CHAPITRE 12 - LE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONS ÉRECTILES Flashcards Preview

SEX1204 > CHAPITRE 12 - LE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONS ÉRECTILES > Flashcards

Flashcards in CHAPITRE 12 - LE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONS ÉRECTILES Deck (4)
Loading flashcards...
1

1. Nommez les trois objectifs du traitement de la dysfonction érectile de Masters & Johnson.

1) Il faut éliminer la peur de l’échec
2) En tenant compte du fait que le sujet atteint de dysfonction érectile devient trop attentif à ses réactions, passer de spectateur à acteur.
3) Il faut annihiler chez la femme les craintes qu’elle éprouve pour son partenaire.

2

2. Quel est l’objectif de la désensibilisation systématique proposée par Wolfe (1958) pour le traitement de la dysfonction érectile?

Selon Wolfe, l’anxiété est à la base des difficultés sexuelles. Il s’agit donc d’apprendre d’abord au sujet une méthode de relaxation pour atteindre un état physiologique incompatible avec l’anxiété. Lorsque le sujet maitrise cette méthode, il peut passer à des activités sexuelles sans pénétration pour éventuellement aller jusqu’au coït.

3

3. Selon Reynolds et collaborateurs (1981), quelle était la raison du manque d’efficacité de leur premier traitement auprès des hommes sans partenaires et quelle composante a été ajoutée au traitement subséquent?

Ce manque d’efficacité serait attribuable à 2 variables : 1) les sujets de l’étude expérimentale étaient relativement plus âgés que ceux des études antérieurs et 2) cette étude n’a pas mis suffisamment l’accent sur les habiletés sociales nécessaires à la résolution des problèmes sexuels. Les auteurs ont ajouté la composante d’acquisition d’habiletés sexuelles et de comportements sexuels

4

Nommez les raisons pour lesquels les traitements psychologiques devraient être privilégiés dans les troubles de nature psychogénique et comment ils se placent en complément des traitements basées sur les méthodes médicales.

• Lorsque traitement médical est appliqué, il serait souhaitable de réduire les facteurs qui peuvent influer sur le fonctionnement sexuel, notamment l’anxiété de performance, de même que les conflits conjugaux qui peuvent compromettre le fonctionnement sexuel et l’évolution de la relation.
Introduire des exercices de sensate focus, restructuration cognitive afin d’augmenter la satisfaction sexuelle du couple.
• Les traitements psychologiques pourraient favoriser l’application de certains traitements médicaux. Traiter la phobie des injections par des méthodes comme la désensibilisation systématique.
• Traitements psychologiques pour aider les couples à accepter que la sexualité soit influencée par des moyens artificiels de nature médicale.
• L’anxiété est bien souvent à l’origine d’échecs.
• Les traitements psychologiques permettent de réfléchir sur les problèmes que l’âge et les maladies qui y sont rattachées amène. Montrer que la sexualité change avec l’âge et proposer des alternatives pour maintenir la satisfaction sexuelle. Ex. : En vieillissant, on a besoin de plus de stimulations directes.
• Les médocs ne règlent pas tous les problèmes. Les traitements psychologiques sont pertinents pour faire diminuer l’anxiété de performance, augmenter le désir et la satisfaction sexuelle n’est pas nécessairement plus grande même si le fonctionnement sexuel est amélioré