Hanche : Abutement fémoroacétabulaire et Déchirure du labrum (Ex 2) Flashcards Preview

3A_MS 1 > Hanche : Abutement fémoroacétabulaire et Déchirure du labrum (Ex 2) > Flashcards

Flashcards in Hanche : Abutement fémoroacétabulaire et Déchirure du labrum (Ex 2) Deck (36):
1

Abutement, Vrai ou Faux ?

Encore ignorée il y a 20 ans, cette pathologie a fait l’objet d’un nombre croissant d’études depuis, notamment dû au développement de l’arthroscopie de la hanche.

Vrai

2

Abutement, Vrai ou Faux ?

L’abutement fémoroacétabulaire est un conflit statique dû à un contact anormal et répété entre la zone de jonction tête/col du fémur et le rebord acétabulaire, ayant pour conséquence des lésions cartilagineuses ou du bourrelet acétabulaire (labrum).

Faut ! AFA= Problème dynamique

**Douleur à l'activité

3

Type d'abutement : Qui suis-je ?

Abutement le plus fréquent qui survient lorsqu’une bosse, qui s’est formée à la jonction tête-col du fémur, entre en contact avec le rebord acétabulaire et avec le labrum supérieur lors des mouvements de flexion ou FADDIR.

a) Lésion de Cam
b) Lésion de Pincer
c) Combinaison des 2

a) Lésion de Cam= bosse à la jonction tête-col du fémur

*Plus fréquent
*Surtout chez jeunes hommes sportifs

= Limite mvmt flexion ou FADDIR
**Atteinte du cartilage au niveau de l'acétabulum

4

Type d'abutement : Qui suis-je ?

Abutement qui survient lorsque l’acétabulum est trop
profond ou va trop loin en antérieur, ce qui limite le mouvement de flexion et FADDIR.

a) Lésion de Cam
b) Lésion de Pincer
c) Combinaison des 2

b) Lésion de Pincer= Problème acétabulum (regarde plus vers le bas)
- Trop profond (socket ou coxa profunda:lat center-edge angle ˃ 39°)
- Va trop loin en ant (rétroversion acétabulaire=figure en 8)

**Plus fréquent chez femme d'âge moyen
MAIS homme aussi

= Limite mvmt flexion ou FADDIR
**Atteinte du cartillage au niveau du fémur

5

Abutement, Mécanisme : Complète les énoncés.

Les 3 types d’abutement peuvent être innés ou se développer suite à pour une lésion de __a__ :
- une fracture mal consolidé
- Leg-Calve-Perthes
- Séquelles glissement épipysaire
- Et fréquemment des microtraumatismes répétés (sports)

ou suite à pour une lésion de __b__ :
- protrusion acétabulaire

Cause abutement :

1. Inné

2. Développement suite à (Cam)
- Fracture
- Legg-Calve-Perthes
- Glissement épyphysiaire
- Microtraumatisme répété +++ (adaptation du corps au stress, surtout à l'adolescence)

3. Développement suite à (Pincer)
- Protrusion acétabulaire

6

Abutement et déchirure, Étiologie : Complète la phrase.

Les sport à risque de provoquer des abutement dû à des microtraumatismes répétés sont des sports en __a__ ou avec __(3 mots)__.

Sport à risque d'abutement

- arts martiaux
- danse
- nage synchronisée
- patinage (artistique, hockey)
- aviron
- football
- haltérophilie ...

7

Vrai ou Faux ?

Tous les types d’abutement peuvent se compliquer d’une déchirure du labrum.

Vrai

8

Abutement, Épidémiologie : Complète la phrase.

La population à risque d'abutement sont les __a__ d'environ 20 à 40 ans. Particulièrement, la lésion de Cam est plus fréquente chez les __b__, alors que la lésion de Pincer chez les __c__.

a) Sportif de 20-40 ans
(arts martiaux ˃ danse ≥ nage synchronisée ..)

b) Lésion CAM= Hommes ++
c) Lésion Pincer= Femmes ++

9

Abutement, Étiologie, Vrai ou Faux ?

La patient souffrant d'abutement peuvent avoir une atteinte bilatérale, mais ressentir une douleur unilatérale.

Vrai

Bilatérale dans 77% des cas, mais seulement 26.1% ont des douleurs bilatérales (Allen 2009)

10

Abutement, SetS : Complètes les énoncés.

1. Douleur à l’aine + ___a___ et/ou à la fesse

2. Douleur augmentée par
- position __b__ prolongée ou en indien
- croiser les jambes
- position accroupie

3. Début __c__ (Non-traumatique)

4. inconfort à l’aine lors des mouvements de __d__

5. Diminution ROM de ___e___ et plus rarement de flexion

1. Douleur à l’aine + (a)trochantériennes et/ou à la fesse

2. Douleur augmentée par
- position (b)assise prolongée ou en indien
- croiser les jambes
- position accroupie

3. Début (c)insidieux= Non-traumatique

4. inconfort à l’aine lors des mouvements de (d)flexion

5. Diminution de (e)RM et plus rarement de flexion

11

Abutement, Patron clinique, Résumé :

a) Population à risque ?
b) Âge ?
c) donnée discriminante ?

a) sportif (homme pour Cam et femme pour Pincer)

b) 20-40 ans

c) Difficulté à croiser ;es jambes

12

Abutement + Déchirure, Examen physique : Complète les énoncés.

1. Posture et marche
- Diminution MEC côté atteint
- Fémur en RM
- pied plat
- Valgus
- Trendenlenburg
**Déchirure : RL au repos si épenchement

2. Faiblesse musculaire
(RL, ABD et extenseurs)

3. Mobilité articulaire
- Diminution de ROM de __a__ et __b__

1. Posture et marche
- Diminution MEC côté atteint
- Fémur en RM
- pied plat
- Valgus
- Trendenlenburg

2. Faiblesse musculaire
(RL, ABD et extenseurs)

3. Mobilité articulaire
- Diminution de ROM de (a)flexion et (b)RM
*Patron capsulaire= ↓ flexion et RM ˃ ABD
*rétractions musculaires
(Fléchisseurs de hanche, droit antérieur, BIT et ischios)

13

Abutement + Déchirure, Examen, questionnaire : Vrai ou Faux ?

Le questionnaire auto-administré WOMAC est assez sensible pour les conditions d’abutements fémoro acétabulaire et les déchirures du labrum.

FAUX, seulement pour arthrose


**Possiblement, car n'évalue pas les activités plus exigeantes comme le sport

14

Abutement + Déchirure, Examen, questionnaire :

Voici les meilleurs choix disponibles pour documenter les limitations et restrictions
- LEFS (Lower Extremity Functional Scale
- NAHS ( Non arthritic hip score)
- HOS (Hip outcome score)

!!! Mais non validés spécifiquement avec les patients ayant un AFA ou lésion du labrum

15

Abutement, Examen, Test à visé diagnostic : Vrai ou Faux ?

Le Scour test ou test de Flexion-adduction seul permet de confirmer le diagnostic d'abutement.

FAUX !!! Doit être combiné à plusieurs autres test et données de l'examen

Ex : FADDIR

**Ce n’est pas un test ou 2 qui nous permettent de faire un diagnostique, c’est l’ensemble du tableau : Hx,
symptômes et examen physique

!!! Scour test valide pour déchirure du labrum aussi

16

Intervention :

Voici les buts d'intervention pour un abutement ou une déchirure du labrum (7).

1. Diminuer la douleur
2. ↑ la force (Grand fessiers,RE, Abd,core)
3. améliorer le contrôle moteur
4. ↓ les risques de récidives ou l’aggravation de la condition
5. Maintenir une bonne condition cardio-vasculaire
6. Normaliser le patron de mouvement, modifier les gestes sportifs problématiques
7. ↑ la souplesse musculaire prn

***Utilisation de orthèse SERF qui favorise alignement genou (place MI en RL) lors d'activité en attendant bon contrôle neuromusculaire

17

Abutement + Déchirure, Intervention chirurgicale : Vrai ou Faux ?

Une chirurgie est généralement nécessaire pour recréer un espace libre et restaurer les mouvements de RM et de flexion. L’ostéotomie du col fémorale (CAM) ou de la lèvre acétabulaire (Pincer) doit être pratiquée pour reséquer la zone qui abutte.

Vrai

**intervention en physiothérapie est bénéfique
MAIS modifie pas les structures osseuses qui créent l’abutement

Par arthroscopie :
Cam= Ostéotomie du col fémorale
Pincer= Ostéotomie de la lèvre acétabulaire

18

Déchirure du labrum, Rappel anatomique : Complète les énoncés.

1. Le labrum est une structure de fibrocartilage adhérent à l’os, en forme de fer à cheval, qui est ___a___ et ___b___.

2. Les rôle du labrum est d'augmenter la __c__ de la hanche (encore plus en fin d’amplitude), de diminuer les forces transmises au cartilage et de maintenir un environnement avec un bas niveau de friction (« seal » pour garder la pression négative).

1. Le labrum est une structure de fibrocartilage adhérent à l’os, en forme de fer à cheval, qui est (a)vascularisé et (b)innervé.

2. Les rôle du labrum est d'augmenter la (c)stabilité de la hanche (encore plus en fin d’amplitude), de diminuer les forces transmises au cartilage et de maintenir un environnement avec un bas niveau de friction (« seal » pour garder la pression négative)

19

Déchirure du labrum, Mécanisme de blessure : Vrai ou Faux ?

La majorité des déchirure se situe dans la zone postérieur et ce sont les mouvement d'ABDuction et Rotation Latéral qui créent le plus de force de tension sur cette partie du labrum.

Faux !

1. Zone de déchirure fréquente= Antérieur

2. Mécanisme de blessure
i) Traumatisme en ABD + RL
ii) Mvmt répété qui pince en Flexion/ADD

20

Déchirure du labrum : Vrai ou Faux ?


Les blessures qui surviennent suite à des mouvements répétés, se produisent lors d’activités avec pivots, torsions répétées qui viennent coincer le labrum entre la tête fémoral et le rebord acétabulaire souvent associé à un AFA.

Vrai

Abutement augmente risque de déchirure

21

Déchirure du labrum, Étiologie : Complète les énoncés.

L'apparition des symptômes peuvent être
1. Insidieuse (Aigue/inflammatoire ou non)
- ___a___ répétés
- ___b__ (augmente risque d'abutement)
- Pathologies préexistantes (Dysplasie, AFA, autres)

2. ___c___
- Subluxation, luxation, fracture
- Activités avec mouvements brusques, pivot, hyperflexion, hyperabduction ou accroupi

L'apparition des symptômes peuvent être

1. Insidieuse (Aigue/inflammatoire ou non)
- (a)Microtraumatisme répétés
- (b)Hyperlaxité (augmente risque d'abutement)
- Pathologies préexistantes (Dysplasie, AFA, autres)

2. (c)Traumatique
- Subluxation, luxation, fracture
- Activités avec mouvements brusques, pivot, hyperflexion, hyperabduction ou accroupi

22

Déchirure du Labrum, Épidémiologie :

La prévalence est plus élevée chez les __a___ entre 20 et 40 ans.

Population à risque= Sportif de 20-40 ans

(arts martiaux ˃ danse ≥ nage synchronisée ..)

!! 60 ans et + : Déchirure du labrum associée à facteurs dégénératifs

23

Déchirure du labrum, SetS : Complète les énoncés

1. Douleur à l'__a__ (parfoit trochanter et/ou fesse)

2. Activités aggravantes
- Position assis prolongé
- croiser les jambes
- Position accroupie
- __b__, torsion et marche
- attacher ses __c__

3. ___d___, « clic » accrochage

4. __e__, sensation que la hanche débarque

5. ROM limité par la douleur en __f__ et RM

1. Douleur à l'(a)aine (parfois trochanter et/ou fesse)

2. Activités aggravantes
- Position assis prolongé
- croiser les jambes
- Position accroupie
- Activité physique : (b)pivots, torsion et marche*
- attacher ses (c)souliers,

3. (d)Blocage, « clic » accrochage*

4. (e)Instabilité, sensation que la hanche débarque*
(souvent chez la femme)

5. ROM limité par la douleur en (f)flexion et RM

24

Déchirure du labrum, Patron clinique :

a) Population à risque ?
b) Âge
c) Comportement de la douleur ?
d) Autres symptômes ?

a) Sportifs, surtout femmes
b) 20-40 ans
c) Douleur à l’aine augmentée par un pivot ou en croisant les jambes
e) Sensation de clic, accrochage, blocage

25

Déchirure du labrum, Test diagnostic : Qui suis-je ?

Un bon test de dépistage pour une déchirure du labrum.

a) Test de FADDIR
b) Test de Flexion-Adduction
c) Distraction longitudinale
d) Leg roll test

a) Test de FADDIR

**Ou abutement

26

Déchirure du labrum, Test diagnostic : Qui suis-je ?

Un test qui vise à détecter l’hyperlaxité et diagnostiquer les déchirures du labrum.

a) Test de FADDIR
b) Test de Flexion-Adduction
c) Distraction longitudinale
d) Leg roll test

c) Distraction longitudinale= Traction coxo-fémorale dans l’axe longitudinal du fémur (glissement inférieur)

**Évalue
1. Soulagement douleur lors de la distraction (positif dans les cas de labrum)
2. Augmentation (hyperlaxité) ou diminution (hypomobilité) de mouvement p/r côté sain


**Ce test est purement clinique
(aucune donnée qui démontre ses propriétés métrologiques)

27

Déchirure du labrum, Test diagnostic : Qui suis-je ?

Un test de provocation qui consiste à induire un mouvement alterné de RL et de RM du MI lorsque la hanche est en extension. Il est positif pour le labrum lorsqu'il y a reproduction d'un clic.

a) Test de FADDIR
b) Test de Flexion-Adduction
c) Distraction longitudinale
d) Leg roll test

d) Leg roll test

28

Confirmation médicale du diagnostic :

Associe la pathologie à l'examen médicale approprié pour confirmer la condition.

a) Abutement fémoroacétabulaire
b) Déchirure du labrum

1) ArthroIRM
2) Radiographie simple ou TACO

(a+2) AFA= Rx ou TACO
**mesure de l’angle alpha= détermine lésion de Cam
Normal= < 50/55°
!!! TACO plus prcis, mais plus cher


(b+1) Déchirure labrum= ArthroIRM
** Avec injection de liquide contraste
!! Incapable d'émettre Dx si ne voit pas de labrum à l'imagerie

29

Abutement, Confirmation médicale du diagnostic : Complète l'énoncé.

L’angle alpha est formé à partir d’une ligne qui part du centre de la tête fémorale qui suit le l’ __a (3 mots)__ fémoral et d’une autre qui joint le point où la tête fémorale __b (3 mots__.

Angle alpha

2 lignes à partir du centre de la tête fémorale
a) axe du col fémoral
b) point où la tête fémoral perd sa sphéricité

30

Abutement, Examen diagnostic médical : Vrai ou Faux ?

Une lésion de type Cam peut être mise en évidence à la RX antéropostérieur classique

FAUX !!

Rx antéropost ne permet pas de voir AFA de type Cam

31

Abutement + Déchirure du labrum, Intervention : Complète les énoncés.

1. Renforcement musculaire
(___a___, RL, ABD, core)

2. Exercices de contrôle __b__

3. Exercices _c_-vasculaires

4. Mobilisation et ___d___

5. Étirement musculaire selon les ___e___

6. Éducation

1. Renforcement musculaire
((a)Grand fessiers,RE, Abd,core)

2. Exercices de contrôle (b)moteur
**Intégrer aux activités fonctionnelles et sportives +++

3. Exercices (c)cardio-vasculaires

4. Mobilisation et (d)distraction
!!! Aucune amplitude de mvmt à gagner si SFM os à os

5. Étirement musculaire selon les (e)rétractions
!! Trop de souplesse musculaire ce n'est pas mieux

6. Éducation
- patron de mouvement
- modifier les gestes sportifs problématiques

***Utilisation de orthèse SERF qui favorise alignement genou (place MI en RL) lors d'activité en attendant bon contrôle neuromusculaire

32

Abutement + Déchirure, Intervention chirurgicale : Qui suis-je ?

Le “gold standard” pour le diagnostic et le traitement des déchirures du labrum. Par contre, la réadaptation est très importante avant, et après cette chirurgie pour guider le patient, minimiser l’irritation et optimiser le contrôle musculaire et le retour aux sports.

Arthroscopie de la hanche
i) Réparation= restaurer la mécanique, le « seal » et diminuer les risques d’usure du cartilage à moyen, long terme
ii) Débridement= Fragment parfois excisé selon site et vascularisation

Chirurgie envisager si symptôme persiste malgré une bonne rééducation du contrôle moteur

Controverse Réparation vs Débridement :
- Aucune étude a été faite sur les effet à long terme sur qui est meilleur
- cours terme : réparation à des meilleurs résultat après 1-2 ans que débridement

33

Déchirure, Intervention chirurgicale : Vrai ou Faux ?

La lubrification de l'articulation est optimal rapidement après l'arthroscopie de la hanche.

FAUX !

Lubrification non optimal, même à quelques semaines post-op, CAR
- « lavage articulaire »
- fuites du liquide synovial

Cliniquement :
Les patients peuvent se plaindre d’intolérance à la position assise prolongée et à s’accroupir (zone d’abutement)

34

Intervention post op :

Voici 5 interventions post-op :

- MEC partielle pendant 1 sem
**ou selon le degré de synovite observé lors de la chirurgie

- Éviter la zone d’abutement pour minimum 4 sem
**Fin de flexion, FADDIR

- Renforcement musculaire+++
(ABD, RL, CORE)

- Contrôle moteur+++

- Vélo progressif
!!! Pas de saut/course avant 3 mois

35

Tx médical : Vrai ou Faux ?

Une chirurgie est indiquée chez les plus de 50 ans avec une espace articulaire de moins de 2 mm.

FAUX !!

Chirurgie +++ si
plus de 50 ans + plus de 2mm espace art.

CAR résultat bcp moins bon si présence d'arthrose modérée

36

Pronostic :

Voici les facteurs de mauvais pronostic (4) :

1. AFA ou autres pathologies intraarticulaires
2. atteinte du cartilage
3. athlètes ou niveau d’activité élevé
4. femme hyperlaxe

!!! Femme hyperlaxe récupère moins bien que les hommes hypomobiles post arthroscopie