118.2 Partie 1 Flashcards Preview

EA2 > 118.2 Partie 1 > Flashcards

Flashcards in 118.2 Partie 1 Deck (99):
2

FEUX HAB : caractere

- presence de gaz et d'electricité

- propagation horizontale vers le reste de l'appart et vers les apparts voisins

- propagation verticale vers les etages par gaines, escaliers...

- ds immeublers anciens les apparts ouvrent generalement direct sur l'escalier

- pour les personnes : risque de ne pouvoir evacuer l'appart / tentation de se refugier sur les toits corniches...

Il est donc necessaire de rechercher toutes ces informations lors des 1eres reco, en gardant à l'esprit le risque permanent de l'accident thermique

3

FEUX HAB : EXTINCTION

SEC : 

lle est conduite dans le Souci de maintenir le feu dans son volume initial : 

- en Evitant de le pousser par une action non coordonnée des lances

- en Coupant les propagations

4

FEUX HAB : petit local de petit volume

- se renseigner sur l'occupation de l'étage

- n'engager que le personnel strictement nécessaire moyen hydraulique de 500L/min

- ne pas stationner dans la circulation horizontale : risque de phénomène thermique

- création d'un sortant et mettre en oeuvre la VO

- s'appuyer sur l'existance de plans

- attention lors de l'ouverture des portes : modifications aérolique brutale

- refermer la porte derriere les explorateurs

5

FEUX HAB : le feu se limite a une seule pièce

EIR

- extinction menée par l'interieur avec le volume d'eau strictement nécessaire et apres avoir neutraliser le risque d'acc thermique

- investissement des locaux ou volumes adjacents

- reco dans la totalité de l'immeuble

6

FEUX HAB : feu propagé a plusieurs pieces

ICC

Elle est menée en 3 temps de préférence par l'int et dans le sens du tirage

- isoler le foyer principal dans son volume initial

- combattre les propagations dans toutes les direction autour du volume initial

- compléter le dispositif par l'int de manière a faciliter la pénétration et achever l'extinction

7

FEUX HAB : cas particulier

DEvant l'impossibilité d'ouvrir la porte d'entrée : possibilité d'attaquer le feu par l'ext sans investir les locaux en respectant les mesuers suivantes : 

- lance en eau devant la porte d'entrée

- VO en marche

- localiser tous les sortants par lesquels le feu est susceptible de se propager

- ne pas se trouver en face de la fenetre (effet thermique)

- ne pas penetrer a l'int de l'appart pendant l'ATT

- si il y a plusieurs fenetres : créer un ouvrant afin de permettre l'expulsion des gaz chauds

IMPORTANT : cesser toute attaque par l'ext dès que la porte d'entrée est forcée (liaison radio)

8

FEUX HAB : le feu se propage a l'ensemble de l'immeuble : 

- secourir au plus tot les personnes les plus menacées par les manifestations du sinistre

- decouvrir rapidement les eventuelles victimes (en utilisant la caméra thermique)

9

FEUX HAB : Les moyens du renfort HAB permettent d'entreprendre rapidement et simultanément : 

- les missions de reconnaissances

- prise en charge des victimes et des impliqués

- les ope d'extinction.

10

PSC : La situation a l'arrivee des secours peut etre particulierement defavorable avec notamment : 

- un voire plusieurs niveaux entierement enfume

- un voire plusieurs niveaux entierement embrasé

- un effet de four à savoir des T° au niveau du lieu d'origine de l'incendie atteignant parfois 800°C (Si plusieurs vehicules en feu, cette T° sera largement dépassée)

- une structure fragilisée par la température élevée

- eventuellement une notion de victimes a l'int du parc

11

PSC : La lutt contre le sinistre doit donc répondre a deux imperatifs : 

- engagement des moyens le plus rapidement possible

- sécurité du personnel

12

PSC : points particuliers : Les secours peuvent etre donc confrontés des leut arrivee à :

 

- une propagtion horizontale rapide

- une propagation verticale (par les joints de dilatation et ou gaines techniques)

- un risque d'envahissement par les fumées (des niveaux superieurs, des cages d'escaliers des batiments en superstructure)

13

PSC : points particuliers : Le COS doit donc axer son idée de manoeurvre sur la maitrise de : 

5 elements : 

- découverte rapide du foyer

- attaque massive du foyer

- utilisation optimale des moyens de ventilation

- reconnaissances approfondies dans le PSC et dans les bat attenants

-utilisation conseillée de la mousse car souvent efficace lors des feux de PSC

14

PSC : SI le PSC est doté d'une installation de desenfumage mecanique : 

Le COS la fait mettre en service au niveau concerné meme si le foyer n'est pas découvert afin de : 

- faciliter l'évacuation des gaz chauds et fumées

- faciliter les reconnaissances

- s'assurer du sens du tirage pour l'engagement des SP

- faciliter l'évcuation des personnes présentes dans le PSC

- s'assurer du bon fonctionnement de la ventilation mécanique du PSC et dans le cas contraire anticiper sur la dde de moyens de ventilation.

La ou les rampes d'accès doivent etre ouvertes!!

15

PSC : Reconnaissances d'attaque : 

- les cages d'escaliers doivent etre utilisées en 1ere intention pour determiner le niveau sinistré

- placer systématiquement un TGR et une lance et une equipe de sécurité par point d'accés

- effectuer la reconnaissance d'attaque au moyen de la caméra thermique dans le niveau sinistré afin de localiser le foyer

- dans l'impossiblité d'une reco d'attaque au niveau sinistré (T° trop élévée) effectuer une reco periphérique depuis la dalle superieure. Dans ce cas action d'une lance au moins au niveau sinistré pour refroidir l'atmosphère et préparer la mise en oeuvre des lances a mousse. 

16

PSC : reco periphériques : 

- la caméra thermique doit également etre utilisée afin de rechercher les propagations

- si la recherche et ou extinction s'inscrivent dans la durée effectuer des contrôles reguliers des niveaux directement inf et sup

- signaler au COS toute suspicion de fragilisation de la dalle superieure

17

PSC : Volume au depart : 

3 EP dt 1F + CRAC + MEA (avec VO)

18

PSC : repartitions des missions a titre indicatif : 

1er EP : reco d'att et localisation du foyer

2eme EP : ventilation et 2eme point d'accés

3eme EP : reco periphériques et a vue

Le COS doit se doter d'un plan du parc

19

PSC : Rappels concernant l'utilisation de la mousse : La mousse agit par :

- isolement

- etouffement

- refroidissement

- diminution du rayonnement

20

ERP : Caractere : 

Présence de public qui selon le type et la catégorie : 

- public de passage

- enfants 

- personnes dépendantes

Cette vulnérabilité s'accroit la nuit et en dehors des heures ouvrables notamment dans les etablissements avec des locaux a sommeil.

21

ERP : Risque principal en cas de feu : 

Panique

22

ERP : L'écavuation peut : 

dans certains cas se révéler une operation longue et delicate notamment lorsque le public ne peut se mouvoir par ses propres moyens. Engagement d'un effectif nombreux jusqu'au plan rouge

23

ERP : Pour ce qui concerne les boutiques : 

on y trouve frequemment le logement du commercant au dessus ou au meme niveau que la boutique.

Les reserves servant au stockage presentent un potentiel calorifique eleve. 

24

ERP : extinction : 

L'engagement doit etre conduit selon les regles habituelles avec le souci de ne pas pousser le feu vers les locaux contigus et en tenant compte des dispositifs techniques de prévention existants : 

- implantation pour l'accès des secours

- dégagements pour l'avacuation des personnes

- cloisonnement pour la lutte contre les propag

- desenfumage pour evacuation des fumees

25

ERP : des son arrivée le COS doit ??

Se renseigner sur la nature et l'effectif du public et du personnel de l'établissement présent. Il doit rechercher systématiquement les victimes potentielles et les personnes isolées par le feu en particulier : 

- dans les locaux attenants

- dans le voisinage immédiat en élargissant les reconnaissances a toutes les parties de l'immeuble ou des personnes pourraient s'etre retranchées.

26

ERP : Si le public peut être évacué : 

s'assurer de sa totale évacuation par des reco poussées. 

Dans le cas contraire le placer à l'abri du feu et des fumées en mettant a contribution les dispositifs de recoupement de cloisonnement et de ventilation.

27

ERP : L'attaque se fait 

avec le souci de préserver les dégagements. Elle est conduite simultanément : 

- de façon directe sur les dvpt visibles du feu

- de façon indirecte sur les parties arrières et cachées des locaux pour couper les propagations et rechercher les zones envahires par la fumée et les gaz chauds.

28

ERP : si aucun indice ne révèle le feu : 

eviter de déclencher la panique par des actes intempestifs ne pas utiliser la corne de feu à proximité de l'établissement se déplacer le casque à la main.

29

Feux d'espaces clos : caractere : 

Il s'agit d'un volume fermé aux accès rares ou comlpexes naturellement obscur qui se trouve généralement en partie basse des immeubles. Cependant dans certains immeubles podernes il peut se trouver en étage.

 

30

Feux d'espaces clos : Suivant les cas cet espace peut : 

- etre indépendant ou non des structures de l'immeuble

- déboucher sur des communication empruntées par le public

- comporter des cages d'escalier pouvant propager le feu et les fumées

- receler des charges calorifiques importantes, produits tox...

- permettre le passage de conduits ou canalisations de fluides : gaz hydrocarbures, elec...

31

Feux d'espaces clos : La pénétration a l'int des locaux et la localisation des foyers sont difficiles en raison de la chaleur ambiante de la visibilité réduite et de la complecité des cheminements : 

c'est pourquoi l'emploi de la caméra thermique est obligatoire des le début de l'exploration. 

32

Feux d'espaces clos : l'intervention ds un espace clos impose l'emploi simultané et coordonné des moyens : 

- exploration

- extinction

- ventilation

- eclairage

33

Feux d'espaces clos : extinction : 

Recherccher les plans

pour les chaufferies avant tout engagement : fait couper l'alimentation en combustible : vanne police et alim electrique

Si exploration longue durée : faire appel au GELD

34

Feux d'espaces clos : Lutte contre les propagations : 

- rechercher tous les accès qui pourraient faciliter le transport

- fermer les portes

- barrer toutes les conduites de fluides

35

Feux d'espaces clos : Extinction par pénétration

- lorsqu'il est découvert, attaquer le foyer dans le sens du tirage

- au besoin modifier favorablement le sens du tirage en ventilant positivement les locaux

Dans ce cas le COS doit prendre toutes les précautions pour ne pas déclencher d'explosion de fumée ou propager le sinistre dans des dicrections imprévisibles.

- s'il n'est pas possible de canaliser les fumées : ventilos antidéflagrants seront employés en ASPI (chaufferies : raccord ZAG)

- mettre en place moyens d'éclairage qui seront progressivement déplacés au fur et à mesure de la pénétration

36

Feux d'espaces clos : extinction par l'ext

- Lorsque la T° a l'int des locaux est devenue telle que toute pénétration est impossible : foyer attaqué de l'ext en remplissant les locaux de mousse pour étouffer le foyer : 

* afin d'éviter une destruciton trop rapide de la mousse : réduire la T° en moyen de une ou plusieurs lances à eau

* l'essentiel du potentiel calorifique se trouvant au niveau du sol : réaliser tapis de mousse à bas foisonnement

* intoduire la mousse par un accès situé en partie haute (eventuellement trouée dans les plancher ou cloisons

* surveiller les gaines et autres accès car la pénétration de la mousse provoque l'expulsion des fumées et gaz chauds

* des que la T° est devenue supportable : pénétrer ds la mousse avec l'ARI et achever l'extinction

37

Les feux verticaux : Permettent le passage des fumées et gaz chauds vers le haut mais aussi : 

Peuvent faciliter le transport du feu : 

- vers le bas par chutes de matieres enflammées

- horizontalement par les circulations d'air et syst de ventil

38

FEux de cage d'escalier : caractere : 

Dans les immeubles anciens les escaliers sont en bois

Passage de canalisations

Les appartements ouvrent directement sur la cage d'escalier

39

FEux de cage d'escalier : En cas de sinistre important

Il y a lieu de demander les moyens nécessaires pour engager rapidement les missions d'extinction, de prise en charge des victimes et de reconnaissance. 

S'appuyer si besoin sur le concept du renfort HAB

40

FEux de cage d'escalier : extinction : 

- Rassurer à la voix et mettre en sécurité les occupants paniqués

- barrer immédiatement la conduite de gaz montante de l'immeuble

- ramener des que possible les ASC au niveau d'accès des secours et les bloquer en position ouverte

- si la cage d'escalier dispose d'un jour : précéder l'att si nécessaire d'un bref jet de lance verticalement dans la cage pour abbattre les flammes et refroidir (pour préparer la progression du porte lance)

- progresser du niv inf vers le haut avec deux lances : une  en avant abbatant les flammes, et l'autre immédiatement derrière en protection pour combattre les reinflammations et terminer l'extinction

(Création d'exutoires...)

41

Feux de cheminée : ils se caractérisent : 

Ce type de feu résulte de l'inflammation des dépôts qui recouvrent l'int des conduits.

Caractérise par : 

- odeur

- fumée abondante de couleur variant de l'ocre au noir

- ronflement anormal

- apparition d'étincelles voire de flammes au débouché sup

42

Feux de cheminée : le feu peut se propager ...

horizontalement ou verticalement vers les pieces de bois et les matieres inflammables placées à proximité des conduits

43

Feux de cheminée : extinction

Apres avoir determiné le conduit interessé par le feu : 

- eteindre le foyer situé dans l'âtre

- à l'aide d'un miroir tenter de localiser le foyer à l'int du conduit

- si l'action n'est pas suffisante : procéder à l'extinction complete sur toute la hauteur du conduit en deversant par petites quantitées de l'eau le long du conduit (seau pompe - LDT)

- s'il persiste un point de chaleur anormale innacessible : pratiquer une trouée de dégagement. (legerement en dessous du point de chaleur)

44

Feux de cheminée : en raison des risques imoprtants de dégagement de monoxyde de carbone, 

nécessaire de procéder à des relevés fréquents au moyen du détecteur multigaz

45

Feux de gaine techniques : 

Ces feux seront traités selon les memes principes que les feux de cheminée

46

Feux de facade : En cas de sinistre important

Il y a lieu de demander les moyens nécessaires pour engager rapidement les missions d'extinction, de prise en charge des victimes et de reconnaissance.

S'appuyer si besoin sur le concept du renfort HAB

47

FEux de facade : extinction :

- rassurer a la voix et mettre en sécurité les occupants paniqués

- barrer le gaz sur rue

- ramener des que possible les ASC au niveau d'accès des secours et les bloquer en posit° ouverte

- Att faite par l'int selon les regles habituelles mais aussi de plain pied au moyen d'echelles afin d'éviter la propagation rapide du sinistre et limiter la production de fumée qui s'engouffre a chaque niveau par les baies brisées

- reconnaitre tous les locaux

- porter un attention particuliere au degarnissage des parties de facade non brulee : caméra thermique

48

Les feux de classe A : caractere

Feux dits secs : interessent des materiaux solides (bois papier tissu coton...)

49

Les feux de classe A : combustion : 

2 modes de combustion

- vive (avec flammes)

- lente (sans flamme visible mais formation de braises)

50

Les feux de classe A : Qu'est ce qu'un feu couvant ?

Lors du dvpt du feu, en raison d'un manque de comburant notamment la combustion lente peut etre relativement longue avant que n'apparaissent les premieres flammes.

51

Les feux de classe A : L'extinction : 

L'extinction complete qui s'effectue généralement à l'eau comprend en général 2 phases : 

- cessation de la combustion vive (abbatage des flammes)

- cessation de la combustion lente (noyage des braises)

52

Les feux de classe A : extinction complete ?

est generalement longue et delicate car important travail de deblai : l'addition de produit mouillant peut se révéler utile

53

Les feux de classe A : Déblai

- si trop important : faire appel a société privé

- ne pas hésiter à ouvrir les emballages des materiaux conditionnés pour verifier le contenu

54

Les feux de combles : caractere :

le plus souvent origine : defectuosite de l'installation electrique

Ils ne sont decouverts quye tardivement

Ils peuvent menacer les pieces maitresse de la charpente et se propager aux etages inf par les gaines  ou ...

55

Les feux de combles : La progression des portes lances

doit se faire le long des murs ou tout au moins pres des points d'appui des charpentes en reperant les chassis vitres qui seront au besoin recouverts de planches ou d'echelles.

56

Les feux de terrasse : caracteres : 

Prennent naissance lors des travaux de refection d'étanchéité lors de la pose a chaud de revetements a base de goudron ou de brai.

Danger principal : présence de bouteilles de gaz : personnel strictement nécessaire

57

Les feux de terrasse : CAT

1- cheminement au pied des immeubles

2 emploi des echelles aerienne exceptionnel et sinon dernier plan ne doit pas dépasser l'immeuble

3 large perimetre de secu au sol

4 atta par les communication existantes avec un chemin de repli

5 extinction à l'eauen jet diffusé d'attaque ou eventuellement a la mousse

6 le refroidissement des bout de gaz fait partie integrante de l'attaque. Il est poursuivi jusqu'à complet refroidissement  Durant cette phase elles ne doivent pas etre déplacées. Le LCPP est demandé d'urgence si il y a des bouteilles d'acéthylène. 

58

FEux de classe B : concerne et principale caractéristique?

FEux dits gras

Concerne les liquides ou solides liquéfiable

Principale caractéristique : flambent ou s'éteignent mais ne couvent pas. 

Il n'y a donc pas de combustion lente, l'abbatage des flammes suffit a leur extinction

 

59

FEux de classe B : leur capacité à s'enflammer : 

dépend du point eclair qui varie selon la nature du produit (T° minimale a laquelle le produit emet suffisamment de vapeur pour former avec l'air ambiant une atmosphere inflammable)

60

FEux de classe B : Il peut y avoir : 

rallumage brutal tant que la T° avoisine celle de l'auto-inflammation (T° a laquelle un melange gazeux combustible peut s'enflammer spontanément sans présence de flammes ou d'étincelle)

C'est pourquoi l'extinction complete ne peut etre obtenue qu'après une phase de refroidissement. 

61

FEux de classe B : Dans tous les cas le COS doit : 

- etablir un large perimetre de secu

- portection de l'environnement

- se conformer aux prescriptions liées au risque chimique

62

FEux de classe B : Les liquides inflammables non miscibles à l'eau (essence...)

extinction a la poudre si faible importance ou mousse

63

FEux de classe B : Les liquides inflammable miscibles à l'eau (alcools acides)

un feu de faible etendue : peut etre eteint en jet diffusé

Pour feux + importants : CO2 et poudre

64

FEux de classe B : Les solides liquéfiables (plastiques caoutchouc..

eteints au moyen de l'eau

65

Feux de classe C: CE sont des feux de :

Feux de gaz, tels que : gaz naturel, GPL, autres produits à l'état gazeux (produits chimiques ...)

66

Feux de classe C : Leur mise à feu :

s'accompagne généralement d'une explosion d'autant plus violente que le mélange air-gazeux s'effectue dans des proportions optimales entres les LIE et LSE

67

Feux de classe C : Ces feux sde présentent toujours sous la forme :

sous forme de fuite enflammées plus ou moins importante en fonction de la pression de stockage

68

Feux de classe C : caractéristiques :

- très fort dégagement calorifique

- danger potentiel d'explosion consécutif à la présence de poches gazeuses avant l'inflammation

- dégagement de vapeurs toxiques dans le cas de produits chimiques gazeux

69

Feux de classe C : Sauf cas d'urgence :

Ne jamais chercher à eteindre une fuite de gaz enflammée car l'accumulation de ce fluide continuant à s'échapper peut provoquer une explosion.

70

Feux de classe C : en cas d'absoluer nécessité d'extinction :

extinction a la poudre polyvalente A, B et C

Si fuite de gaz de ville : qu'en collaboration avec GDF

71

Feux de classe C : En cas de risque de propagation a l'environnement :

des moyens d'extinction appropriés sont mis en place au plus pres de la flamme en veillant attentivement à ne pas la souffler ou a ne pas noyer la fuite par un effet baignoire

72

Feux de classe D : concernent

Les métaux :

Toxiques par inhalation, ingestion ou simple contact, leur combustion est généralement violente et tres luminescente.

73

Feux de classe D : extinction

La plupart des métaux réagissent violemment avec l'eau : employer des agents d'extinction secs (poudre sable terre ciment)

74

Feux de véhicules : Lors de la prise d'appel

Le renseignement sur l'immatriculation ne peut etre qu'indicatif : 3 possiblitées

- véhicule répertorié comme fonctionnant GPL : risque confirmé

- véhicule répertorié comme fonctionnant au diesel : risque écarté

- vehicule repertorié comme fonctionnant au Supercarburant : risque non écarté car le fichier peut ne pas etre à jour

75

Feux de véhicules : feu naissant ou si absence d'alimentation au GPL est établie ?

L'attaque est conduite de manière classique

76

Feux de véhicules : Feu dvpt ou lorsque l'alimentation au GPL n'est pas écarté avec certitude :

Il existe un risque d'explosion du reservoir avec projection d'éclats ou d'effet torchère :

- périmètre de sécurité

- ARI coiffé

-ne débuter l'att que quand l'engin est alimenté

- approche du véhicule par l'avant et pas dans l'axe

- protection du personnel derrière des abris de fortune

-att au moyen de deux lances : une qui rabbat les flammes (jet baton 500l/min), ensuite rétrogradé en 330L/min  / Puis la 2eme lance (LDT ou 180l/min) qui prend le relais au contact du vehicule.  Et enfin la 1ere lance procède au refroidissement du réservoir

77

Feux de vehicule hybride :

- périmètre de sécurité

- demander une CMIC

- Coiffer l'ARI

- attaque immediate au moyen de la LDT, appuyée par une seconde lance dès que l'engin est alimenté

- canaliser si possible les eaux d'extinction

- ne pas toucher les cables à haute tension de couleur vive (orange)

- pas de dégarnissage : risque electrique encore présent

- eviter tout contact avec les produits venant de la batterie

78

Transport ferroviaire : risque en cas d'incendie

réside essentiellement dans l'alimentation de ces materiels (généralement electrique)

La distribution se fait :

- par LAC (cables sous tension) avec les pantographes

- au niveau du sol (rail de traction)

79

Transport ferroviaire : en cas d'intervention pour feu :

Le COS ne doit faire entreprendre l'extinction qu'après coupure de l'alimentation electrique

- abaissement des pantographes ou retrait du frotteur : ATT par l'interieur avec moyens portatifs uniquement

- confirmation de coupure à distance de l'alimentation : att par l'ext possible à l'eau ou a la mousse

80

AERONEFS : des le debut, l'effort doit etre porte sur :

Les sauvetages des occupants

Les 1eres lances doivent etres mises en oeuvre de manière a separer les elements en feu des parties occupées par les passagers

81

AERONEFS : Les operations d'extinction comprennent simultanément :

- l'attaque des feux d'hydrocarbure (mousse et poudre)

- l'attaque des parties métalliques (refroidissement jet diffusé, extinction complete au moyen de sable...)

- l'attaque des aménagements intérieurs (jet diffusé)

82

AERONEFS : l'attaque des feux de batiments voisins:

doit etre conduite par les moyens ordinaires

83

AERONEFS : feux sur les avions de combat :

- Présentent des caractéristiques particulières (munitions, sieges ejectables)

L'attaque sera menée au plus loin

Ne pas toucher aux equipements de l'avion

84

BATEAUX / PENICHES : des lors qu'ils interessent les parties en infrastructure ?

Ils sont assimilables à des feux de sous sols et sont traités comme tels

85

BATEAUX / PENICHES : La principale préoccupation du COS

la sécurité des intervenants

86

BATEAUX / PENICHES : Les premiers efforts doivent porter sur

la recherche et le sauvetage des occupants eventuellement présents

87

BATEAUX / PENICHES : Pour éviter le déséquilibre ou la submersion du bateau :

minimum d'eau et mettre en oeuvre des moyens d'épuisement pour évacuer les eaux d'extinction au fur et à mesure

88

Feux de transports de matière dangereuse : CAT

Il faut se conformer à la MGO NRBC , notamment :

- se renseigner immediatement sur le produit, et les moyens d'extinction a employer

- caler le véhicule

- perimetre de sécurité

-etablir des moyens d'extinction autour du vehicule en tenant compte de la pente de le rue et du sens du vent

-protéger la zone voisine si elle est menacée

- créer des barrages au sol

-entreprendre l'extinction avec les moyens adaptés au produit

- dder service des egouts, voirie et LCPP d'urgence

89

Feux de transports de matière dangereuse : si le transport s'effectue en citerne et qu'elle n'est pas atteinte par le feu au moment de l'arrivée des secours :

il est necessaire pour la protéger :

- l'arroser en jet diffusé pour la refroidir progressivement

- la recouvrir d'une enveloppe de mousse.

90

Installations provisoires ou mobiles : entrent dans cette rubrique :

- stands d'exposition, baraque et attractions foraines

- tentes et caravanes disposées sur un terrain de camping

91

Installations provisoires ou mobiles : Apres avoir demandé les moyens de renfort nécessaires, le COS fait porter ses efforts de manière à :

- réaliser les sauvetages

- empecher la propagation aux installations voisines

- faire evacuer les zones menacées

92

Dépôt d'ordures, décharges publiques, déchets industriels : Charactères :

1/ ils peuvent dissimuler des objets dangereux susceptibles d'exploser

2/ dégagent une fumée épaisse, toxique

3/ Le COS fait etablir un nombre suffisant de lances pour noyer rapidement la masse en ignition

4/ Les portes lances ne doivent pas progresser sur les materiaux entreposés

5/ Pour le deblai : utiliser des engins lourds pour remuer et deblayer les materiaux en ignition

6/ La plupart du temps, un service de rondes relaiera le dispositif de surveillance mis en place

93

Chantiers de construction et de démolition ou batiments desafectés : Caractère :

Nombreux dangers : présence de bouteilles de gaz / risque de chute dans des gaines non protégées, installations electriques volantes, chute de materiaux, de toiture...

94

Chantiers de construction et de démolition ou batiments desafectés : CAT

Attaque selon les principes d'un feu de contenant

LEs regles suivantes doivent etre appliquées :

- RECO toujours en binomes

- Min de personnels à l'int des locaux

- ATT à distance

- dans les feux de chantiers de démolition : pas de déblai

95

Feux d'éléments de contruction : Plancher / cloisons et murs :

- extinction en dégarnissant très largement autour des parties atteintes (moyens légers)

- des rondes sont systématiquement prévues

96

Feux d'éléments de contruction : Joints de dilatation: extinction

- projection d'eau au moyens de seaux pompes ou lances depuis la section visible du joint la plus proche du foyer (localisé au moyen de la caméra thermique)

- Dans les cas difficiles, il faut réaliser des séries de trouées largement autour de la zone chaude pour devancer le feu et injecter de l'eau additivée en produit mouillant à l'aide du DML

 

- localiser avec caméra thermique

- trouées + eaux et produit mouillant avec DML

97

Feux HAB : feu local de petit volume : des l'arrivée sur les lieux, il importe ...

il importe d'identifier rapidement le bon escalier (de service le + souvent) qui mène directement au niveau sinistré

98

FEUX HAB : Lorsque le feu menace de se propager verticalement en facade, le CG peut

exceptionnellement faire établir une lance de plain pied ou sur echelle

99

PSC : Caractéristiques des parcs :

- la stabilité au feu des dalles d'un PSC peut varier d'1/2H (rare) à 1H30 (=risque d'effondrement de la dalle superieure au niveau du foyer)

- les PSC peuvent disposer de moyens d'extinction type CS et ou extinction auto type sprinkler

- les PSC peuvent etre egelement dotés pour ceux ayant plus d'1 niveau de parking de moyens de désenfumage mécaniques (dont les commandes manuelles sont en general dans la rampe d'accès)

100

PSC : L'emploi de la mousse MOYEN et HAUT FOISONNEMENT set reserve à l'extinction de feux dans les locaux ou l'accès est particulièrement difficile et sous reserve que le tirage ne soit par trop intense = la configuration des PSC se prete donc parfaitement à l'utilisation de la mousse...

OUi