Hématologie I (RT) Flashcards Preview

RT > Hématologie I (RT) > Flashcards

Flashcards in Hématologie I (RT) Deck (245):
1

Qui suis-je. Agrégats de réticulum endoplasmique:

Corps de Dohle

2

Qui suis-je. Vaculoes composées de mucopolysaccharides et de gamma-globulines:

Corps de Russell

3

Qui suis-je. Grosses granulations violet pourpre trouvées dans le granulocyte neutrophile lors d'états infectieux aigus:

Granulations toxiques

4

Qui suis-je.  Inclusions rouge pourpre souvent rencontrées dans les leucémies myéloblastiques:

Corps d'Auer

5

Qui suis-je. Vacuoles de taille variable trouvées dans les plasmocytes:

Crops de Russell

6

Qui suis-je.  Appendice nucléaire rattaché au noyau du granulocyte neutrophile par un fin filament de chromatine: 

Chromatine sexuelle

7

Qui suis-je. Zones bleues à la périphérie du cytoplasme du granulocyte neutrophile lors d'états infectieux aigus:

Corps de Dohle

8

Vrai ou faux. La source majeure du fer nécessaire à une érythropoièse efficace provient du fer alimentaire.

Faux, il provient du catabolisme de l'hémoglobine

9

Vrai ou faux. Une diminution du fer de réserve va accroitre l'absorption du fer alimentaire.

Vrai

10

Vrai ou faux. Le fer sérique est augmenté lors d'une anémie hémolytique:

Vrai

11

Vrai ou faux. Le fer héminique est le fer fonctionnel:

Vrai

12

Vrai ou faux. L'hémosidérophilose est causée par une augmentation du fer dans les tissus:

Faux, c'est une hémosidérose ou hémochromatose

13

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence d’érythrocytes de couleurs différentes

Anisochrome

14

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence de globules rouges basophiles:

Polychromatophilie

15

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Érythrocyte de diamètre diminué:

Microcytose

16

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence d'érythrocytes de teinte plus pâleque normalement:

Hypochromie

17

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence d'érythrocytes de formes variables:

Poikilocytes

18

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence de globules rouges dont le centre et la périphérie est bien colorée:

Codocytes

19

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Fragments de globules rouges brisés:

Shistocytes

20

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge en feuille d'acanthes:

Sélénocytes

21

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge en ellipse ou en cigare:

Elliptocytes

22

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Présence d'érythrocytes de tailles franchement différentes

Anisocytose

23

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Érythrocyte de très grande taille, caractéristique de l'anémie de Biermer:

Mégalocyte

24

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge plat dont l'hémoglobine se dépose à la périphérie:

Leptocyte

25

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge ayant la forme de faucille:

Drépanocyte

26

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge ayant un ou plusieurs spicules:

Acanthocytes

27

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Érythrocyte de diamètre augmenté:

Macrocytose

28

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Propriété qu'ont les globules rouges de s'accoler les uns aux autres:

Rouleaux

29

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. érythrocyte avec de cours spicules disposés régulièrement:

Échinocytes

30

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge foncé plus petit que normalement:

Sphérocytes

31

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Globule rouge ayant la forme d'une bouche

Stomatocyte

32

Quel morphologie des globules rouges décrit-je. Érythrocyte en forme de larme:

Dacryocyte

33

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Fragments de noyau (ADN):

Corps de Jolly

34

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Corps provenant de la dénaturation de l'hémoglobine:

Corps de Heinz

35

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Restes nucléaires après fragmentation de noyau:

Corps de Jolly

36

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je.  Fibres prvoenant du fuseau mitotique:

Anneaux de Cabot

37

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Grains de fer:

Corps de Pappeinheimer

38

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Granulations provenant de l'agrégation anormale de l'ARN:

Ponctuations basophiles

39

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Mis en évidence par les colorants vitaux seulement:

Corps de Heinz

40

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Présents dans le réticulocyte lors de malaria à plasmodium vivax:

Corps de Schuffner

41

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Fil fin en anneau ou en huit rouge violacé:

Anneaux de Cabot

42

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je.  Petits corps sphérique bleu foncé:

Corps de Jolly

43

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Petits points bleus groupés par trois:

Corps de Pappeinheimer

44

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je.  Fines granulations bleues: 

Ponctuations basophiles

45

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Petits grains rouge vif (malaria):

Corps de Schuffner

46

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je.  Granulations irrégulières bleu pourpre:

Corps de Heinz

47

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je. Poussière pourpre

Ponctuation basophiles

48

Quel type de corps d'inclusions érythrocytaire suis-je.  Grosses granulations irrégulières violet gris (malaria):

Corps de Zieman

49

Quel corps d’inclusion n’est pas visible à la coloration de May-Grunwald-Giemsa : 


corps de Heinz
 

50

Courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine : 


démontre la relation entre la saturation de l’hémoglobine et la pression de l’O2.
 

51


Si la courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine se déplace vers la droite :
 


  1. L’affinité de l’hémoglobine pour l’O2 est diminuée 



  2. L’oxygénation des tissus est meilleure 





  3. La P50 est augmentée
     

52


Si la courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine se déplace vers la gauche :
 


  1. L’affinité de l’hémoglobine pour l’O2 est augmentée 



  2. L’oxygénation des tissus est moins bonne 





  3. La P50 est diminuée
     

53

Globine : 


fraction protéique de l’hémoglobine
 

54

Hème : 


groupement prosthétique de l’hémoglobine
 

55

Hémoglobine A1 : 


α2β2
 

56

Hémoglobine S : 


α2β26Glu→Val
 

57

Que représente la carboxyhémoglobine : 


Hb + CO
 

58

Quel est le composé de départ de la biosynthèse de l’hème : 


glycocolle et succinyl-coenzyme A
 

59

Quel est le produit du catabolisme de l’hémoglobine : 


bilirubine
 

60

Que représente l’oxyhémoglobine : 


Hb + O2
 

61

Hémoglobine fœtale : 


α2γ2
 

62

Que représente le carbhémoglobine : 


Hb + CO2
 

63

Quelle hémoglobine contient le fer à l’état ferrique : 


méthémoglobine
 

64

Quels sont les hémoglobines présentes chez l’embryon : 

ε4 et α2ε2

65

Quelle est la protéine capable de fixer l’hémoglobine plasmatique : 

haptoglobine

66

Hémoglobine C : 


α2β26Glu→Lys
 

67

Quels sont des signes d’hyperhémolyse : 


hémoglobinémie et hémoglobinurie
 

68

Qu’est ce qui pourrait avoir effet d’augmenter l’affinité de l’hémoglobine pour l’oxygène : 

diminution du 2,3 DPG

69

Qu’est ce qui se passe à la bilirubine lorsqu’il y a une hyperhémolyse : 


la bilirubine augmente. Lorsqu’il y a hémolyse, l’hémoglobine est libérée et est convertie par une série de réactions en bilirubine.
 

70

Qu’est ce qui se passe au taux d’hémoglobine plasmatique lorsqu’il y a une hyperhémolyse : 


le taux d’hémoglobine plasmatique augmente. Lorsqu’il y a hémolyse, l’haptoglobine qui est normalement combiné avec l’hémoglobine ne peut plus fournir donc il y a de plus en plus d’hémoglobine qui est libre dans le plasma. 
 

71

Qu’est ce qui se passe au taux d’haptoglobine lorsqu’il y a une hyperhémolyse : 


le taux d’haptoglobine diminue. Avec une hyperhémolyse, il y a plus d’hémoglobine de libre dans la circulation et peut donc se fixer à l’haptoglobine. Ce complexe haptoglobine-hémoglobine est éliminé de la circulation et va donc diminué. 
 

72

Qu’est ce qui se passe au taux d’hémopexine lorsqu’il y a une hyperhémolyse : 


le taux d’hémopexine diminue. Avec une hyperhémolyse, il y a plus d’hème de libre dans le sang et peut donc se fixer à l’hémopexine. Le complexe hémopexine-hème est ensuite éliminé de la circulation.
 

73

Pourquoi y a-t-il une hémosidérinurie (hémosidérine dans l’urine) pendant une hyperhémolyse : 


 le fer provenant de l’hémoglobine est réabsorbé dans les cellules tubulaires rénales en dépôt de fer. L’hémosidérine apparait quelques jours plus tard quand les cellules desquament dans les urines.
 

74

Que doit-on faire si on réalise qu’un spécimen a été mal identifié :


  1. Ne pas accepter les résultats 



  2. Vérifier s’il y a d’autres tests sur le même patient pour les jeter aussi 





  3. Aviser le médecin si les résultats ont été envoyés déjà et qu’on a besoin d’un autre spécimen 







  4. Remplir un rapport d’incident 









  5. Aviser le superviseur de l’endroit où le prélèvement a été prit 











  6. Ne jamais essayer d’identifier le spécimen
     

75

Quel est le rôle du fer dans l’hémoglobine : 


il fixe l’oxygène atmosphérique et le transporte aux tissus.
 

76

Quel est le rôle du fer dans la myoglobine : 


il fixe l’oxygène et le transporte aux muscles.
 

77

Quel est le rôle du fer dans les cytochromes, la catalase et la peroxydase : 


participation constante aux réactions d’oxydoréduction pour le bon fonctionnement.
 

78


Le fer dans l’organisme existe sous deux formes :
 

  1. héminique: fer fonctionnel
  2. non héminique:
    • fer de réserve
      • ferritine
      • hémosidérine
    • fer de transport
      • sidérophiline ou transferrine

 

 

79

Dans quel endroit dans l’organisme se trouve la majorité du fer : 


dans l’hémoglobine. 
 

80

Combien de fer est nécessaire à l’érythropoïèse chaque jour : 


20-25 mg 
 

81

Qu’est ce qui favorise l’absorption du fer : 


la vitamine C
 

82

Qu’est ce qui diminue l’absorption du fer : 


le café et le thé
 

83

Quels sont les complications si l’apport est plus grand que les pertes : 


hémosidérose ou hémochromatose.
 

84

Où se font les pertes de fer :


  1. Selles 



  2. Sueur 





  3. Urines 







  4. Peau 









  5. Phanères (cheveux, ongles)
     

85


Besoins en fer varient selon :
 


  1. L’âge 



  2. Le sexe 





  3. Activité génitale chez la femme
     

86

Quel est l’équilibre du fer dans l’organisme : 


il y a absorption de 1mg/jour et une perte de 1 mg/jour.
 

87

Quelle forme du fer s’absorbe mieux dans notre système : 


le fer héminique.
  

88

Qu’est ce qui synthétise la sidérophiline : 


le foie.
 

89

Quel type de transferrine est la plus courante : 


transferrine C
 

90

Qu’est ce qui détermine les différents types de transferrine : 


la séquence de leurs acides aminés.
 

91

Est-ce que la sidérophiline est saturée en fer : 


non, seulement un site sur trois de la sidérophiline est fixé par le fer.
 

92


Quels sont les étapes de l’incorporation du fer dans les érythrocytes :
 


  1. Le complexe de fer-sidérophiline se fixe sur une cellule qui peut synthétiser l’hémoglobine 



  2. Le fer est libéré sur les sites de récepteur spécifiques de la membrane 





  3. La sidérophiline qui est maintenant libérée retourne dans le plasma et le fer est incorporé à l’hème
     

93

Qu’est-ce qu’est la ferritine : 


une protéine renfermant 2000 atomes de fer qui se trouvent dans les cellules du système réticulohistiocytaire.
 

94

Qu’est-ce qu’est l’hémosidérine : 


grains de fer sous forme d’oxyde ferrique.
 

95

Avec quoi peut-on mesurer l’hémosidérine : 


la coloration au bleu de Prusse.
 

96

Un érythroblaste portant des grains de fer est nommé : 

sidéroblaste.

97

Comment on identifie un sidéroblaste normale :  


< 5 grains de fer.
 

98


Quels sont les 3 phases de gravité croissante du manque de fer :
 


  1. Diminution du fer de réserve 



  2. Disparition du fer de réserve 





  3. Apparition d’une anémie microcytaire hypochrome
     

99

Quels sont les anémies qui sont reliés à l’hémosidérose :


  1. Thalassémies : la synthèse de l’hémoglobine est diminuée et les réserves de fer non utilisés 



  2. Anémies par aplasie : idem 





  3. Anémie sidéroblastique : idem 







  4. Anémie hémolytique : la destruction des globules rouges entraine une accumulation de fer
     

100

Hémochromatose est caractérisé par : 


une absorption exagérée du fer alimentaire.
 

101

Quels sont les complications de l’hémochromatose : 


cause une surcharge cellulaire diffuse avec la sclérose des tissus atteints.
 

102

Quel antigène est associé à l’hémochromatose : 


HLA-A3
 

103

Quels sont les organes touchés par l’hémochromatose : 


foie, pancréas, cœur, surrénales et testicules.
 

104

Protoporphyrine : 


molécule où une enzyme incorpore le Fe lors de la synthèse de l’hème
 

105

Comment on fait l’évaluation des réserves de fer : 


par le dosage de la ferritine sérique.
 

106

Cette cellule a un diamètre moyen de 30 um. Son cytoplasme est abondant et de couleur gris clair. Son noyau très volumineux est irrégulier ou réniforme. Sa chromatine est fine et prend un aspect peigné : 


Monocyte
 

107

Cette cellule a un cytoplasme acidophile rempli de grosses granulations rouge-orangé. Son noyau bilobé est presque recouvert par ces granulations. Son diamètre moyen est de 14 um : 


granulocyte éosinophile.
 

108

Cette cellule a un noyau rond parfois légèrement excentrique. Sa chromatine est dense et disposée en mottes foncés séparés par des zones plus claires. Son cytoplasme est bleu clair avec une basophilie plus nette à la périphérie : 


plasmocyte.
 

109

Cette petite cellule a un noyau occupant presque toute la cellule et une chromatine très dense et disposée en blocs foncés. Son cytoplasme est peu abondant et basophile; il n’apparait souvent que d’un seul côté : 


petit lymphocyte.
 

110

Cette cellule a un noyau légèrement encoché, une chromatine dense et un cytoplasme rose avec des granulations beiges ou marron : 


métamyélocyte.
 

111

Cellule de forme arrondie et d’un diamètre de 12-14 um. Le cytoplasme est acidophile et contient de fines granulations neutrophiles. Le noyau est non segmenté en forme de S et la chromatine est dense : 


stab neutrophile.
 

112

Grande cellule au noyau de forme ovale avec une chromatine fine. Les nucléoles sont peu visibles. Le cytoplasme faiblement basophile contient de grosses granulations rouges vineux : 


promyélocyte.
 

113

Petite cellule de 9-10 um avec un petit noyau rond pycnotique et un cytoplasme abondant orangé avec un fond bleu-gris. La chromatine est disposée en bandes étroites non condensés : 


érythroblaste.
 

114

Cette grande cellule a un rapport nucléole-cytoplasmique élevé, une chromatine très fine, un cytoplasme basophile et de rares granulations azurophiles. On observe aussi plusieurs nucléoles nettement apparents : 


myéloblaste.
 

115

Cellule de forme arrondie avec un noyau difficile à distinguer à cause de nombreuses granulations bleues très foncés. Ces dernières sont très grosses, rondes ou ovales : 


granulocytes basophiles.
 

116

Cellule d’environ 15-20 um contenant un noyau rond ou ovale, une chromatine fine, nuageuse ainsi qu’un nucléole. Son cytoplasme très basophile est peu abondant, bien délimité et sans granulations : 


lymphoblaste.
 

117

Combien longtemps on a à faire le frottis sanguin après le prélèvement : 


3 heures.
 

118

Quel angle doit-on utiliser pour faire le frottis sanguin : 


30-45o
 

119

Si la lame coloré au Wright est trop alcaline (excessivement bleu à l’œil nu), ceci peut être causé par :                


  1. Temps de coloration trop prolongé 



  2. Tampon ou colorant trop alcalin 





  3. Lavage insuffisant avec l’eau après la coloration 







  4. Le frottis est trop épais
     

120


Si la lame coloré au Wright est trop acide (excessivement rouge à l’œil nu), ceci peut être causé par :
 


  1. Temps de coloration insuffisant 



  2. Tampon ou colorant trop acides 





  3. Lavage excessif
     

121


Quels indices peut-on avoir sur la patient en faisant un examen microscopique du frottis sanguin :
 


  1. Frottis plus bleu que normale : peut indiquer une augmentation importante dans les protéines du patient (myélome multiple) et on trouvera des rouleaux. 



  2. Frottis donnant l’aspect granuleux : peut indiquer la présence d’agglutination d’hématies telle que souvent rencontrer chez les patients souffrant de maladies à autoanticorps froids. 





  3. Frottis possédant des trous partout : peut indiquer une augmentation de lipides dans le sang du patient. 







  4. Frottis avec des petites taches bleuâtres dans les franges : une augmentation importante des plaquettes ou des leucocytes.
     

122

Quelle est la grosseur du capillaire utilisée pour un hématocrite : 


75 mm par 1 mm
 

123

Quelle est la force d’une centrifugeuse à hématocrite : 


12 000 tours par minute et une force centrifuge de 10 000- 15 000 g.
 

124

Comment on obtient le résultat de l’hématocrite à partir du Critocap : 


la hauteur de la colonne du volume des globules rouges est lue directement comme un pourcentage de volume, il faut donc multiplier le résultat par 0.01 pour avoir L/L.
 

125

 


Pourquoi on fait deux tests lors de l’hématocrite :
 


  1. Faire sur que la lecture a été précise 



  2. Bonne manipulation 





  3. Bon fonctionnement de la centrifuge
     

126


Quels sont les causes d’erreur durant le test d’hématocrite :
 


  1. Une quantité excessive d’anticoagulant (plus que 2mg/ml d’EDTA) va diminuer l’hématocrite 



  2. Un mélange insuffisant du sang 





  3. Un délai prolongé avant d’effectuer le test (pas plus de 6 heures après le prélèvement) 







  4. Un délai avant d’effectuer la lecture (10 minutes) peut augmenter l’hématocrite 









  5. La vitesse et le temps de centrifugation 











  6. Une certaine quantité de plasma est retenue dans le culot globulaire et elle peut causer une augmentation de l’hématocrite
     

127


Quelles maladies peuvent causer une rétention de plasma dans le culot globulaire :
 


  1. Drépanocytose 



  2. Sphérocytose 





  3. Thalassémie 







  4. Anémie macrocytaire 









  5. Anémie hypochrome
     

128


Quels sont les divisions de l’hématimètre de Newbauer : 
 


  1. Un côté est 3mm par 3mm 



  2. Un côté est divisé en 9 carrées ayant 1mm X 1mm chaque 





  3. Le carré central est divisé en 25 carrées ayant chacun 0.2mm X 0.2mm 







  4. Les 25 carrées centrales sont divisés en  16 donc le plus petit carrée de la grille est 0.05mm X 0.05mm
     

129

Sur l’hématimètre de Newbauer, quelle est en mm2, la surface du plus petit carré : 


0.0025mm2
 

130

Quel est la profondeur d’un hématimètre de Newbauer : 


0.1 mm
 

131

Le carré central d’un hématimètre de Newbauer est subdivisé en combien de petits carrés : 


400 
 

132

Quel est le principe de la vitesse de sédimentation : 


elle mesure la stabilité des globules rouges en suspension qui dépend sur la viscosité du plasma.
 

133


La sédimentation des globules rouges peut être observée à prendre place en trois étapes :
 


  1. La formation de rouleaux en quelque minute 



  2. La chute des rouleaux à  une vitesse plus ou moins constante 





  3. L’agrégation ou le tassement des globules rouges en colonne de sédimentation
     

134


Quels sont les causes d’erreur techniques de la vitesse de sédimentation :
 


  1. Le test doit être effectué dans un délai de deux heures suivant le prélèvement du sang ou 24 heures si le sang est conservé à 4oC 



  2. Les supports doivent tenir les tubes dans une position strictement verticale. Si le tube est incliné, la vitesse de sédimentation augmente. 





  3. Les supports des tubes doivent être à l’abri de toute vibration 







  4. Cet examen doit être fait à une température constante (20-25oC) les supports doivent être à l’abri des courants d’air et d’un éclairage direct 









  5. Bonne quantité et concentration d’anticoagulant
     

135

Quels sont les causes d’erreur mécaniques de la vitesse de sédimentation :


  1. Agrégation des érythrocytes 



  2. Composition du plasma 





  3. Nombre d’érythrocytes 







  4. Nombre de globules blancs 









  5. Volume des érythrocytes
     

136


La sédimentation est accélérée dans quelles pathologies:
 


  1. Grossesse 



  2. Maladies infectieuses ou inflammatoires 





  3. Néphroses 







  4. Hémopathies (Hodgkin, myélome)
     

137

Qu’est ce qui est les réticulocytes : 


ce sont des globules rouges jeunes sans noyaux légèrement plus grands que les érythrocytes adultes. Ils se caractérisent par la présence d’une substance granulofilamenteuse dans le cytoplasme (restes d’ARN). 
 

138

Comment longtemps peut-on reconnaitre les réticulocytes dans le sang : 


pendant environ 24 heures mais durant les anémies régénératives, on peut les retrouver pendant 1.5 jours.
 

139

Quel est le principe de la numération des réticulocytes : 


leurs numérations permettent d’apprécier l’activité érythropoïétique de la moelle osseuse.
 

140

Quels sont les différents contrôles utilisés lors de la numération des réticulocytes :


  1. Le colorant utilisé (bleu de méthylène) est approuvé 



  2. On vérifie le colorant sur une lame pour des dépôts 





  3. L’utilisation du disque de Miller 







  4. La préparation de deux à trois frottis de bonne qualité 









  5. La numération est faite en double et ne doit pas avoir une différence de plus de 20% (pour  plus que 20 réticulocytes)
     

141


Quels sont les causes d’erreur possible durant la numération des réticulocytes :
 


  1. Une quantité équivalente de colorant et de sang doit être utilisée. 



  2. Une mauvaise préparation du colorant, un mélange inapproprié du sang et du colorant, une incubation prolongée… 





  3. Des artefacts réfringents dans les GR peuvent être causés par un mauvais séchage du frottis 







  4. Il peut être difficile de décider si un globule rouge est un réticulocyte car la plupart des réticulocytes murs ne contiennent que quelques points ou quelques filaments de substances granulofilamenteuse. 









  5. Les corps de Heinz, de Pappeinheimer et de Jolly sont aussi colorés par cette méthode
     

142


Les réticulocytes sont augmentés dans :
 


  1. Anémies hémolytiques aigues ou chroniques, congénitales ou acquises 



  2. Anémie hypochrome (après traitement par le fer) 





  3. Anémie de Biermer (après traitement par la vitamine B12)
     

143


Les réticulocytes sont abaissés dans :
 


  1. Aplasie médullaire 



  2. Épuisement des réserves médullaires (fer et vitamine B12) 





  3. Après traitement de chimiothérapie ou radiothérapie
     

144


Quel est le principe du dosage de l’hémoglobine :
 


  1. Un volume de sang est dilué avec un volume de diluant (solution Drabkin



  2. Sous l’action du ferricyanure de potassium de la solution Drabkin, le fer ferreux (Fe2+) de l’hémoglobine est transformé en fer ferrique (Fe3+) pour former la méthémoglobine 





  3. La méthémoglobine se combine au cyanure de potassium pour former la cyanméthémoglobine
     

145

Le dosage de l’hémoglobine est lu à quel longueur d’onde : 


540 nm
 

146

Quels sont les formes d’hémoglobine mesurées avec la solution de Drabkin : 


toutes les formes sauf la sulfhémoglobine.
 

147

Quelle est la limite de linéarité du dosage de l’hémoglobine : 


20.0 g/dl
 

148


Quels sont les erreurs possibles durant le dosage d’hémoglobine :
 


  1. Les cuvettes pour faire la lecture au spectrophotomètre doivent être propres et sans égratignures 



  2. Le sang veineux doit être bien mélangé avant de commencer le dosage de l’hémoglobine 





  3. Une bonne technique de la dilution du sang est essentielle pour atteindre la précision et l’exactitude 







  4. Le dehors de la pipette doit être bien essuyé avant de mettre celle-ci dans la solution de Drabkin
     

149

Quel est le site de synthèse de l’hème : 


mitochondries
 

150

Quel est le site de synthèse de la globine : 


ribosomes
 

151

Pourquoi l’hémoglobine n’est pas synthétisée dans le globule rouge mature : 


il n’y a plus d’ADN donc plus de mitochondries.
 

152

Dans le globule rouge, quel enzyme est responsable de catalyser la réaction nécessaire pour le transport de la majorité du gaz carbonique : 


anhydrase carbonique.
 

153

Quel pigment anormal de l’hémoglobine donne une couleur rouge cerise aux muqueuses : 


carboxyhémoglobine.
 

154

Durant un processus d’hyperhémolyse, quelle protéine se lie à l’hémoglobine libérée : 


haptoglobine.
 

155

Quel anomalie est responsable pour la production d’hémoglobine E : 


Hgb E = α2β226Glu→Lys
 

156

Quel anomalie est responsable pour la production d’hémoglobine S : 


Hgb S = α2β26Glu→Val
 

157

Quel anomalie est responsable pour la production d’hémoglobine C : 


Hgb C = α2β26Glu→Lys
 

158


Quels sont les étapes de la production de l’hème dans le globule rouge :
 


  1. Synthèse d’AAL 



  2. Synthèse de porphobilinogène 





  3. Synthèse d’uroporphyrinogène 







  4. Synthèse  de coproporphyrinogène 









  5. Synthèse de protoporphyrinogène 











  6. Synthèse de la protoporphyrine 













  7. Synthèse de l’hème
     

159


Quels sont les facteurs qui influent à la libération de l’O2 dans l’organisme :
 


  1. Température du corps 



  2. pH sanguin 





  3. concentration en 2-3 DPG 







  4. concentration en CO2
     

160


énumérez six signes évocateurs d’une hyperhémolyse intravasculaire :
 


  1. augmentation de la bilirubine 



  2. augmentation de l’hémoglobine plasmatique 





  3. diminution de l’haptoglobine 







  4. diminution de l’hémopexine 









  5. méthémalbumine 











  6. hémoglobinurie 













  7. hémosidérinurie             
     

161

De quoi est composé la ferritine : 


Apoferritine et Fe3+
 

162

Quel est le rôle des neutrophiles et comment font-ils ce rôle : 


défense de l’organisme contre les infections bactériennes par la destruction et l’élimination des agents pathogènes.
 

163

Quel est le rôle des plasmocytes : 


ils agissent dans l’immunité humorale par la production des anticorps.
 

164


Nommer les étapes de la phagocytose chez les granulocytes neutrophiles :
 


  1. Adhérence 



  2. Formation de vacuole 





  3. Libération du contenu des granulations 







  4. Destruction de la particule 









  5. Digestion puis rejet des produits
     

165

Le rôle de sécrétion est plus importante chez quelle GB : 


granulocytes basophiles.
 

166

Protéine sérique qui se fixe sur les bactéries et les rends plus sensibles à la phagocytose : 


opsonine
 

167


Quels sont les 5 propriétés biologiques des neutrophiles :
 


  1. Sécrétion 



  2. Chimiotactisme 





  3. Phagocytose 







  4. Bactéricidie 









  5. digestion
     

168


quels sont les 5 éléments qui sont déversés pendant la dégranulation des basophiles :
 


  1. histamine 



  2. héparine 





  3. facteur chimiotactique des éosinophiles 







  4. facteur activateur des plaquettes 









  5. kallicréine
     

169


quels sont les deux rôles des monocytes :
 


  1. assurer la défense de l’organisme contre certains agents pathogènes et d’éliminer les cellules endommagées et les débris cellulaires par la phagocytose 



  2. ils captent et concentrent l’antigène et le présentent aux lymphocytes de l’immunité cellulaire et humorale
     

170

quels sont les cellules qui déclenchent la réaction immunitaire lorsque mis en contact avec un allergène : 


mastocytes.
 

171


Quels sont les trois types de lymphocytes : 
 


  1. Type 1 (lymphocyte atypique) : les grands lymphocytes de la mononucléose infectieuse 



  2. Type II (lymphocyte réactionnel) : lymphocytes des infections virales, de la coqueluche et toxoplasmose 





  3. Type III (en transformation) : les lymphocytes en voie de transformation en réponse à un stimulus antigénique
     

172


Quels sont les 5 types d’anomalies non-malignes des globules blancs :
 


  1. Anomalie de distribution 



  2. Anomalies morphologiques 





  3. Anomalies héréditaires 







  4. Maladies de surcharge 









  5. Anomalies fonctionnelles
     

173


Quels sont les 3 caractéristiques importantes du lupus érythémateux disséminé :
 


  1. Atteinte du tissu conjonctif, notamment des lésions vasculaires à localisations diverses, surtout viscéral ou cutanées 



  2. Formation d’anticorps réagissant avec les constituants des noyaux 





  3. La présence de cellules LE
     

174

Quelle anomalie est caractérisée par une anomalie des plaquettes (géantes, hypogranulaires, nombre diminué) 

anomalie de May-Hegglin

175

Comment appel-t-on les lymphocytes dont le noyau a l’aspect d’un trèfle : 


Cellules de Reider
 

176


Quels sont les 3 grandes causes des anomalies morphologiques :
 


  1. Trouble de maturation 



  2. Anomalie fonctionnelle 





  3. Signe de dégénérescence
     

177

Quel est l’anomalie qui cause l’hyposegmentation des neutrophiles : 


anomalie de Pelger-Huet
 

178

Quel est le rapport CD4/CD8 normal : 


2 :1
 

179

Quel est le nom du virus responsable de la mononucléose infectieuse : 


Epstein-Barr
 

180

Lorsqu’une personne est atteinte du Lupus érythémateux le rapport CD4/CD8 est-il diminué ou augmenté : 

augmenté car il y a une diminution importante des lymphocytes T (CD8) alors que les T helper (CD4) est normal

181

Quelle immunité procure les lymphocytes B : 


immunité humorale
 

182

Quelle immunité procure les lymphocytes T : 


immunité cellulaire
 

183

Quel est le rôle du lymphocyte T CD4 : 


ils assurent le signal pour que la cellule B soit activé et produise des cellules B mémoires et des plasmocytes.
 

184


Quels sont les deux mécanismes qui contrôlent la régulation de l’hématopoïèse :
 


  1. Facteurs de croissance 



  2. Microenvironnement médullaire
     

185


Le glucose est catabolisé de deux façons :
 


  1. Glycolyse anaérobie grâce au cycle d’Embden-Meyerhof 



  2. Voie des pentoses ou celle des hexoses phosphate
     

186

Quels sont les deux synonymes de codocytes :


  1. Cellule cible 



  2. annulocyte
     

187

Quel est le colorant le plus utilisé des colorants de Romanowski : 

le colorant de Wright.

188

Volume totale du sang du corps:

4-4.5 L chez la femme

5-5.5 chez l'homme

 

189

Quel est la forme d'un globule rouge:

Ils ont la forme d'un disque biconcave dont le diamètre mesure de 7.2-7.9 µm

 

190

Quoi sur les globules blancs qui participent au rejet ou à l'acceptation des greffes:

La membrane des globules blancs porte les groupes tissulaires appelés HLA (human leucocyte antigens) ou antigènes d'histocompatibilité.

 

191

Quel est la forme des plaquettes:

Ils sont en forme de disques ayant un diamètre de 2-3 µm

192

Le plasma constitue quel pourcentage du sang: 

55%

193

Composition du plasma:

  1. eau 90%
  2. protéines
  3. lipoprotéines
  4. glucides
  5. lipides
  6. acides aminés
  7. sels minéraux
  8. hormones
  9. enzymes
  10. pigments

194

La formule sanguine comprend:

  1. hématocrite
  2. hémoglobine
  3. numération des globules rouges
  4. numération des globules blancs
  5. numération des plaquettes
  6. étude du frottis sanguin (morphologie des GR et plaquettes, formule leucocytaire et morphologie des GB)

 

195

Les cellules jeunes ont des caractères communs:

  1. grande taille
  2. rapport nucléocytoplasmique est élevée
  3. chromatine du noyau est claire et fine
  4. noyau renferme un ou plusieurs nucléoles
  5. cytoplasme est basophile et sans granulation spécifique

196

A mesure que les cellules deviennent adulte, on note les transformations morphologiques suivantes:

  1. une diminution de la taille de la cellule
  2. une diminution du rapport nucléocytoplasmique le noyau devenant plus petit
  3. la perte de nucléoles et l'épaississement de la chromatine
  4. diminution de la basophilie du cytoplasme et l'apparition de granulations spécifiques

 

197

Que veut dire CFU-S:

Colony formint unit - spleen

198

Que veut dire CFU-GEMM:

Colony forming unit-granulocytes-érythrocytes-monocytes-mégacaryocytes

199

Que veut dire CFU-GM:

Colony forming unit-granulocytes-monocytes

200

Que veut dire BFU-E:

Burst forming unit - érythrocytes (précurseurs précoces)

201

Que veut dire CFU-E:

Colony forming unit - érythrocytes (précurseurs tardifs)

202

Que veut dire CFU-Meg:

Colony forming unit - mégacaryocyte

203

Que veut dire CFU-Eo:

Colony forming unit - éosinophile

204

Que veut dire CFU-B:

Colony forming unit - basophile

 

205

Quand le noyau disparait-il du globule rouge:

Entre l'étape E5 (érytrhoplaste polychromatophile II) et le réticulocyte.

206

Quels sont les deux types de lymphocytes et leur destinations:

1. les cellules pré-B demeurent dans la moelle osseuse

2. les cellules pré-T  migrent vers le thymus

207

La formation des éléments figurés du sang commence quand chez l'embryon:

Dès la troisième semaine de gestation

208

Quels sont les organes hématopoiétique:

moelle osseuse, tissu lymphoide et foie

209

A quoi sert le transport actif des globules rouges:

Les pompes à sodium permettent de rejeter à l'extérieur du globule rouge le sodium ayant pénétré passivement et maintiennent le potassium à l'intérieur du globule rouge.

210

Quelle est la différence de concentration de sodium et de potassium dans le globule rouge et du plasma:

  • la concentration du sodium dans le plasma est 12 fois plus que celui du globule rouge
  • la concentration du potassium dans le globule rouge est 25 fois plus que celui du plasma

211

D'où provient l'énergie nécessaure aux globules rouges:

Entièrement de la dégradation du glucose

212

La présence de substances oxydantes dans le globule rouge entraine quoi:

La formation de méthémoglobine, forme oxydée de l'hémoglobine, inefficace pour le transport de l'oxygène.

213

Une insuffisance de NADPH produit quoi:

Des corps de Heinz

214

Quel est le volume des globules rouges:

91 femtolitres

215

Quelle est la durée de vie normale d'un globule rouge:

120 jours

216

Quels isotopes sont utiliéss pour le marquage des globules rouges:

51Cr

217

Quels sont les principales anomalies liées au vieillissement érythrocytaire:

  1. diminution des lipides contenus dans la membrane
  2. perte de l'acide sialique de la membrane
  3. sphérocytose, diminution du volume globulaire et augmentation de la concentration en hémoglobine
  4. diminution du gradient osmotique (diminution du K et augmention de Na)
  5. augmentation de la méthémoglobine et de l'hémoglobine dénaturée (corps de Heinz)
  6. diminution de l'activité enzymatique du cycle de dégradation du glucose
  7. augmentation des fragilités osmotique et mécanique

 

218

Quels sont les étapes de la phagocytose:

  1. adhérence: le globule rouge adhère au phagocyte
  2. ingestion: la partie hyaloplasmique du cytoplasme de la cellule macrophage entoure le globule rouge
  3. formation de la vacuole de phagocytose
  4. digestion: la cellule macrophage peut expulser certains résidus de la digestion
    • stromas sont décomposés dans le cytoplasme
    • le fer demeure un certains temps dans les cellules puis est redonné aux érythroblastes
    • la globine est détruite
    • acides aminés retournent dans les réserves
    • noyau de l'hème devient la bilirubine

219

Quels sont les types de chaines dans l'hémoglobine:

  • alpha: 141 acides aminés
  • bêta: 146 acides aminés
  • delta: 146 acides aminés
  • epsilon: 146 acides aminés
  • gamma: 146 acides aminés
  • zêta: 146 acides aminés

220

Comment la chaine delta diffère de la chaine bêta:

Par 10 acides aminés

221

Comment la chaine gamma diffère de la chaine bêta:

Par 39 acides aminés

222

Qu'est ce qui cause une coloration rouge cerise de la peau et des muqueuses:

Une intoxication au CO (présence de carboxyhémoglobine)

223

Qu'est ce qui donne une couleur acajou à l'hémoglobine:

La méthémoglobine

224

Rôle du Thelper:

Ils sont nécessaires à la reconnaissance de l'antigène présenté par les cellules macrophages

225

Rôle des Tsupresseurs

Régulation de la réponse humorale et cellulaire. Leur présence assure la diminution ou l'arrêt de la synthèse des immunoglobulines et l'inhibition des réactions d'hypersensibilité retardée.

226

Rôle des Tcytotoxiques:

Ils sont capables de réagir directement avec l'antigène et de détruire la cellule indésirable par cytolyse.

227

Rôle des Tmémoire:

Ils conservent en mémoire le contact avec l'antigène. Ils demeurent des lymphocytes T au repos qui recirculent et qui, éventuellement, pourront reconnaitre un antigène rencontré antérieurement.

228

Péripolèse:

Propriété que possèdent les lymphocytes de s'attacher à une cellule puis de ramper autour d'elle. Permet l'échange d'information avec les autres lymphocytes.

229

Empéripolèse:

Propriété des lymphocytes qui leur permet de pénétrer dans une autre cellule et même de la traverser sans altérations majeures de l'une ni de l'autre.

230

Qu'est ce qui est les histiocytes:

Ils sont des cellules macrophages mobiles que l'on ne trouve pas normalement dans le sang. Ils sont disséminés dans tout le système réticulo-histiocytaire.

231

Quel est le synonyme pour les cellules LE:

Cellules de Hargraves

232

Quel doit être le nombre de globules blancs pour être considéré comme une leucocytose:

> 10.0 X 109 / L

233

Quel doit être le nombre de globules blancs pour être considéré comme une leucopénie:

< 4.5 X 109 /L

234

Quelle est la première ligne de défense de l'organisme:

  1. physique
    • peau intacte
    • muqueuse membranaire
    • réflex de la toux
  2. biochimique
    • sécrétions (sueur, larmes, salive, mucus)
    • pH acide de l'estomac

235

Quelle est la deuxième ligne de défense de l'organisme:

  1. fièvre
  2. phagocytose par les histiocytes et granulocytes
  3. processus ifnlammatoire qui fait appel aux macrophages
  4. sécrétions des substances antibactériennes (lysosome) ou antivirales (interferon)

 

236

Si la première ligne de défense de l'organisme n'est pas suffisant:

On fait appel à la deuxième ligne de défense: la réponse immunitaire non-spécifique.

237

Si la réponse immunitaire non-spécifique de l'organisme n'est pas suffisante, on fait appel:

A la réponse immunitaire spécifique

238

Pour la réponse immunitaire spécifique, on a besoin de quelle cellule:

Lymphocytes

239

Qu'est ce qui déclenche une réponse immunitaire:

Des antigènes provenant de bactéries, pollen, blanc d'oeufs.­..

240

Quels sont les étapes de l'immunité humorale et cellulaire:

  1. l'APC (antigen processing cell) phagocyte l'antigène
  2. l'antigène est ensuite digéré
  3. petits fragments antigéniques (épitopes) vont s'associer avec la classe II MHC (major histocompatibility complex) et présente l'Ag à une cellule T ayant des récepteurs spécifiques à cet antigène
  4. un complexe antigène-récepteur est formé entre les deux cellules
  5. IL1 qui est sécrété par l'APC assure le signal pour que la cellule T soit activée et sécrète IL2
  6. IL2 sécrété par la cellule T est utilisé pour son autostimulation et la prolifération de cellules T-helper

241

Quel est le mécanisme de l'immunité humorale:

La cellule T-Helper (CD4) et ertaines de ses lymphokines assurent le signal pour que la cellule B, avec la même spécificité antigénique, soit activée et produise des cellules B mémoire et des plasmocytes qui produisent des anticorps.

242

Quel est le mécanisme de l'immunité cellulaire:

  • certaines lymphokines provenant de la cellule CD4 (IL2) activée et du complexe entre les antigènes associés avec la classe I MHC sur les récepteurs de la cellule T-cytotoxique (CD8), cause l'activation de la cellule CD8
  • les cellules CD8 servent de médiateur pour le meurtre cytotoxique des cellules

243

Que vaut la formule d'Arneth:

Désigne une déviation à gauche ou déviation à droite pour donner un indice de la maturation des granulocytes neutrophiles.

  • normalement 50% ont 3 lobes
  • déviation à droite: hypersegmentation > 5 lobes
  • déviation à gauche: hyposegmentation aucune, 1 ou 2 lobes

244

Quels sont les deux sortes de réactions leucémoides:

  1. myéloide
    • ressemble à: leucémie myéloide chronique
    • retrouvé dans: infections bactériennes (méningite, tuberculose)
    • cellules neutrophiles augmentent
    • présence de vacuoles, granulations toxiques, corps de Dohle
    • éosinophiles et basophiles diminuent
  2. lymphoide
    • ressemble à: leucémie lymphoide chronique
    • retrouvé dans: infections virales (mononculéose, coqueluche)
    • lymphocytes augmentent

245