Amibes Libres Flashcards Preview

Parasitologie > Amibes Libres > Flashcards

Flashcards in Amibes Libres Deck (25)
1

Quels sont les types d'amibes libres pouvant être pathogènes pour l'homme ?

Naegleria fowleri
Acanthamoeba sp
balamuthia mandrillaris
sappinia sp.

2

quelle est la répartition mondiale, la prévalence et le type de pathologies liées aux amibes libres ?

Répartition mondiale.
Prévalence rare
pathologie extrêmement rare.

3

Quelle est la particularité des amibes libres comparés à celles trouvées dans le tube digestif ?

elles possèdes des mitochondries. et constituent un réservoire de bactéries.

4

En combien de formes se présente naegleria fowleri ? et quelles sont-elles ?

elle se présente sous trois forme:
- trophozoite
- flagellée
- kyste

5

Où trouve-t-on la forme trophozoitaire de naegleria fowleri ?

dans la boue, et les fonds de lacs.

chez l'homme, on les retrouves dans les tissus ou le LCR.

6

Où trouve-t-on la forme flagellée de Naegleria fowleri ?

on la retrouve à la surface des eaux particulièrement prolifique quand elle est chaude, et parfois dans le LCR.

7

Où trouve-t-on la forme kystique de Naegleria fowleri ?

dans l'eau seulement.

8

Combien de formes présentent Acanthamoeba sp. et Balamutha mandrillaris (et sappinia sp) ? quelles sont-elles ?

2 :
trophozoite
kyste.

9

Quel est la particularité des kystes d'acanthamoeba sp ?

2 paroi dont l'interne polyhèdrique.

10

Méningo-encéphalite amibienne primitive ? quel est son parasite ?

Naegleria fowleri.

11

Qui sont les cibles de Naegleria fowleri ?

les enfants et les jeunes adultes, sains, ayant baigné dans les eaux tièdes infectées.

12

quel est la voie de contamination de Naegleria fowleri ?

lors d'une inspiration d'eau, le trophozoïte entre par la muqueuse nasale au niveau de la lame criblée. Ensuite, elle suivra les branches du nerf olfactif pour atteindre l'espace sous-arachnoïdien et le cerveai.

13

Quel type de lésions est causé par Naegleria fowleri ?

inflammation, hémorragies et nécrose cérébrale.

14

quelle est la période d'incubation de la méningo-encéphalite amibienne primitive (MEAP) ?

2 à15jours.

15

quels sont les premiers signes d'une méningo-encéphalite amibienne primitive ?
vitesse de l'évolution ?

éventuellement une rhinopharingite avec céphalée puis survenue brutale d'un syndrome méningé fébrile.

l'évolution est habituellemnt foudroyante et mortelle en 1 à 20 jours.

16

Que donne l'examen d'un LCR lors d'une méningo-encéphalite amibienne primitive ?

purulent abactérien.

17

Comment procéder au diagnostique parasitologique d'une MEAP ?

- LCR examiné à frais ou après coloration.
- mise en culture possible.
- détection par fluorescence directe
- PCR.

18

quelles sont les deux attaques possibles par acanthamoeba sp et balamutha mandrillaris ?

Encéphalite amibienne granulomateuse. et kératite amibienne.

19

Qui sont ciblés par les encéphalites amibiennes granulomateuses ?

les immuno-déprimés. il s'agit donc d'amibes opportunistes.

20

Quelle est la voie de contamination lors d'une encéphalite amibienne granulomateuse ?

la voie d'entrée se situe dans les voies respiratoires inférieures ou au niveau de lésions cutanées.

Leur dissémination est par la suite hématogène jusqu'au SNC.

21

comment évolue l'encéphalite amibienne granulomateuse.

Sub-aigue ou chronique, habituellement mortelle en plusieurs semaines.

22

comment procéder au diagnostiques parasitologiques lors d'une encéphalite amibienne granulomateuse ?

- LCR pour acanthamoeba sp !
- biopsie cérébrale.
- détection directe par Anti-corps spécifique.
- PCR
- Recherche d'ac éventuellement.

23

Comment peut-on être victime d'une kératite amibienne ?

c'est généralement associé à l'utilisation de lentille de contact

24

quelle est la physiopathologie d'une kératite amibienne ?

invasion de l'épithélium, puis rupture de la membrane de bowman. ensuite destruction des kératinocytes et réponse inflammatoire. cela cause une nécrose et une photophobie (voir la cécité).

25

Diagnostique parasitologique d'une kératite amibienne ?

frottis cornée, mise en culture de la biopsie de cornée ou des lentilles.