118.2 Partie 2 Flashcards Preview

EA2 > 118.2 Partie 2 > Flashcards

Flashcards in 118.2 Partie 2 Deck (50):
2

P1 Personne ensevelie : La difficulté est accrue par le fait que :

- il y a souvent plusieurs personnes ensevelies simultanément

- les victimes sont souvent dans l'impossibilité de manifester leur présence

- risque pour les personnes de décéder : suite à

* asphyxie

* manque de soin

* privation d'aliments

3

P1 Personne ensevelie : Quel est le risque pour les sauveteurs ??

L'ensevelissement

4

P1 Personne ensevelie : Le risque pour les sauveteurs est l'ensevelissement du fait :

- insuffisance ou absence d'étaiement des ruines dans la zone d'action

- non respect des mesures de sécurité pendant les recherches

- chutes de matériaux

5

P1 Personne ensevelie : Lors d'une recherche de personne ensevelie : il faut??  1/2

- Enquete de voisinage

- procéder selon la chronologie d'un OPE SD

- recherche des victimes de surface

- recherche dans les parties peu endommagées

- recherches approfondies et localisation de victimes non visibles

 

6

P1 Personne ensevelie : Lors d'une recherche de personne ensevelie : il faut??  2/2

- enlevement selectionné puis généralisé des decombres

- utiliser les moyens de localiastion de victimes (detecteurs acoustiques / equipes cynotechniques)

- min de personnel dans les eboulis apres setre assuré de la coupure des fluides

- demander les moyens specialisés : GRSD

- dans les zones de recherche ou zones de sauvetage : etayer et consolider les parties qui menacent de ruine

- amarrer le personnel effectuant des missions d'exploration de recherche ou de dégagement sous les decombres

- garder à l'esprit qu'il peut s'etre formé des poches d'atmosphère explosible ou irrespirable

- si des trouées sont faites, prendre garde aux chocs répétés qui peuvent causer de nouveaux éboulements

7

P1 Personne ensevelie : Dans tous les cas, l'organisation du chantier impose :

-d'éloigner les curieux hors d'un large périmètre (service d'ordre important)

- d'exiger le silence en toutes circonstances

8

P2 : Personne tombée en profondeur : Les risques pour la personne tombée sont :

- décés consécutif aux blessures ou a l'asphyxie

- difficulté a manifester sa présence

9

P2 : Personne tombée en profondeur : Les risques pour les sauveteurs :

-chute lors de la progression suite a un probleme matériel

- asphyxie du a une meconnaissance du milieu

10

P2 : Personne tombée en profondeur : AVANT l'operation le sauveteur doit :

- chercher à entrer en contact avec la personne

- essayer de la localiser si elle n'est pas visible ou ne répond pas, (eventuellement au moyen de la caméra thermique)

- recherche de renseignements (voisins, temoins, techniciens, consulter les plans)

11

P2 : Personne tombée en profondeur : PENDANT l'operation il faut :

- n'engager que le personnel strictement nécessaire

- amarrer les sauveteurs

- coiffer l'ARI tant que le caractère respirable du milieu n'est pas établi

- si atmosphere explosible, le COS peut si nécessaire faire ventiler l'excavation et prendre les mesures pour eviter l'appartition d'un facteur déclenchant une explosion

- pendant toute la durée de l'operation, garder la liaison entre les sauveteurs et le personnel en surface

12

P2 : Personne tombée en profondeur : En cas de cheminement long ou complexe :

faire appel aux specialistes : ELD / IMP voire SIS surface non libre

13

P3 : Personne refugiée bloquée en H menancant de se jeter dans le vide : Risque principal pour les sauveteurs :

la chute dans le vide

14

P3 : Personne refugiée bloquée  : Le COS doit :

- rassuer la personne

- la calmer

15

P3 : Personne refugiée bloquée : Pour l'approche et la mise en securité proprement dites, le COS decide :

- de la voie la plus facile et la moins risquée pour atteindre la personne et assurer son sauvetage

- des moyens a employer pour degager la personne

 

Un perimetre de sécurité sera établi a l'aplomb

16

P3 : Menancant de se jeter dans le vide : CAT :

des sa présentation sur intervention le COS doit :

- entamer rapidement le dialogue avec la personne

- faire établir dans le meme temps un perimetre de securité a l'aplomb de la façade et le laisser sous la responsabilité d'un SP

- faire mettre en oeuvre le ou les matelas des VIDS

- demander la police

- evaluer la situation : analyse du risque pour la personne / dde moyens supplémentaire (AR / GRIMP)

- le COS peut demander un 2eme OGC

- si le dialogue semble ne pas aboutir, et que l'intervention va s'inscrire dans le temps : peut dder les spécialistes de la negociation RAID extra murros ou BRI dans Paris

17

P3 Les matelas de sauvetage en service à la BSPP permettent ...

la réception d'une seule personne à la fois sautant d'une hauteur max de 15m

18

P3 : menancant de se jeter dans le vide : Formes de dialogue possibles :

- dire que l'on veut seulement discuter avec elle

- intervenir seul sans gant, sans casque sur le meme plan en respectant une distance intime 3m

- veiller a ce qu'il n'y ait pas d'agitation a proximité

- eloigner la foule et les medias

- deculpabiliser les intervenants

- tjrs prendre un suicidaire au serieux

-le degre de preparation est revelateur

- prendre le temps necessaire : ne pas etre pressé d'intervenir meme si le recours à la force semble souvent l'une des options evidentes pour resoudre la crise

- methodologie d'intervention (si primo intervenant efficace la laisser, sinon le changer)

- laisser la famille a l'ecart sans la négliger

- les actions de derniers recours : changement d'interlocuteur

19

P3 : menancant de se jeter dans le vide : comment dde t-on les spécialistes en négociation?

"Je demande négociateur du RAID pour tel motif, telle adresse"

Le RAID se chargera lui meme d'envoyer le groupe négociation de la BRI lorsque l'intervention se situera sur Paris

20

P4 : accidents liés aux ascenceurs : Risque le plus important :

- chute dans le vide de la gaine

- blessures par ecrasement cisaillement, coupure

21

P4 : Acc liés aux ascenceurs : CAT avant l'intervention :

- recueillir le max d'infos sur le type de l'appareil et son mode de fonctionnement

- localiser la machinerie pour manoeuvrer manuellement la cabine

- couper l'alimentation elec

- entrer en contact avec les personnes pour s'assurer de leur état et les rassurer si besoin

- s'assurer de la fermeture et du verouillage effectif des portes palières

- dder les moyens nécessaires, en particulier de désincarcération

22

P4 : ACC liés aux ascenceurs : cas particulier dispositif anti vandalisme : CAT

- désactiver le système anti vandalisme

- dispositif de coupure electrique permet de la désactiver manuellement. Généralement situé soit dans le local de la machinerie soit dans l'armoire de commande

- pictogramme d'identification doit etre affiché soit au niveau de l'accès principal du batiment soit a l'entrée de l'ascenceur.

 

Si le dispositif se situe ailleurs que dans la machinerie ou l'armoire a commande : rubrique 9 du message de rentrée

23

P4 : ACC liés aux ascenceurs : en fin d'intervention, il faut :

- s'assurer une dernière fois que les protes palières sont toutes fermées et verouillées

- laisser l'installation hors service et ne surtout pas la remettre sous tension

- préciser à une personne qualifiée la mise hors tension de l'appareil et la nécessité de l'intervention d'un spécialiste.

24

P5 : Seule l'intervention au profit de personnes vivantes ou pour lesquelles une manoeuvre de réanimation est envisageable justifie une prise de risques du niveau d'un sauvetage

Oui

25

P5 personne menacée de noyade : Risque pour les sauveteurs

Le risque de noyade est egalement omniprésent pour le sauveteur dès lors qu'il n'est pas spécialiste et qu'il ne dispose pas d'un équipement adéquat.

Le risque d'hydrocution est également à prendre en compte

26

P5 : Personne menacée de noyade : CAT si la personne est près de la rive :

Tendre une perche, lui lancer une corde, une bouée ou tout autre objet flottant, afin de la tirer jusqu'à la berge

27

P5 : Personne menacée de noyade : CAT si elle est eloignée de la rive :

Selon les circonstances :

- operer a la nage, le sauveteur etant amarré

- utiliser une embarcation

- faire intervenir les SIS

28

P5 : Personne menacée de noyade : si la personne a coulé avant l'arrivée des secours :

Recherche entreprises en priorité à l'aplomb du point ou la personne a disparu puis en aval:

- par sondage a l'aide de la gaffe si les eaux sont peu profondes

- en apnée par un sauveteur amarré

29

P5 : Personne menacée de noyade : Lorsque l'intervention nécessite l'emploi d'une embarcation :

Mesures de sécurité suivantes :

- n'engager que le personnel strictement nécessaire

- alléger autant que possible l'équipement individuel

- gilets de sauvetage

30

P5 : Personne menacée de noyade : En cas de prise des eaux par la glace :

- utiliser des dispositifs augmentant au maximum la surface portante

- s'amarrer systématiquement

31

P5 : Personne menacée de noyade : Dans le cas d'un vehicule tombé à l'eau ?

- faire préciser par témoin le nombre de personnes à bord

- plonger pour dégager les victimes prises dans le vehicule

- rechercher en aval du point de chute les victimes qui auraient pu etre entrainées par le courant

32

P6 ACC de circul : Pour les sauveteurs le risque est :

d'être blessé a leur tour

- en se coupant sur des tôles acérées

- lors des manoeuvres de force

- en cas de déclenchement intempestif des dispositifs pyrotechniques

33

P6 ACC de circul : L'intervention comprend 2 aspects distincts mais menés de front :

- l'action sur les victimes

- l'action sur le vehicule

34

P6 ACC de circul : Les facteurs essentiels sont :

- rapidité d'intervention

- emploi des moyens et procédés convenables

- prise des mesures de sécurité

- balisage en amont et en aval pour eviter le suraccident

35

P6 ACC de circul : CAT dans tous les cas, les consignes suivantes sont a respecter imperativement :

- aucun vehicule de secours ne doit s'arreter dans le sens opposé à l'accident

- la signalisation des engins et le port des GHV est permanent

- aucun personnel ne doit traverser les voies de circulation opposées ou demeurer dans le vehicule

- les victimes ne doivent etre conduites et traitées dans l'engin qu'après avoir effectué un balisage efficace et securitaire

36

P6 ACC de circul : CAT en regle générale, l'inter se deroule de la manière suivante :

- protection en balisant la chaussée et en reglementant la circulation jusqu'à l'arrivée de la police

- mettre en attente des moyens d'extinction pour prevenir un risque d'incendie

- rechercher avec precision dans un perimetre le lpus large possible le nombre l'emplacement et l'etat des victimes

- renseigner le med coord

- caler les vehicules, debrancher les batteries et arretter les fuites de carburant

- arrimer les chargements ou les decharger

- si prod dangereux : dde moyens NRBC, faire coiffer l'ARI et eviter la contamination du personnel

- en cas d'accident grave ou mortel, recouvrir les victimes (vue du public)

- dans tous les cas eloigner et tenir a l'ecart les curieux

 

37

P6 ACC de circul : En cas d'accident fluvial :

un dispositif de surete nautique sera mis en place durant toute l'intervention

ils assureront egalement la regulation de la circulation

38

P6 ACC de circul : en cas d'acc d'aeronef : risque principal

Le risque principal  est l'embrasement de l'hydrocarbure generalement contenu en grande quantité et susceptible de s'être répendu sur de longues distances aumoment du choc

39

P6 ACC de circul : en cas d'accident ferroviaire :

prendre les mesures de sécurité liées au courant de traction et a la circulation des trains et de s'assurer que le train est couvert par dse signaux et qu'aucun risque n'existe sur les voies paralleles

40

P7 : QUe veut dire IGC

Inspection Générale des Carrières

41

P7 SAV en carriere ou catacombe : 2 cas de figure sont a considérer :

- victime localisée au depart des secours

- victime égarée

42

P7 SAV en carriere ou catacombe : En cas de victime localisée au depart des secours?

ne pas s'engager sans avoir au prealable confirme la position de la victime ou le secteur dans lequel elle se trouve

(le lieu de l'appel peut etre different de celui de la victime notamment si qqun d'autre a appelé)

43

P7 SAV en carriere ou catacombe : en cas de victime egarée

- en liaison avec la police et d'eventuels temoins : definir le ou les secteurs probables de presence de la victime

- effectuer des reco dans ces secteurs en revenant systématiquement au point d'entrée afin d'effectuer un CR au COS

- la recherche se fera conjointement avec la police des carrières (moniteurs de la DOPC)

44

P7 SAV en carriere ou catacombe : INTERVENTION : dans tous les cas :

- déterminer le ou les accès en liaison avec le CA du GRIMP qui sera le conseiller technique du COS

- dans la mesure du possible eviter de briser par la force les acces aux carrières : privilegier la scie a disque du GRIMP

- en cas de medicalisation, le personnel medical sera pris en charge par le GRIMP

- le VEC peut etre demandé par le COS lors de recherches longues et / ou difficiles

45

4EME PARTIE : Quels sont les outils d'aide à la gestion de crise de la ville de Paris ?

- un CVO (centre de veille Operationnelle

- un systeme de permanence hebdomadaire des élus

- une CCC : Cellule Centrale de Crise

- d'un système de contrôle à distance de l'ensemble des panneaux d'info de la ville de Paris (env 175 panneaux)

- d'un PCC mobile : Poste de Commandement de Coordination

46

PCC mobile : (poste de commandement et de coordination ) : Délai d'activation :

30min le jour

90 min la nuit

47

Déploiement d'hébergement d'urgence : que contient le véhicule ??

Délai d'activation??

- 10 lits pliants et couvertures

- 2 cafetières grande capacité

- tables pliantes

- vetements chauds

 

 

30min le jour   40min la nuit

48

P5: noyade : dans le cas ou la décision d'une telle intervention est prise, le facteur essentiel devient ...

la rapidité

49

P3 : Les statistiques montrent que lorsque les secours se presentent AVANT le saut, dans ............ des cas, ils trouveront une personne qui désire COMMUNIQUER et qui le fait de facon cohérente

80% des cas

50

P3 : Quelques points cles à respecter au cours du dialogue :

- toujours vouvoyer la personne

- sourire sans excés

- donner son prénom et dder le sien

- expliquer pourquoi il y a un tel deploiement de secours, et préciser que l'on a tout notre temps

- apparaitre calme et tenter de tenir une conversation d'allure naturelle sans dramatiser, ni banaliser

- parler avec des mots simples, lentement

- ne jamais laisser seul, meme quelques secondes

-ecouter le sujet au max

- se contenter d'écouter en acquiescant, ne pas juger, ne pas tenter de raisonner, ne pas invalider....

- informer que le desir de mourir est quelque chose de non permanent qui évolue : c'est un elan reversible

51

P3 personne menacant de se jeter : ATTENTION, parfois la victime trouve la force de se suicider lorsque son etat semble s'améliorer : l'humeur devient parfois soudainement joyeuse car il a pris sa décision. C'est un paradoxe de comportement

OUI