Infections ostéo-articulaires Flashcards Preview

Rhumato > Infections ostéo-articulaires > Flashcards

Flashcards in Infections ostéo-articulaires Deck (62):
0

Germes en cause arthite septique aigue

STAPH (doré et epidermidis si inoculation directe)
BNG (urinaire et dig)
STREPTO (dentaire e dig)
gonocoque en recrudescence (hématogène, pustulose)
ID ou toxico IV: yersinia, HI, mycobact, candidose

1

clinique arthrite aigue

dl majeure et brutale + IFT et attitude antalgique en flessum
signes locaux: oedème, chaleur et rougeur
signes généraux: F et frissons
ADP territoire drainage
mobilisation dl

2

PEC immédiate arthrite aigue

H
recherche porte entrée infectieuse et prélévement
recherche foyers secondaires
ponction sous asepsie stricte: liquide purulent inflammatoire: >2000 éléments, ED et mise K (AA et spéciaux: lowensttein et chocolat)
HC et bio standard
RX: normale; écho pour épanchement
IRM: doute diag ou RX normale
immobilisation + Lovenox
ATB

3

PEC moyen terme et si 1ers examens nég

- nouvelle hémoc, discuter lavage
- chronique= synovectomie
synovite persistante ou abcès: chir
si prothèse: ablation matériel
- biopsie synoviale
REEDUCATION

4

indication chir dans arthrite

abcès
synovite persistante

5

imagerie 3-4W d'évolution arthite

Rx: pincement diffus interligne articulaire, érosions sous chondrales en rapport déminéralisation infl
IRM: hypoT1 et hyperT2, épanchement et tuméfaction partie molle

6

clinique spondylodiscite

rachialgie +/- radiculalgie avec dl pression, non calmée par repos
raideur: contracture infranchissable para vertébraux MAJEURE ET GLOBALE; signe sonnette
signes généraux: fièvre et frissons
signes neuro

7

germes reponsables spondylodiscite

staph doré (hématogèneà
staph epidermidis si inoculation
BGN: E coli, pseudomonas, proteus, Klebsiella, enterobac et salmonelles
strepto= EI
Koch
candida= heroine
brucellose si zone enfémique ou profession exposée (agriculteurs)

8

arguments en faveur infection à pyo

lombaire
2 niveaux
atteinte disclae

9

arguments en faveur mal de pott

dl chroniques
thoraco-lombaire
>3 niveaux
abcès paravertébraux, calcifications
discite tardif
arc post fréquemment atteint

10

PEC immédiate spondylodiscite

R porte entrée, EI, signes neuro
HC, ECBU et bio standards +/- autre si orientation
(pott: IDR, RP, BK crachats, urine et tubages)
imagerie:
Rx= N
IRM: hypoT1 gado + et hyperT2, ostéloyse, épidurite, abcès...
IMMOBILISATION: décubitus strict 1 à 3 avec lovenox et contention par corset
ATB

11

indication chir spondylo

complication neuro
déformation cyphotique

12

PEC si germes non identifés

PBDV avec HC au décours
examen bactério: ED+K
examen anapath (granulome de tuberculose)

13

éléments de surveillance de spondylo

- clinique: dl, raideur et F
- biologique: CRP et GB
- RX: érosions plateaux, liseré effacé, pincement discal
condensation berges; reconstruction CV, réaction ostéophytique

14

Facteurs favorisants spondylo

- ID: CT, diabète, OH, IH ou IR...
- locale: infiltration etc

15

ATB probabiliste infections OA

péni M+ aminosides ou FQ+ aminosides ou Rifa
post-op: C3G+ vanco ou fosfo

16

Atb secondairement adaptée

SDMS: oxacilline+ aminoside ou FQ+rifa relai: FQ/ rifa
SDMR: vanco+rifa relais: rifa+a fusidique iu FQ
strepto et enterocoque: amox+/- aminosides, relais: amox; vanco si allergie
BGN: C3G +/- aminosides ou FQ, relais pas FQ
gonocoque: ceftriaxone
anaérobie: métronidazole, relais clindamycine
brucellose: doxycycline+rifa
candida: fluconazole

17

duree ATB

arthrite: 1 à 2W puis 3 à 6
spondylo: 2 à 4 puis 2 à 3 mois
ostéite: 4 à 6 W puis >2mois

18

2 modes de contamination spondylo

voie hématogène + fqt
inoculation direct (iatrogénie)

19

localisation préférentielle spondylo

lombaire ou lombo sacré (70% cas)

20

arguments d'imagerie en faveur spondylodiscite

Rx: N au début car décalage de 3 à 4 semaines
pincement, angle flou puis érosion disque en miroir
scinti Tc: hyperfixation 2 plateaux vertébraux
IRM+++ signal inflammatoire du dique et 2 plateaux, abcès péri vertébraux

21

clinique particulière spondylodiscite iatrogène

dl modérée
installation progressive
pas de F

22

arguments indirects en faveur spondylo

HC
ECBU
prélèvement porte entrée
sérodiag brucellose

23

élément pronostic ppl spondylo

précocité ATB

24

2 complications à systématiquement rechercher dans spondylo?

neuro (compression médullaire ou radiculaire par abcès)
endocardite

25

grands principes de PEC spondylo

ATB après résultat
immobilisation: corset rigide
ré éducation
chir si déformation cyphotique résiduelle ou compression neuro sévère

26

conséquence arthrite non ttt

diffusion: destruction cartilage articulaire
septicémie
endocardite
autres localisations
décès

27

arguments pracliniques en faveur arthrite septique

sd infl++ avec hyperGB à PNN

28

pronostic et évolution arthrite septique

dépend rapidité ttt et adéquation ttt AT
complications septiques; séquelles cartilagineuse

29

ostéite et ostéomyélite: définition

infection os
ostéomyélite: voie hématogène

30

mode de contamination infections osseuses

voie hématogène: enfant>adulte; métaphyse os long, Afrique>europe
inoculation directe: plaie, fracture ouverte, chir osseuse, implantation matériel d'ostéosynthèse

31

physiopath infection par voie hématogène

embole septique provoque occlusion vaisseaux et induit nécrose favorisant diffusion
séquestres nécrosés=CE, persistance et rechute infection
formation abcès sous périosté puis sous cutanés puis fistulisation ou propagation à articulation: ostéo arthrite

32

germes impliqués dans infection osseuse

staph doré+++
staph coag nég; streptocoque, BGN, bacille tuberculeux
pas de germes dans 10 à 15% cas

33

facteurs favorisants infections osseuses

idem infection articulaire
drépa: ostéomyélite à salmonelle
prothèse: + en + fréquents

34

arguments cliniques et biologique infection osseuse

dl osseuse localisées
si hématogène: sg infl locaux; F; AEG
forme chronique: dl évoluant par poussée, dl à pression
hyperGB inconstante
sd infl bio ou N si chronique

35

arguments imagerie pour infection osseuse

dès 3-4W évolution
ostéolyse métaphysaire mal limitée avec zone condensation
scinti: hyperfixation intense
IRM+++: signal inflammatoire, abcès parties molles

36

ECP à réaliser dans infection osseuse

imagerie
BIOPSIE OSSEUSE: ex bactério (ensemencement broyat), analyse histo pour diag diff
+/- ponction abcès profond
si forme articulaire associée: ponctionner articulation
HC, ECBU

37

FdR arthrite

infection cutanée en regard ou territoire drainage
PR; pathologies articulaire dégénératives
diabète
toxico IV
cirrhose
hémopathie; K
>60 ans

38

FdR infection post opératoire

âge
ID
diabète
PR, ttt par Ac monoclonaux
dénutrition
tabac
obésité
chgt prothèse, atcd infection prothèse, site opératoire, RT, foyer infectieux à distance

39

3 facteurs favorisent atteinte articulaire

virulence bactérie
tropisme articulation
Se synoviale

40

3 bactéries + grande affinité pour synoviale

s aureus
strepto
gonocoque

41

physiopath sans détail arthrite

protéines de liaison à synoviale
colonisation
inflammation: cytokines et cpt
dégradation cartilage avec aide toxine bactérienne
épanchement articulaire augmente pression et contribue à destruction

42

localisations préférentielles arthrite septique selon age

nourrisson: hanche
enfant: genou
genou et épaule chez adulte

43

localisation ostéomyléite

près genou loin coude
CC

44

2 germes en cause dans polyarthrite purulente

s aureus
gonocoque

45

3 formes communes d'infection sur prothèse

post op précoce: sd inf général, cicatrice inflammatoire, désunion, écoulement purulent
post op retardée 6 mois: dl articulaire "jamais bien"
infection aigue hématogène=idem articulation native
toujours rechercher infection si luxation

46

3 complications tardives infection sur prothèse

descellement prothèse
fistulisation peau
abcès psoas

47

2 complications d'ostéite post op

pseudarthrose
fistulisation

48

IRM vs TDM vs Rx dans arthrite

TDM>rx: érosions osseuses, séquestres, articulations d'accès diff
IRM>TDM: + précoce et performant pour atteintes tissu mou

49

4 diaf diff arthrite septique

arthrite réac
bursite
micro cristallin
inf non purulent

50

diag diff ostéomyélite

fracture
ostéosarcome

51

principes ATB dans infection ostéo articulaire

association ATB
poso élevée (concentration in situ/CMI + élevé)

52

ATB anti staph

SDMS: péni M genta puis ofloxacine+rifa ou acide fusidique
SDMR: GP + rifa ou ou acide fusidique ou fosfo puis rifa+ acide fusidique ou FQ

53

ATB anti entérocoque

amox+/- aminoside +/- rifa puis amox

54

ATB anti strepto

amox +/- amnisode puis amox ou clinda

55

ATB anti BGN

C3G puis FQ ou cotrimoxazole

56

ATB anti P aeruginosa

ceftazidime + amikacine puis ciprofloxacine

57

ATB si anaérobie

métro puis clinda ou imidazolés

58

durée ATB

arthtite: 3 4 W
spondylo 6 W à 3 mois
ostéite post op 6W
prothèse 6 W à 3 mois

59

atb si brucella

doxy + rifa

60

ATB probabiliste

oxacille + aminosides
si post op= C3G vanco ou fosfo

61

ATB à pénétration osseuse moyenne à bonnE

bonne: FQ, macrolides, acide fusidique, rifa, cyclines, métro
moyenne: céphalo, fosfo, vanco, clinda