Neurologie et OH 74 Flashcards Preview

Neurologie > Neurologie et OH 74 > Flashcards

Flashcards in Neurologie et OH 74 Deck (34):
1

Comment prévenir les complications de l'OH chez les patients hospitalisés ?

Supplément vitaminique
. B1 (Thiamine)
. B6
. B12 (Cobalamine)
. B9 (Folate)
. PP (B3 = acide nicotinique + nicotinamide)

2

Qu'on en commun les vitamines B ?

Hydrosolubles

3

Que veut dire vitamine PP ?

. Vit PP = B3
. PP = pellagra preventive

. Pelagre = vitamine liée à une dénutrition avec dermatite et diarrhée

4

Quelles sont les complications aigue de l'intoxication OH ?

1- Ivresse Simple
2- Ivresse Pathologique
3- Ivresse convulsivante
4- Coma ethylique

5

Définition de l'ivresse simple ?

. Troubles cérébelleux et vertiges
. Propos incohérents
. Disarthrie
. Jovialité

6

Définition de l'ivresse pathologique ?

. Association de
- Troubles du comportements
- Hallucination

Parfois = délire

Suivie par sommeil profond et amnésie

7

QUID de l'épilepsie lors de l'intoxication OH ?

. Abaissement du seuil épileptogène
= souvent crise généralisée unique chez un buveur occasionnel
= pas de ttt anti épileptique

8

Symptomatologie chronologique du coma éthylique ?

1- Obnubilation
2- Stupeur
3- Coma

SDG
. aréactivité, mydriase, hypotonie, dépression respiratoire, hypothermie, hypotension)

REANIMATION

9

Troubles métaboliques à dépister si intoxication OH ?

. Hypoglycémie
. Acidose
. Hyponatrémie

= pas corriger trop rapidement

10

Physiopathologie de l'action de l'OH ?

Agoniste des récepteurs GABA
= fonction inhibitrice

D'où sevrage = hyperexcitabilité

11

Quelles sont les 2 grandes complciations aigue du sevrage alcoolique ?

1- Crise d'épilepsie
2- Delirium Tremens

12

QUID de la crise épileptique lors du sevrage OH ?

. CGTC unique souvent
. Rarement (5%) : etat de mal
= mais d'indication aux antiépileptiques
= possible utilité des benzo (qui jouent aussi sur les symtômes du sevrage)

13

Quels sont les signes du "pre-délirium tremens" ?

- Inversion du rythme nycthéméral
- Cauchemars
- Irritabilité
- Anxiété
- Sueurs
- Tremblement postural des mains

14

Réflexe si pré-délirium tremens ?

BUT
. PEC symptomatique
. Eviter l'évolution vers un délirium tremens

1- Hydratation PO
2- Vitaminothérapie B1, B6, PP
3- Benzo PO
= Diazépam VALIUM ou clorazépam TRANXENE

NB : rarement diazépam IV

15

Réflexe si benzo IV ?

Surveillance cardio-respiratoire +++

16

Présentation d'un délirium tremens ?

. Syndrome CONFUSO ONIRIQUE
- propos incohérents
- agitation
- hallucinations (zoopsies, scenes d'aggressivité)

. Syndrome PHYSIQUE
- sueurs, fièvre
- trémulation
- signes de déshydratation (PA, tachycardie)
- crises épilepsie, etat de mal

17

PEC d'un délirium tremens ?

1- Hydratation et correction hydro-electrolutique
2- B1, B6, PP
3- Benzo IV
= dose de charge Diazepam 10 mg par heure
= Lorazépam TEMESTA si IHC (métabolisé par conjugaison et non par oxydation)
= Flumazénil dans le coins au cas où


4- Correction hypothermie
5- Neuroleptiques QUE SI persistance des hallucinations sous benzodiazépine

+ PEC des causes favorisantes (pneumopathie, inf interC ...)

18

PEC des manifestations neurologiques du sevrage alcoolique ?

1- Hydratation
2- Vit B1, B6, PP
3- Benzo (1S à dose dégressive)

19

Quelles sont les complications neurologiques chroniques de l'intoxication OH ?

1- Encéphalopathies
- Gayet-Wernicke (ou Wernicke-Korsakoff) = B1
- Pellagreuse = PP
- Hépatique

2- TR Cognitifs
- Démence alcoolique
- Maladie de Marchiafava-Bignami
- Syndrome de Korsakoff

3- Epilepsie
4- Atrophie cérebelleuse (atrophie vernienne)
5- Neuropathies
. NP optique alcoolo-tabagique
. PolyNP longueure dépendante
. NP focale (amaigrissement = source de compression)

6- Myopathies
. Aigue (rare)
. Chronique (tracé myogène et neurogène associés)

20

Signes cliniques de l'encéphalipathie de Gayet et Wernicke ?

. Un seul suffis
- syndrome confusionnel
- signes oculomotuers (paralysie, nystagmus)
- syndrome cérebelleux
- hypertonie oppositionnelle

21

Comment faire le diagnostic de l'encéphalopathie de Gayet et Wernicke ?

1- Dosage B1 effondré
2- IRM
. hyper FLAIR du corps mamillaire

22

PEC d'une encéphalopathie de Gayet et Wernicke ?

. Vitamine B1 IV +++

NB : prévenir chez les OH dénutrie par vitaminothérapie B1 si apports glucidiques nécessaire ?

23

Comment "induire" une encéphalopathie de Gayet et Wernicke ?

Shot de glucose sans B1 (apports glucidiques).

24

Clinique et PEC d'une encéphalopathie pellagreuse ?

1- Symptomes
- confusion
- hypertonie extra-pyramidale
- troubles digestifs
- troubles cutanéo muqueux

2- PEC
. vitPP IV (500 mg par jour)
. préventif

25

Particularité des myoclonies de l'éncéphalopathie hépatiques ?

. Myoclonies négatives
1- Chute transitoire du tonus
2- Mouvement de flexion brusque
3- Extention des poignets

Par opposition à la myoclonie où il y a d'abord contraction d'un sous groupe musculaire sans perte de tonus initiale

26

Signes de l'encéphalopathie hépatique ?

- Confusion
- Astérixis = Myoclonies négatives

27

Définition astérixis ?

Chute brutale et de brève durée du tonus des muscles extenseurs de la main.
= Ceci produit un mouvement rythmique comparable à un battement d'aile lors du maintien des attitudes
= MYOCLONIE NEGATIVE (synonyme)

28

Comment aggraver une encéphalopathie hépatique ?

Donner des benzo

29

Description de la maladie de Marchiafava-Bignami ?

. Démyélinisation du corps calleux
. Clinique aspécifique
- démence avec mutisme akinétique
- troubles de la marche (astasie abasie)
- dysarthrie

Imargerie
- TDM = CC hypodense
- IRM = hypoT1

30

Description du Syndrome de Korsakoff ?

. Conséquence de l'encéphalopathie de Gayet Wernicke

. Double atteinte
- circuit hyppocampo-mamillo-thalamique
= amnésie antérograde
- frontale
= signes frontaux

PEC :
. vitaminothérapie par principe
. svt placement en institution

31

Clinique d'une neuropathie optique alcoolo-tabagique ?

. BAV bilaltérale
. Dyschromatopsies
. Scotome central

PEC
. arret OH et tabac
. vitaminothérapie

32

Quels sont les 2 aspect de la PN alcoolique ?

1- NeuroP toxique = petites fibres
. Thermo-algique

2- Carrence B1
. conséquences plutôt motrices

33

Quelles sont les conséquences indirectes de l'OH ?

1- Myélinolyse centro-pontine
. IRM = démyélinisation des fibres du centre de la protubérance (hyperT2 et hyperFLAIR)

2- AVC
3- Trauma cranien
4- Neuro infections
5- Neuropathie au Disulfiane (pas confondre avec une récidive de neuroP alcoolique)
6- Syndrome alcoolique foetal

34

Qu'est ce que le Disulfirame ?

Disulfirame = ESPERAL

. Inhibiteur de nombreuses enzymes responsable de manifestations déplaisantes
. bouffées congestives
. Nausées, vomi
. tachycardie
. HypoTA

BUT = effet antabuse lors de la consomation alcoolique