Pancréatite aigue Flashcards Preview

Hepato-gastro-enterologie > Pancréatite aigue > Flashcards

Flashcards in Pancréatite aigue Deck (16):
1

Quel est le meilleur score ou marqueur pour prédire la sévérité à l’admission et à 48 heures ?

Le seul score qui a été retenu est le score du syndrome de réponse inflammatoire systémique (SIRS)

2

Quelle est la bonne stratégie pour prédire l’évolution d’une pancréatite aiguë à l’admission ?

Trois axes :

  1. Le terrain (comorbidités, indice de masse corporelle)
  2. Évaluation de la présence ou non d’un SIRS
  3. Évolution après les premières mesures thérapeutiques comme la réhydratation (persistance du SIRS, urée sanguine, créatinine).

3

Définition de la pancréatite aigue: 

2 des 3 critères suivants:

  • Douleurs typiques
  • Élévation des enzymes pancréatiques au-dessus de trois fois la normale
  • Imagerie par scanner, IRM ou échographie

4

Quelles sont les indications du scanner en cas de pancréatite aigue?

- doute diagnostique (éventuellement scanner sans injection chez un malade déshydraté)

- confirmation de la sévérité

- non réponse aux traitements initiaux ou détérioration de l’état clinique

 

En pratique toujours fait à 72-96h d'évolution. 

5

Faut-il faire des scanner de contrôle pour suivre l'évolution d'une pancréatite aigue?

NON pas systématiquement. 

Indications: non-amélioration ou détérioration / geste interventionnel envisagé 

6

Score de Balthazar: 

A image thumb
7

Quelles sont les complications de la pancréatite aigue?

- SDRA
- Insuffisance rénale fonctionnelle ou organique

- Infection de la nécrose +/- abcès 

- CIVD

- UGD de stress

- pseudo-anevrisme par érosion artérielle (risque de rupture)

- fistule interne avec épanchement pleural et/ou péritonéal

- encéphalopathie pancréatique

- rupture d'un organe creux 

- Sd de Weber-Christian

- pseudo-kystes plus tardifs

8

Qu'est ce que le syndrome de Weber-Christian?

Cyto-stéato-nécrose systémique

Lésions cutanées de panniculite (tuméfactions douloureuses érythémateuses diffuses) et articulaires

9

Examens de première intention pour le diagnostic étiologique d'une pancréatite aigue?

- Bilan hépatique: ASAT-ALAT-GGT-phA

- Triglycérides

- Calcémie

- Echographie abdominale

10

Examens de deuxième intention pour le diagnostic étiologique d'une pancréatite aigue?

Pancréato-IRM puis échoendoscopie

11

Quelles sont les 2 principales étiologies de pancréatite aigue? Les autres étiologies?

PA alcoolique et PA lithiasique = 80%

Autres: 

  • HyperTG > 10 
  • Hypercalcémie
  • Médicamenteuse
  • Auto-immune
  • Génétique
  • Post-opératoire
  • Post-CPRE
  • Post-traumatique
  • Infectieuse
  • Idiopathique 10-20%

12

Dans quels cas de pancréatite aigue faut-il faire une CPRE?

Angiocholite ou obstruction des voies biliaires

Mais pas dans les pancréatites aigues biliaires simples ou si pas d'angiocholite

13

Quelle est l'indication d'une nutrition entérale en cas de pancréatite aigue?

Tous les malades ayant une PA sévère ou avec des critères prédictifs de sévérité doivent être placés sous nutrition artificielle entérale, aussitôt que possible (<48h).

14

Quand renourrir les malades après une pancréatite aigue non grave?

La nutrition peut être reprise dès que les douleurs diminuent et que les marqueurs inflammatoires s’améliorent (ceci n’incluant pas la lipase).

15

Quelles sont les indications à une nécrosectomie dans la pancréatite aigue?

- infection de nécrose (retarder le plus possible l'intervention pour permettre à la nécrose de se collecter)

- nécrose organisée et persistance de douleurs ou défaillance viscérale

- obstruction gastrique, intestinale ou biliaire

- rupture pancréatique symptomatique (40% des PA nécrosantes)

- syndrome du compartiment abdominal

- hémorragie non controlable

- ischémie mésentérique

 

NB: si présence de bulles --> soit infection anaérobie soit perforation digestive donc toujours indication à opérer

16

Quelles sont les indications d'une admission en soins intensifs pour une pancréatite aigue?

- pouls < 40 ou > 150

- PAS < 80 mmHg ou PAM < 60 ou PAD > 120

- FR > 35 

- natrémie < 110 ou > 170

- kaliémie < 2 mmol/L ou > 7 

- paO2 < 50 mmHg 

- pH < 7,1 ou > 7,7

- glycémie > 44,4 mmol/L

- calcémie < 3,75 mmol/L

- anurie

- coma 

- SIRS persistant