Test lecture 2 - Rogers Flashcards Preview

Psy4090 > Test lecture 2 - Rogers > Flashcards

Flashcards in Test lecture 2 - Rogers Deck (79):
1

Tension entre la volonté d'être soi-même et le _______ = éléments clé de sa théorie.

Tension entre la volonté d'être soi-même et le désir d'être aimé
=
éléments clé de sa théorie

2

_________ Est un Courant qui s'intéresse aux perceptions de l'individu et à son expérience de soi et du monde

L’approche phénoménologique

3

L’approche phénoménologique est un courant qui s'intéresse à

1)

2)

1) aux perceptions de l'individu
2) son expérience de soi et du monde

4

La conception de la personne de Rogers affirme 2 choses :

1) Nous sommes, par nature, foncièrement _______ et ________ vers ______.

2) Il est possible de dresser des _____ entre les comportements _____ et _____.

1) Nous sommes, par nature, foncièrement bon et fondamentalement orientés vers l'autoactualisation. Religion chrétienne dit qu'on est des pêcheurs Freud réfère à ça aussi.

2) On peut dresser parallèles entre compo humain et animaux (P.Ex.: des lions).

5

Qu'est-ce que le champ phénoménal / champ phénoménologique ?

Ce sont les perceptions du monde propre à une personne.

Ensemble des perceptions et des expériences subjectives du monde.

L’individu perçoit des objets à l’extérieur de lui, en fait l’expérience, et leur attache des valeurs.

6

Les déterminants les plus importants du comportement sont ceux qui sont ______________ ou susceptible de être.

Les déterminants les plus importants du comportement sont ceux (les déterminants) qui sont conscients ou susceptible de l'être.

L'approche rogérienne (de Rogers) se distingue de la psychanalytique axée sur l'inconscient.

7

Qu'est-ce qui est le fondement de la science de la personne selon Rogers ?

La Phénoménologie !

Pour faire de la psycho et de la recherche en psy, il faut comprendre l'expérience subjective en faisant preuve de persévérance et de discipline.

Observation clinique puis hypothèses pour tenter d'expliquer.

8

Que représente le Soi selon Rogers ?

Représente la configuration organisée et cohérente des perceptions.

Le soi connaît des changements mais conserve un caractère configuré, intégré et organisé.

Le soi n’agit pas. L’individu ne possède pas de soi qui régule le comportement.

9

Le _____ représente la configuration organisée et cohérente des perceptions.

(selon Rogers)

Soi

10

Le _____ connaît des changements mais conserve un caractère configuré, intégré et organisé.

(selon Rogers)

Soi

11

Peut-on dire que le Soi est un acteur ?

NON

Le soi n’agit pas. L’individu ne possède pas de soi qui régule le comportement.

12

Nous pouvons qualifier de champ _______ de l’individu ce champ qui met l,accent sur les perceptions subjectives des objets à l’extérieur de l'individu, qui en fait l’expérience, et qui leur attache des valeurs.

champ phénoménologique de l’individu

13

Je, moi, = ________

Soi

14

Le Soi s’épanoui seulement dans un climat .....

Le Soi s’épanoui seulement dans un climat qui permet à l’enfant de vivre pleinement, de s’accepter et d’être accepté par ses parents (même s’ils n’approuvent pas tous ses comportements).

15

Quels sont les trois critères essentiels pour que le Soi de l'enfant s’épanouisse ?

1) Climat qui permet à l’enfant de vivre pleinement

2) Climat qui permet à l’enfant de s’accepter

3) Être accepté par ses parents (même s’ils n’approuvent pas tous ses comportements).

16

Le sentiment de soi est-il propre à l’être humain ?

Non, chimpanzé peut à condition d’avoir expérience avec un miroir. (Test du miroir, est-ce que l’animal se reconnait ?).

17

Qu'est-ce que le Soi idéal ?

Image de soi que l’individu aimerait posséder

Ce qu’une personne souhaiterait être.

S’applique au soi

Comprend les perceptions et les significations qui peuvent s’appliquer au Soi et aux quels l’individu attache une grande valeur.

Espoir, ambition, désirs

18

L'image de soi que l’individu aimerait posséder est la définition de quoi ?

1) Soi
ou
2) Soi idéal

Soi idéal

19

Le Soi idéal comprend deux choses qui peuvent s'appliquer au Soi. Quels sont-elles ?

Comprend les perceptions et les significations qui peuvent s’appliquer au Soi et aux quels l’individu attache une grande valeur.

20

Espoir, ambition, désirs =

Soi idéal

21

Soi imposé (de Higgins, 1987 et 1999) abrite :

Abrite : croyances de l’individu concernant ses devoirs, ses responsabilités et ses obligations.

22

Comment évaluer le concept de soi ?

2 tests possible :

1)

2)

1) Utilisation de la technique du Q-sort (classement des qualités) créée par Stephenson (1953).

2) La liste d’adjectifs et de différentiateur sémantique (ou juste différentiateur sémantique)

23

Qu'est-ce que la liste d’adjectifs et de différentiateur sémantique (ou juste différentiateur sémantique) ?

Ça sert à quoi ?

En bref :
- Permet de recueillir des données sur le Soi.
- Liste d’adjectifs et sujet doit cocher les adjectifs qui le qualifie et du différentiateur sémantique
- Pas un test de personnalité mais utile pour évaluer personnalité.
- Participant évalue un concept en l’inscrivant sur une échelle (bon/mauvais, fort/faible, etc…)

** - Bien pour évaluer le cas des personnalités multiples.

Évaluer le Soi

24

Qu'est-ce que la technique du Q-sort (classement des qualités) créée par Stephenson (1953) ?


Ça sert à quoi ?

Fonctionnement, en bref :
- Expérimentateur donne au sujet une série de cartes. Chacune d’elle comporte des énoncées (P.ex. : facile de me faire des amis.). 100 cartes à lire pour à placer en 11 piles (loi normale) allant de ce qui me ressemble le plus à ce qui me ressemble le moins.
- Consiste à ranger, selon leur degré de pertinence, des propositions qui portent sur le soi.
- On peut faire la même chose pour le Soi idéal.

But = obtenir des données sur les perceptions de l’individu (une partie du champ phénoménologique de l’individu.

Évaluer le Soi.

25

Existe-t-il un Soi ou plusieurs Soi chez une même personne ?

De nombreux psy disent que l’individu peut avoir plusieurs Soi (bons ou mauvais). Certains s’actualisent dans le présent et d’autres qui seraient potentiel.

26

Ces 2 tests (Q-sort et liste d'adjectifs) relèvent de l’idéal rogérien de l’observation de Soi phénoménologique.

Ils procurent des données fidèles sur le plan statistique et pratique sur le plan théorique.

Grâce à ces deux tests, on peut soutenir que :

1) Les individus disposent de
2) Ces tests ne tiennent pas compte des
3) Ces tests sont sujets à des

1) Les individus disposent de plusieurs concepts de soi au lieu d’un seul ;

2) Ces tests ne tiennent pas compte des facteurs inconscients ;

3) Ces tests sont sujets à des déformations induites par les mécanismes de défenses.

27

Quels sont les trois (3) points que les deux tests pour évaluer le Soi permettent d'affirmer ?

1) Les individus disposent de plusieurs concepts de soi au lieu d’un seul ;

2) Ces tests ne tiennent pas compte des facteurs inconscients ;

3) Ces tests sont sujets à des déformations induites par les mécanismes de défenses.

28

Qu'est-ce que l'autoactualisation (mis en évidence par Rogers) ?

La tendance fondamentale de l’organisme à s’actualiser, à se maintenir, à s’épanouir et à réaliser son potentiel.

- L’individu tend à aller de l’avant

- Fondamentalement pas de pulsion mais un désir d’autoactualisation

- Les individus aspirent à s’autoactualiser

- L’organisme manifeste une tendance inhérente à développer toutes ses potentialités et cela de manière à se réaliser et à se maintenir et à s’épanouir.

29

Est-ce que Rogers a conçu des tests / un test pour mesurer la tendance à l’autoactualisation

NON, jamais

30

La tendance de l’individu à aller de l’avant et qu'en lui, ne réside fondamentalement pas de pulsion mais un désir d’___________ est un concept de :

autoactualisation

Carl Rogers

31

L'attitude selon laquelle l’organisme manifeste une tendance inhérente à développer toutes ses potentialités et cela de manière à se réaliser et à se maintenir et à s’épanouir se nomme (selon Rogers) :

L'autoactualisation

32

Qu'est-ce que l'estime de soi ?

Évaluation du soi par l’individu ou jugement personnel qu’il porte sur son mérite. C’est l’évaluation qu’un personne fait d’elle-même et qu’elle tend à conserver.

33

Trois aspects de l’interaction parents-enfants ressortent pour expliquer ce qui permet une bonne formation de l’estime de soi :
1)
2)
3)

1) Capacité d’accepter l’enfant : Lui montrer de l’intérêt, de l’affection, de la chaleur.

2) Discipline (à l’opposé de la punition)

3) Pratiques démocratiques.

34

Trois facteurs président la mise en place de l’estime de soi chez l'enfant :

1)
2)
3)

1) Parents acceptent totalement (ou presque) leur enfant ;

2) Les règles sont définies avec clarté et appliquée avec fermeté ;

3) Les parents font preuves de souplesse et de respect lorsque les actes se conforment aux règles établies.

35

Une critique du concept d'estime de soi de Rogers serait :

Trop vague et vaste

- On peut entretenir une bonne estime de soi sur le plan social mais pas intellectuel. Comme parent mais pas comme travailleur.

Ces nuances ne sont pas dans la théorie de Rogers

36

Le concept de croissance personnel (de Ryff) se rapproche de la théorie de Rogers du procc de croissance et d’autoactualisation. Ryff (1995) développe échelle de croissance personnelle qui définit celui qui obtient un score élevé comme :

définit celui qui obtient un score élevé = qq1 qui a le sentiment de se développer continuellement.

37

Il a été démontré que c’est quand les gens poursuivent des _______________ que les gens sont le plus heureux (Little, 1999 ; McGregor et Litte, 1998)

Il a été démontré que c’est quand les gens poursuivent des buts en accord avec le soi que les gens sont le plus heureux (Little, 1999 ; McGregor et Litte, 1998)

38

Autoactualisation n’a pas eu de recherches car ces deux concepts rogérien étaient plus importants pour les processus de la personnalité selon Rogers :

1)
2)

1) Cohérence

2) Congruence

39

Qu'est-ce que la cohérence selon Rogers ?

D'abord été élaboré par qui ?

Exprime l’absence de conflit dans les perceptions du soi.

- D’abord élaboré par Lecky (1945). Organisme chetche à obtenir structure du Moi.

- Rôle = facteur qui influe sur la remémoration immédiate des souvenirs. (Stimuli + en harmonie avec soi reviennent plus facilement en mémoire (Cartwrith, 1954)).

40

Qu'elle est le rôle de la cohérence ?

facteur qui influe sur la remémoration immédiate des souvenirs. (Stimuli + en harmonie avec soi reviennent plus facilement en mémoire (Cartwrith, 1954)).

41

Qu'est-ce que la Congruence ?

Exprime l’absence de conflit entre le concept de Soi et l’expérience. Aussi, une des trois conditions jugées essentielles pour la croissance et le progrès thérapeutique.

- L’individu tentera d’établir un accord ou d’assurer la congruence entre ses sentiments et le concept de Soi.

- L’individu se comporte d’une manière congruente avec son image de lui/de soi (Aronson et Mette (1968)).

42

L’individu se comporte d’une manière ___________ avec son image de lui/de soi (Aronson et Mette (1968)).

Congruente

43

Qu'est-ce que l'état d'incongruence ?

Désigne l’existante d’un désaccord ou d’un conflit entre le concept de soi et l’expérience.

- État de tension et de confusion
- Si dans cet état inconsciemment = souffre d’angoisse

44

Est-il possible d'être dans un état d'incongruence inconsciemment ?

Oui

Si dans cet état inconsciemment = souffre d’angoisse

45

Quels sont les 4 mécanismes de défense de Rogers ?

Expliquez les brièvement :

- Processus de perception infraliminaire : Processus par lequel l’individu perçoit le stimulus sans qu’il y ait de représentation consciente. On perçoit qu’une expérience contredit le concept de soi avant d’en être conscient.

- Déni : (Freud et Rogers) La prise de conscience des sentiments menaçants se trouve bloqué.

- Déformation : Consiste à modifier l’expérience pour la rendre conforme au moi.

- Rationalisation : L’individu déforme la perception d’un comportement pour le rendre congruent avec le soi.

46

Qu'est-ce que le processus de perception infraliminaire ?

M de Def de Rogers

Processus de perception infraliminaire :

Processus par lequel l’individu perçoit le stimulus sans qu’il y ait de représentation consciente. On perçoit qu’une expérience contredit le concept de soi avant d’en être conscient.

47

Le processus par lequel l’individu perçoit le stimulus sans qu’il y ait de représentation consciente se nomme : .

Processus de perception infraliminaire

48

Qu'est-ce que le Déni ?

M de Def de Rogers

Déni : (Freud et Rogers)

La prise de conscience des sentiments menaçants se trouve bloqué.

49

Qu'est-ce que la déformation ?

M de Def de Rogers

Déformation : Consiste à modifier l’expérience pour la rendre conforme au moi/soi.

50

Quel mécanisme de défense opère si la prise de conscience des sentiments menaçants se trouve bloqué ?

Déni

51

Quel mécanisme de défense opère si il y a modification de l’expérience pour la rendre conforme au moi de l'individu ?

Déformation

52

Qu'est-ce que la Rationalisation ?

M de Def de Rogers

Rationalisation :

L’individu déforme la perception d’un comportement pour le rendre congruent avec le soi.

53

Quel mécanisme de défense opère si l’individu déforme la perception d’un comportement pour le rendre congruent avec le soi ?

Rationalisation

54

Qu'est-ce que le besoin de considération positive ? (de Rogers)

Concept qui exprime le besoin de chaleur, d’affection, des respect et d’acceptation que ressent l’enfant.

Besoin de :
- Chaleur
- Affection
- Respect
- Acceptation

55

Besoin de :
- Chaleur
- Affection
- Respect
- Acceptation

Que ressent l'enfant se nomme :

besoin de considération positive

56

Le besoin de considération positive affirme que l'enfant a besoin de 4 choses, quels sont-elles ?

- Chaleur
- Affection
- Respect
- Acceptation

57

Qu'est-ce que la considération positive inconditionnelle ?

Considération positive inconditionnelle :

Condition dans laquelle on accepte la personne dans sa totalité et sans conditions (en thérapie).

58

Qu'est-ce que l'empathie ?

Empathie :

Désigne la capacité de percevoir et de comprendre les expériences et les sentiments d’autrui.

59

Quelles sont les trois concepts essentiels pour la croissance et le progrès thérapeutique ?

T.IMP.

- Congruence

- Considération positive inconditionnelle

- Empathie

Ces trois conditions que doit remplir le thérapeute afin d’assurer le développement de la personne et le progrès au cours de la thérapie.

60

Quelles sont les trois conditions que doit remplir le thérapeute afin d’assurer le développement de la personne et le progrès au cours de la thérapie ?

- Congruence

- Considération positive inconditionnelle

- Empathie

61

Pour Rogers, l’activité de l’organisme et sa tendance inhérente à réaliser ses potentialités s’expliquent sans qu’il soit nécessaire de faire appel aux ______________et aux _______.

Pour Rogers, l’activité de l’organisme et sa tendance inhérente à réaliser ses potentialités s’expliquent sans qu’il soit nécessaire de faire appel aux motivations inconscientes et aux pulsions.

62

Pour Rogers, l’individu est donc actif et _____de se réaliser.

L’individu est actif et désireux de se réaliser.

63

Dans le cadre du processus d’autoactualisation, nous cherchons à maintenir la congruence entre le _____ et _____________.

Dans le cadre du processus d’autoactualisation, nous cherchons à maintenir la congruence entre le soi et l’expérience.

64

En raison des expériences de considération positive conditionnelle que nous avons connues dans le passé, nous pouvons _________ ou _______ les expériences qui menacent la structure du soi.

Cependant, en raison des expériences de considération positive conditionnelle que nous avons connues dans le passé, nous pouvons rejeter ou déformer les expériences qui menacent la structure du soi.

M de déf de Rogers

65

Autoactualisation et développement psychique saint :

- Enfant libre de se développer dans un état de congruence (de s’autoactualiser)
OU
- Sur la défensive et vivra dans un état d’incongruence

66

Études sur relations parents-enfant démontrent :

Preuves que l’enfant se développe mieux s’il se sent accepté par parents et que ceux-ci font preuves d’une attitude démocratique à l’égard de l’enfant.

67

Les enfants ont des théories implicites au sujet des attributs de l’être humain et celles-ci ont des répercussions sur leurs sentiments et sur leur comportement (comme les adultes).

Bon soi, mauvais soi, aux yeux des enfants :

68

Qu'est-ce que la Théorie de l’entité ?

(trait de perso)

Concept de Dweck qui désigne la croyance que le trait de personnalité est stable et non malléable.

69

Qu'est-ce que la Théorie incrémentielle ?

(trait de perso)

Concept de Dweck qui désigne la croyance que le trait de personnalité est malléable ou susceptible de changer.

70

Les sources de conflits entre le concept de soi et l’expérience (Désaccord entre le soi et l’expérience) donnent naissance aux ____________

Les sources de conflits entre le concept de soi et l’expérience donnent naissance aux troubles psychologiques.

71

Technique en thérapie : Reflet du sentiment.

En bref :

- Non directive
- Réagir aux propos du client par petit nombre de gestes et de conseils
- S’efforce de comprendre expériences du client

72

Quel est, selon Rogers, le Facteur décisif dans la thérapie ?

T.IMP.

le climat dans lequel elle se déroule


Pas juste responsabilité du thérapeute. Tient complexité entre patient et thérapeute. Si thérapeute échoue à établir cela, le patient peut s’aggraver.

73

3 traits distinctifs de la thérapie centrée sur le client seraient :

- Confiance en l’aptitude du patient à changer et à se réaliser.

- Place accordé à la relation thérapeutique

- La thérapie est un processus dont le déroulement est prévisible.

74

Les conceptions voisines : Le courant humaniste

Courant humaniste et représenter par Maslow et Rogers. Mettent en avant : Actualisation / réalisation du potentiel de chacun et l’ouverture à l’expérience.

On associe à ce courant, l’existentialisme. Ici, pas de représentant. Approche qui permet de comprendre l’individu et d’orienter la thérapie. Souligne l’importance de la phénoménologie et des préoccupations inhérentes à l’existence humaine. Source dans courant philosophique plus général.

L’approche de Rogers et humaniste de 3e force.

75

Critiques (3) de la phénoménologie :

- Des variables décisives peuvent être exclues (notamment celles se trouvant en dehors du champ de la conscience).

- Pour que psychologie soit scientifique, on doit dépasser le monde des phénomènes et élaborer des concepts liés à des mesures objectives.

- On ne doit pas s’en contenter (Rogers) (voir autres approches aussi)

76

Critiques (3) du soi :

- Lié à perception de l’individu donc changent mais pas selon Rogers. Le concept du Soi est quand mm stable (recherches montrent ça)

- Constitue un tout, une entité globale plutôt que pleins de parties.

- Est-ce que ça vaut pour d’autres cultures ? on ne sait pas.

Certains énoncés ne s’appliquent pas à certains populations / cultures

Certains énoncés négligent des aspects importants de la personnalité de certains individus.

La conception de Rogers met en relief la cohérence et non la simplicité.

77

La conception de Rogers met en relief la _________ et non la simplicité.

La conception de Rogers met en relief la cohérence et non la simplicité.

78

Quels sont les avantages (4) de la théorie de Rogers ?

- Porte sur les aspects importants de l’existence humaine ;

- S’efforce de reconnaître l’aspect holistique et structuré de la personnalité ;

- Tente d’intégrer humanisme et empirisme

- Aspire à une étude systématique des conditions nécessaires et suffisantes pour réaliser un changement thérapeutique.

79

Quels sont les limites (3) de la théorie de Rogers ?

- Peut exclure certains phénomènes (processus inconscients, mécanismes de défense, etc.) de la recherche et de l’étude clinique.

- N’offre pas de mesures objectives du comportement autres que l’observation de soi.

- Ne tient pas compte du fait qu’il est impossible de s’en tenir à la phénoménologie pure, i.e. : d’effectuer des observations totalement exemptes de parti pris et d’idées préconçues.