HISTOIRE DELA NEUROPSYCHOLOGIE Flashcards Preview

Neuropsychologie_CLIN8_PSYL2_DLS > HISTOIRE DELA NEUROPSYCHOLOGIE > Flashcards

Flashcards in HISTOIRE DELA NEUROPSYCHOLOGIE Deck (17):
0

Quel neuroanatomiste du XVIIe siècle est le précurseur des théories sur les localisations cérébrales ?

C'est Willis. II associe le sens commun et les mouvements volontaires au corps strié, l'imagination au corps calleux, la mémoire au cortex cérébral et le comportement instinctif à la partie centrale du cerveau.

1

I. LES COURANTS THÉORIQUES
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Quelles sont les deux thèses relatives à la localisation de de «l'âme» qui restèrent en compétition de la période hellénistique jusqu'à la fin du Moyen Âge ?

À la période hellénistique, s'opposent deux théories, Platon puis Hippocrate situent la partie de «l'âme» responsable des sensations, de la raison et des mouvements dans le cerveau, tandis qu'Empédocle et Aristote situent l'âme dans le cœur, «acropole du corps». Ces deux thèses resteront en compétition jusqu'à la fin du Moyen Âge.

2

Au début du XIXe siècle, les travaux de Gall et Spurtzheim (1822) instaurent une nouvelle doctrine. Laquelle ?

LA PHRÉNOLOGIE.
Le médecin autrichien Gall fait correspondre une faculté psychique à une partie délimitée du cerveau. Il décrit, ainsi, 27 fonctions ou «qualités» (!). Parmi celles-ci, il propose les fonctions de langage, de calcul, de la vision, mais aussi des «facultés» aussi variées et surprenantes que le sens de la mécanique, l'instinct carnassier (?!), le courage ( :-) ) ou encore l'amour de la progéniture (?).

3

La contribution fantaisiste de Gall avec sa doctrine pseudo-scientifique responsable de la stigmatisation sociale d'un certain nombre d'individus est-elle uniquement négative ?

Si de telles descriptions, inspirées de la morale de l'époque, font sourire au XXIe siècle, on comprend que cette sémiologie ait pu engendrer, sous couvert d'une doctrine pseudo-scientifique médicale, la stigmatisation sociale d'un certain nombre d'individus. Malgré cela, l'intuition de Gall est d'avoir suggéré une correspondance entre fonction intellectuelle et localisation cérébrale.

4

Dans la mouvance de ce courant théorique, Broca, chirurgien et anthropologue, présente à la Société d'anthropologie une communication intitulée : « Perte de la parole, ramollissement chronique et destruction partielle du lobe antérieur gauche du cerveau ».
De quoi s'agit-il au juste ?

Il s'agit de la toute première observation anatomo-clinique conduisant à l'individualisation d'un centre fonctionnel cérébral que nous connaissons aujourd'hui sous la dénomination d' «aire de Broca».

5

Avec Gall, Bouillaud, Broca puis Wernicke se développe un courant de pensée {«...»} qui propose une cartographie du cerveau.

{«localisationniste»}

6

Avec Pierre Marie puis Von Monakow, une nouvelle approche, violemment {«...-...»} va naître.
Goldstein est à l'origine d'un courant {«...»}, à partir de l'étude des {...} de la Première Guerre mondiale. Ces auteurs avancent l'idée d'un fonctionnement {...} des structures cérébrales.

Avec Pierre Marie puis Von Monakow, une nouvelle approche, violemment {«anti-localisationniste»} va naître.
Goldstein est à l'origine d'un courant {«holistique»}, à partir de l'étude des {blessés} de la Première Guerre mondiale. Ces auteurs avancent l'idée d'un fonctionnement {modulaire} des structures cérébrales.

7

Après la Seconde Guerre mondiale, les oppositions entre localisationnistes et globalistes s'estompent.
Les théories {«...»} se développent.

{«connexionnistes»}

8

Quels apports sont intégrés à profit par la neuropsychologie ?

La neuropsychologie intègre l'apport de l'analyse statistique, de la linguistique, de la psychologie cognitive et des techniques d'imagerie cérébrale.

9

Quelle est l'idée fameuse développée par le neuroanatomiste Papez au sujet de l'expérience émotive ?

Le neuroanatomiste Papez développe l'idée selon laquelle l'expérience émotive aurait son siège dans les couches inférieures du cerveau : l'hippocampe, l'hypothalamus et l'amygdale.

10

Dans les années 1960, le neuropsychologue russe Luria apporte une contribution décisive. Développez.

Luria intègre à la neuropsychologie l'étude des fonctions cognitives mais aussi émotionnelles et comportementales. Il considère les fonctions corticales supérieures comme le fruit du travail intégrateur de plusieurs zones cérébrales travaillant de concert. Pour cela, il propose, dans son ouvrage "Les fonctions corticales supérieures chez l'homme", publié en français en 1978, une synthèse heuristique des différentes conceptions neuropsychologiques : localisationnistes, associationnistes et globalistes.

11

Au XXIe siècle, les relations entre cognition et émotion font l'objet de débats passionnés chez les chercheurs. Développez.

Des débats passionnés et passionnants !
Les uns estimaient que la cognition et l'émotion doivent être séparées et considérées comme des fonctions indépendantes alors que pour d'autres, l'émotion est un aspect de la cognition.

12

Quels travaux ont redonné une impulsion salutaire à la question du rôle des émotions dans les comportements humains ?

Les travaux de Damasio (1995).
____________________
Les passionnés de neuropsychologie (et/ou de philosophie) liront avec jubilation :
-> "L'erreur de Descartes"
-> "Spinoza avait raison. Joie et tristesse, le cerveau des émotions"
-> "Le Sentiment même de soi. Corps, émotions, conscience"

13

II. EXAMEN ET ÉPREUVES NEUROPSYCHOLOGIQUES
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
a. Le développement normal et pathologique
___________________
Au début du XXe siècle, les psychologues français {... et ...} (19..) instaurent le premier test d'intelligence, dans le but de dépister les {... ...} en milieu scolaire, afin de mieux orienter l'{...} (Spearman, 1904). Ils proposent au sein d'une {«... ... de l'...»}des épreuves de difficulté croissante et définissent, pour chaque tranche d'âge, une {«...»} de rendement intellectuel.

Au début du XXe siècle, les psychologues français {Binet et Simon} (1908) instaurent le premier test d'intelligence, dans le but de dépister les {arriérations mentales} en milieu scolaire, afin de mieux orienter l'{éducation} (Spearman, 1904). Ils proposent au sein d'une {«échelle métrique de l'intelligence»}des épreuves de difficulté croissante et définissent, pour chaque tranche d'âge, une {«norme»} de rendement intellectuel.

14

Progressivement, les psychologues transposent aux adultes la démarche des tests créés chez les enfants. Deux domaines d'application sont ciblés. Lesquels ?

1) la détérioration mentale des personnes âgées (Wechsler, 1944),
2) les conséquences sur l'intellect des tumeurs cérébrales (Smith, 1962).

15

b. La Neurotraumatologie
____________________
L'examen et les outils neuropsychologiques se développent au cours des deux guerres mondiales de chaque côté de l'Atlantique (Poppelreuter, 1990), face à la multiplication des soldats blessés de la face et de la tête.
Développez.

C'est, dans ce contexte, après la Première Guerre mondiale que l'association française «Les gueules cassées» est créée.
Ainsi, de nombreuses techniques d'examen neuropsychologique ont leur origine dans les hôpitaux militaires du siècle dernier
(Teuber, 1948 ; Luria, 1978).

16

c. La neurochirurgie à visée thérapeutique
____________________
Entre les deux guerres mondiales, la neurochirurgie progresse, grâce à l'évolution de l'{...} et de l'{...}. En l'absence de méthodes radiologiques sensibles, les {... ...} constituent une aide essentielle au diagnostic. Les neurochirurgiens opèrent des {... ...}, font des {...} de foyers épileptogènes ou bien encore procèdent à des {...} des {... ...}, pour réduire des symptômes d'ordre {...} résistants à toute thérapeutique. {Halstead} (1947) développe des tests afin de comprendre les {...} des résections faites sur les régions {...}.

Entre les deux guerres mondiales, la neurochirurgie progresse, grâce à l'évolution de l'{anesthésie} et de l'{antisepsie}. En l'absence de méthodes radiologiques sensibles, les {examens neuropsychologiques} constituent une aide essentielle au diagnostic. Les neurochirurgiens opèrent des {tumeurs cérébrales}, font des {résections} de foyers épileptogènes ou bien encore procèdent à des {sections} des lobes frontaux}, pour réduire des symptômes d'ordre {psychiatrique} résistants à toute thérapeutique. {Halstead} (1947) développe des tests afin de comprendre les {conséquences} des résections faites sur les régions {frontales}.