E2 - C11 - Fondements bio Flashcards Preview

Psy4090 > E2 - C11 - Fondements bio > Flashcards

Flashcards in E2 - C11 - Fondements bio Deck (47):
1

Les individus vivant dans les cultures orientales ont une conception du soi interdépendante et ceux qui vivent dans les cultures occidentales en ont une qui est _________

indépendante

2

Sa personnalité change grandement à cause de sa lésion. Ce cas est le célébre

Phineas Gage (1848)

3

Le tempérament, c'est :

ensemble des caractéristiques individuelles qui déterminent les tendances sur les plans affectif et motivationnel qui apparaissent tôt dans la vie de l’enfant et qui ont une base biologique

Le tempérament serait une prédisposition qui ne coule rien dans le béton

4

On peut noter des différences qui apparaissent très tôt dans les tendances de l’enfant à…

i. expérimenter des émotions positives ou négatives
ii. devenir excité en réponse aux stimuli
iii. retrouver son calme après avoir été troublé

5

Méthode de recherche longitudinale permet d'étudier le même groupe de personne sur une longue période de temps cela permet :

- Permet aux chercheurs de déterminer si des caractéristiques psychologiques précises sont présentes très tôt dans la vie

- Permet de supposer que celles-ci auraient un _______ _______

Permet de supposer que celles-ci auraient un fondement biologique

6

New York Longitudinal Study :

• Ont suivi une centaine d’enfants dès leur naissance jusqu’à l’adolescence

• utilise des comptes rendus parentaux des réactions de leurs enfants dans diverses situations

On noté 3 types de tempéraments :
1.
2,
3,

Deux autres conclusions importantes :
A)
B)

3 types de tempéraments :

1. facile : enjoué; qui s’adapte facilement
2. difficile : négatif; qui s’adapte difficilement
3. Lent à démarrer : faible degré de réactivité; réagit lentement

Deux autres conclusions :
1. Lien entre différences précoces dans tempérament et personnalité ultérieure

2. Environnement parental offert : adapté ou non au tempérament ?

7

Buss et Plomin (1975, 1984) utilisent des comptes rendus parentaux des comportements de leurs enfants et dégage les dimensions du comportement qui englobent…

-
-
-

• Les différences individuelles entre ces diverses caractéristiques du tempérament semblent relativement constante ce qui « confirme » de leur base génétique

Limite importante : Se fier aux ...

• l’émotivité
• l’activité (vigueur, dynamisme, nervosité)
• la sociabilité (ouverture, facilité à se faire des amis)

Limite importante : Se fier aux évaluations parentales

8

Deux limites importantes des premières études longitudinales sur le tempérament :

1. Ne permettaient pas d’établir quels étaient les systèmes biologiques sousjacents aux caractéristiques du tempérament observées

2. Il aurait fallu employer des mesures du comportement plus directes

9

Jerome Kagan
• Pionnier de la recherche sur les fondements
biologiques du tempérament
• Utilisation d’outils de mesure directe et
objective du tempérament
• Observation en laboratoire

Il postule qu'il y a ____ types de tempérament

2 types de tempérament

10

Quels sont les 2 types de tempérament selon Kagan ?
1
2

1. Inhibé :


2. Non-inhibé :

11

Le comportement inhibé de Kagan peut se comprendre comme :

Réagit aux personnes ou aux événements
non-familiers par…
• Réserve
• Évitement
• Détresse

- Met plus de temps à se détendre dans des
situations nouvelles
- Présente plus de peur et de phobies
inhabituelles
- Timide et très prudent

1ère réaction à la nouveauté : se taire et
chercher du réconfort auprès des parents
ou s’enfuir ou se cacher

12

Le comportement Non-inhibé de Kagan peut se comprendre comme :

• Prend plaisir à ces mêmes situations; intéressé par celles-ci

• Loin d’être timide et craintif

• Réagit avec spontanéité à la nouveauté

• Se montre facilement souriant et enjoué

13

Un enfant dont la première réaction à la nouveauté est de se taire et de chercher du réconfort témoigne du tempérament _________ de Kagan

inhibé

14

Selon Kagan, les nouveaux-nés :

- Réactifs deviennent :
- Non-réactif deviennent :

• Réactifs deviennent des enfants inhibés
• Peu réactifs deviennent des enfants non-inhibés

15

Nommez les 3 hypothèses de Kagan :

1. Les nouveau-nés présentent des différences bio innées qui les rendent plus ou moins réactifs
à la nouveauté

2. Ces différences innées ont tendance à rester stables au cours du développement de l’enfant

3. Les nouveau-nés…
• Réactifs deviennent des enfants inhibés
• Peu réactifs deviennent des enfants non-inhibés

16

Vérification des hypothèses de Kagan démontrent :

• 20% semblaient hautement réactifs
• 40% semblaient faiblement réactifs
• 40% : diverses réactions

Étude longitudinale
• étude des mêmes enfants à l’âge de : 14 mois / 21 mois / 4 ans et demi

Conclusion
• Confirmation de la continuité du_____

Conclusion
• Confirmation de la continuité du tempérament

17

Le tempérament persiste dans le temps, mais peut changer.

Ces changements peuvent être lié à la mère qui n’était pas surprotectrice et qui avait des exigences
raisonnables (envers l’enfant),

Le changement est possible, mais le penchant tempéramental ne ______ pas et _______ le développement

Le changement est possible, mais le penchant tempéramental ne disparaît pas et infléchit le développement

18

On distingue deux types de causes biologiques aux comportements :

1-
2-

1. Les causes immédiates :
2. Les causes originelles

19

Qu'est-ce que sont les causes immédiates ?

D'abord, un des deux types de causes biologiques aux comportements

• Qui ont trait aux processus biologiques qui ont cours dans l’organisme au moment où l’on observe le comportement

• Explication relative aux comportements associés aux processus biologiques prenant place de manière actuelle dans l’organisme

Ex. on bronze étant donné un processus biologique

20

Qu'est-ce que sont les causes originelles ?

Depuis Darwin, on évoque les principes de la sélection naturelle pour expliquer les causes originelles de phénomènes de ce type.

D'abord, un des deux types de causes biologiques aux comportements

• Pose la question « pourquoi un mécanisme biologique donné fait-il partie d’un organisme et pourquoi réagit-il à l’environnement d’une façon particulière?»

Ex. bronzage : « pourquoi l’être humain a une peau qui bronze? »

21

La théorie évolutionniste étudie ...

Étude du rôle de l’évolution dans les caractéristiques
psychiques se penchant sur le fondement génétique de la personnalité

Affirme que les Tendances psychiques qui sont issues de notre passé évolutif.

22

L’évolutionnisme repose sur l’idée qu’à la naissance, l’esprit humain n’est pas une page blanche, mais bien pourvue de contenu ou de tendances inhérentes, innées (patrimoine mental).

Steven Pinker affirme que :
Les caractéristiques psychologiques qui se sont avérées __________ au cours de l’évolution seraient ancrées dans l’humain d’aujourd’hui.


• Il faut reconnaître l’influence des facteurs évolutifs pour pouvoir comprendre les composantes de base de la nature humaine. (modification des politiques sociales)

Les caractéristiques psychologiques qui se sont avérées
adaptatives au cours de l’évolution seraient ancrées dans
l’humain d’aujourd’hui.

23

Nommez quatre limites de la théorie évolutionniste :

Limites
1. Explique seulement des aspects très limités de l’expérience humaine

2. Louis Menand (2002)
i. Une grande partie de l’activité humaine est complètement déconnectée
des actions et des événements du passé évolutif.
ii. Le temps et l’énergie passé à : créer, pratiquer l’art, réfléchir à l’existence,
pratiquer une religion, s’occuper des personnes âgées, des malades, etc.
iii. Imagination
iv. Les psychologues évolutionnistes expliquent a posteriori : se fondent sur
des spéculations plutôt que des faits établis

3. Les données sur lesquelles ces réflexions sont basées « manquent étonnamment de rigueur » (Orr, 2003, p.18)

4. Sous-estiment les effets de l’environnement (Buller, 2005)

24

On peut envisager les composantes fondamentales de la nature humaine comme des mécanismes psychologiques évolués qui ont une valeur adaptative pour a survie et la reproduction

I.e. :

chacun des mécanismes psychologiques fondamentaux qui résultent d’une évolution sélective, qui existent et perdurent parce qu’ils se sont révélés favorables à la survie et à la reproduction

25

Nommez quatre aspects du fonctionnement humain touchés par l’évolutionnisme:

1. Les caractéristiques psychologiques qui perdurent sont celles qui parviennent à résoudre les problèmes faisant obstacle à la reproduction.
• Indique que cela vaut aussi pour des patrons de comportements sociaux qui résolvent des problèmes sociaux complexes

2. Ces mécanismes mentaux évolués ont une valeur adaptative aux modes de vie de nos ancêtres (chasseurs, cueilleurs).
• Expliquerait pourquoi nous possédons certaines tendances psychologiques évoluées aujourd’hui qui ne sont plus « utiles » pour nous.


3. Les mécanismes psychologiques évolués sont spécifiques à un domaine.
• Solution à des problèmes particuliers se manifestant dans des domaines et des contextes précis
Très différent de la théorie des traits (?)
• Les mécanismes psychologiques sous-jacents aux comportements seraient distincts, selon l’évolutionnisme. (ex. agréabilité : liée à différentes « tâches » évolutives)

4. Les composantes et la structure générale de l’esprit ou son « architecture »
• L’esprit humain comprend de multiples dispositifs de traitement de l’information, chacun ayant la charge de traiter un domaine précis de la vie

Domaine : les différents enjeux qui se sont présentés au fil de l’évolution constituent chacun le domaine d’un problème distinct
• un mécanisme mental distinct a évolué en réponse à chaque problème à résoudre
• on parle de ces mécanismes comme des modules : chaque mécanisme a une fonction précise et touche une fonction mentale propre à un domaine

26

Domaine = ?

• un mécanisme mental distinct a évolué en réponse à chaque problème à résoudre

• on parle de ces mécanismes comme des modules : chaque mécanisme a une fonction précise et touche une fonction mentale propre à un domaine

Domaine : les différents enjeux qui se sont présentés au fil de l’évolution constituent chacun le domaine d’un problème distinct

• un mécanisme mental distinct a évolué en réponse à chaque problème à résoudre
• on parle de ces mécanismes comme des modules : chaque mécanisme a une fonction précise et touche une fonction mentale propre à un domaine

27

Évolutionnistes : les différences entre les sexes sont universelles parce que tous les êtres humains ont un cerveau et une anatomie semblable

• Donc devraient être les mêmes dans toutes les régions du monde et dans toutes les cultures

• On pourrait aussi penser qu’elles s’expliquent étant donné les caractéristiques particulières des sociétés…

MAIS des données contredisent l'évolutionnisme (diff entre sexes).

1.
2.

T.IMP.

1. Confirmation de l’existence de variations dans les différences entre les sexes

• Différences moins grandes dans les sociétés où il y a peu d’écart dans les rôles respectifs des hommes et des femmes

2. Recherche anthropologique a aussi contredit

• Origine biosociale des différences des sexes
• Les différences entre les sexes sont le résultat des interactions entre les caractéristiques biologiques particulières des hommes et des femmes
ainsi que des facteurs sociaux

28

les gènes ne gouvernent donc _____ directement le
comportement humain

PAS

29

La génétique comportementale, c'est :

discipline qui tente de déterminer la part génétique dans les comportements qui intéressent les psychologues, principalement en comparant le degré de similarité entre des individus présentant divers degrés de similarité biologique-génétique

30

Nommez trois méthodes de recherches en génétique :

1. Étude de croisement sélectif
2. Étude de jumeaux
3.

31

Qu'est-ce que l'étude de croisement sélectif ?

• Sert à établir les relations entre les déterminants génétiques et le comportement par le croisement de générations successives d’animaux possédant une caractéristique particulière

• On accouple des animaux et crée différentes lignées
• On observe les comportements
• Permet d’étudier les facteurs génétiques et comportementaux

32

Qu'est-ce que l'étude de jumeaux ?

• Sert à établir des relations entre les déterminants génétiques et le comportement en comparant le degré de similarité que présentent des jumeaux MZ ou DZ et des frères et soeurs

A. Monozygote
B. Dizygote / frère et soeur

• Si deux organismes sont différents génétiquement, mais soumis au même environnement, on peut tirer des conclusions sur les facteurs génétiques (?)

33

Deux éléments importants à considérer pour les études de jumeaux :

1. L’étude de personnes génétiquement identiques est utile pour révéler les effets de ____________

2. On peut dégager les différences dans les similarités entre jumeaux MZ et DZ pour évaluer les effets de la génétique

Deux éléments importants à considérer :
1. L’étude de personnes génétiquement identiques est utile pour révéler les effets de l’environnement

2. On peut dégager les différences dans les similarités entre jumeaux MZ et DZ pour évaluer les effets de la génétique

• Possible de comparer les degrés de similarité dans chaque couple de jumeaux et mesurer l’ampleur de l’influence des facteurs génétiques

• Différence = coefficient d’héritabilité

34

Quels sont les résultats les plus surprenant des études sur des jumeaux MZ ?

Les résultats : l’influence des facteurs biologiques se fait sentir lorsque les jumeaux ont grandi dans des environnements différents

• MZ élevés séparément avaient de nombreux traits de personnalité semblables (corrélation : 0,40 / 0,50) (40% à 50% de variance expliqué génétiquement)

• Le degré de similarité des MZ élevés ensemble = élevés séparément

35

Qu'est-ce que l'étude d'adoption ?

• Sert à établir des relations entre les déterminants génétiques et le comportement en comparant des frères et soeurs bio élevés ensemble vs élevés séparément (adoptés)

• Permet de déterminer les similarités entre les enfants adoptés et leurs parents bio, qui n’ont aucune influence sur eux et de les comparer avec les similarités qu’on peut établir entre eux et leurs parents adoptifs

Ex. QI et intelligence

36

Y-a-t'il un lien QI / gène ?

Décrivez l'interaction :

OUI

Plus la similarité génétique est grande, plus les corrélations relatives au QI augmentent, ce qui indique l’importance du facteur génétique dans l’intelligence.

MZ = 0.86
DZ = 0.60
Frère/soeur = 0.47

Parents = 0.72

Élevé séparément :
MZ = 0.72
Frère/soeur = 0.24

37

Coefficient d’héritabilité (H2) est une estimation de la part de variance qu’on peut attribuer aux déterminants
génétiques pour une caractéristique donnée, mesurée d’une façon particulière, dans une population déterminée.

La variance, c'est ....

mesure servant à caractériser la dispersion d'un échantillon ou d'une distribution. De quelle manière la série statistique ou la variable aléatoire se
disperse autour de sa moyenne?

• Variance = 0 : signale que toutes les valeurs sont identiques.

• Petite variance : les valeurs sont proches les unes des autres

• Grande variance : signe que les valeurs sont très écartées

38

Est-ce que deux populations données peuvent présenter des coefficients d’héritabilité différents pour un même trait de personnalité ?

OUI

39

Le coefficient d’héritabilité n’indique pas le degré auquel les facteurs génétiques expliquent une caractéristique donnée chez un individu particulier. En effet, il mesure la ...

T.IMP.

Mesure la variance de cette caractéristique dans une population déterminée et ne constitue pas une mesure marquant de façon définitive l’action des gènes

40

Deux constatations importantes à faire concernantn l'héritabilité de la personnalité :

1. il est difficile de trouver des traits psychologiques dont on puisse prouver de manière irréfutable qu’ils ne subissent aucune influence génétique.

2. des évaluations de l’héritabilité globale des traits de personnalité permettent de l’estimer à ____%.

IMP

1. il est difficile de trouver des traits psychologiques dont on puisse prouver de manière irréfutable qu’ils ne subissent aucune influence génétique.

2. des évaluations de l’héritabilité globale des traits de personnalité permettent de l’estimer à 40%.

41

Nommez deux conclusions erronées souvent mise de l'avant :

1. On pourrait conclure, à tort, que le coefficient d’héritabilité indique dans quelle mesure l’hérédité détermine telle ou telle caractéristique chez un individu en particulier

2. on aurait tort de conclure qu’une caractéristique ayant une composante héréditaire ne peut être ________

IMP

1. On pourrait conclure à tort que le coefficient d’héritabilité indique dans quelle mesure l’hérédité détermine telle ou telle caractéristique chez un individu en particulier

2. on aurait tort de conclure qu’une caractéristique ayant une composante héréditaire ne peut être modifiée

42

Étude sur les rats montrent :

Métho :
Ont élevé deux lignées de rats :
• Doués à résoudre un problème
• Non-doués à résoudre un problème

Deux environnements :
• Stimulant
• Appauvri

Résultats :

Résultats :
• L’environnement enrichi avait amélioré l’état des rats non-doués, mais pas celui des rats doués

• L’environnement appauvri avait handicapé les rats doués, mais pas les rats non-doués


Les facteurs génétiques = 40% à 50% de la variance des caractéristiques d’un individu dans son ensemble ou prise isolément

43

Nomemz les trois types d’interaction nature-culture :

1. Les mêmes expériences environnementales peuvent avoir des effets différents sur des individus au bagage génétique différent

2. Des individus au bagage génétique différent peuvent susciter des réactions différentes dans un même environnement

3. Les individus aux constitutions génétiques différentes choisissent et créent des environnements différents

44

Le développement de la personnalité dépend toujours de________ des (1) et des (2)

l’interaction
(1) des facteurs génétiques
(2) des facteurs environnementaux

Le développement de la personnalité dépend toujours de l’interaction des facteurs génétiques et des facteurs
environnementaux.

45

Il n’y a pas d’inné sans acquis et pas d’acquis sans _____

inné !

46

Les systèmes neuronaux et les systèmes de neurotransmission sont tous deux dotés de plasticité.

Cela signifie que :

la capacité que possède le système neurobiologique de changer au fil des expériences, temporairement et pour de longues périodes, tout en restant à l’intérieur des paramètres génétiques, et cela, afin de répondre aux exigences adaptatives (de l'environnement).

47

Existence d’actions bidirectionnelles entre les facteurs biologiques et ________.

et l’expérience