Neuro 1 Flashcards Preview

Internat > Neuro 1 > Flashcards

Flashcards in Neuro 1 Deck (77):
0

Étios d'un déficit neuro transitoire

AIT+++

Crise d'épilepsie partielle++

Migraine avec aura

Autres: MAV, HSD chronique, tumeur, intox CO, hypogly

1

Étios d'un déficit neuro persistant

CENTRALE:
-vasculaire: AIC++, hématome IP++, TVC
-tumeur cérébrale
-traume: HSD, HED
-inf: abcès intra-cérébral, méningo-encéphalite
-inflamm: SEP (jeune)

PÉRIPH
-poly ou mononeuroP
-radiculoP: sciatique, Sd canalaire

2

Bilan clinique d'un déficit neuro récent

Âge (vieux AVC, jeune SEP), FdRCV++, migraine, épilepsie, K, DB
Meds, alcool, tabac (métas)
Ana!!: Installation brutale ou progressive, trauma ou non, transitoire ou persistant
Déficit sensitif ou moteur, isolé ou non
Signes associés: nausées, céphalées, BAV

PA T° dextro!!
DG topographique++: sd pyramidal/medullaire/neuroG périph/myoG

3

Exploration d'un déficit neuro récent

Si déficit transitoire: IRM en U et systématique (bilan d'AIT) !!
EEG si supicion de crise comitiale

Si suspicion d'atteinte centrale: IRM cérébrale++ +/- TDM si trauma

Si suspicion d'atteinte périph: ENMG++, éventuellement IRM lol aire si sciatique

4

Étios à ne pas rater devant une confusion

MEDS: psychotropes, anti-épileptiques, anti-parkinsonniens
TOX: alcool, CO, sd de sevrage

HYPOGLY
DH, hypoNa, hypo-hyperCa
EncéphaloP de Gayet-Wernicke
Méningite, méningo-encéphalite

RAU et fécalome

5

Sd confusionnel

SYSTÉMATIQUES:
-installation aiguë
-évolution fluctuante
-désorientation temporo-spatiale
-troubles de la vigilance (GCS)
-troubles du comportement: agitation++, apathie, délire

+/-:
-inversion du cycle nycthéméral
-troubles du langage
-état de perplexité anxieuse, méfiance
-troubles sensoriels: hallucinations
-troubles de la mémoire antérograde et retrograde
-signes végétatifs: tachycardie, sueurs, fièvre

6

Bilan clinique devant une confusion

État cognitif antérieur, DB, ATCD
Trauma, installation, évolution
Meds++, tox, alcool
Céphalées, douleurs, fièvre, AEG

T° dextro!! et csttes
Recherche étio:
-exoG: haleine, signes d'intox alcoolique
-métabo: DH, douleurs abdos, vomissements
-neuro: GCS, signes de localisation, HTIC, sd méningé
-inf: BU++, crépitants, ex cutané
-globe vésical, TR

7

Exploration d'une confusion

Alcoolémie
TDM cérébrale sans injection
Gly, iono-u-créat, Ca, BHC
NFS CRP Rx tho ECBU

+/- selon contexte: toxiques U, PL, hémocs, HbCO, EEG

8

DG différentiels d'une confusion

Sd démentiel: progressif, peu tbles vigilance, altéra° cognitives++
Aphasie de Wernicke: tbles du langage au 1er plan
Sd de Korsakoff: amnésie antérograde, desorientations et fabulations au premier plan
Ictus amnésique: pas de désorientation, pas de tbles de la vigilance
BDA

9

PEC d'une confusion

HOSPIT systématique, VVP, arrêt de tout med non indispensable (BZD=sevrage progressif!!)
Repos au lit calme, éviter obscurité totale, pas de contention physique, pas de sédatif en 1ère intention

SYMPTO:
-RHE: G5+NaCl0,9% syst
-vit B1B6PP en IVL syst+++
+/-antalgiques, sédatif
+/- p° du DT

TT ÉTIO+++!!!

P° des chutes, des c° du décubitus
Surv pluriquotidienne, GCS, csttes, ex neuro, gly, iono +/- imagerie

10

Étios des méningites chez l'adulte

VIRALES (75%): Entérovirus+++
NB: étios virales peu fréquentes chez le vieux

BACTÉRIENNE
-Purulents (=pyogènes): pneumocoque++, méningocoque+
-Non purulentes: listéria (vieux++), TB

11

Bilan clinique de la méningite chez l'adulte

Jeune=viral, vieux=bactérie: Listéria++
Porte d'entrée ou ID=pneumoQ, épidémie, hiver=méningoQ

Sd méningé fébrile+++
Recherche des signes de gravité+++!!!
-purpura: méningoQ++ (donc C3G IV en U, avant PL!)
-signes neuros: localisation, tbles vigilance, sd confusionnel, HTIC (donc TDM cérébrale non injectée en U avant la PL)
-choc septique: hypoTA ou collapsus, marbrures, tachyC (donc transfert en réa en U)

Recherche de porte d'entrée!!
examen ORL, stomato, endocardite
Rhinoliquorrhée ou otorrhée: brèche méningée (pneumoQ)

12

CAT si méningite avec:
-purpura
-signes neuros
-signes de choc

Purpura: ceftriaxone IV en U dès le domicile, avant PL

Neuro: TDM cérébrale non injectée en U avant PL

Choc septique: transfert en réa en U

13

Sd méningé

Céphalées violentes diffuses en casque
Raideur de nuque
Vomissements en jet
Photophobie attitude en chien de fusil

Peu sensibles:
-signe de Brudzinski: flexion des jambes à la flexion passive de la nuque
-signe de Kernig: impossibilité d'étendre les jambes avec les hanches fléchies

Si fièvre: sd méningé fébrile!

14

Exploration d'une méningite chez l'adulte

PL pour ANALYSE CYTOBACTÉRIO DU LCR+++
-PL syst en U devant toute céphalée fébrile!
-CI à la PL: purpura fulminans ou choc (ABT d'abord), signes neuros (TDM cérébrale d'abord)
-modalités: avant ABT, asepsie stricte, 3 tubes: cyto/bactério/X, et gly concomittante, lactates dans le LCR
-attention au sd post-PL

TDM CÉRÉBRALE SANS INJECTION ssi signes neuros!
-sinon inutile!
-faire hémocs, puis ABT, puis TDM

ÉVALUATION DU RETENTISSEMENT
-hemocs++: syst, 2 pvts à 30min, avant ABT, asepsie stricte
-NFS CRP TP TCA iono-u-créat, gly veineuse (pour LCR)

PROCALCITONINE
-permet de distinguer une méningite virale ou bactérienne
-si procalcitonine sup 0,5ng/mL=bact, sinon viral

15

Différents aspects du LCR à la PL

LCR PURULENT: aspect trouble
Majorité de PnN, hypoglycorachie inf 1/2 gly++, hyperprot sup 1g/L, ex direct positif (cocci gram+=pneumo, cocci gram-=méningo)
Donc MÉNINGITE BACTÉRIENNE

LCR LYMPHOCYTAIRE: aspect clair
Majorité de lymphocytes, glycorachie N!, hyperprot 0,4-1g/L, ex direct négatif
Donc MÉNINGITE VIRALE

LCR PANACHÉ: aspect clair aussi
PnN=lymphocytes, hypoglycorachie!, hyperprot, ex direct: recherche BAAR
Donc MÉNINGITE À BK ou LISTÉRIA (ou BACTÉRIENNE DÉCAPITÉE)

attention, si LCR lymphoCr, ne pas conclure rapidement à une cause virale, surtout si hypoglycoR, évoquer listéria et TB.

16

Ppal facteur pronostic de la méningite, mortalité selon germe

Délai de prise en charge+++

PneumoQ: 30%
MéningoQ: 5%
TB: 35%

17

Complications de la méningite

AIGUË
-neuro: crise convulsive++, HTIC, emphysème, encéphalite, coma
-septiques: sespis sévère, purpura fulminans++, choc septique, décès
-métabo: DH, hypoNa

AU DÉCOURS
-séquelles: déficit sensitivo-moteur, cognitif++, épilepsie séquellaire
-récidives: recherche de porte d'entrée!!
-auditives: surdité+++

18

Antibiothérapie dans la méningite

Normalement, après hémocs+résultats et PL
En U si purpura, dès le domicile
Si TDM: ABT après hémocs avant PL
Si LCR trouble, ne pas attendre les résultats des hémocs

ABT en urgençe probabiliste parentérale IV à forte dose et bonne diffusion méningée
-C3G IV + genta (+vanco chez l'enfant)
-si suspicion de listeria: C3G + amox + genta
Adaptation secondaire à l'ABG
-méningoQ: ceftriaxone 100mg/kg/j IV 7J
-pneumoQ: ceftriaxone 100mg/kg/j IV 14J (+vanco chez l'enfant)
-listeria: amox 21J + genta 7J (céphalosporines inactives sur listeria!)

19

Grandes lignes de la PEC de la méningite chez l'adulte

Hospit systématique en U, en réa si besoin
Isolement respi+++ (doute si méningo)
VVP, oxygénoth, ...

ABT+++
+/-corticothérapie

Tt sympomatique
-lutte contre l'HTIC, p° des ACSOS, antalgiques-antipyr
-antiémétiques, RHE

Tt étio: ttt de la PORTE D'ENTRÉE!!!
-brèche méningée si pneumoQ++

Mesures associées+++

Surveillance: clinique
+/-PL ou imagerie cérébrale de contrôle dans certains cas
Au décours:
-à J15, avant la sortie: ex neuro, audiométrie, gly-VIH-EPP
-à distance: ex neuro, audiométrie
-au long cours: recherche de séquelles auditives, cognitives

20

Indications et modalités de la corticothérapie dans la méningite

SSI méningite à LCR trouble
CI si ID

Dexamethason IV 10mg/6h chez l'adulte
1ère injection concomittante au début de l'ABT, 1h après max

21

Mesures associées d'une méningite à méningoQ (5)

Isolement respi, levé après 24h d'ABT efficace
Déclaration obligatoire à la DDASS: signalement en U, puis notif écrite
Enquête épidémio, recherche des sujets contacts
ABP des contacts dans les 24-48h: rifampicine PO 2j
Vaccination syst au décours

22

Mesures associées à la méningite à pneumoQ, listéria et TB

PNEUMOQ
Pas d'isolement ni ABP car pas de transmission interhumaine
Rechercher et traiter la porte d'entrée
Vaccination anti-pneumoQ si entourage à risque

LISTÉRIA
Pas d'isolement ni ABP car pas de transmission interhumaine
Déclaration obligatoire à la DDASS
Précautions alimentaires chez le sujet à risque

TB
Isolement
Déclaration obligatoire à la DDASS
Dépistage des sujets contact

23

Étiologies de la méningo-encéphalite

HERPÈS VIRUS+++ (âges extrèmes)

Toujours rechercher:
-listéria
-TB

VIH, neuropalu, Lyme...

24

Bilan clinique de la méningite chez l'enfant

Carnet de santé: vaccinations, ID
Contage (méningoQ), TC (pneumoQ)

Sd méningé
Particularités nourrisson++: hypotonie axiale, hyperesthésie cutannée, AEG (pleurs, geignard, refus bib), HTIC (PC augm, bombemt fontanelle)

Recherche de SdG
-purpura: réa et ABT en extrème U
-HD: TRC, hypoTA, tachyC, marbrures
-neuro: somnolence

Recherche de porte d'entrée: ORL, auscult pulm

25

Exploration d'une méningo-encéphalite

AUCUN examen ne doit retarder l'aciclovir!!

TDM non injectée AVANT LA PL !! (Car signes neuros!)
-recherche HTIC, masse cérébrale
-souvent normale si méningo-encéphalite

PL avec ANALYSE DU LCR
-clair, lymphocytaire (HSV) ou panaché (BK, listéria), hyprot modérée, hypoglyco nette si listéria
-PCR à répétér+++ (HSV1 et 2, VZV, mycoP pneumoniaedans)
-coloration de Ziehl-Nielsen, cultures en milieu de Lowenstein pour BK
-coloration de gram pour listeria+++

Pour DIAGNOSTICS DIFFÉRENTIELS
-hémocs+++!!
-séro VIH++
-Ac anti-NMDA (encéphalite AI)
-frottis sanguin GE

26

Signes cliniques de méningo-encéphalites

Sd méningé fébrile
Et
Sd encéphalitique: tble de conscience, sd confusionnel, signes neuros focaux, hallus, crise comitiale

Rechercher une forme clinique:
-hémisphérique: signes temporaux: amnésie, aphasie, comitialité
-rhombencéphalite: atteinte sous-tentorielle: paires craniennes++ (listéria++)
-méningo-radiculite: sd neuroG périph (Lyme++)

27

PEC d'une méningo-encéphalite

Hospit en U +/-réa
Isolement respi tant que TB non éliminée

Tt ANTIVIRAL PROBABILISTE: ACICLOVIR+++
-15mg/kg/8h avant tout examen co!!
-associé à bonne hydratation car toxicité rénale

DÈS QUE RÉSULTATS: adaptation du ttt
-PCR HSV+: aciclovir 21J
-listéria: amox 21J + genta 7J

SYMPTO
Lutte contre l'HTIC, p° des ACSOS, antalg-antipyr, antiémétiques, RHE

MESURES ASSOCIÉES à listéria ou TB

Surv conscience, ex neuro, tolérance
Pas de PL de contrôle

28

Suivi au décours de toute méningite bactérienne

AVANT SORTIE (J15)
Ex neuro+otoémissions ac (nourr) ou audiométrie (enfant)+gly-VIH-EPP

À DISTANCE
Répéter ex neuro, otoémissions ou audiom 1x3M pdt 1an

AU LONG COURS
Rechercher des séquelles auditives, cognitives

29

Distinguer méningite à méningoQ/pneumoQ chez l'enfant

MÉNINGO
-enfant de plus d'1an, contage, purpura fulminans
-cocci gram- en grain de café

PNEUMOQ
-nourrisson de moins d'1an, trauma, ATCD méningite purulente, otite, ID, absence de vaccination (prévenar 13)
-cocci gram+ en chaînette

30

Exploration d'une méningite chez l'enfant

TDM avant la PL (comme méningo-encéph de l'adulte) SSI SIGNES NEUROS
-hémocs puis ABT puis TDM puis PL

PL avec ANALYSE CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DU LCR
-Ag anti-pneumoQ (BINAX NOW)
-gly veineuse concomittante
-PnN++, hypoglycoR, hyperprot
-ex direct +/- PCR méningo sur sang

RETENTISSEMENT
-hémocultures+++!!!
-procalcitonine++ (sup 0,5ng/mL)
-NFS CRP iono-u-créat
+/- EEG si tbles conscience

PVT PORTE D'ENTRÉE

31

PEC d'une méningite chez l'enfant

Hospit systématique +/- réa pédia
Isolement probiliste syst
VVP, LVAS, O2, monito, scope

ABT+++ probabiliste en U parentérale forte dose bonne diff méningée active contre M et P à adapter à l'ABG
-C3G IV 100mg/kg/J + vanco en U
-NPO C3G dès le domicile si purpura
Si pneumoQ à l'ABG: ceftriaxone +/- vanco 14J
Si méningo: ceftriaxone seule 7J

CORTICOTH ssi LCR trouble: DXM IV 4J 0,15mg/kg/6h
1ère injection juste au moment du début de l'ABT

MA au méningo (5)

Surv clinique, PL ou img de contrôle dans certains cas
Suivi au décours

32

Spécificités de la méningo-encéphalite herpétique chez l'enfant

Sd méningé+Sd encéphalique (tbles conscience, crise convulsive partielle brachio-céphalique)

PL: rechercher PCR herpès+++varicelle, entéroV
EEG+++

Isolement
Toute crise convulsive partielle est une ME JPDC
Aciclovir en U+++

33

Distinguer un TC grave d'un TC non grave

TC non grave sup ou égal à 9
TC grave inf 9

Tout TC grave est un polytraum JPDC

34

Exploration d'un TC

TDM CÉRÉBRALE NON INJECTÉE
SSI TC grave, ou non grave avec PC initiale ou ex neuro anormal
-rechercher lésion ppale: HED/HSD/HSA
-rechercher des lésions associées+++: effet de masse, engagement sous-falcoriel, hydrocéphalie aiguë, fc des os du crâne

BILAN DU POLYTRAUM ssi TC grave
-NFS P GPE RH RAI GDS-lactates iono-u-créat
-Rx tho, écho abdo, radio bassin +/- body scan
-TDM du rachis++!!!

35

Bilan clinique d'un TC

Immobilisation de l'axe cranio-rachidien

Âge, DB, HTA, épilepsie
Asp-AVK
Trauma, PC initiale!!
Convulsions, intervalle libre

Évaluation des axes vitaux: PA FC choc FR SpO2 hypox GCS pupilles signes de localisation HTIC

Ex neuro, à répéter: pupilles, sd pyramidal, sd méningé, HTIC, lésion médullaire++

Reechercher une lésion associée++: lésion du massif facial, ex ophtalmo, ex du rachis, cadre osseux, ex abdo, ex cut

36

PEC pré-hospit d'un TC grave

=celle d'un polytraum

Maintient constant de l'axe cranio-rachidien: matelas-coquille
Si GCS inf 8: intubation, sédation, ventilation méca
Recherche et ttt d'une défaillance vitale
Recherche et ttt d'une lésion associée
Transport médicalisé en réa

37

Que rechercher au scan cérébral dans un TC ?

Ssi TC grave, ou non grave avec anomalie ex neuro ou PC initiale

Lésion principale:
-HSD: lentille biconvexe extra-parenchym
-HED: lentille biconcave extra-parenchym
-HSA: hyperdensités sillons corticaux

Lésions associés:
-Effet de masse: disparition des sillons corticaux/déformation des ventricules
-Engagement sous-falcoriel: déviation de la ligne mediane
-Hydrocéphalie aigue: dilatation d'un ou pls ventricules
-Fractures des os du crâne

38

Indications neurochirurgicales d'un TC (4), modalités

HED+++
HSD si épaisseur sup 5mm ou déviation de ligne médiane sup 5mm
Embarrure =décalage des rebords fracturaires
Hydrocéphalie aiguë

Volet crânien, évacuation de l'hématome, hémostase de l'artère responsable du saignement, fermeture puis drain de surveillance

39

Neuroréanimation d'un TC grave (3)

Intubation et sédation, IOT pour ventil mécanique
Hypnotique (midazolam) + morphinomimétique (sulfentanyl)

Lutte contre les ACSOS

Prophylaxie anti-comitiale: Valproate 7J

40

PEC d'un TC non grave avec ex neuro N (avec et sans PC initiale)

Si PC initiale, hospit en chir, surv toutes les 3h pdt 24h, TDM au moi dre doute

Pas de PC initiale: surv clinique 2h aux urgences
On redoute un HED avec intervalle libre clinique

41

MA et surveillance d'un TC

SAT/VAT si plaie ouverte
CI des HBPM pdt 5J

Surv csttes, ex neuro, rfx du tronc
Doppler transcranien 2x/j en ohase aiguë des TC graves
Monitoring invasif de la pression intracranienne
TDM cérébrale de contrôle au décours

42

Distinguer une syncope d'une crise comitiale

SYNCOPE
-moins d'1min
-retour rapide à la conscience
-atonie, pas de mvts

CRISE COMITIALE
-durée prolongée sup 5min
-confusion post-critique
-hypertonie, mvts anormaux

NB: morsure de langue et perte d'urines ne sont pas spés

43

2 grands cadres étiologiques des pertes de connaissance

SYNCOPALE: par baisse du débit de perfusion cérébrale
=étio cardiaque, hypoTA orthostatique, syncope vaso-vagale

NON SYNCOPALE: ischémie cérébrale
=crise comitiale+++, hypogly, TC

44

Examens systématiques devant une syncope (5)

ECG de repos 12 dérivations: TdC, TdR, SCA
Iono: K
Tropos
Gly
NFS-protidémie (hypovolémie)

+/- holter ECG des 24h, test d'inclinaison, ETT

45

Bilan clinique de toute PC

ATCD cardioP, neuro, DB, ATCD fam de mort subite
Meds++, tox, alcool
Fc déclenchant, trauma
Caractériser le malaise++:
-prodromes
-circonstances de survenue
-PC complète ou non, durée
-signes associés (mvts anormaux++)
-retour à la conscience: déficit post-critique...

CV: PA et test d'hypoTA orthostatique, Auscult coeur+carots, massage carotidien, FC, pouls, ICC, IV
Neuro: signe focal, déficit SM
Traumato: plaie, fc, luxation, morsure de langue

ECG 12 dériv !!
Gly cap !!

46

4 causes mécaniques fréquentes de syncope

RAo serré
CMH obstructive
EP
Tamponnade

47

Indications d'hospitalisation devant une syncope aux urgences

Pour le DG si:
-cardioP ss-jacente connue
-syncope d'effort
-histoire familiale de mort subite
-palpitations avant la syncope
-syncope survenant en décubitus

Pour le ttt si
-syncope sur arythmie cardiaque
-syncope sur ischémie cardiaque
-complications traumatiques

48

Quelle est l'atteinte organique dans tout coma

Formation Réticulée Activatrice Ascendante

49

5 causes de syncope d'effort

RA serré
CMH obstructive
Angor de Prinzmetal
HTAP
TdR ventriculaires

50

Décérébration

Extension MS et extension MI

Atteinte du tronc cérébral

51

Décortication

Flexion MS et extension MI

=lésion hémisphérique étendue

52

Syndrome de compression médullaire

Sd lésionnel: sd neuroG périph (préciser la topo!)
Sd sous-lésionnel: sd pyr, cordonal post, tbles sensibilité thermo, troubles végétatifs
Sd rachidien

NB: toute compression médullaire est une URGENCE !

53

Étios des compressions médullaires

TUMORALES: métas osseuses de tumeur secondaire, schwannome (cervical), méningiome (thoracique), fc patho sur myélome

MÉCA: arthrose (myéloP cervico-arthrosique, spondylolisthésis), hernie discale

INFECTIEUSES: spondylodiscite avec épidurite

HÉMORR: hématome épidural, sur surdosage en AVK++

54

Exploration d'une compression médullaire

IRM RACHIS AVEC INJECTION DE GADO+++ en urgence!!
Souffrance médullaire=hypersignal T2 central de la moelle

BILAN ÉTIO
-radios rachis
-TDM rachis avec et sans injection
-scinti os corps entier
-EPP-VS (myélome), PSA, NFS...

BILAN PRÉ-OP

55

Bilan clinique d'une compression médullaire

Sd de compression médullaire+++

Gravité: sdg HD, respis, neuros

Orientation DG:
-en faveur de méta: AEG, ADP, atcd néoplasiques, TR...
-en faveur de spondylodiscite: fièvre+++, porte d'entrée infectieuse
-en faveur d'une tumeur intradurale: dlrs nocturnes, atcd de NF (schwannome)

56

2 diagnostics différentiels de la compression médullaire

SEP: femme jeune, rechercher épisodes antérieurs

Ischémie médullaire: polyvasculaire++

57

Formes cliniques particulières de sd de compression médullaire

Sd de Brown-Sequard
Myélopathie cervico-arthrosique
Sd syringomyélique
Choc spinal

58

Diagnostic topographique des compressions médullaires

C3/C4: diaphragme: détresse respi
C5: déficit SM de la face interne du bras, abolition rfx bicipital
C6: déficit SM face externe AB et doigts 1-2, abolition rfx stylo-radial
C7: déficit SM dos de l'AB, abolition rfx tricipital
C8/T1: déficit SM face interne de l'AB et doigts 3-4, abolition du rfx cubito-pronateur, CBH!

T4: sensitif mammelons
T6: sensitif xyphoïde
T10: sensitif ombilic

L4: abolition rfx rotulien
L5: déficit SM dos et face interne du pied
S1: déficit SM plante et face externe du pied, abolition rfx achiléen

59

Principes du ttt d'une compression médullaire

En URGENCE

TTT étio: chirurgical+++ (hernie discale, méta), ABT (spondyloD)

Suivi au long cours, surv clinique et radio

60

Quand évoquer un sd de la queue de cheval ?

Devant un sd neuroG pérpiph L2-S5
-déficit moteur: ext genou (L4), flex dos du pied (L5) ou plante (S1)
-abolition rfx rotulien (L4), achiléen (S1), périnéaux (anal, bulbo-caverneux)
-hypo-anesthésie en selle
-hypoesthésie des MI
-douleurs neuroG
-troubles génito-sphinctériens+++

IRM+++ si suspicion

61

Définition du sd de la queue de cheval

Compression des racines L2-S5

Pas de compression médullaire donc pas de sd sous-lésionnel!!
Sd neuroG périphérique seulement

62

Bilan clinique de PRN/SGB

Atcd d'infection virale récente+++
NB: si diarrhée, le germe le + fréquent est Campylobacter jéjuni

Sd neuroG périph bilatéral, symétrique, rapidement progressif, à extension ascendante
-abolition des ROT des 4 membres, hypotonie, tbles sensibilité profonde
-sd dysautonomique+++: hypoTA orthostatique++, DE, tbles ur, dig, sudation, pupillaires

SdG=4 complications vitales
-détresse respi
-sd dysautonomique (hypoTA orthostatique)
-tbles déglutition (fausses-routes, PNP)
-c° du décubitus: MTEV, escarres

63

Définition de la polyradiculonevrite
Définition du sd de Guillain-Barré

Atteinte diffuse et symétrique des racines et des nerfs
=cas particulier de neuropathie périphérique

PRN aiguë primitive avec démyélinisation segmentaire et multi-focale+++

64

3 phases du SGB

Phase d'extension: extension ascendante du déficit moteur+ROT (1à 4S)
Phase de plateau: 1 à 3S, séquelles d'autant plus importantes que plateau long
Phase de récupération: disparition prog dans l'ordre inverse, semaines à mois

65

Exploration d'une PRN/SGB

ENMG DES 4 MEMBRES+++
-détection: normal, recherche d'une atteinte axonale (SdG!)
-stimulo-détection: atteinte démyélinisante et segmentaire+++: diminution des vitesses, blocs de conduction, allongement des latences prox et distales

PL et analyse du LCR
-dissociation albumino-cytologique typique+++: hyperprot sans hyperleucocytose
-si hypercellularité, évoquer une méningo-radiculite+++ (Lyme)

RETENT
-ECG+++: TdR
-iono: possible hypoNa par SIADH
-GDS
-EFR

DG DIFFERENTIEL
-séro VIH
-séro campylobacter, EPS
-séro Lyme
-gly à jeûn
-bilan inflammatoire: VS CRP

66

PEC d'un SGB

Hospit en neuro, prévenir réa+++

CURATIF: 2 possibilités
-Ig polyvalentes en IV
-plasmaphérèse 4-6 séances
NB: corticos non indiqués

SYMPTO:
-p° des c° du décibitus!!!: HBPM, bas de contention, nursing
-kiné motrice et à distance, en aiguë ET à distance
-régime hypercalorique et apports vitaminiques B1 B6
+/- IOT, SNG, atropine, remplissage, protection oculaire, anticoag curative

Soutien psy, 100%, info du patient

SURVEILLANCE+++
-clinique pluriquotidienne, constantes, recherche c°
-ECG++ +/- pq, GDS

67

4 complications du SGB mettant en jeu le pronostic vital

Dysautonomie (HTA ou hypoTA voire choc)
Troubles de la respiration
Troubles de la déglutition
MTEV

68

4 éléments dans tout diagnostic de polyneuropathie

DG positif: sd neuroG périphérique (clinique)
DG syndromique: polyneuroP ou mononeuroP
DG physiopatho: axonopathie ou myélinopathie (ENMG)
DG étio: DB, éthylisme, vascularite...

69

Différence entre polynevrite et multinevrite

Polynevrite=ployneuropathie
=atteinte simultanée symétrique de plusieurs nerfs périphériques
Si atteinte nerf périph+racine=polyradiculonevrite

Multinevrite=mononeuropathie multiple
=succession d'atteintes isolées et asymétriques de nerfs périphériques
Sd canalaires et radiculopathies sont des mononeuroP non multiples

70

Diagnostic syndromique d'une neuroP périph

Polyneurop: installation progressive, bilat et symétrique, distal+++

Multinevrites: installation rapide, atteintes successives, asymétriques, asynchrones, systématisation

Cas particuliers:
-méningo-radiculite: progressive, érythème migrant+++, sensitif++
-polyradiculonevrite (SGB): aiguë, inf virale récente, diffus symétrique démyélinisant

71

Étios des polyneuropathies
Étios des mononeuropathies multiples

Alcool+++, DB, meds, IRC, amylose

DB++, PAN++, cryoglobulinémie, connectivites, lèpre

72

Indication de l'ENMG dans la neuroP périphérique

Pas recommandé en 1ère intention, seulement si discordance entre clinique et étio supposée
Donc pas nécessaire si étio évidente

Distingue atteinte axonale et démyélinisante

73

Diagnostic étio d'une neuroP périph

NEUROP LIÉE À L'ALCOOL
=polyneuroP sensitivo-motrice, axonale, chronique
Toujours membres infs, surtout sensitif

NEUROP DIABÉTIQUE
Membres infs++, lentement progresive, surtout sensitif
HypoTA orthostatique!!

NEUROP TOXIQUE/MED: rechercher prise med

NEUROP LIÉE AU VIH!!
Primo-infection SGB!!

74

Devant une neuroP périph sensitive pure, quoi évoquer ?

Sd paranéo si CBPC
Sd de Gougerot-Sjogren
Chimio par sels de platine
...

Rechercher des Ac anti-neuronaux anti-Hu+++

75

Bilan de première intention devant une neuroP périph (HAS2007)

Gly à jeûn
GGT-VGM
Iono-u-créat
TA
TSH
NFS-P, CRP, VS

+/- AAN-ANCA-FR, séros VIH VZV CMV VHB VHC, dosage B1, EPP-biopsie des glandes salivaires

76

3 indications au TDM d'emblée dans la méningite

Tbles conscience GCS inf 11
Signes neuros de localisation
Convulsions, crises épileptique