HSV/méningites Flashcards Preview

Neurologie > HSV/méningites > Flashcards

Flashcards in HSV/méningites Deck (18):
1

L'encéphalite herpétique est-elle liée à HSV1 ou HSV2?

HSV 1 (95% des cas )
HSV 2 = plutôt nouveau-né et nourrisson, contamination lors de l'accouchement

2

V/F: le syndrome méningé est inconstant dans l'infection du SNC à l'herpès virus

Vrai, dans 50 % des cas ce sont de simples céphalées fébriles

3

V/F: chez l'enfant, il faut faire une PCR HSV pour toute crise convulsive fébrile inexpliquée

Vrai, car peu de symptômes chez l'enfant

4

Qu'est-ce qui fait la gravité de l'encéphalite à herpès?

Le fait qu'elle soit nécrosante!

5

Donner 4 germes responsables d'encéphalites, qui sont non-nécrosantes et spontanément réversibles

-varicelle
-fièvre Q
-mononucléose
-légionellose

6

Donner la composition du LCS dans la méningoencéphalite herpétique

-hyperprotéinorachie modérée à moins de 1g/L
-hypercytose lymphocytaire avec moins de 500 éléments
-souvent un peu hémorragique (nécrose)
-normoglycorachie

7

V/F: la positivité de la PCR HSV est parfois retardée à 4 jours

Vrai, d'où le fait que la 1ère PCR négative n'élimine pas le diagnostic (car résultat en 24-72h) et qu'on en refasse une

8

Qu'est-ce qui éliminer le diagnostic de méningo-encéphalite herpétique?

Une 2e PCR négative
Notamment une PCR entre J4 et J10 est fiable

9

V/F: le scanner est assez peu sensible pour le diagnostic d'encéphalite à HSV
(le scanner normal élimine-t-il l'encéphalite à HSV?)

Vrai, c'est un examen d'orientation dans l'urgence mais il ne montre des hypodensités dans les lobes temporaux qu'à un stade avancé
=> un scanner normal n'élimine pas l'encéphalite à HSV

10

Que peut-on observer à l'IRM de contrôle 3 mois-1 an après une encéphalite herpétique?

atrophie de l'un des 2 noyaux amygdaliens isolée avec atrophie hippocampique

11

Quel examen d'imagerie a la meilleure sensibilité pour le diagnostic d'encéphalite herpétique? Que voit-on?

-IRM T1-gado T2, sensible même dans les premières 24-48h
-hypersignaux T2 bilatéraux asymétriques des lobes temporaux
-prise de gado par le cortex hippocampique, para-hippocampique, insulaire

12

Quel est le signe d'imagerie de mauvais pronostic d'une encéphalite herpétique?

A l'IRM: Hypersignaux étendus dans les lobes temporaux encore 1 à 2 mois après l'épisode aigu

13

V/F: en cas de doute diagnostique ou de contre-indication à l'IRM, l'EEG peut être utile (évocateur mais non spécifique)

Vrai: activités périodiques avec des ondes lentes stéréotypées, séparées d'intervalles réguliers

14

Donner le traitement de 1ère intention à mettre en place dès la suspicion d'encéphalite herpétique

Aciclovir IV, 10-15 mg/kg chez l'adulte, 20 mg/kg chez l'enfant
dans 250 mL, sur 90 minutes
pendant 15 à 21 jours

15

V/F: s'il survient une insuffisance rénale sous aciclovir il faut arrêter le traitement

FAUX! il faut POURSUIVRE le traitement en divisant les doses par 2!

16

Si le virus HSV est résistant à l'aciclovir, que fait-on?

relai par du ganciclovir

17

V/F: l'instauration des antiviraux n'a pas supprimé les séquelles de l'encéphalite herpétique

Vrai

18

Donner les séquelles de la méningo-encéphalite herpétique

-épilepsie
-séquelles mnésiques: soit Korsakoff soit trouble de l'apprentissage épisodique
-séquelles comportementales: sd de Kluver-Bucy
et aussi: -troubles anxiodépressifs, hyperémotivité, irritabilité