Réplication de ADN #11 Flashcards Preview

Biology 101 > Réplication de ADN #11 > Flashcards

Flashcards in Réplication de ADN #11 Deck (31)
Loading flashcards...
1

Qu'elle est le principe générale de la réplication ?

L’ADN peut se copier. C’est ce qu’on appelle la réplication de l’ADN.
La réplication permet d’obtenir deux copies identiques de chacune des molécules d’ADN de la cellule.

2

En raison de qu'elle mécanisme peuvent t'il créer un brin complémentaire ?

Puisque les nucléotides s’apparient toujours A avec T et C avec G, chacun des deux brins de la molécule peut servir de modèle pour reconstituer le brin complémentaire.

3

Ce mode de reproduction par lequel on obtient des molécules formées d’un brin de la molécule de départ et d’un nouveau brin est appelé :

« modèle semi-conservatif ».

4

Comment fonctionne la réplication du « modèle semi-conservatif » ?

1- Les molécule ADN de départ son associé par des liaison d'hydrogène.
2- Les deux brin ce sépare et forme un matrice qui détermine l'ordre des uncléotide de nouveau brin complémentaire en voie de formation.
3- Les uncléotides complémentaire s'aligne et les lien entre les désoxyribose de l'un et le phosphate de l'autre forme le squelette montrant un nouveau brin. Il y a donc un brin fille et in brin parentale.

5

Réplication chez les procaryote ?

Chez les procaryotes, le matériel génétique est formé d’une seule molécule d’ADN formant une boucle (les deux extrémités de la molécule d’ADN sont reliées).

6

D'ou commence la réplication ?

La réplication commence en un site particulier de l’ADN, appelé origine de la réplication.

7

l’origine de réplication est caractérisé par quoi ?

l’origine de réplication est un point de l’ADN caractérisé par une séquence particulière de nucléotides (245 paires de bases) où peut se fixer l’enzyme responsable du début de la réplication.

8

Qu'elle est l’enzyme responsable du début de la réplication.

Cette enzyme, l’hélicase, sépare les deux brins d’ADN l’un de l’autre en brisant les liens unissant les deux bases de chacune des paires de bases.

9

Que fait l'enzyme de l'hélicase ?

Sépare les deux brins d’ADN l’un de l’autre en brisant les liens unissant les deux bases de chacune des paires de bases.

10

Qu'elle enzyme suit après que les deux brins aient été séparée par hélicase?

Dès que les deux brins sont séparés, une autre enzyme Polymérase s’active à reconstituer un brin complémentaire à chacun des deux brins séparés. La molécule d’ADN est donc reproduite au fur et à mesure de la progression de l’hélicase.

11

Que fait l'enzyme l’ADN polymérase III ?

Polymérase s’active à reconstituer un brin complémentaire à chacun des deux brins séparés (ce nouveau brin est en rouge sur l’illustration). La molécule d’ADN est donc reproduite au fur et à mesure de la progression de l’hélicase. Apparie et assemble les nucléotides complémentaires

12

Combien de point d'origine y'a-t'il dans les cellules procaryotes ?

Il n’y a qu’un seul point d’origine de réplication dans le chromosome d’un procaryote.

13

Dans les cellules eucaryotes il n'y a qu'un seul point d'origine. Vrai ou faux.

il peut y avoir des milliers de points d’origine de réplication ce qui accélère de beaucoup la vitesse de réplication de la molécule. En, effet la réplication peut ainsi commencer et se poursuivre à partir de plusieurs points en même temps sur le même chromosome.

14

L'hélicase sépare les deux point d'origine à partir ?

Une enzyme, l’hélicase sépare les deux brins d'ADN à partir de l’origine de réplication.

15

L’ADN polymérase III assemble dans qu'elle direction ?

L’ADN polymérase III ne peut assembler le nouveau brin que dans la direction 5’ – 3’

16

ARN est ?

-Est un acide nucléique formé de nucléotides qui ressemblent à ceux de l’ADN.
- Par contre, dans l’ARN, la base azotée T qu’on a dans l’ADN est remplacée par la base azotée U. La base U est très semblable à la base T. Comme elle, elle s’apparie à la base A.

17

L’ADN polymérase III ne peux être amorcer par quoi seulement ?

La réplication par l’ADN polymérase III ne peut se faire qu'à partir d'une amorce faite en ARN.
Cette amorce est fabriquée par une enzyme, l'ADN primase (« amorce » = « primer » en anglais). Elle a une longueur d’environ 10 à 12 nucléotides.

18

La synthèse à partir du brin d’origine 5' - 3' est discontinue. Vrai ou faux.

Faux. La synthèse à partir du brin d’origine 5' - 3' est continue.

19

Elle est discontinue à partir du brin complémentaire 3' - 5’. Vrai ou Faux.

Vrai.

20

Qu'elle est le mécanisme lorsque le brin complémentaire est discontinu ?

Il faut que l’hélicase ait séparé une certaine longueur d’ADN avant qu’une amorce se fixe et que l’ADN polymérase III puisse compléter ce segment.

21

Comment ont appel les brins discontinu ?

On appelle « fragments d’Okasaki » les brins d'ADN discontinus

22

L'ordre des enzymes lors de la réplication pour un brin discontinu ?

Hélicase
ADN primase (Amorce en ARN)
ADN polymérase III
(assemble les nouveaux segments d’ADN)
ADN polymérase I
(remplace l’amorce en ARN par de l’ADN)
ADN ligase
(relie les nouveaux segments d’ADN entre eux)

23

L’ADN polymérase III ne peut fonctionner que si elle est associée à d’autres protéines. L’ensemble formé par l’ADN polymérase III et ces autres protéines (il y en a une dizaine) est appelé ?

« complexe de réplication » ou « réplisome ». C’est ce réplisome qui se déplace le long du brin matrice assemblant au fur et à mesure un nouveau brin complémentaire.
Le réplisome se forme au niveau de l’amorce assemblée par l’ADN primase.

24

Comment se fait la correction des erreurs de réplication ?

1- des escouades d'enzymes détecte les dommages subis par ADN qui déforme la molécule ADN.
2- une endouncléase excise le brin ADN endommagé à deux endroits et la partie endommagé est enlevé.
3- une synthèse de réparation effectué par un ADN polymérase remplace les uncléotides absent.
4- ADN ligase lie les extrémités libre du nouveau fragment ajouté au brin entrain d'être corrigé ce qui crée un brin continue.
*Ces mêmes enzymes réparent l’ADN lorsqu’il est endommagé par des mutagènes (rayons pénétrant, substances chimiques mutagènes)*

25

Le chromosome raccourcit à chaque division.
S’il raccourcit trop, cela peut provoquer : (3)

1-La destruction de gènes situés aux extrémités du chromosomes.
2-L’activation d’enzymes pouvant fusionner les chromosomes entre eux.
3-L’activation d’enzymes déclenchant la mort cellulaire (apoptose). Normalement, lorsque l’ADN est trop endommagé, ces enzymes provoquent la destruction de la cellule.

26

L’apoptose est ?

L’apoptose est le phénomène par lequel une cellule peut se « suicider » si elle est endommagée ou infectée par un virus.

27

Qu'est q'un télomères ?

Ces TTAGGG répétés ne codent pas pour aucune protéine.
Ces extrémités faites de répétitions de TTAGGG sont appelées télomères. Les télomères raccourcissent, mais comme ils ne servent qu’à ça (se raccourcir), cela n’endommage pas les parties codantes du chromosome.
Donc, la longueur des télomères impose une limite au nombre de divisions des cellules (environ 50 à 80 divisions).

28

Qu'est que fait l'enzyme de la télomérase ?

Une enzyme, la télomérase, peut empêcher le raccourcissement des chromosomes en reconstituant les télomères après chaque division. Son activité cesse rapidement après la naissance sauf dans les cellules germinales (ce sont les cellules qui produisent les spermatozoïdes chez l’homme) et les cellules souches (qui sont des cellules qui conservent leur état embryonnaire même chez l’adulte).

29

Cellules souches qu'est que c'est ?

Les cellules souches sont des cellules indifférenciées (non spécialisées) que l’on trouve dans beaucoup de tissus après la naissance. La division d’une cellule souche donne deux cellules dont une demeure une cellule souche et l’autre devient une cellule spécialisée du tissu où elle s’est formée.

30

La PCR est une technique permettant ?

De copier rapidement, en des millions d’exemplaires, un segment particulier d’ADN.
Il suffit d’introduire dans la machine un petit échantillon d’ADN (cet échantillon peut être infime) et, en quelques heures, la machine fera des millions de copies d’un segment choisi de cet échantillon d’ADN (c’est ce qu’on appelle « amplifier l’ADN »).