anxiété, désorganisation comportementale temporaires. Pas perçu comme pathologique (Afrique du Nord).

9

Qu'est-ce que le DSM et le CIM ?

dsm : manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux
CIM : classification internationale des maladies

10

Quels sont les avantages et les désavantages des manuels diagnostiques?

+: standardisation des critères et adoption d'une terminologie unique
- : vision typiquement plus médicale, étiquetage du trouble

11

Quels sont les 3 critères qui reviennent constamment lorsqu'on parle de troubles mentaux?

détresse significative, altération du fonctionnement, pas mieux expliqué par un autre trouble, une condition physique ou par l'effet d'une substance

12

Qu'est-ce que l'humeur VS les émotions?

état émotionnel dominant et persistant sur des périodes typiquement longues, des jours, tandis que l'émotion désigne typiquement un état transitoire pouvant durer aussi peu que quelques secondes

13

Quel est le continuum de l'humeur?

manie, hypomanie, humeur normale, dépression légère, dépression sévère

14

Quels sont les impacts de l'humeur sur le pan cognitif, émotionnel, biologique?

cognitif: ralentissement des réponses, problèmes mnésiques, déficits attentionnels
émotionnel: anhédonie, apathie, diminution/abolition du sens de l'humeur, irritabilité
biologique: changements métaboliques, diminution de la réponse immunitaire, augmentation des réponses inflammatoires, etc

15

Qu'est ce que l'épisode dépressif caractérisé?

L’épisode dépressif caractérisé est caractérisé par au moins cinq des symptômes suivants durant au moins deux semaines et doivent constituer un changement par rapport à l’état antérieur. Au moins un des symptômes doit être soit, (1) l’humeur dépressive, ou (2) la perte d’intérêt ou de plaisir. 1. Humeur dépressive la majorité de la journée, pratiquement tous les jours. Rapporté subjectivement ou observé par autrui; 2. Diminution marquée de l’intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités et pratiquement tous les jours; 3. Perte/gain de poids ou changement marqué de l’appétit; 4. Insomnie ou hypersomnie pratiquement tous les jours; 5. Agitation ou ralentissement psychomoteur, observable par autrui; 6. Fatigue ou perte d’énergie pratiquement tous les jours; 7. Sentiment d’être sans valeur ou culpabilité excessive/inappropriée; 8. Diminution de la capacité à penser, à se concentrer ou indécision; 9. Idées récurrentes de mort (excluant la peur de mourir), idéations suicidaires, plan suicidaire ou tentative de suicide.
B.
C.

16

Vrai ou faux? Dans un EDC il n'y a pas présence antérieure d'épisode maniaque ou hypomaniaque.

Vrai

17

Qu'est-ce que l'EDC avec détresse anxieuse?

présence d'au moins deux des symptômes suivants au cours de la majorité des jours d'un épisode dépressif majeur  Sensation d’être survolté ou tendu,  Agitation,  Difficulté à se concentrer causée par l’inquiétude,  Crainte que quelque chose de terrible puisse arriver,  Sensation de perte de contrôle.

18

avec caractéristiques mixtes?

au moins trois des symptômes hypomaniaques ou maniaques suivants sont présents presque tous les jours pendant la majorité des jours d'un épisode dépressif majeur :  Humeur positive ou expansive (excitation, énergie élevée)  ↑ estime de soi ou idée de grandeur,  Plus grande communicabilité ou désir de parler constant,  Fuite des idées ou sensations subjectives que les pensées défilent,  ↑ de l’énergie ou de l’activité orientée vers un but (social, travail/école ou sexualité),  Engagement excessif dans des activités avec un fort potentiel d’avoir des conséquences douloureuses ou négatives (p. ex. placements risqués ou comportements sexuels risqués),  ↓du besoin de sommeil (sans insomnie ni fatigue: c’est le besoin de dormir qui diminue, pas la capacité à dormir).

19

Avec caractéristiques mélancoliques?

(1) perte du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités ou (2)absence de réactivité aux stimulus habituellement agréables.  3 éléments ou plus parmi les suivants :  qualité particulière de l’humeur dépressive (sentiment de vide, morosité importante),  dépression régulièrement plus marquée le matin,  réveil matinal précoce (2 heures avant l’heure habituelle)  agitation ou ralentissement psychomoteur marqué  anorexie ou perte de poids significatives  culpabilité excessive ou inappropriée.

20

Avec caractéristiques atypiques?

réactivité de l’humeur (les événements positifs réels ou potentiels améliorent l’humeur)  deux des caractéristiques suivantes :  prise de poids ou augmentation de l’appétit  Hypersomnie  sensation de lourdeur (« membre en plomb »)  une sensibilité importante au rejet dans les relations au long cours

21

Avec caractéristiques psychotiques?

présence de délire ou d’hallucinations (typiquement auditives). Peuvent-être congruents ou pas avec l’humeur.

22

Avec caractéristiques catatoniques?

(note: cette spécification peut aussi maintenant être appliquée dans d’autres troubles et seule, sous une désignation de cause inconnue): 
Stupeur: absence d’activité motrice, pas de contact avec l’environnement, 
Catalepsie: maintien des postures induites inconfortables, 
Flexibilité cireuse: légère résistance à un changement de position, 
Mutisme: peu ou pas de réponse verbale,  Négativisme: opposition ou pas de réaction à des directives ou des stimuli, 
Maintien de la pose: prend spontanément des postures contre la gravité, 
Maniérismes: caricatures bizarres d’actions normales,
Stéréotypie: mouvements répétitifs fréquents et sans but apparent, 
Agitation: non provoquée par des stimuli externes  Écholalie: imitation des paroles d’un autre,  Échopraxie: imitation des gestes d’autrui

23

Avec apparition périnatale?

si l'apparition du trouble se produit pendant la grossesse ou dans les quatre semaines suivant l'accouchement.  Attention au risque pour soi et autrui;  Caractéristiques psychotiques possibles;  Présentation rapide et parfois sévère,  Risque important de rechute lors de grossesses subséquentes (30 à 50%) si épisode avec caractéristiques psychotiques;  Souvent accompagné de symptômes anxieux, y compris attaques de panique.

24

Avec caractéristiques saisonnières?

Il existe une relation temporelle régulière entre l’apparition d’épisodes dépressifs caractérisés dans le trouble dépressif à une période particulière de l’année ;  Les rémissions surviennent aussi au cours d’une période particulière de l’année ;  Présence d’au moins deux épisodes dépressifs caractérisés au cours des deux dernières années, confirmant la présence d’une relation temporelle saisonnière selon la définition des critères A et B, et aucun des épisodes dépressifs caractérisés n’ont eu lieu au cours de cette même période;  Au cours de la vie entière du patient, les épisodes dépressifs caractérisés saisonniers sont nettement plus nombreux que les épisodes dépressifs non saisonniers.  (Seule forme de dépression pour laquelle la luminothérapie a fait ses preuves dans la littérature scientifique; le trouble saisonnier répond typiquement bien aux antidépresseurs en doses faibles

25

Qu'elle est la différence entre le deuil et la dépression?

deuil : associé à l'être cher, déclin au fil du temps, place importantes des souvenirs et événements marquants, estime personnelle souvent peu affecté, culpabilité associé à l'être cher
Dépression : maintien des symptômes dans le temps, pessimiste et ruminatoires, culpabilité porte sur des échecs ou défauts,

26

Qu'est-ce que la notion de double dépression?

trouble dépressif persistant ajouté à un EDC

27

Qu'est-ce que la dysthymie?

synonyme de trouble dépressif persistant

28

Qu'est-ce que le trouble dépressif persistant?

A) Humeur dépressive présente presque toute la journée, plus d’un jour sur deux, pendant au moins 2 ans (1 an pour les enfants et adolescents).
B) Au moins deux symptômes: 1. ↓ appétit ou hyperphagie 2. Troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie) 3. ↓ énergie et fatigue 4. ↓ estime de soi 5. Difficultés de concentration ou difficultés à prendre des décisions 6. Sentiment de perte d’espoir

29

Dans le trouble dépressif persistant, à qu'elle âge elle est qualifié de début précoce et tardif?

précoce: avant 21 ans
tardif: après 21 ans

30

Qu'est-ce que le trouble dysphorique prémenstruel?

A- Dans la majorité des cycles menstruels, au moins cinq symptômes doivent être présents au courant de la semaine avant le début des règles, ils doivent commencer à s’améliorer dans les jours après le début des règles, et devenir minimes ou inexistants dans la semaine suivant celle des menstruations.
B- Un ou plusieurs des symptômes doivent être présents :  Labilité émotionnelle marquée. (P. ex.: « sauts d'humeur », se sent soudainement triste et larmoyante, ou augmentation de la sensibilité au rejet.);  Irritabilité ou colère ou une augmentation des conflits interpersonnels;  Humeur dépressive marquée, sentiment de désespoir ou dévalorisation;  Anxiété marquée, tensions, impression d’être nouée, tendue.
C. Un ou plusieurs des symptômes suivants doivent être présents, afin d'atteindre un total de cinq symptômes lorsqu'il est combiné avec les symptômes du critère B 1. Diminution de l’intérêt pour les activités quotidiennes (travail, école, amis et passe-temps) ; 2. Difficulté de concentration ; 3. Léthargie, fatigabilité excessive ou l'absence marquée de l'énergie ; 4. Changement marqué de l'appétit; suralimentation ou envie de nourriture spécifique ; 5. Hypersomnie ou insomnie; 6. Sentiment de perte de contrôle ou d’être dépassée; 7. Symptômes physiques tels que la sensibilité ou enflure des seins, la douleur articulaire ou musculaire, une sensation de ballonnements ou gain de poids ;
D. Le trouble doit causer une altération significative du fonctionnement. E. La perturbation ne correspond pas seulement à l'exacerbation des symptômes d'un autre trouble comme un trouble dépressif majeur, un trouble panique, un trouble dysthymique ou un trouble de la personnalité (bien qu'elle puisse se surajouter à chacun de ces troubles). F. Le critère A doit être confirmé par notes quotidiennes pendant au moins deux cycles symptomatiques. G. Les symptômes ne sont pas attribuables aux effets physiques d'une substance ou d'une autre condition médicale.