Synthèse des protéines #13 Flashcards Preview

Biology 101 > Synthèse des protéines #13 > Flashcards

Flashcards in Synthèse des protéines #13 Deck (32)
Loading flashcards...
1

Rappel : le code génétique :

Dans l’ADN, des séquences de trois nucléotides désignent des acides aminés : Ce brin d'ADN correspond à la "recette" de la protéine Phé-Arg-Leu-Phé-Leu. L’ordre des nucléotides indique à la cellule l’ordre des acides aminés qu’elle doit assembler pour fabriquer une protéine donnée.

2

Qu'est qu'on appel le génon ?

On appelle « génon » chacune des séquences de trois nucléotides de l’ADN codant pour un acide aminé.

3

La transcription est ?

Ce transfert de l’information se fait par une molécule particulière appelée ARN messager (ou ARNm). La transcription, c’est le transfert de l’information de l’ADN à l’ARNm.

4

Différence ADN et ARN ?

L’ARN est, comme l’ADN, un polymère de nucléotides. Cependant, les nucléotides formant l’ARN sont légèrement différents de ceux de l’ADN :
le sucre est un ribose (et non un désoxyribose comme dans l’ADN) d’où le nom ARN, acide ribonucléique.

5

Qu'elle base change lorsque nous parlons de ARN ?

Les bases azotées sont A, C, G et U (dans l’ADN, on avait A, C, G et T), 
 « U » pour uracyl, une base azotée semblable à T et qui peut, comme T, s’apparier à A.

6

La synthèse d’une protéine commence par la copie du segment d’ADN codant pour cette protéine (le gène de la protéine) en une molécule d’ARN appelée ARN messager (ou ARNm). Ce mécanisme est appelé la

Transcription.

7

L'ARNm se détache et la molécule d'ADN se referme. L’information de l’ADN (l’ordre des nucléotides codant pour la protéine) est maintenant dans l’ARNm (l’ordre des nucléotides de l’ARNm correspond à celui des nucléotides du gène). C’est cet ARNm qui va sortir du ?

du noyau (par un des pores de l’enveloppe nucléaire) et servir à la fabrication de la protéine.

8

La transcription, c’est à dire la synthèse de l'ARNm, se fait par l'enzyme :

ARN polymérase !

9

L’enzyme assemble le brin d’ARN dans la direction 5’ – 3’ (comme l’ADN polymérase le fait pour la réplication).
L’ARN polymérase se déplace le long du gène et sépare au fur et à mesure les deux brins d’ADN. Elle apparie ensuite des ribonucléotides (en rouge sur l’illustration) au brin d’ADN qui doit être copié.
L’ADN se referme au fur et à mesure derrière l’enzyme.
Lorsque l’enzyme atteint l’extrémité du gène, elle se sépare de l’ADN. L’ARNm synthétisé est alors libéré. Vrai ou faux ?

Vrai

10

L’ARN polymérase se fixe à quoi ?

l’ADN au niveau d’une courte séquence d'ADN située juste avant le début du gène, le promoteur (en vert pâle et foncé sur l’illustration).

11

Le promoteur indique:

l-e début du gène à transcrire en ARNm (où l’ARN polymérase doit se fixer sur l’ADN pour commencer son travail).
-lequel des deux brins d’ADN doit être transcrit (c’est celui sur le brin complémentaire au promoteur).

12

Le promoteur des eucaryotes contient une séquence de nucléotides faite uniquement des bases A et T. Nommée :

Cette séquence est appelée TATA box, boîte TATA en français. Elle est située dans le promoteur, sur le brin d’ADN 5’-3’, celui qui est complémentaire à celui qui est transcrit en ARNm, à environ 25 nucléotides avant le début du gène.

13

Une protéine, appelée facteur de transcription, « reconnaît » la TATA box et s’y lie. Il se forme alors un complexe protéique appelé :

« complexe d’initiation de la transcription », par l’ajout d’autres protéines dont l’ARN polymérase qui peut alors commencer son travail de transcription du brin 3’-5’ en un brin d’ARNm 5’-3’

14

De plus, après la synthèse du brin d’ARN, des enzymes lui ajoutent des séquences de ribonucléotides aux deux extrémités : (2)

Coiffe 5’ = G-PPP (ribonucléotide guanine lié à trois phosphates)
Queue poly-A = 50 à 250 ribonucléotides adénine (A)

15

Ces structures ajoutées ont trois fonctions aux extrémités du brin ARN : (3)

1-Elles facilitent le transport de l’ARNm du noyau au cytoplasme.
2-Elles protègent l’ARNm de la dégradation par des enzymes du cytoplasme.
3-Elles facilitent la liaison de l’ARNm au ribosome.

16

Est-ce que plusieurs ARN polymérases peuvent travailler en même temps ?

Oui.

17

La traduction est ?

La synthèse de la protéine (assemblage des acides aminés) se fait au niveau des ribosomes. Ceux-ci flottent librement dans le cytosol ou sont fixés à la surface du réticulum endoplasmique rugueux.

18

Les ribosomes sont ?

Ce sont les plus petites structures cellulaires. Ils ne sont visibles qu’au microscope électronique.
Ils sont formés de deux sous-unités : une petite et une grande appelées respectivement unités 40S et 60S chez les eucaryotes et unités 30S et 50S chez les procaryotes.

19

Chaque unité du ribosome est formée d’ARN appelé ARN ribosomal (ARNr) et de protéines (~ 60% ARNr et 40% protéines). L’ARN ribosomal est un ARN qui fait partie de la structures du ribosome. Ce n’est pas, comme l’ARNm, une information codant pour une protéine. Vrai ou faux ?

Vrai.

20

Pour synthétiser la protéine, il faut: (4)

1-ARNm : c’est l’information, la copie du gène (la recette de la protéine).
2-Ribosome : c’est la « machine » qui va servir à assembler les acides aminés selon l’ordre dicté par l’ARNm.
3-Des acides aminés : ce sont les pièces de construction.
4-Des ARNt (ARN de transfert) : ce sont des molécules d’ARN qui transportent les acides aminés vers le ribosome où ils sont assemblés en protéine.

21

L’ARNt est ?

un brin d'ARN qui se replie sur lui-même pour former une structure particulière en 3 dimensions. La cellule en contient en permanence des milliers d’exemplaires.
Certaines parties du brin d’ARNt sont complémentaires à d’autres parties et s’y apparient (A avec U, C avec G) ce qui confère à la molécule une forme précise.

22

Deux régions ont une grande importance sur un ARNt :

1-L’extrémité 3' qui se termine par CCA peut se lier à un acide aminé (l’acide aminé se lie au « A »)
2- L’anticodon, c’est la partie formée des trois nucléotides de la boucle du bas. Ces trois nucléotides constituent ce qu’on appelle « l’anticodon » de l’ARNt. L

23

Il existe plusieurs ARNt différents qui diffèrent par ?

Chaque ARNt est caractérisé par son anticodon. L'acide aminé est lié au « bon » ARNt par une enzyme appelée aminoacyl-ARNt synthétase. C’est cette enzyme (voir diapo suivante) qui est responsable du fait qu’un ARNt donné transporte toujours un acide aminé bien précis.

24

Il existe plusieurs sortes d’aminoacyl-ARNt synthétase. Chacune peut lier un :

un acide aminé particulier et ARNt particulier.

25

C’est donc l’enzyme aminoacyl-ARNt synthétase qui est responsable de la _______ de l’acide aminé à un ARNt particulier.

spécificité

26

Mécanisme de la traduction ?

Le ribosome possède trois sites particuliers : le site A, le site P et le site E. Les ARNt peuvent se fixer sur ces sites.

L’ARNm peut aussi se fixer au ribosome. La molécule d’ARNm se fixe à la petite unité du ribosome.
Notez que les sites E, P et A ont exactement une largeur de trois nucléotides de l’ARNm.

Les groupes de trois nucléotides de l’ARNm codant pour un acide aminé sont appelés « codons ».

27

La traduction commence au moment où :

un ARNm se lie à une petite unité d’un ribosome. Le premier codon d’un ARNm est toujours le codon AUG (qui code pour l’acide aminé MET (méthionine). Un ARNt dont l’anticodon est complémentaire à AUG (donc anticodon UAC) vient se lier au codon AUG. À ce moment, une grosse unité de ribosome vient se lier à la petite unité. Maintenant que le ribosome est complet, la traduction peut commencer.

28

Qu'elles est le nom des trois étapes de la traduction ?

1- reconnaissance du cordon
2- formation d'une liaison peptidique
3- Translocation

29

Tous les ARNm se terminent par un codon STOP (UAA ou UAG ou UGA). Vrai ou faux

Vrai. La liaison du facteur de terminaison au site A cause la séparation de tous les éléments. L’ARNm se détache et le ribosome se défait en ses deux unités.

30

Chaque génon de l'ADN correspond à un codon de l'ARNm.
Chaque codon de l'ARNm correspond à un anticodon spécifique de l'ARNt.
Chaque anticodon correspond à un acide aminé spécifique.

Oui. DONC : chaque génon de l'ADN correspond à un acide aminé. Par convention, le génon est la séquence de trois nucléotides complémentaire à celle qui sert de matrice pour la transcription.
Sur l’illustration ci-contre, le génon est 5’CTA3’ et il code pour la leucine.