DEFINITION Flashcards Preview

Neuropsychologie_CLIN8_PSYL2_DLS > DEFINITION > Flashcards

Flashcards in DEFINITION Deck (12):
0

De LA NEUROLOGIE, la neuropsychologie garde la référence constante à la {... ...} ou à la désorganisation {...} qui est responsable des troubles (Cambier et al., 2000).

De LA NEUROLOGIE, la neuropsychologie garde la référence constante à la {lésion cérébrale} ou à la désorganisation {neurophysiologique} qui est responsable des troubles (Cambier et al., 2000).

1

La neuropsychologie a pour objet l'étude des perturbations {...}, {...} et du {...}, provoquées par des {... ...}. Ce champ disciplinaire se situe au carrefour de la {...}, de la {...}, de la {...} et d'une manière générale, des {...}.

La neuropsychologie a pour objet l'étude des perturbations {cognitives}, {émotionnelles} et du {comportement}, provoquées par des {lésions cérébrales}. Ce champ disciplinaire se situe au carrefour de la {neurologie}, de la {psychiatrie}, de la {psychologie} et d'une manière générale, des {neurosciences}.

2

 La neuropsychologie emprunte des {...} à LA PSYCHOLOGIE pour décrire les {...}.

 La neuropsychologie emprunte des {concepts} à LA PSYCHOLOGIE pour décrire les {comportements}.

3

LA PSYCHIATRIE apporte une lecture des {... ...} et des facteurs de {...} parfois associés.

LA PSYCHIATRIE apporte une lecture des {troubles psychopathologiques} et des facteurs de {comorbidité} parfois associés.

4

LES NEUROSCIENCES donnent un éclairage sur les {... ...}, par exemple, au travers de la {...} (imagerie par résonance magnétique, IRM, PET scan) et sur les facteurs de {...} et de {...} cérébrales.

LES NEUROSCIENCES donnent un éclairage sur les {activités mentales}, par exemple, au travers de la {neuroimagerie} (imagerie par résonance magnétique, IRM, PET scan) et sur les facteurs de {plasticité} et de {restauration} cérébrales.

5

Plusieurs définitions situent l'évolution du concept de neuropsychologie. Citez celle d'Hecaen (1972).

« La neuropsychologie est à la charnière d'une part des neurosciences, d'autre part des sciences du comportement et des relations interhumaines »
(Hecaen, 1972).

6

Citez la définition de Seron et Jeannerod (1994) qui, quoique restrictive, est historiquement fondée.

« Sous le terme de neuropsychologie, il semble que l'on est en droit de délimiter un domaine, en particulier, de la neurologie principalement corticale, qui intéresse à la fois neurologues, cliniciens, psychiatres, psychologues, psychophysiologistes et neurophysiologistes. Ce domaine concerne les troubles des activités mentales supérieures... »
(Seron et Jeannerod, 1994)

7

Selon la position contemporaine de la Société de neuropsychologie de langue française (SNLF), la neuropsychologie traite des relations entre les {... ...} qui sous-tendent l'activité du cerveau, les {... ...}, le {... ...}, car les atteintes cérébrales retentissent à la fois sur l'{... ...}, le {... ...} et les {...} du sujet.

Selon la position contemporaine de la Société de neuropsychologie de langue française (SNLF), la neuropsychologie traite des relations entre les {processus mentaux} qui sous-tendent l'activité du cerveau, les {fonctions cognitives}, le {comportement émotionnel}, car les atteintes cérébrales retentissent à la fois sur l'{efficience cognitive}, sur le {fonctionnement émotionnel} et sur les {comportements} du sujet.

8

Sur quoi doit reposer la compétence des psychologues cliniciens spécialisés en neuropsychologie ?

La compétence des psychologues cliniciens spécialisés en neuropsychologie doit reposer sur la connaissance des bases neuronales des comportements, des théories cognitives, des théories du développement du psychisme humain, de son organisation et de ses manifestations normales et pathologiques.
Elle nécessite aussi la formation à l'écoute du sujet et de sa famille, dans une approche globale de la situation.

9

Que permet la méthode en neuropsychologie ?

La méthode en neuropsychologie permet :
- l'évaluation standardisée les fonctions cognitives en référence à des modèles théoriques ;
- la recherche des mécanismes des déficits observés.

10

De quoi dispose le neuropsychologue pour évaluer (de manière standardisée) les fonctions cognitives ?

Pour cela, le neuropsychologue dispose d'un large éventail de PROCÉDURES et d'OUTILS : l'entretien clinique, des évaluations psychométriques, cognitives, écologiques, des programmes de réadaptation. Il effectue une ANALYSE CLINIQUE APPROFONDIE des dimensions OBJECTIVES et SUBJECTIVES de la situation psychique du patient, en tenant compte de son ENVIRONNEMENT.

11

La synthèse des résultats doit aboutir à un travail d'interprétation {...} et {...}. Le bilan réalisé par le neuropsychologue se distingue ainsi des évaluations des autres intervenants, il complète l'investigation {...} et {...}.

La synthèse des résultats doit aboutir à un travail d'interprétation {compréhensible} et {transmissible}. Le bilan réalisé par le neuropsychologue se distingue ainsi des évaluations des autres intervenants, il complète l'investigation {médicale} et {paramédicale}.