med15 Flashcards Preview

Medecine > med15 > Flashcards

Flashcards in med15 Deck (109):
0

ttt adjuvant : def

ttt systémique après ttt carcinologique local optimal d'une maladie localisée : ttt des micrométastases

1

trastuzumab (anti HER2 = herceptin) principal ES

tox cardio
durée max 1 an

2

Ac anti VEGF ES

HTA
néphropathie glomérulaire
emboles artérielles
défaut cicatrisation

3

def dénutrition chez l'adulte

2% en 1S
5% en 1mois
10% en 6mois
IMC inf 18,5
index de Buzby

4

que faire sous ttt morphiinique et échec de deux ttt laxatifs

antagoniste périph des opioides SC

5

def hormonorésistance dans cancer prostate

progression tumoral
avec testo effondrée (pas de défaut d'observance)
avec blocage androgénique et arrêt des anti-androgènes

6

bilan PC face à sd confusionnel

NFSP
glycémie
bilan PC
iono urée creat
VS CRP fibrinogène
hémostase
BHC
alb
TSH
HC si fèvre
ECG
BU
Rx thorax

7

radio d'un OAP

sd de condensation alvéolaire avec opacités hilifuges (en ailes de papillon) bilatérales et symétriques
sd interstitiel associé possible (sd alvéolo-interstitiel)

8

ttt de l'OAP mal toléré

urgence, hospit en USIC
MEC : VVP avec G5%, scope
position demi-assise

LVAS, O2
si échec VNI par CPAP
si échec IOT et VM

ttt sp :
DN : IVSE tant que PAs sup 100
diurétique de l'anse IV avec supplémentation potassique
surveillance
prévention complication décubitus

9

souffle d'une communication interventriculaire

holo-systolique avec irradiation en rayon de roue

10

comment faire diag de certitude de cancer de l'endomètre

hystéroscopie avec cytobrush, avec biopsies multiples guidées et dirigées, anapath
ou avec pipelle de cornier
ou curetage biopsique au bloc sous AG

11

que rechercher au toucher rectal devant masse

distance du pole inf de la tumeur à la marge anale et à la ligne pectinée
sang sur doigtier
localisation
extension circonférentielle
mobilité par rapport aux plans profonds
taille
caractère sténosant
tonicité sphinctérienne

12

hnpcc mode de transmission

autosomique dominante

13

examen à faire sur tumeur pour recherche d'HNPCC

immuno-histochimie avec recherche de l'extinction d'une proteine du système MMR

PCR avec recherche d'un phénotype micro-satellitaire instable

14

CAT pour famille de patient atteint de HNPCC

dépistage par réalisation d'un test génétique chez les majeurs après signature consentement éclairé
consultation d'oncogénétique
coloscopie régulière
examen gyneco régulier

15

niveaux de risque de CCR

moyen :
age sup 50ans
tabac, obésité

élevé :
atcd perso d'adénome ou de CCR
atcd fam de CCR au 1er degré survenu avant 60ans ou plusieurs atcd fam de CCR au premier degré
MICI avec pancolite évoluant depuis plus de 10-20ans
acromégalie

très élevé :
HNPCC
PAF

16

TNM et stades CCR

Tis : carcinome in situ
T1 : sous-muqueuse
T2 : musculeuse
T3 : sous-séreuse (mésorectum si rectal)
T4 : séreuse, de la graisse péricolique ou des organes adjacents (organes pelviens si rectal)

N1 : 1-3
N2 : sup à 3
Nx : moins de 12 gg examinés

M1 : méta dont gg iliaques externes et sus clav


0 : Tis
1 : T1 T2
2A : T3
2B : T4
3A : T1-2 N1-2
3B : T3-4 N1-2
3C : Nx
4 : M1

17

critères cliniques en faveur de mélanome

ABCDE

asymétrie
bords irréguliers
couleurs multiples
diamètre important
évolution rapide

18

PEC d'un arrêt cardio-respiratoire choquable à la phase aigue

réa cardio-pulmonaire spécialisée

MCE sur plan dur les bras tendus 120-150 compressions par minute, 30 compressions pour 2 insufflations puis MCE en continu après intubation

installation défibrillateur :
CEE (360J monophasique ou 150J biphasique)
poursuite de la RCP pdt 2 min et nouvelle analyse du rythme : si choquable choc (maxi 2 à 3 au total)

réa med :
recherche et ttt d'une cause réversible
VVP
IOT avec VM

ttt vasopresseur : adré IV 1mg toutes les 3 à 5 min

ttt anti arythmique si FV persistante après 3 à 4 CEE : cordarone IV 300mg en dose de charge puis 150mg si échec

monitoring continu

19

PEC d'un arrêt cardio-respiratoire récupéré

hospit en réa
VVC
IOT, VM
pose d'un KT artériel pour monitoring de la TA
ttt sp des défaillances viscérales

coronarographie en urgence à prévoir dans le SMUR (fq des SCA très importante si cause non identifiée)

lutte contre ACSOS
hypothermie thérapeutique pour les rythmes choquables par voie externe et interne à 32-34° pdt 24h puis réchauffement progressif
prévention complications décubitus
surveillance

20

PEC possibles devant choc cardiogénique réfractaire aux catécholamines à doses maximales

ballon de CPIA
assistance circulatoire externe
transplantation cardiaque en urgence

21

réanimation cardio pulmonaire de base pour non médecins

ABCD
noter heure de l'arrêt

airway : LVAS
breathing : assistance ventilatoire
circulation : MCE 30 pour 2 à 100 par min
défibrillation : CEE si rythme choquable

22

PEC d'un arrêt cardio-respiratoire en asystolie

MCE
adrénaline 1mg IV toutes les 3 à 5min puis à 3mg puis 5mg en cas déchec jusqu'à reprise d'activité spontanée

23

étiologies d'arrêt cardio-respiratoire

cardio :
tb rythme ventriculaire : TV, FV, TdP
tb conduction : BAV III
IC : IDM, cardiomyopathie dilatée
adiastolie : tamponnade
iatrogène : diurétiques, potassium, antiarythmiques surtout si IV

respi :
asphyxie
macanique
obstruction des VAS

circulatoires :
hypovolémie
surcharge barométrique
tamponnads

24

causes de dissociation électro-mécanique

hypovolémie
EP
PNT compressif
tamponnade
acidose

25

causes curables d'arrêt cardio-respiratoire

5H et 5T

hypoxie
hypovolémie
hypo ou hyperK
hyperacide (acidose)
hypothermie

thrombotique (IDM)
thromboembolique(EP)
tamponnade
thorax (PNT)

26

causes obstétricales douleurs de la grossesse 1er T

GEU
FCS
corps jaune hémorragique
idiopathique

27

causes douleurs de grossesse 2e T

FCS tardive
MAP
douleurs ligamentaires

28

causes douleurs de grossesse 3e T

HRP
pré-éclampsie sévère
MAP
rupture utérine (utérus cicatriciel)
contractions utérines
douleurs ligamentaires

29

complications d'HTA maligne

neuro :
encéphalopathie hypertensive
PRES sd (leuco-encéphalopathie postérieure)
AVC ischémique
hémorragie intra-cranienne : AVC hémorragique, HM

ophtalmo :
rétinopathie hypertensive

cardio :
SCA
OAP

vasc :
dissections

rénales :
IRA : tubulaire par NTA, vasculaire

hémato :
CIVD
MAT

30

def HTA sévère, crise aigue hypertensive, urgence hypertensive, HTA maligne

HTA sévère : HTA chronique sup 180 et ou 110

crise aigue hypertensive : élévation aigue de la TA au dessus de 180 et ou 110 sans retentissement viscéral

urgence hypertensive : TA sup 180 110 avec retentissement viscéral

HTA maligne : PAs sup 130 avec retentissement viscéral dont rétinopathie hypertensive de stade III ou IV

31

stades de rétinopathie hypertensive

aigue :
I : rétrécissement artériel diffus
II : I + exsudats, nodules cotonneux; hémorragies
III : II + OP

chronique :
I : sg du croisement
II : I + rétrecissement artériolaire en regard
III : II + engainement vasculaire, occlusion d'une branche de la veine centrale de la rétine

32

déf de la PA moyenne

un tiers de la PAs + 2 tiers de la PAd

33

cotations du testing musculaire

0 : pas de contraction
1 : contraction sans mouvement
2 : mouvement en apesanteur
3 : mouvement contre pesanteur
4 : mouvement contre résistance
5 : mouvement normal

34

score de glasgow

yeux : aucun, a la douleur, sur ordre, spontanée

verbale : aucun, incompréhensible, inapproprié, confus, normal

moteur : nulle, extension(décérébration), flexion(décortication), évitement, orientée, exécute ordres

coma si glasgow inf ou égal à 7

35

PEC d'un AVC hémorragique

urgence, hospit en USINV
MEC : a jeun, repos, vvp, scope
lutte contre ACSOS
respect TA de 185 110

arrêt des anticoagulants, PPSB, vit K

IPP
prévention complications décub : pas d'héparine qui est à mettre à 24-48h, bas de contention, nursing

kiné
PEC FDRCV

surveillance

36

constitution du lobule hépatique

en périph : espace interlobulaire avec VB, veine porte, artère hépatique

au centre : veine hépatique centrolobulaire

entre les deux : travées hépatocytaires

37

tumeur hépatique la plus fq et son aspect echographique, scan et IRM

kyste biliaire

anéchogène, homogène, renforcement postérieur, parois fines, non cloisonné et non vascularisé

hypodense ne prenant pas le contraste

hypoT1 hyperT2

38

aspect echo scan et IRM de l'hemangiome, comment confirmer le diag et ses complications

echo : hyperechogène, bien limitée, renforcement postérieur, sur foie sain, pas de sg du halo

scan : hypodense, rehaussement periph, discontinue en motte, hépatopète, homogénéisation au temps tardif

IRM : hypoT1 hyperT2 prenant gado en periph

diag radio suffisant si typique, pas de diag histo (biopsie CI en dehors de complications)

39

echo, scan et IRM d'une hyperplasie nodulaire focale, comment faire diag

hypoéchogène avec cicatrice stellaire centrale(liée à la vasc artérielle)

isodense spontanément, zone stellaire centrale, réhaussement précoce fugace (terminé au temps portal), pas de réhaussement central, pas de capsule, contours nets, foie sain sous jacent

IRM : hypersignal discret T1 et T2, élément central en discret hypersignal T2

diag radio suffisant, pas d'histo

40

adénome hépatique : terrain, echo, scan, IRM, ttt

femme en age de procréer, OP

hypoéchogène, bien limitée, vascularisée

hypodense prenant contraste

hypoT1 hyperT2 sans élément central

diag histo si sup ou égal à 5cm par tumorectomie d'emblée, arrêt de la prise d'oestrogène

41

complications de l'adénome hépatique

dl, pesanteurs
risque de rupture hémorragique
dégénerescence en CHC

42

sg d'appel bio d'un CHC chez cirrhotique

réaugmentation du facteur V

43

sd paraneo d'un CHC

polyglob
hypercalcémie
hypoG

44

aspect echo et TDM d'un CHC

hypervasc, homogène et hypoéchogène si petite taille, hétérogène et hyperéchogène si en croissance, au sein d'un foie cirrhotique

hypodense hétérogène avec rehaussement au temps artériel et hypodense aux temps portal et tardif (wash out)

45

bilan PC d'un CHC

bilan de la cirrhose
écho hépatique
TDM TAP
scinti os et TDM cérébrale sur pt d'appel

46

ttt CHC possibles

curatif si critères de Milan (3 lésions inf 3cm ou 1 inf 5cm) :
transplant
résection chir si localement peu avancée et foie peu atteint(child A)
destruction locale si tumeur inf 3cm à distance des VB et vaisseaux, child A ou B en l'absence de tb de l'hémostase(radiofq, alcoolisation, cryothérapie)

palliative si tumeur de plus de 50% du parenchyme, méta, thrombose porte, foie child C non transplantable :
chimio-embolisation pour child A ou B
sp si child C

47

etio de métastases hepatiques

CCR
estomac
oesophage
pancréas
sein
poumon

48

imagerie d'une métastase hépatique

echo : nodules tissulaires multiples hypoéchogènes

TDM : lésions hypodeses non réhaussées avec PDC périph avec aspect en cocarde

IRM : hypoT1 hyperT2

49

facteurs de mauvais pronostic de métastase hépatique

nb non résécables ou sup 5cm
marge de résection inf 5mm
méta synchrones
autres localisations secondaires
cancer primitif dig

50

complication d'un kyste ou tumeur de l'ovaire

torsion d'annexe
hémorragie intra-kystique
rupture hémorragique de kyste
rupture de kyste
compression extrinsèque (vessie, uretere, rectum)

51

demarche diag devant masse de l'ovaire (echo déja faite)

allure bénigne : controle echo à 3mois : disparition (fonctionnel) ou si persistance il est organique (kystectomie,cas ou pas d'intervention : absence de FDR, pas de sg de malignité, inf 10cm)
IRM pelvienne systématique si sup 7cm

tumeur suspecte : coelio diag et op avec extempo, cytologie péritonéale et kystectomie : si bénin c'est cool, si malin PEC cancer

cancer ovaire clinique: coelio diag avec extempo, biopsies, cytologie péritonéale (cf cancer)

si femme ménopausée : ovariectomie d'emblée

52

bilan extension PC de cancer ovaire

echo pelvienne
IRM abdomino-pelvienne
TDM TAP
endoscopies dig si mucineux ou doute sur origine dig
mammo bilat de dépistage

53

but de la coelio dans cancer de l'ovaire et déroulement, ttt du cancer de l'ovaire

diag
histo
pronostic
staging
thérap

sous AG

explo : cytologie péritonéale, annexectomie ou biopsie ovarienne, bilan extension

si possibilité de résection totale et sans résidu :
hystérectomie
annexectomie bilat
omentectomie infra-gastrique
appendicectomie
exérèse de toute lésion visble
curages GG
exérèse des trous de trocart

si résection impossible : chimio néo par carboplatine et taxol

schéma des lésions pour score de sugarbaker

chimio adjuvante par taxol et platines

mesures associées dont consult oncogénétique si patiente inf 70ans

54

FIGO de l'ovaire

I : tumeur limitée aux ovaires
A : 1 ovaire atteint, pas d'ascite, pas de rupture capsulaire
B : 2 ovaires atteints, pas d'ascite, pas de rupture capsulaire
C : ascite, cytologie péritonéale positive ou rupture de la tumeur

II : extension pelvienne
A : atteinte utérus ou trompe
B : extension au reste du pelvis
C : A ou B associé à ascite, cyto péritonéale ou rupture tumeur

III : extension péritonéale extra pelvienne
A : méta péritonéales microscopiqes
B : méta péritonéales macrospiques inf 2cm
C : méta péritonéale maco sup 2cm ou ADP

IV : méta à distance

55

bilan PC devant sd cave supérieur

urgence :
TDM thorax
ECG
GDS
NFSP
tropo

après épisode aigu pour bilan etio :
IDR
VS CRP
bilan PC
ECA
EPS
séro VIH
LDH
TDM
PET scan

56

physiopath sd cave supérieur

compression extrinsèque de la veine cave sup diminuant le retour veineux et responsable d'HTIC

57

PEC en urgence d'un sd cave supérieur

hospit, urgence thérap
O2 au masque à fort débit sup 6L par min
position demi-assise
AC à doses curatives
discuter pose d'endoprothèse
CTC après les prélèvements
surveillance
ttt etio

58

PEC d'un lymphome hodgkinien

pluridisciplinaire
PTS
PEC nutritionnelle
radiochimioT
PEC 100%
info educ patient
arrêt tabac
surveillance à vie

59

sd cave supérieur : clinique

cyanose visage
TJ et circulation veineuse collatérale thoracique
oedème en pèlerine et comblement des creux sus clav
sg d'HTIC

60

clinique d'un Vaquez

erythrose faciale
erythromelalgies
sd d'hyperviscosité
SM
prurit aquagénique
goutte
HTA
UGD
absence de sg d'insuffisance respi, d'ADP, de tb rénaux

61

critères OMS 2008 du vaquez

2 majeurs et 1 mineur ou 2mineurs et 1 majeur

majeurs :
Hb sup 18,5(homme) ou 16,5(femme)
mutation Jak2

mineurs :
EPO basse
pousse spontanée des précurseurs erythroides
hyperplasie myéloide à la BOM

62

bilan PC devant suspicion de Vaquez

NFS : 18,5g et Ht 52% pour homme, 16,5g et 48% chez femme, hyperleuco, thrombocytose
mesure isotopique de la masse sanguine sup 125% (inutile si Ht sup 60% homme et 55% femme)
VGM sup 25% de la valeur théorique
recherche mutation Jak2 V617F
pousse spontanée des progéniteurs érythroblastiques
EPO (basse)

SpO2, GDS, EFR, Rx thorax
echo abdo

63

sd myéloprolifératifs

Vaquez
thrombocytémie essentielle
myélofibrose primitive (dacryocytes = hématies déformées)

64

facteurs de mauvais pronostic d'un Vaquez

age sup 60ans
leucocytose associée
thrombose

65

mécanisme d'hypercalcémie dans le myélome

augmentation de l'ostéolyse par stimulation des ostéoclastes secondaire à la production de différents facteurs par les plasmocytes malins

66

complications du myélome

osseuses : dl, fractures pathologiques, compression médullaire par TV, hypercalcémie, ostéoporose

rénales : IRC et IRA

neuro : compression médullaire, neuropathie périph(amylose ou iatrogène)

hémato : anémie, insuffisance médullaire

infections

liée à l'Ig monoclonale : sd hémorragique, sd hyperviscosité, cryo type I, amylose AL secondaire

67

PEC d'un sd confusionnel

urgence thérap
hospit
MEC : rassurer patient, l'informer, tenter de rétablir le contact, éviter les liens de contention si possible

environnement : chambre calme, bien éclairée, sécurisée (pas d'objets dangereux), repères temporels, intervenants peu nombreux, calmes, expliquant leurs actes

nettoyage de pancarte : arrêt de tous les ttt non indispensables, arrêt des med confusiogènes

ttt etio

ttt sp : éviter psychotropes, en cas d'agitation trop importante : neuroleptique sédatif

prévention complications décubitus

rassurer et informer les proches

surveillance, et à distance PTS, débriefing (prévention de l'ESPT et chez sujet âgé rééval des fonctions sup

68

polytrau : def

blessé grave qui présente au moins 2 lésions dont une engageant le pronostic vital

69

PEC du SMUR à l'arrivée sur un polytrau

Protéger, alerter, secourir

MEC :
a jeun
scope
VVP
LVAS, ablation d'un CE intra buccal
maintien rectitude de l'axe tete-cou-tronc (collier cervical rigide, mobilisation sur plan dure en pont du traumatisé, matelas coquille

PEC diag :
recherche gravité : HD, sg chocs, hemocue, neuro, respi, glycémie cap
bilan lésionnel : crane, rachis, thorax, abdo, bassin, ortho, état cutané
schéma daté signé, noter l'heure
interro témoins

ttt réa :
O2 au masque
IOT selon clinique (formelle si GSC inf 8)
maintien PAM sup 65 (85 si trauma cranien)par remplissage vasc et amines si besoin

ttt d'éventuelles plaies, réduction de fracture, atbprophylaxie

ttt préventif :
contre refroidissement : couverture survie
SATVAT

ttt sp : antalgiques IV

1er prélèvement sanguin bilan préop

surveillance continue

alerter le service et transport med en urgence dans un centre de réa traumatologique

70

examens d'imagerie systématiques du polytrau

echo abdo
Rx thorax face
Rx bassin de face

si stabilité : BODY TDM

71

PEC d'un hématome extra dural

urgence vitale
alerter neurochir
hospit en réa

ttt spé :
ttt neurochir en urgence par volet cranien, évacuation de l'hématome, discuter dérivation du LCR ventriculaire externe

lutte contre ACSOS

prophylaxie anti-comitiale IVE
complications de décubitus (pas d'AC)
IPP
SAT VAT
ATBprophylaxie

surveillance continue avec pose d'une PIC

72

bilan PC devant menace d'accouchement prématuré

confirm diag :
echo du col
ECTE

etio :
bilan infectieux : HC, ECBU, PV, NFS, CRP, séro rubéole et toxo
prom-test

eval retentissement foetal :
RCF
echo obs

bilan pré-thérap :
ECG, kaliémie, glycémie

73

surveillance d'une patiente ayant fait une menace d'accouchement prématuré

régulière, initiale en hospit puis en hopital de jour par une sage femme

ECTE au moins une fois par semaine

éducation : consult en urgence si contractions, métrorragies

info sur Ig anti D si saignements, risque de MAP

controle mensuel des sérologies si neg

AT jusqu'à accouchement

74

faux panari d'osler description

phénomène immuno
nodosités sous-cut violacées douloureuses des doigts

75

cardiopathie à haut risque et risque moins élevé d'endocardite infect

A :
valve prothétique
cardiopathies congénitales cyanogènes non opérées et dérivations chir
atcd d'EI

B :
valvulopathies : IA sup IM sup RA
prolapsus valve mitrale avec IM et ou épaississement valvulaire
bicuspidie aortique
cardiopathies congénitales non cyanogène sauf CIA
cardiomyopathie obstructive

76

ttt endocardite à strepto ou entérocoque

amox et genta
allergie : vaco et genta

77

ttt endocardite à staph

peni M et genta
allergie ou SARM : vanco et genta
si valve prothétique rajouter rifampicine

78

med impliqués dans intéraction med par liaison à l'albumine

sulfamides
AVK
diurétiques (anse et thiazidique)
AINS
Miconazole

79

comment faire ponction articulaire de genou

asepsie stricte, désinfection cutanée et en stérile
après info patient
en consultation
par ponction de cadran supéro externe
sous AL

80

CI infiltrations de CTC

infection locale ou générale
coagulopathie
hypersensibilité à l'un des constituants

81

CAT devant patient sous AVK devant avoir une infiltration de CTC

le matin faire INR
si entre 2 et 3, le geste peut être réalisé
si pas dans la fourchette consultation med ttt pour adapter le ttt

82

hypoG sous sulfamides hypoglycémiants : hospit ou ambu? pourquoi

hospit : hypoglycémies graves et prolongées avec risque persistant durant 24 à 72h

83

mécanismes d'interactions médicamenteuses

PD : modif d'efficacité sans modif de concentration
antagonisme
synergie

PK : modif concentrations plasmatiques par action sur :
absorption
distribution
elimination rénale
métabo hépatique (inducteur ou inhib enzymatiques)

84

ES aminosides

tox rénale (NTA dose dépendante)
tox cochléo-vestibulaire irréversible dose dépendante
allergie

85

CI aminosides

allergie
myasthénie
grossesse

86

ES tetracyclines

tb dig (nausées)
photosensibilisation
tb vestibulaires
tb dentaires chez foetus et enfant (dyschromie et hypoplasie)
allergie

87

CI tétracyclines

inf 8ans, grossesse, allaitement
allergie
association aux rétinoides : HTIC
exposition aux UV

88

CI fluoroquinolones

allergie
grossesse, allaitement
inf 15ans
atcd de tendinopathie aux FQ
déficit en G6PD

89

ES macrolides

tb dig et hépatiques
allergie et ototox rares (surtout érythromycine)

90

CI macrolides

assoc avec med allongeant le QT, avec dérivés de l'ergot de seigle
allergie
allongement QT

91

ES nitro-imidazolés

tb dig et neuro
plus rarement cutané
effet antabuse si assoc avec alcool

92

CI nitro-imidazolés

1er T de grossesse, allaitement
allergie

93

ES glycopeptides

nephrotox et ototox si surdosage
veinotox, thrombophlébite au point d'injection
tb dig
neutropénie
allergie cutanée

94

CI glycopeptides

allergie
nouveau né (discuter si grossesse)

95

ES beta bloquant

impuissance
refroidissement extrémités, sd raynaud
asthénie
tb dig
bradycardie
insomnie, cauchemars
bronchospasme
chutes tensionnelles
éruptions psoriasiformes

96

ES AINS

lesion dig : UGD, hémorragie dig haute, dyspepsie
rétention hydrosodée et décompensation cardiaque
réaction cutanée allergique (stevens johnson, lyell)
réaction neurosensorielle
hépatotox
manifestations hémato
nephrotox

97

causes d'état de choc chez un polytrau

hémorragique

cardiogénique :
PNT compressif
hémopéricarde
contusion myocardique étendue

hypovolémique dans le cadre d'un choc spinal avec vasoplégie dans tout le territoire concerné chez le trauma médullaire

98

etio de choc cardiogénique

défaillance VG : infarctus, myocardite, cardiopathie valvulaire aigue, intox med
tb du rythme ou de la conduction
défaillance du VD : tamponnade, EP, IDM VD, PNT compressif

99

bilan PC devant choc

lactate
GDS
BHC
bilan rénal
bilan hémostase, CIVD
bilan cardio : ECG, tropo, ETT
Rx thorax (SDRA)

bilan etio :
ETT
infectieux si choc septique
BNP, tropo, ECG si choc cardiogénique
bilan pré-transfusionnel

100

PEC d'un choc, particularités de chacun, objectif de PAM

urgence, hospit en réa
MEC : repos, scope, a jeun, O2, VNI, IOT selon, 2 VVP, SU, remplissage vasc sauf pour choc cardiogénique
objectif PAM sup 65mmhg

cardiogénique : dobutamine
ttt etio
assisitance circulatoire si besoin : CPIA, coeur artificiel

septique : noradrénaline
ATB dans l'heure (reco, pareil pour sepsis sévère), drainage chir si besoin
hydrocortisone 200mg par j et fludrocortisone 50microg par j pendant 7j(discutables)

anaphylactique : adrénaline
eviction allergène
CTC, anti H1, B2 mimétiques peuvent être associés

hypovolémique : noradrénaline
transfusion si hémorragie
ttt etio

prévention complications décubitus
surveillance

101

phases de brulures

phase initiale de déséquilibre HD (THE et protidiques avec hémoconcentration par augmentation de la perméabilité capillaire à l'origine de choc hypovolémique)
phase secondaire métabolique(hyperactivité hormonale inefficace avec augmentation des dépenses thermiques à l'origine de dénutrition et d'un risque infectieux accru)

102

3 paramètres locaux à évaluer lors de brulures

surface corporelle brulée en %
profondeur ou degré de brulure
siège

103

PEC d'un grand brulé en urgence

urgence thérap
soustraire le patient de la source

conditionnement :
déshabiller patient
2 VVP
scope

réa :
O2 fort débit (intox au CO)
remplissage vasc

ttt sp :
antalgiques (morphiniques SC)
pansements occlusifs stériles

104

score UBS

surface brulé + surface au 3e degré X 3

sévère si sup 50
grave si sup 100
pronostic vital si sup 150

105

PEC d'un grand brulé à l'hôpital

ttt sp :
RHE (protocole HIA Percy 2mL par kg par % de surface brulée + 2L)
adaptation au iono sang et à la diurèse
antalgiques
hypernutrition hypercalorique
poursuite de l'O2
poursuite remplissage vasc
couvrir, atmosphère humide

ttt préventif :
SATVAT
AC préventive
nursing
PTS
intox au CO : O2 haut débit, hyperbare si besoin
intox à l'acide cyanhydrique : hydroxycobalamine

dans un second temps :
ttt non conservateur : excision greffe précoce ou autogreffe tardive en peau mince sur 2e profond et 3e
ttt conservateur : cicatrisation dirigée si brulure 1e ou 2 superficiel et intermédiaire

106

déformation d'une fracture de l'ESH

face : coup de hache externe, abduction de l'épaule

profil : élargissement antéro-post de l'épaule, raccourcissement du bras

107

intérêt du profil de Lamy dans fracture de l'ESH

etude du trait de fracture, nb de fragments osseux
déplacement des fragments osseux

recherche luxation gléno-humérale associée

108

PEC d'une fracture de l'ESH

hospit
a jeun
antalgiques efficace IV, titration de morphine
immobilisation dans une attelle type coude au corps


ortho : Neer 1 et 2
chir :
conservateur : 3 et 4 sujet jeune
non conservateur : 3 et 4 sujet agé

ortho : réduction par manoeuvre externe voire sous AG, immobilisation 6S dans gilet ortho, rééduc passive dès 3S puis active à 6S

chir : réduction sous AG, contention conservatrice ou non (prothèse)