SC5 Flashcards Preview

Sous-colle > SC5 > Flashcards

Flashcards in SC5 Deck (13)
0

Définition du syndrome de Silverman

. Fracture chez un très jeune enfant
= maltraitance
. Définition radiologique :
- lésions osseuses et fractures multiples
- d'âge différent / avec cals osseux
- arrachements métaphysaires et décollements périostés
. Incohérence du type de fracture avec l'âge
- Avant-bras < 1 ans
- clavicules < 2 ans
- humérus(spiroïde) < 3 ans

1

Différents types de fractures chez l'enfant (5)

. Fracture sous périostée :
- fracture de l'os mais intégrité du périoste
. Fracture en bois vert
- Rupture de l'os (corticale et périoste) dans le versant convexe avec persistance d'une continuité corticale/périoste dans la concavité
. Fracture en motte de beurre
- Tassement métaphysaire par impaction de la diaphyse
. Déformation plastique
- Incurvation pathologique sans rupture corticale
. Fracture complète = idem adulte

2

Examen physique d'un membre siège d'une fracture

. Complications cutanées
- Hématome
- Ouverture
- lésions cutanées autres
. Complications vasculaires
- pouls
- coloraIon cutanée / chaleur
. Complications nerveuses
- Mobilité
- Sensibilité

3

Classification de Salter et Harris

. Décollement épiphysaire = atteinte du cartilage de croissance
. Type 1
= décollement épiphysaire pur
. Type 2
= décollement + fracture métaphysaire
. Type 3
= décollement + fracture épiphysaire
. Type 4
= décollement + fracture métaphyso-diaphysaire
. Type 5
= écrasement du cartilage de croissance

4

Éléments de l'interrogatoire en faveur d'une maltraitance

. Antécédents médicaux familiaux ou personnels (carnet de santé)
- Nombre de consultations anormalement élevé ds le service des urgences
- Motifs particuliers (intoxications médicamenteuses, fractures), nomadisme médical
- Retard de croissance staturo-pondéral (nanisme psychosocial)
- Mode de garde actuel, contexte familial (licenciement, fatigue parentale)
- Facteurs de risque de maltraitance
* Responsables de l'enfant
. Grossesse : immaturité / grossesse non déclarée / non ou mal surveillée
. Contexte socio-économique : chômage / pauvreté
. Structure parentale : jeune âge / monoparentalité / famille nombreuse
. Contexte psychologique : psychose / état dépressif / sévices dans l'enfance
. Addictions : éthylisme / toxicomanie
* Enfant
. Terrain : prématurité / handicap / séparation familiale
. Comportement : pleurs incessant / tbles du cpt / tbles du sommeil
* Fratrie
. Antécédents médicaux : hospitalisations répétées / MIN inexpliquée
. Antécédents administratifs : placements, décision judiciaire
. Éléments anamnestiques ayant valeur d'orientation :
- Délai inexplicable entre le début des signes et la consultation médicale
- Incohérence entre le motif invoqué de la consultation et le tableau clinique observé
- Hiatus entre les explications fournies par les parents et les signes physiques constatés
- La responsabilité reportée sur une tierce personne
- Le manque d'intérêt pour le pronostic des lésions diagnostiquées

5

Bilan paraclinique systématique devant une situation présumée ou avérée de maltraitance

. Systématiques:
- NFS, bilan d'hémostase
- Fond d'œil
- Recherche de toxiques, transaminases
- Radio du squelette (si < 2 ans -> squelette entier)
. Examens orientés
- Scanner cérébral : recherche d'un hématome sous-dural aigu
- Écho abdo : recherche d'une rupture de viscère
- Bilan phospho-calcique : recherche d'arguments pour un rachitisme carentiel
- Si sévices sexuels :
* Prlvts locaux : recherche de sperme, recherche de gonocoque et chlamydia
* Prlvts sanguins : bêta-HCG, bilan IST

6

Diagnostics à évoquer devant des fractures itératives chez l'enfant

. MALTRAITANCE
. Fragilité osseuse constitutionnelle
- Ostéogénèse imparfaite
. Ostéoporose secondaire
- Malabsorption intestinale
- Rachitisme
- Néphropathie, insuffisance rénale
- Corticothérapie
- Hyperthyroidie

7

CAT dans suspicion de maltraitance si parents s'opposent à l'hospitalisation

. Protection en urgence
. Rédaction d’un certificat médical initial
. Procédure de signalement judiciaire
. Adressée au Procureur de la République ou substitut du Procureur
. Ordonnance de placement provisoire (OPP)

8

Antibiothérapie en cas d’entérobactéries productrices de béta-lactamase à spectre élargi (EBLSE)

. Carbapénèmes
- Ex: imipénème (Tiénam®) / spectre très large / famille des β-lactamines
- Réservé aux infections sévères nosocomiales à germes multi-résistants
- Activité anti-pseudomonas (pyocyanique)

9

Critères diagnostics de la maladie de Kawasaki

. Fièvre élevée > 5 jours, ne répondant pas aux ATB
-> critère obligatoire
+ 4/5 autres critères majeurs :
- Conjonctivite avec œdème des paupières sans kératite (non exsudative et indolore)
- Atteinte bucco-pharyngée : Enanthème pharyngé + langue framboisée et chéilite
- Eruption cutanée polymorphe : Exanthème Morbilliforme puis scarlatiniforme à S1
- Atteinte des extrémités : Érythème palmo-plantaire avec œdème induré puis desquamation
- Adénopathies cervicales aiguës non inflammatoires > ou = 1,5 cm
. Autres signes diagnostics
- hydrocholécyste
- syndrome inflammatoire biologique
- leucocyturie aseptique

10

Traitement curatif de la maladie de Kawasaki + critère principal pour juger de l'efficacité

. immmunoglobulines polyvalentes IV
. Aspirine à dose anti-inflammatoire

. Critère : apyrexie

11

Quelle est LA complication à redouter dans la maladie de Kawasaki et comment la dépister ?

. Atteinte cardiaque : anévrysmes (géants) coronaires
. Echographie(s) cardiaque(s) régulières (pendant au moins 3 mois), dont une en urgence lors de l'hospitalisation

12

Prescriptions de sortie pour 3 mois après maladie de Kawasaki

. AAS / Aspégic (1-5 mg/kg/j antiagrégante per os)
- Traitement initial par dose anti-inflammatoire
. Surveillance biologique hebdomadaires de la normalisation des
anomalies biologiques
. Echographies cardiaques régulières (1/mois)
. Contre-indication aux vaccins vivants pendant 9 mois