Cours 2 Flashcards Preview

SEX1204 > Cours 2 > Flashcards

Flashcards in Cours 2 Deck (24)
Loading flashcards...
1

Santé sexuelle?

Intégration des aspects somatiques, émotionnels, intellectuels et sociaux du bien-être sexuel, de façon à enrichir la personnalité, la communication et l’amour (OMS, 1975).  Pas seulement l’absence de maladies ou de dysfonctions ; requiert une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, et la possibilité d’avoir des rapport sexuels qui soient sources de plaisir, sans risque, libres de toute coercition, discrimination ou violence (OMS, 2015).

2

Six (6) caractéristiques personnelles essentielles pour développer une sexualité en santé (Firestone et al., 2006) :

1. Maturité 2. Honnêteté et intégrité 3. Capacité d’intégration 4. Désir, image corporelle et distorsions 5. Capacité d’intimité, d’engagement et de différenciation 6. Empathie, compassion et compréhension 7. Plaisir

3

Dans un contexte relationnel, trois (3) dimensions (Sternberg, 1986) :

 Passion ;  Engagement ;  Intimité
+ important de demeurer différencier au sein du couple

4

Système nerveux
Divisé en deux (2) systèmes

1.Système nerveux central  Cerveau, cervelet et moelle épinière 2.Système nerveux périphérique  Nerfs sensitifs et moteurs issus de la moelle et du tronc cérébral se terminant au niveau d'un ou plusieurs organes (peau, muscle, viscère, etc.) 2. a) Système nerveux somatique 2. b) Système nerveux autonome  Subdivisé en systèmes nerveux sympathique (activation) et parasympathique (calme)

5

Excitation femme:

Sentiment subjectif d’excitation sexuelle. Augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression sanguine, et de la myotonie. Vasocongestion des organes génitaux : Lubrification du vagin (principalement par transsudation). Les 2/3 internes du vagin augmentent en longueur et en largeur. Le clitoris et les petites lèvres se gonflent.
Élévation de l’utérus dans l’abdomen.

6

Excitation gars

Augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression sanguine, et de la myotonie. Vasocongestion des organes génitaux : Érection du pénis. Augmentation de la tension au niveau du scrotum. Les testicules remontent et le scrotum se raidit et s’épaissit. Les testicules se gonflent.

7

Plateau femme

Gonflement du 1/3 externe du vagin → produit un resserrement. Rétraction du clitoris sous le prépuce. Élévation complète de l’utérus dans la région pelvienne. Changement de couleur des petites lèvres et épaississement maximal. Les glandes de Bartholin sécrètent un liquide aidant à la lubrification et à abaissement de l’acidité vaginale. Rythme cardiaque et pression sanguine continuent d’augmenter. Tension volontaire et involontaire des muscles abdominaux.

8

plateau homme

Augmentation du volume du gland. Le gland change de couleur. Élévation et gonflement maximal des testicules. Lubrification et alcalinisation de l’urètre par un liquide mucoïde pré éjaculatoire. Rythme cardiaque et pression sanguine continuent d’augmenter. Tension volontaire et involontaire des muscles abdominaux.

9

En gros, l'orgasme?

L’orgasme est involontaire, et dure quelques secondes, durant lesquelles la vasoconstriction (le rétrécissement des vaisseaux sanguins), la myotonie, rythme cardiaque et la pression sanguine atteignent leur paroxysme puis se relâchent.

10

Orgasme femme:

Maintien de la rétraction du clitoris sous le prépuce. Évasement des deux tiers internes du vagin. Série de contractions musculaires involontaires à un intervalle de 0,8 seconde. Contractions rythmiques de l’utérus et des muscles du plancher pelvien. Accompagné d’une sensation de plaisir (libération d’oxytocine et de prolactine)

11

Orgasme homme

Deux phases d’éjaculation : 1. Émission = sperme expulsé dans l’urètre prostatique. 2. Éjaculation = sperme est éjecté via les contractions de l’urètre et des muscles bulbocaverneux et ischiocaverneux. Série de contraction du pénis et de l’urètre à un intervalle de 0,8 secondes qui font suivre le liquide éjaculatoire. Sentiment d’inévitabilité suivie d’une série de contractions musculaires qui entrainent le liquide séminal à travers l’urètre.

12

Résolution femme:

L’utérus redescend, se désengorge, puis replonge dans le vagin avant de se replacer complètement.
Le clitoris revient à la taille de base quelques secondes après la fin des contractions
Le col utérin reste ouvert durant 20 à 30 minutes avant de revenir à la normale
Le vagin et les lèvres reviennent à leur état de base.

13

Résolution homme

Détumescence du pénis en 2 étapes : 1. Diminution de la vasocongestion ; 2. Retour du pénis à sa taille habituel.
Testicules reprennent taille originale et redescendent
Le scrotum reprend sa forme de base
+période réfractaire

14

Pour les deux ds la résolution:

Les réactions physiques non génitales (ex.: le mamelons ; myotonie, RC) reviennent à la normale.

15

Le modèle de la réponse sexuelle de Kaplan (1974, 1979)

 Définition du désir selon Kaplan : Appétit et pulsions qui démontent ouverture et réceptivité à avoir des activités sexuelles ; pensées ou fantasmes sexuels → difficile à définir et à mesurer.
 Définition de l’excitation selon Kaplan : Réaction vasocongestive génitale entraînant l’érection du pénis et la lubrification du vagin, de même que l’activation de la plate forme orgasmique.  Définition de l’orgasme selon Kaplan : Réponse réflexe de contractions musculaires, avec des différences de sensibilité d’une personne à l’autre

16

Zilbergeld & Ellison (1980)

Modèle de cycle de réponse sexuelle incluant à la fois les variables physiologiques et subjectives.  Intérêt (désir)  Excitation  Préparation physique  Orgasme  Satisfaction

17

Sexualité et ménopause:

 Baisse du désir sexuel.  Baisse d’excitation sexuelle.  Atrophie vulvovaginale : • Amincissement des parois utérine et vaginale • Réduction de la largeur et de la longueur du vagin • Perte d’élasticité des parois vaginales • Diminution de la lubrification vaginale.
 Chez les femmes, l’orgasme : • peut être plus long à atteindre • durée et intensité peuvent décroître • contractions moins intenses • capacité à avoir des orgasmes multiples demeure
 Rôle de l’activité sexuelle → Important pour diminuer les effets de l’atrophie vaginale.
 Impacts psychologiques semblent plus importants chez les femmes

18

Sexualité et andropause :

 Plus grand besoin de stimulation directe, et plus longue.  Plus difficile à avoir et maintenir une érection.  Diminution de la durée et de l’intensité (physique et subjective) de l’orgasme.  Diminution de la quantité de sperme dans l’éjaculat.  Plus longue période réfractaire.
37

19

Prévalence DS et vieillissement

Hommes et troubles érectiles (Laumman, Paik et Rosen, 1999 ; Agronin, 2015) :  18-29ans = 7% 30-39ans = 9%  40-49ans = 11% 50-59ans = 18%  60 ans = 20-40% 70-80ans = 50-70%
Femmes (Laumman, Paik et Rosen, 1999 ; Agronin, 2015) :  Douleur : 18-29ans = 21% 50-59ans = 8%  Désir : grande variation interindividuelle  Lubrification : 50-59ans = 27% 18-29ans = 19%

20

Prévalence sexu chez les vieux:

 La majorité des personnes âgées semblent conserver une certaine forme de sexualité. • Toutefois, les femmes âgées apparaissent moins active sexuellement que les hommes.
 Le sexe oral (donné et reçu) demeure une activité sexuelle très populaire

21

Raisons invoquées par les participants pour diminuer la sexualité (pour soi ou pour le partenaire) :

 Diminution de l’intérêt pour la sexualité  Augmentation de l’âge  Présence d’une maladie  Niveau de santé faible  Présence d’une ou plusieurs dysfonction(s) sexuelle(s)  Perte du partenaire  Ne pas avoir accès à un partenaire ou à des opportunités  À cause de croyances religieuses

22

Types de problèmes sexuels rapportés :

 Diminution de l’intérêt pour la sexualité  Difficulté à avoir et maintenir une érection.  Diminution de lubrification  Éjaculation trop rapide, ou trop lente (ou impossible)  Douleur à la pénétration  Manque de satisfaction sexuelle  Anxiété de performance

23

Santé mentale et dysfonctions sexuelles

 Une image fortement négative de son corps durant les activités sexuelles est associé à une diminution de la fonction sexuelle (Cash, Maikkula, & Yamamiya, 2004 ; Dove & Wiederman, 2000).
 Relation entre les troubles du désir sexuel, de l'excitation et de l'orgasme et • les manifestations dépressives et anxieuses (Laurent & Simons, 2009) ; • le trouble panique et la phobie sociale (Figueira et al., 2001).
 Les troubles alimentaires et les troubles de la personnalité aussi associés à la présence de dysfonctions sexuelles (Zemishlany & Weizman, 2008).

24

scripts sexuels

Schème cognitif structuré qui orientent et perfectionnent l'action.