118.1 Partie 4 principes de l'inter Flashcards Preview

EA2 > 118.1 Partie 4 principes de l'inter > Flashcards

Flashcards in 118.1 Partie 4 principes de l'inter Deck (47):
2

TRiangle du feu : 

combustible / comburant / energie d'activation

eteindre un incendie c'est agir sur un ou plusieurs de ces facteurs. On y parvient généralement par un refroidissement etouffement et dispersion du foyer.

3

3 types de feu : 

feux de contenants

feux de contenus

feux divers

 

4

Transmission de la combustion : 

par transfert de chaleur

par déplacement des substances en combustion

5

Principe de la manoeuvre : 

SLVAP

Sauvetage mise en securité

Lutte contre les propagations

Ventilation

(empecher les gaz chauds et les fumées de se transporter et faciliter la penetration des equipes)

Attaque et extinction

Protection

6

Engagement tactique sur feu : 1er EP

- Dépasse largement l'adresse (permettre engagement MEA, de se mettre a l'abri des effets du rayonnement ou des risques d'explosion et de descendre et de se preparer a couvert)

- s'engage conformément au principe de la manoeuvre

- s'alimente sur le BI-PI le + proche

- pouvoir etre desengage facilement des que possible

7

Engagement tactique sur feu : MEA

- se positionner a l'adresse ou face a la facade pour faire les sauvetages : 

- laisse la place a la mise en station eventuelle d'un 2eme MEA

- s'engage conformement au principe de la manoeuvre

d'etre stabilisé

8

Engagement tactique sur feu :2eme EP : 

- s'assurer de la presence effective du 1er EP à l'adresse

- s'engage conformement au principe de la manoeuvre

- s'alimente systématiquement sur l'hydrant le + approprié

- veille a ne pas gener l'acces a d'eventuels MEA de renforcement

 

9

Phases actives de l'extinction d'un incendi

- feu circonscrit

- maitre du feu

- feu eteint

10

DEF : feu circonscrit

Le feu est circonscrit lorsque les lances sont établies au pts d'attaque choisis et en nombre suffisant pour  empecher le feu de se propager

11

DEF Maitre du feu

On est maitre du feu lorsque le foyer diminue d'intensité et que l'on est certain qu'il ne peut plus prendre d'extension dans les limites ou il a ete circonscrit

A cette phase le debit hydraulique des moyens d'extinction est a son maximum. Ces moyens sont sup ou egaux en volume a ceux etablis pourcirconscrire le feu.

12

DEF : feu eteint

Le feu est eteint lorsqu'il ne subsiste plus aucune flammes  et que seuls quelques  debris ou foyers  residuels subsistent

L'extinction est achevée en dégarnissant et ou en deblayant jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de matiere en combustion.

13

MGO : 

Reconnaissances

Sauvetage et mise en securite

Etablissement

Ventilation

Attaque

Protection

Deblai degarnissage

Surveillance

14

DEF : RECONNAISSANCE : 

Action qui consiste a explorer tous les endroits exposés au sinistre de maniere à 

- proceder aux sauvetages

- rechercher d'eventuelles victimes

- cerner les limites du feu

- déterminer les matieres en combustion

- determiner le mode d'extinction approprié

- definir les pts d'att et les cheminements

15

Le tour du feu : 

Les 6 faces du sinistre

- se faire une idée générale de la situation

- de dder les moyens qui lui semblent nécessaire

- ordonner immediatement les 1er sauvetages

16

REco d'attaque : 

Lorsqu'un binome sous ARI remplit une mission de reco ou les condition d'engagement sont pénible laborieuse ou menacante de par la proximité immediate du sinistre de ses effets directs ou de conditions de progression particulièrement eprouvantes

17

Reco periphérique

Lorsqu'un binome sous ARI remplit une mission de reco ou les conditions d'engagement supportables n'entament que modérement ses capacités de resistance et d'endurance physique

18

RECO à vue

Lorqu'un binome porteur de l'ARI remplit une mission de reco dans un perimetre eloigne du sinistre afin de concourir au tour du feu effectué par le CG dans des conditions d'engagement n'entamant pas ses capacités de résistance et d'endurance physique

19

DEF : confinement : 

Opération visant a ordonner a des personnes de se maintenir a l'abri d'un danger ambiant en se calfeutrant a l'interieur des locaux dans lesquels elles se trouvent

20

DEF : evacuation

Operation visant a ordonner preventivement a des personnes de se deplacer hors des limites d'un perimetre de securite au besoin en les accompagnant afin qu'elles ne se trouvent pas exposés aux effets d'un danger evolutif

21

DEF sauvetage

ACtion visant a soustraire d'un peril immediat une personne qui sans aide exterieure serait vouée a une mort certaine

22

DEF Mise en securité

Action visant a extraire en l'accompagnant une personne menacée par un danger auquel elle ne peut se soustraire d'elle meme. 

23

VENTILATION : 

Par son caractere operationnel, elle ne peut etre dissociée de l'attaque

ACtion qui consiste à : 

- Mettre en oeuvre les moyens de desenfumage existants ou s'assurer de leur declenchement auto

- mettre en place si necessaire un dispositif de ventilation adapté 

- maitriser le sens du tirage

24

Objectifs de la ventilation :

- favoriser les sauvetages mises en secu et evacuation

- sécuriser la progression des intervenants en prevenant les acc thermiques

-faciliter l'engagement des intervenants

-favoriser l'extinction du sinistre en contrôlant les propagations du feu

25

2 principes de ventilation : 

VEntilation naturelle : courant d'ai obtenu sans moyen méca

Ventilation mecanique : courant d'air obtenu avec des moyens meca : consiste a creer une surpression (injection) ou une depression (aspiration)

Elle regroupe : * desenfumage mecanique (moyens meca de l'etablissement)

* ventilation OPE (moyen meca SP)

26

2 tactiques de ventilation : 

- Ventilation de protection : consiste a mettre un compartiment en surpression afin de le proteger des fumees et dse gaz chauds

- ventilation d'attaque : 

consiste a creer un tirage favorable pour les portes lances. Elle contribue egalement a  :

* reduire les risques d'acc thermiques,

* améliore la visibilité,

*reduit la chaleur ambiante

* protege les voies de communication

27

DEF attaque

Phase de la manoeuvre destinée a abattre  les flammes pour enrayer la propagation du feu puis aboutir a son extinction

28

DEBIT OPTIMAL

Le debit des lances doit etre en rapport avec l'intensité du foyer

- si debit insuffisant : risquer de vaporisation instantané et retour de flamme

- si debit trop important : degats + importants et risque lies a la production excessive de vapeur

Le debit optimal entre ces deux limites est appele debit tactique

29

DEF : ¨PROTECTION

Operation qui consiste a limiter le plus possible les degats occasionées par les eaux d'extinction puis a proteger les biens d'intempéries extérieures.

30

2 types de rondes : 

- rondes effectuées au cours d'un service de surveillance

- rondes programmées a l'issue du message intervention terminée

Elles sont effectuées à minima par un chef de garde du secteur

1ere ronde : 2H apres la mise en place du service de surveillance 

Puis toutes les 4H

31

Risque ACC THERMIQUE : 

imperatif de créer un sortant avant de pénétrer à l'interieur des locaux sinistrés

Réalisé à l'opposé du point de pénétration. 

32

Titre 4 : les précautions à prendre sur inter : protection face au risque technologique??

le chef de détachement Doit avoir le souci immédiat de : - protéger son personnel- établir un large périmètre de sécurité- se renseigner au + vite sur la nature et l'emplacement du risque- dder les moyens adaptés

33

DEF : Backdraft

Il s'agit de l'explosion lors de l'introduction d'air, des fumées et des gaz combustibles accumulés dans le volume, si celui-ci est clos.

34

DEF : Flashover

Il s'agit d'un embrasement généralisé et instantané des matériaux combustibles présents dans le volume si celui-ci est partiellement ouvert

35

Ces phénomènes (thermiques) démontrent que les fumées et les gaz issus d'un incendie (ne sont pas que de simples résidus ou sous produits de la combustion=) mais constituent bien....

un véritable mélange combustible

36

Titre 2 : Reco : Principes fondamentaux : Seule la notion de victime ou de sauvetage à réaliser justifie l'engagement immédiat d'un binôme de reconnaissance sur ordre, sans la mise en place préalable d'un binome de sécurité du TGR et de l'établissement d'un moyen hydraulique.

Oui

37

Au plus fort du dvpt d'un sinistre, la t° ..........   là ou les risques d'accident thermiques sont les plus eleves

t° entre 400 et 800°C

38

Les operations de protection comprennent  ...............
 qui varie selon l'importance des locaux et objets menacés.

Elle nécessite généralement :

la RECONNAISSANCE ET LA MANOEUVRE proprement dite

- le bachage

- l'évacuation de l'eau

- l'assèchement

- le déménagement

- l'aération

- l'étaiement léger

39

Déblai et dégarnissage : Durant ces phases, il n'est permis aucune dérogation quant au port des EPI. En particulier le port de l'ARI est obligatoire tant que le contrôle de la teneur en monoxyde de carbone n'a pas été effectué par le COS et que des fumées subsistent

Oui

40

Deblai et degarnissage : Une attention particulière doit etre portée aux bijoux et objets de valeur, dont la présence doit etre immédiatement signalée

au COS

Leur enlèvement doit se faire dans toute la mesure du possible en présence de la police et etre mentionné dans le CR du rapport de sortie de secours

41

Surveillance : Operation qui consiste à empecher tout risque de reprise de feu par la mise en place d'un détachement de SP une fois

le message "feu eteint" transmis.

42

La rentrée au CS du dernier détachement constitué (dernier engin ou dernière equipe de surveillance) marque

l'heure de fin d'intervention

43

La rentrée au CS de la dernière ronde constitue

l'heure de fin d'operation

CEtte heure est toujours posterieure à celle de fin d'intervention

44

Programmées par le COS, les rondes contrôlent la bonne exécution du service de surveillance

oui

45

Le sauvetage s'effectue par tous les moyens, la mise en securité s'effectue en principe par les communication existantes ou a defaut par un MEA ou une echelle à coulisse.

oui

46

Prevention des risques d'explosion : Les postes radio et les telephones GSM ne sont pas en securité intrinseque

oui

47

Prevention des risques d'explosion :

* Le barrage de gaz sur trottoir neutralise l'ensemble du ou des batiments situés à l'adresse

* en facade pour l'ensemble des etages du batiment

* en pied de conduite montante pour l'ensemble des etages de la cage d'escalier

* a l'étage pour le ou les locaux concernés

oui

48

Prevention des risques electriques :

CCR

Ramener les ASC

Il n'existe pour le moment aucun moyen de coupure de l'energie electrique produite par des panneaux photovoltaiques