E1 - C3 - Le Soi Flashcards Preview

PSY-4120 > E1 - C3 - Le Soi > Flashcards

Flashcards in E1 - C3 - Le Soi Deck (88):
1

Qu'est-ce que le Soi ?

- Déf :

- Rôle de l'hémisphère _____ (du cerveau)

- Le Soi a 2 aspects :
1.
Le premier se divise en 3 :
1.1 :
1.2 :
1.3 :

2.

- Définition:
Une entité à l’intérieur du corps qui évalue le monde pour nous, qui enregistre l’information perçue et qui guide nos actions.

- Le rôle de l’hémisphère droit du cerveau (Decety et
Sommerville, 2003).

- Le soi comporte deux (2) aspects:
1. le soi comme contenu (se divise en 3)
1.1. : le concept de soi (se sous divise en 3)
1.1.A : Social (rôles joués, image projetée)
1.1.B : Spirituel (valeurs)
1.1.C : Matériel (apparence)
1.2. : les schémas sur le soi
1.3. : l’estime de soi

2.le soi comme processus

2

Quels sont les deux aspects du Soi ?

- Le soi comporte deux aspects:
1. le soi comme contenu
2.le soi comme processus

3

Le Soi comme contenu :

- Comprend les caractéristiques ....

Exemple :
-

Se divise en trois :

-Comprend les caractéristiques que nous croyons
posséder en tant qu’individu (corps, personnalité)

Exe :
- James: Le « moi »

Se divise en trois

1.1. : le concept de soi
1.2. : les schémas sur le soi
1.3. : l’estime de soi

4

Le Soi comme processus :

- Partie de nous qui ...

Exemple :
-

- Partie de nous qui prend connaissance et évalue qui
nous sommes (i.e., nos caractéristiques)

Exe :
-James: Le « je »

5

Le soi comme contenu a 3 grandes composantes qui sont :

1.
2.
3.

Soi comme contenu: 3 grandes composantes

1. le concept de soi
2. les schémas sur le soi
3. l’estime de soi

6

Le concept de soi, c'est :

- Les _______ et les ______ que nous possédons sur nous-mêmes en tant qu'individu.

I.e. : Vision plutôt _______ de nous-même.

Exemples :


- Étude de Gordon (1968) « Qui suis-je ?»
Résultats :

- Les perceptions et les caractéristiques que nous
possédons sur nous-mêmes en tant qu'individu

I.e. : Vision plutôt subjective qu’objective

Exemples :
. James: 3 grandes catégories du soi comme contenu
. Social: Rôles joués; image projetée
. Spirituel: Valeurs, habitudes, goûts
. Matériel: Apparence physique, possessions, vêtements

- Étude de Gordon (1968) « Qui suis-je ?»
Résultats : décrire qui on est en X points. Bcp de (59%) jeunes ont rapporter soi sociale. D'autre spirituel (58%), 36% rapporte soi matériel

7

La clarté du concept de soi (Campbell et al., 1996):

I.e. : À quel point le concept de soi est clairement défini, cohérent et stable à travers le temps?

Études là-dessus ! :
Self-Concept Clarity Scale de Campbell et al. (1996) :
Échelle de Lickert inversée = 1 devient 5 et chiffres changent. Pq ? s'assurer de la lecture et attention participant

>> Étude de Carroll et Anderson (2002): l’adolescence
et la modification du soi matériel

>> Étude d’Addis et Tippett (2004):

Conclusions :
- Personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont un concept de soi ___________

Le développement de notre concept de soi dépend de ___________________________

>> Étude d’Addis et Tippett (2004):

Conclusions :
- Personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont un concept de soi moins riche et stable

- Le développement de notre concept de soi dépend de l’intégration des souvenirs autobiographiques

8

Étude d’Addis et Tippett (2004) sur le concept du soi en arrive à deux conclusions :

Conclusions :
- Personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont un concept de soi _______________

- Le développement de notre concept de soi dépend de ..........

Conclusions :
- Personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont un concept de soi moins riche et stable

- Le développement de notre concept de soi dépend de l’intégration des souvenirs autobiographiques

9

La clarté du concept de soi a ses avantages..…

- Liée à une meilleure estime de soi et un meilleur bien-être (Usborne et Taylor, 2010)

- Atténue l’impact néfaste du stress sur les symptômes dépressifs (Lee-Flynn et al., 2011)

Car :

Si je vis stress, je peux retourner passé et voir comment j'ai vécu ça dans le passé.

clarté concept de soi semble être un facteur de résilience face au stress !!!! *** IMP

10

Les soi possibles incluent :
- les soi liés à des actions présentes et futures,
- ceux nous pourrions et voudrions devenir
- ceux que nous avons peur de devenir.

Conclusions :
On peut donc avoir plusieurs soi possibles

Action futur, présente p.e.x : je me vois en couple etc ... tt les possibilité que je pourrait devenir. Notre soi peut changer et nos caractéristiques aussi. On a plusieurs caractéristiques = soi possibles

11

Les soi possibles vont influencer la _______ à _________ ou à ________ ceux-ci.

IMP

Les soi possibles vont influencer la motivation à développer ou à éviter ceux-ci.

12

Qu'est-ce que le soi idéal (de Carl Rogers) ?

le soi qu’on aimerait être, version idéalisée du soi basée sur nos expériences, les attentes de la société et ce que l’on admire des autres.

13

Qu'est-ce que le soi réel ?

Le soi réel =
C'est qui nous sommes en réalité

14

Un grand écart entre le soi idéal et le soi réel pourrait
engendrer une __________________

Un grand écart entre le soi idéal et le soi réel pourrait
engendrer une détresse importante chez l’individu

comme :

sentiment d’insatisfaction, faible estime de soi, faible
motivation

15

Vrai ou faux

Un grand écart entre le soi idéal et le soi réel pourrait
engendrer une détresse importante chez l’individu

VRAI

16

Vrai ou faux

Le sentiment d’insatisfaction, la faible estime de soi, et la faible motivation peuvent être engendrés par un écart élevé entre le soi idéal et le soi réel.

VRAI

17

Que sont les schémas sur le soi ?

Schéma sur le soi:
structure cognitive qui représente, de manière organisée, les connaissances que nous avons sur nousmêmes.

18

Nommez les 4 principales caractéristiques des schémas sur le soi :

Caractéristiques des schémas sur le soi:
- organisent l’information sur nous-mêmes
- peuvent être changés par nos expériences
- guident l’attention et l’activité de la personne. I.e. : Plus la situation est en lien avec notre schéma, plus on
va y porter attention

- Sont plus complexes pour les aspects plus développés de notre soi

19

Une personne qui possède un schéma sur une
dimension précise: ___________

Une personne qui ne possède pas de schéma détaillé
sur une dimension donnée: ______________

Une personne qui possède un schéma sur une
dimension précise: schématique

Une personne qui ne possède pas de schéma détaillé
sur une dimension donnée: aschématique

20

Vrai ou faux ?

Les personnes qui sont schématiques sur une
dimension quelconque se connaissent beaucoup mieux que celles qui sont aschématiques sur la dimension en question

VRAI

Les personnes qui sont schématiques sur une
dimension quelconque se connaissent beaucoup mieux que celles qui sont aschématiques sur la dimension en question

21

Ont peut identifier les schémas à l'aide des TR à des tâches d'associations de mots.

P.ex. :

Les personnes schématique sur une caractéristique vont associer plus rapidement mot de cette catégorie à leur soi.

(Markus 1977)

INFO

22

Markus 1977, avec sa tâche de traits schématiques vs. aschématiques, montre que :


- Les femmes qui étaient schématiques sur la dimension d’indépendance ont associé plus rapidement les adjectifs '''______''' et ''_______'' au mot '' moi '' .

- Les femmes qui étaient schématiques sur la dimension de dépendance ont associé plus rapidement les adjectifs '' coopérative " et " tolérante " au mot " moi ".

-Les femmes aschématiques ......

- Les femmes qui étaient schématiques sur la dimension d’indépendance ont associé plus rapidement les adjectifs « confiante » et « ambitieuse » au mot « moi ».

- Les femmes qui étaient schématiques sur la dimension de dépendance ont associé plus rapidement les adjectifs « coopérative » et « tolérante » au mot « moi ».

-Les femmes aschématiques n’ont pas montré de différence dans leurs temps de réaction.

23

Schéma plus complexe = plus de lignes qui rejoigne le SOI.

Plus complexe quand plus d'aspects ______ (non relié entre-elles.


Plus complexe quand plus d'aspects indépendant (non relié entre-elles.

24

INFO :

Important de se sentir en contrôle ET cohérent avec notre Soi.

Sentiment de compétence / seintiment de contrôle dans ses domaines de vie = aide !!
Si personne se trouve intelligente mais aussi à la maison se sens incompétentte = nuie au sentiment de bien-être

INFO IMP

25

vrai ou faux

Il est important de se sentir en contrôle ET cohérent avec notre Soi.

VRAI

26

Vrai ou faux

Plus un schéma est complexe, plus il a d'aspects indpendants.

VRA

27

Vrai ou faux

Les individus diffèrent dans la complexité de leurs
représentations d’eux-mêmes (Linville, 1987).

VRAI

28

Une représentation de soi est plus complexe lorsqu’elle inclut ;
- un ___________ d’aspects (traits, comportements typiques, etc.) qui sont _________ à travers les domaines ou les rôles importants de notre vie.

Une représentation de soi est plus complexe lorsqu’elle inclut ;
- un grand nombre d’aspects (traits, comportements typiques, etc.) qui sont indépendants à travers les domaines ou les rôles importants de notre vie

29

En quoi la complexité du Soi est importante ?

Donnez un exemple :

Exemple :
- Lorsque quelqu’un vit un échec dans un domaine précis de la vie.

30

Laura:
Elle est avocate, une femme, une épouse, une amie,
une mère, elle joue le piano et aime cuisiner. Elle se
comporte de manière très différente dans les différents
domaines de sa vie. Elle montre des aspects différents
d’elle-même.

Anne:
Elle est une avocate et une mère. Ces deux domaines de vie se chevauchent beaucoup et elle se comporte de manière similaire.

Laquelle est plus à risque de dépression si, au travail, ça va mal et pourquoi ?

Anne

Car :
Car elle ne peut pas se dire : mal passé au travail mais je rentre à la maison et je vais faire une activité / jouer guitarre etc.... elle ne peut compenser avec autres sphère de vie.
- Ne pas mettre tous nos oeufs dans le m panier cognitif.

Donc mère qui n'a que enfant pour rôle mère = part en larme si jeune rendu indépendant = rupture. Mère se demande ce qui se passe / qui elle est. pareil pour père qui prend retraitre = je suis qui si je ne suis pas employé de cette compagnie.

31

Qu'est-ce que l'estime de soi (ES) ?

C'est l'évaluation que nous faisons de l'information que
nous avons sur nous-mêmes

Bonne/positive vs. mauvaise/négative

32

L'estime de soi (ES) a quatre dimensions. Quelles sont-elles ?
-
-
-
-

Dimensions:
- Personnelle vs. collective
- État vs. disposition
- Spécifique à un domaine vs. globale
- Implicite vs. explicite

33

Qu'entend-t-on par la dimension Personnelle vs collective de l'estime de soi ?

L’estime de soi personnelle:

Exemples :


L’estime de soi collective :

Exemple :

L’estime de soi personnelle:
Évaluation subjective que nous faisons des caractéristiques qui nous sont propres.

Exemple :
Je suis un bon joueur d’hockey
Je suis intelligent

L’estime de soi collective:
Jugement de valeur de la personne concernant les caractéristiques du groupe auquel elle s’identifie

Exemple :
Je suis fier d’être un étudiant de l’UQAM

34

Vrai ou faux

L’estime de soi personnelle et collective sont liées mais empiriquement distinctes (Luhtanen et Crocker, 1992)

VRAI

L’estime de soi personnelle et collective sont liées mais empiriquement distinctes (Luhtanen et Crocker, 1992)

35

Vrai ou faux
Pour l’estime de soi collective, plus la personne se sent acceptée par son groupe, plus son estime de soi collective est élevée (Jetten, Branscombe et Spears, 2002)

Vrai

36

Vrai ou faux

L’estime de soi collective peut servir d'indicateur du degré d’inclusion sociale (sociomètre; Leary et McDonald, 2003)

Vrai

L’estime de soi collective comme indicateur du degré
d’inclusion sociale (sociomètre; Leary et McDonald, 2003)

37

Qu'entend-t-on par la dimension État (situationnelle) vs disposition (stable) de l'estime de soi ?

L'État :
Dimension ponctuelle et situationnelle de l’estime de soi
-
-

Exemples :
Estime de soi après avoir échoué versus bien réussi un examen


L'État :
- Dimension ponctuelle et situationnelle de l’estime de soi

- Il nous arrive tous de se sentir un peu moins bien envers soi-même lorsque les choses vont mal: diminution
temporelle de l’estime de soi

- Mais lorsque les choses vont vraiment bien: augmentation temporelle de estime de soi

38

Qu'entend-t-on par la dimension État (situationnelle) vs disposition (stable) de l'estime de soi ?

Disposition :
- dimension stable de l’estime de soi
-
-

Exemples :

- Disposition: dimension stable de l’estime de soi

- La manière dont la personne se perçoit en général

- Échelle d’estime de soi dispositionnelle (validation
canadienne de Vallières et Vallerand, 1990 de l’échelle de Rosenberg, 1965)

Exemple de question pour cela dans un Q :

1. Je pense que je possède un certain nombre de belles qualités.
2. Dans l’ensemble, je suis satisfait de moi.
3. Parfois, je me sens vraiment inutile. (R)
4. J’ai une attitude positive vis-à-vis moi-même.
5. Il m’arrive de penser que je ne suis bon à rien. (R)

39

Qu'entend-t-on par la dimension Spécifique à un domaine vs. globale de l'estime de soi ?

Nous avons une vision globale envers le soi, mais nous avons aussi une vision morcelée qui varie en fonction des situations.


ES Globale :

Globale:
Sentiment de bien-être de la personne elle-même plutôt qu’en fonction d’un domaine particulier comme la performance académique, l’apparence physique, le revenu, l’approbation des autres (Kernis, 2003; Schimel et al., 2001).

40

Vallerand et al. (1994) montrent que :
la seule différence entre les enfants doués et les autres enfants est ..............

- Aucune différence sur l’estime de soi globale, les compétences sociales, ou l’apparence physique !

IMP

la seule différence entre les enfants doués et les autres enfants est l'estime de soi relative aux compétences scolaires !

41

Le sentiment de bien-être de la personne elle-même plutôt qu’en fonction d’un domaine particulier comme la performance académique est ce qu'on nomme :

A) L'estime de soi molaire
B) L'estime de soi globale
C) L'estime de soi stable
D) L'estime de soi situationnelle

B) L'estime de soi globale

Le sentiment de bien-être de la personne elle-même plutôt qu’en fonction d’un domaine particulier comme la performance académique

Par contre, certaines personnes, ES globale contingente ES dans un domaine (comme apparence physique, résultats sclaire etc...) dimension tellement importante que ça a impact sur ES globale.

42

La contingence de l’estime de soi (Crocker et
Wolfe, 2000; Crocker et Park, 2004) est lorsque notre estime globale de nous-mêmes dépend de notre performance dans des domaines de vie spécifiques (apparence physique; compétition; compétences académiques; approbation des autres).

La contingence de l’estime de soi (Crocker et
Wolfe, 2000; Crocker et Park, 2004)
=
Lorsque notre estime globale de nous-mêmes dépend de notre performance dans des domaines de vie spécifiques (apparence physique; compétition; compétences académiques; approbation des autres).

43

Étude sur la contingence de l’estime de soi (Crocker,
Sommers et Luhtanen, 2002)

Expé :
- Devis longitudinal, quasi-expérimental, étude par journal de bord (32 étudiants qui appliquent au doctorat)

À l'étude :
- Répercussion d’une réponse positive/négative (demande d’admission) pour les étudiants dont l’ESC (estime de soi contigente) est élevée sur la compétence académique =

Résultats :
- Une réponse négative prédit une ________ plus forte de l’ES globale et une _______ des émotions négatives.
- Une réponse positive prédit une _______ plus forte de l’ES globale et une _______ des émotions positives

Résultats :
- Une réponse négative prédit une diminution plus forte de l’ES globale et une augmentation des émotions négatives
- Une réponse positive prédit une augmentation plus forte de l’ES globale et une augmentation des émotions positives

44

Vrai ou faux

De façon générale, les gens avec une ES plus élevé sont plus résilient lors de l'échec.

Vrai

45

Qu'entend-t-on par la dimension Explicite vs Implicite de l'estime de soi ?

Explicite :
-
Implicite :
-

Exemple :

Explicite :
- L’évaluation positive ou négative consciente
envers le soi (évaluée à partir d’un questionnaire)

Implicite :
- L’évaluation inconsciente envers le soi (évaluée par le Test d’Association Implicite; TAI)

Exemple :
- Une personne qui associe plus rapidement au soi des
mots positifs que négatifs = estime de soi implicite plus
élevée

46

En général, une estime de soi explicite élevée est associée à une:

- clarté du concept de soi
- humeur positive
- __________________
- ________________

En général, une estime de soi explicite
élevée est associée à une:
- clarté du concept de soi
- humeur positive
- résilience lors de l’échec
- meilleure gestion du stress

47

Vrai ou faux :
En général, une estime de soi explicite élevée est associée à une:

- clarté du concept de soi
- humeur positive
- résilience lors de l’échec
- meilleure gestion du stress

Vrai

48

Vrai ou faux

Estime de soi trop élevée peut être négatif.

Vrai

Estime de soi TROP élevée peut avoir un côté
négatif! « The Dark Side of Self-Esteem »,
Baumeister et al., 1996

49

Estime de soi TROP élevée peut avoir un côté négatif! « The Dark Side of Self-Esteem », Baumeister et al., 1996

Donnez deux exemples :

- Comportements plus _________ face à un échec.

- Estime de soi trop élevée associée au trait ________

Estime de soi TROP élevée peut avoir un côté négatif! "The Dark Side of Self-Esteem'', Baumeister et al., 1996

- Comportements plus antagonistes (arrogant, impoli et hostile) face à un échec

- Estime de soi trop élevée associée au trait narcissique

50

Étude de Heatherton et Vohs (2000): étude sur l’estime de soi trop élevée.

Étude :
- Menacer le sentiment de compétence académique d’étudiants au bac: tâche d’association de mots

Étude expérimentale:
assignation aléatoire aux groupes contrôle (facile) et expérimental (difficile)

Résultats :
- Lorsqu’ils se sentaient menacés, seulement les _________________________ ont montré des comportements antagonistes (arrogant, impoli et hostile) envers l’autre participant.

Résultats :
- Lorsqu’ils se sentaient menacés, seulement les hommes avec une estime de soi très élevée ont montré des comportements antagonistes (arrogant, impoli et hostile) envers l’autre participant.

51

Étude de Bushman et Baumeister (1998)

Tâche :
- Participants devaient écrire un court texte que d’autres (complices) allaient évaluer comme étant «bon» ou «mauvais».

- Ensuite, les deux participants devaient jouer l’un contre l’autre à un jeu de temps de réaction.

- Lorsque ''l’évaluateur'' perdait, le participant pouvait lui infliger un bruit d’intensité et de durée variables.

Résultats:

IMP

Résultats:

Les participants qui ont été critiqués et qui étaient d’accord avec l’énoncé ''Je crois que je suis plus compétent que les autres'' étaient particulièrement agressifs :
- ils ont infligé des sons d’intensité et de durée plus élevées!

52

L'estime de soi est dite fragile lorsque ...

ES explicite est élevée mais estime de soi (ES) implicite est faible.

53

 Sensibilité envers les situations d’évaluation
 Tendance à se rehausser et à se protéger suite à une
rétroaction négative
 Plus défensifs
 Bien-être psychologique plus faible: stress, colère
 Problèmes interpersonnels
 Abus d’alcool et de drogues

Sont associé à :

Estime de soi fragile

54

Vrai ou faux

Estime de soi fragile = Estime de soi explicite élevée mais estime de soi implicite faible.

Vrai

55

D'où vient le soi ?

1.
2.
3.
4.

1) L’observation de soi-même
- Testé par Bem, 1972

2) L’évaluation de soi (auto-évaluation)
- Objective, Comparaison sociale, Motivation

3) Le contexte social
- Influences interpersonnelles directes, Valeurs de la culture

4) La culture

56

Y a-t-il des différences importances entre ES explicite vs. implicite ?

OUI !!

 Mesure de l’ES explicite (Rosenberg, 1965)
 Mesure de l’ES implicite (TAI)
 VD=Narcissisme

57

1) Auto-observation (Bem, 1972)

-En observant nos comportements, on infère certaines de nos caractéristiques et états internes.
-Toutefois, dans certains cas, notre comportement pourrait ne pas refléter nos dispositions internes:

1) lorsque la situation explique le comportement

2) lorsqu’on se connaît bien sur la dimension donnée

INFO IMO

58

2.1) Auto-évaluation objective: Trope (1983; 1986):

Processus nous incitant à déterminer la valeur de l'information que nous avons sur nous-mêmes.

- Lorsque nous sommes incertains de nos caractéristiques ou de nos capacités, nous avons tendance à nous tester sur des tâches qui permettent de lever nos incertitudes et qui nous renseignent clairement sur l’étendue de nos capacités.

- Tâches à degré élevé de diagnosticité

2.2) Auto-évaluation basée sur la comparaison
sociale (Leon Festinger, 1954):

tendance innée d’évaluer nos habilités, nos idées et nos croyances en nous comparant aux autres.

Exemple:
une personne préoccupée par son poids
s’évaluera plus négativement après avoir lu un article
portant sur une personne de plus faible poids
(Trottier, Pilovy et Herman, 2007)

2,3) Auto-évaluation : Motivation :

- Nous pouvons nous comparer à différentes personnes
et sur différents aspects. Cela dépend de nos
motivations!

On se compare à:
- Des gens inférieurs au soi: rehaussement du soi,
lorsque l’estime de soi est menacée
- Des gens semblables au soi: évaluation objective du soi
- Des gens supérieurs au soi: le désir de s’améliorer

INFO IMP

59

Étude de Lockwood et Kunda, 1997 sur 2) Auto-évaluation

Étude et tâche :
- Des étudiants en 1ère ou 4ième année d’étude en
finance

- Lecture d’un article sur un étudiant doué qui a gagné
plusieurs prix, a terminé ses études avec des notes
au-delà de la moyenne et a obtenu un poste de haut
niveau

- Ensuite on demande aux étudiants de s’auto-évaluer.

Résultats :
-

Soi idéal loin du soi réel = s'évalue plus faiblement.

60

3) Contexte social
Influences interpersonnelles directes :

- L’influence des autres sur notre soi est très grande lorsque nos connaissances sur nous-mêmes dans un domaine particulier sont inexistantes.

- Le rôle des rétroactions positives versus négatives

Étude de Vallerand et Reid (1984):
changements dans la perception de ses compétences sur une nouvelle tâche motrice (demeurer en équilibre) selon la rétroaction (trois semaines plus tard).

Résultats:
rétroaction positive associée à une hausse
du sentiment de compétence à l’égard de l’activité;
rétroaction négative associée à une baisse; aucune
différence pour le groupe contrôle

Résultats:
rétroaction positive associée à une hausse
du sentiment de compétence à l’égard de l’activité;
rétroaction négative associée à une baisse; aucune
différence pour le groupe contrôle

61

3) Contexte social: Valeurs de la culture

- Principe de distinctivité (McGuire, 1984): Désir d’être unique et de se distinguer

- Les caractéristiques qui nous distinguent des autres sont plus centrales à notre soi

P.ex. :
- Grand café, lait 1%, pas de sucre, très chaud!
- Principe important dans la culture Nord-Américaine

IMP

62

Qu'est-ce que le principe de distinctivité de McGuire, 1984 ?

Désir d’être unique et de se distinguer

- Imp en amérique du nord

Les caractéristiques qui nous distinguent des
autres sont plus centrales à notre soi

63

Vrai ou faux

En amérique du Nord, les caractéristiques qui nous distinguent des autres sont plus centrales à notre soi.

VRAI

principe de distinctivité de McGuire, 1984
=
Désir d’être unique et de se distinguer

64

Étude de Henjun Kim et Hazel Markus (1999) avec les stylos unique.

Expliquez les résultats :

Études. 4 stylos rouge, 1 vert.
Les Nord américains, 77% choissisent stylo unique.

VS 31% des gens d'origine asiatique.
Culture = donne systèmes de valeur qu'on intègre.

65

Que sont les effets de la culture sur le soi ?

- Cultures individualistes (e.g., Canada, É-U, Australie,
Europe de l’ouest) valorisent la ....

- Cultures collectivistes (e.g., Asie, Afrique, Amérique du
sud) valorisent la ....

Effet de la culture sur le soi:

Les conceptions du soi individualiste vs. interdépendant (Markus et Kitayama, 1991):

- Cultures individualistes (e.g., Canada, É-U, Australie,
Europe de l’ouest) valorisent la volonté personnelle,
l’indépendance et le soi personnel

- Cultures collectivistes (e.g., Asie, Afrique, Amérique du sud) valorisent la coopération et l’interdépendance et
mettent l’emphase sur le soi collectif

66

Les cultures individualistes (e.g., Canada, É-U, Australie, Europe de l’ouest) valorisent la ....

- Cultures individualistes (e.g., Canada, É-U, Australie,
Europe de l’ouest) valorisent la volonté personnelle,
l’indépendance et le soi personnel

67

Les cultures collectivistes (e.g., Asie, Afrique, Amérique du sud) valorisent la ...

- Cultures collectivistes (e.g., Asie, Afrique, Amérique du sud) valorisent la coopération et l’interdépendance et mettent l’emphase sur le soi collectif

68

Une personne indépendante valorise....

l’accomplissement personnel, la distinctivité

69

Une personne interdépendante valorise....

l’intégration et l’harmonie dans son groupe

70

Vrai ou faux

On se défini par la culture et surtout par ce à quoi on donne de l'importance.

Vrai

71

Le soi est à la fois stable et changeant:

- Notre façon de se percevoir est plutôt stable. ex. stabilité de l’estime de soi 0,50 à 0,70

Toutefois…. Les transitions de vie et les événements
importants favorisent le changement du soi

Étude menée auprès de nouveaux pères (Strauss et
Goldberg, 1999) = tarte où on doit diviser en fct de ce qui a de l'importance pour nous.

Les résultats de cette étude montrent que ....

INFO

Importance de l’identité d’être Parent:

Augmentation de la phase prénatale (22 degrés de coupe de tarte) à la phase postnatale (un an plus tard; 98o) !

72

Le Soi est un processus.

C'est une partie de nous qui prend connaissance de qui
nous sommes, de ce que nous faisons et désirons devenir et qui détermine l’apparence que nous voulons projeter aux autres.

- La conscience de soi nous y donne accès

- C’est la capacité de diriger notre attention vers l’intérieur de nous-mêmes.

- La conscience de soi nous y donne accès

- C’est la capacité de diriger notre attention vers l’intérieur de nous-mêmes.

73

La conscience de soi nous donne accès à ....

au soi !

74

la capacité de diriger notre attention
vers l’intérieur de nous-mêmes est nommée

La conscience de soi

75

Conscience de soi privée c'est :

Être en contact avec les aspects intérieurs du soi qui ne sont pas accessibles aux autres.

Exemple : Attitudes, préférences, désirs, valeurs

Conscience de soi privée:

Être en contact avec les aspects intérieurs du soi qui ne sont pas accessibles aux autres.

76

Conscience de soi publique c'est :

Être conscient du soi tel qu’il apparaît aux yeux des autres.

Exemple : Comportements, habillement

Conscience de soi publique c'est :

Être conscient du soi tel qu’il apparaît aux yeux des autres.

Exemple : Comportements, habillement

77

Vrai ou faux

Notre attention ne peut pas être portée sur les deux types de conscience (du soi publique et du soi privé) en même temps.

VRAI

Un à la fois

78

Scheier et Carver (1977) concluent que :

Un état de conscience de soi privée induit un effet _______________ ____________________

Scheier et Carver (1977) concluent que :

Un état de conscience de soi privée induit un effet d’amplification des émotions.

79

Deux déterminants de la conscience de soi privée et publique sont :

1a. Influences situationnelles de la CS privée
e.g., questions personnelles, miroir

1b. Influences situationnelles de la CS publique
e.g., caméra, appareil photo, audience

2. Influences dispositionnelles
- Orientation vers le soi (privée) ou les autres (publique)

- Une personne qui à tendance à se concentrer sur les aspects privés d’elle-même = conscience dispositionnelle de soi privée élevée

1a. Influences situationnelles de la CS privée
e.g., questions personnelles, miroir

1b. Influences situationnelles de la CS publique
e.g., caméra, appareil photo, audience



notes sur 2 :
Différences entre les individus. On est pas tous pareil. Comment moi je me sens VS comment les autres me voient ? Les gens on chacun leur tendance à aller vers un ou l'augre de ça

80

Les questions suivantes :

6. Je me soucie généralement de faire bonne impression.
7. Je suis soucieux de mon apparence.
8. Avant de quitter la maison, je vérifie mon apparence.
9. D’habitude je suis conscient de mon apparence.
10. Je me préoccupe de ce que les gens pensent de à moi.

Sont un bon exemple de questions pour tester la .....

conscience de soi publique

81

Les questions suivantes :

1. J’essaie continuellement de me comprendre.
2. Je réfléchis beaucoup sur moi-même.
3. Mes rêveries sont souvent à mon sujet.
4. Je suis généralement attentif à mes sentiments.
5. Je ne m’analyse jamais de près (R).

Sont un bon exemple de questions pour tester la .....

conscience de soi privée

82

La présentation de soi est l’image que nous désirons
projeter aux autres et envers soi-même

Donnez un exemple :
-

Préciser, est-ce conscient ? Si oui, quand ?

 Ex. On désire projeter une bonne image de soi
lorsqu’on rencontre quelqu’un de nouveau
Ex. partenaire amoureux potentiel, employeur, etc.

 Inconscient dans des situations familières, conscient
pour les situations non-familières

 Deux types: stratégique et authentique

83

Vrai ou faux

La présentation de soi est inconsciente dans des situations familières, consciente pour les situations non-familières.

VRAI

84

>> Présentation de soi stratégique:
différents comportements sociaux adoptés afin de créer une impression bien précise.

Exemple: lorsqu’on se présente pour une entrevue, nous allons nous comporter de manière positive afin de nous montrer professionnel et ordonné

>> Présentation de soi authentique:
lorsque nous voulons être vue comme nous le sommes vraiment
- Révélation de soi, ex. au sein des relations amoureuses
- Coûts et bénéfices au fait de présenter son soi authentique

>> Présentation de soi authentique:
lorsque nous voulons être vue comme nous le sommes vraiment

>> Présentation de soi stratégique:
différents comportements sociaux adoptés afin de créer une impression bien précise.

85

différents comportements sociaux adoptés afin de créer une impression bien précise.

est :
Présentation de soi stratégique:
Présentation de soi authentique :

Présentation de soi stratégique:

86

Présentation de soi authentique (la révélation de soi):

 Bénéfices
-Sentiment d’être accepté et aimé par les autres
-Soulagement d’émotions négatives
-Augmentation de l’intimité
-Clarification de notre identité

 Coûts
- Pénible si la personne nous rejette ou nous ridiculise

INFO IMP

87

Le monitorage de soi c'est :

être conscient de la façon que l’on se présente aux autres et dans les situations sociales; ajuster ses comportements afin de projeter l’impression de soi désirée.

En bref : à quel point je suis conscient et que je contrôle ce que je présente aux autres.

88

Monitorage de soi:
être conscient de la façon que l’on se présente aux autres et dans les situations sociales; ajuster ses comportements afin de projeter l’impression de soi désirée.

 Très préoccupés par l’évaluation des autres
 Moins de chance qu’ils expriment leurs pensées et
croyances personnelles
 Moins satisfaits dans leurs relations de couple (Leone et Hawkins, 2006)

INFO IMP